NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

 
Journal NNSPS n°3 - Octobre 2006 (2e quinzaine)

 
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> ARCHIVES GÉNÉRALES -> ARCHIVES GLOBALES NNSPS -> Archives chroniques NNSPS -> Journal
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Rama
ADMINISTRATEUR

Offline

Joined: 03 Apr 2005
Posts: 21,223
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 119
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 30/10/2006 00:14:48




***** n°3 *****
Octobre 2006
(2e quinzaine)





SOMMAIRE



Topic 1

UFOLOGIE
Arrow Rize'deki Ufo

PARANORMAL
Arrow Astrologie, horoscope, voyance : illicites
Arrow Prier son ange gardien pourrait être bénéfique

SCIENCES
Arrow Première observation de l’intérieur des quasars
Arrow On a résolu l'énigme du "verre d'eau"

ASTRONOMIE
Arrow La station Concordia en Antarctique s'impose pour l'astronomie
Arrow Les ORIONIDES en 2006

AEROSPATIALE
Arrow Report du lancement de la sonde européenne Venus Express
Arrow Venus Express: Virtis perce le plafond nuageux de Vénus
Arrow Tous les robots martiens à l'isolement complet pendant deux semaines
Arrow Prévu pour 3 mois, l'inépuisable robot Spirit fête son millième jour martien

ARCHEOLOGIE
Arrow Les sépultures des dentistes personnels d'un pharaon découvertes en Egypte
Arrow Surprises en chaîne dans le site Cat Tiên


Topic 2

CLIMATOLOGIE / ENVIRONNEMENT
Arrow Projet de loi sur la responsabilité en environnement
Arrow Faire face aux changements climatiques

ACTUALITE
Arrow Découverte du pétrole et du gaz dans le nord-ouest de Zambie
Arrow Une octogénaire jugée à Rouen pour avoir tué sa fille handicapée
Arrow Une plantation de cannabis découverte au Vanuatu
Arrow Les hippopotames, victimes collatérales des élections en RDC

INSOLITES
Arrow Spyware en cadeau chez McDonalds
Arrow Verbalisé pour excès de lenteur

LECTURE/CINEMA
Arrow MEMOIRES DE NOS PERES
Arrow Pierre Ottino-Garanger dédicace : "Archéologie chez les Taïpi", ou l'histoire d'une archéologie heureuse




UFOLOGIE


Mise sur le site le 6 août 2006
Source : youtube

Rize'deki Ufo

Vidéo


Arrow Vous souhaitez commenter cette vidéo, cliquez ICI
Sujet trouvé et ouvert par : Xinus




PARANORMAL


Le 08 octobre 2006
Source : Cyberpresse

Astrologie, horoscope, voyance : illicites

Agence France-Presse
RYAD

Le Comité des grands oulémas en Arabie saoudite a demandé aux médias arabes de ne pas publier d'horoscopes, décrétés illicites, ainsi que l'astrologie et la voyance, dans un communiqué rapporté dimanche par la presse locale.

"Certains journaux et revues ont pris l'habitude de réserver une rubrique consacrée à la la science astrologique avec des titres alléchants qui trompent ceux qui ne savent pas que l'astrologie, l'horoscope et la voyance sont illicites", décrète la plus haute autorité religieuse en Arabie saoudite.

"Certaines chaînes de télévision satellitaires ont également pris l'habitude de diffuser des programmes d'astrologie et de voyance (...). Toute cette science est illicite et relève de la magie (...) parce qu'elle prétend connaître le monde invisible", poursuit le Comité présidé par cheikh Abdel Aziz Al-Cheikh, également mufti général du royaume.

Le Comité rappelle notamment aux journalistes qu'"il est de leur devoir de conseiller" (les autres).

Le communiqué est émaillé de citations d'oulémas musulmans décrétant que l'astrologie est illicite.

bur-ht/pk



Sujet trouvé par : Pomme golden



Non daté
Source : hebdos.net

Prier son ange gardien pourrait être bénéfique


Claude Rivard est convaincu que chacun a son ange gardien.
(Photo - Guillaume Poulin-Goyer)



Guillaume Poulin-Goyer

CANDIAC - Janvier 1988. Assis du côté passager, le journaliste Pierre Jovanovic circule sur une autoroute menant à San Francisco. Sans réfléchir, il se jette soudainement vers la gauche. Dans la seconde suivante, une balle de fusil traverse le pare-brise. Exactement où il était assis.

Chance? Bonne étoile? Peut-être. Mais, pour Claude Rivard, il ne fait aucun doute que ce genre de phénomène inexpliqué est attribuable à la présence d'anges gardiens dans nos vies.

"Je suis convaincu qu'ils existent", affirme le Candiacois de 69 ans.

Il n'est pas le seul. Pas moins de 68 % de la population croit aux anges, selon un sondage sur la spiritualité réalisé en 2000 par la firme CROP auprès de 1114 répondants.

C'est la fréquence de l'évocation des anges dans la Bible qui a amené M. Rivard, animateur d'un groupe de réflexion biblique, à se pencher sur la question.

Celui qui a accepté de rendre public le fruit de ses recherches affirme d'emblée que cette croyance ne relève en rien de la science. "Dieu et les anges ne se découvrent pas en laboratoire", lance le titulaire d'une maîtrise en théologie.

Protéger et guider
Messagers de Dieu, ces créatures, qui établiraient le pont entre le ciel et la terre, seraient chargées de protéger et guider les hommes. Selon M. Rivard, chacun aurait son propre ange gardien.

"Il est là, mais ne s'impose pas. Si tu lui parles régulièrement, il communiquera avec toi", poursuit celui qui prie le sien chaque jour.

Ce dialogue permettrait d'aider cet être à accomplir sa mission essentiellement bénéfique.

"L'ange gardien a le mandat d'aider les humains au plan physique en les portant, en écartant un objet ou un animal dangereux, en signalant le péril par un bruit, etc. Il peut intervenir de maintes façons au niveau psychique, soit chez son protégé lui-même, par une inspiration, soit chez ses ennemis, en les éclairant, en les distrayant ou en inhibant leurs mouvements", écrit-il dans un manuscrit compilant ses recherches.

"J'ai tout ça à gagner si je le prie!", dit M. Rivard en riant.

Bien qu'il n'y ait pas de preuve de leur existence, l'homme a trouvé une série de personnes qui voyaient leur ange gardien et celui des autres. "Ils ont, pour la plupart, été canonisés par l'Église", dit-il.

Tous ces témoins ainsi que les écrits de grands théologiens comme Thomas d'Aquin, ou de papes comme Jean XXII, Paul VI et Pie XII ne font que solidifier la foi du chrétien en ces êtres inclinés à vouloir notre bien. "On ne pourrait pas survivre sans notre ange gardien", conclut-il.



Sujet trouvé par : Pomme golden




SCIENCES


Le 23 octobre 2006
Source : Futura-sciences

Première observation de l’intérieur des quasars

Source : CIRS

Pour la première fois, les astronomes ont observé l’intérieur de quasars, les objets les plus brillants de l’Univers, y détectant la présence de trous noirs. L’étude confirme ce que les scientifiques pensaient, à savoir que les quasars sont constitués de trous noirs super massifs qui se sont formés il y a des milliards d’années et des disques surchauffés de matière qui y tombent en spirale.


Sur cette image en fausses couleurs, obtenue en lumière visible mais amplifiée par une lentille gravitationnelle, on voit quatre points rouges correspondant au Quasar RXJ1131-1231. Au centre, il s'agit de la galaxie responsable de l'effet de lentille gravitationnelle.
Crédits : Ohio State University


Xinyu Dai et Christopher Kochanek, professeurs d’astronomie et leurs collègues de l’Université d’Etat de l’Ohio (Etats-Unis), ont étudié la lumière émanant des quasars. Les trous noirs ne peuvent être directement observés parce qu’ils sont tellement massifs que même la lumière ne peut échapper à leur gravité. Le matériau qui tombe dans le trou noir cependant rayonne intensément. Dans le cas des quasars, le matériau brille à travers une large variété d’ondes électromagnétiques, incluant la lumière visible, les ondes radio et les rayons X.


Sur cette seconde image, mais cette fois ci en rayons X, on voit toujours quatre images du Quasar. Notez la variation d'intensité du rayonnement au cours du temps que la mosaïque d'images représente.
Crédits : Ohio State University



Les quasars, ou objets quasi-stellaires, sont si distants que les télescopes les plus avancés ne les perçoivent que comme de minuscules points de lumière. Les structures internes des deux quasars objets de l’étude, RXJ1131-1231 et Q2237+0305, ne sont devenues visibles que lorsqu’une galaxie s’est trouvée en position d’alignement entre ceux-ci et la Terre, amplifiant leur lumière. Ce phénomène de grossissement est connu sous le nom de lentille gravitationnelle. Les scientifiques ont alors été en mesure d’observer la dimension du disque d’accrétion présent autour du trou noir, à l’intérieur de chaque quasar. Dans chacun, le disque entourait une plus petite zone émettant un rayonnement X, comme si le disque de matière était en train d’être chauffé à mesure qu’il tombait dans le trou noir, au centre.

Les astronomes ont étudié la variabilité aussi bien du rayonnement X que de la lumière visible provenant des quasars et comparé ces mesures pour calculer la dimension du disque d’accrétion dans chaque cas.

Les recherches ont été présentées mardi 3 octobre à l’occasion d’une rencontre de la Société Américaine d’Astronomie, à San Francisco.


Le quasar Q2237 0305



Sujet trouvé par : Pomme golden



Le 18 octobre 2006
Source : Techno-science

On a résolu l'énigme du "verre d'eau"



Source: CNRS

L'eau a beau être abondante sur Terre, elle n'en conserve pas moins certains secrets. Des chercheurs français et allemands ont expliqué (1) pourquoi, sous certaines conditions, la molécule indispensable à la vie se transforme en un étrange solide ressemblant à du verre.

L'équipe de Stefan Klotz, chercheur au département des milieux denses de l'IMPMC (2) du CNRS à l'université Pierre et Marie Curie à Paris, affirme que cette drôle de substance dite "amorphe" est produite, lors d'un refroidissement, "par effondrement" de la glace hautement pressurisée !

Que l'eau nous apparaisse à l'état de vapeur, de liquide ou de glace est un fait bien connu. Que cette dernière soit cristalline est déjà beaucoup moins évident. Pourtant, les chercheurs savent depuis longtemps que les molécules d'H2O "gelées" sont disposées périodiquement dans les mailles d'un réseau cristallin dont les caractéristiques dépendent de la température et de la pression. En 1984, les physiciens avaient ainsi répertorié une douzaine de phases cristallines de la glace différentes !

Mais une découverte est venue bousculer leurs idées reçues: une équipe canadienne observe, cette année-là, un comportement étrange de la glace. À une température très basse (–196°C) et à une pression plus de 10 000 fois supérieure à celle de l'atmosphère, elle peut se transformer en une curieuse substance dans laquelle les molécules ne sont plus ordonnées comme dans un cristal mais disposées au hasard comme dans un verre ou un liquide !

Comment ce "verre d'eau" a-t-il pu être créé ? C'est à ce mystère vieux de vingt ans qu'ont voulu répondre Stefan Klotz et ses collègues. En étudiant, à l'aide d'une technique dite "de diffusion inélastique des neutrons" (à une température de – 130 °C et une pression 5 000 fois supérieure à celle de l'atmo­sphère), le passage de l'état "cristallin" à l'état "amorphe", ces physiciens ont établi qu'au niveau moléculaire, cette transformation ne pouvait être assimilée à une sorte de "fusion" à froid, comme celle en jeu lorsque, par exemple, la glace devient liquide.

Selon ces chercheurs, si la glace devient un solide amorphe, c'est qu'à ces températures et à ces pressions extrêmes, le cristal est "mécaniquement" instable et s'effondre sur lui-même, non sous l'effet de l'agitation moléculaire mais par l'écroulement des forces élastiques assurant sa cohésion. Ne pouvant plus se réorganiser en un nouveau type de cristal, l'eau n'aurait alors plus le choix que de se "figer" en l'état à la manière d'un verre. Faute de mieux, en quelque sorte...

(1) Physical Review Letters, 26 novembre 2004.
(2) Institut de minéralogie et de physique des milieux condensés (CNRS / universités Paris-VI et VII / Institut de physique du globe de Paris).



Sujet trouvé par : Pomme golden




ASTRONOMIE


Le 18 octobre 2006
Source : Cyberpresse

La station Concordia en Antarctique s'impose pour l'astronomie


Photo AP


Agence France-Presse
Roscoff, France

La station franco-italienne Concordia en Antarctique, située sur le Dôme C, est le meilleur site au monde pour l'astronomie en infrarouge, ont estimé les membres du réseau européen Arena réunis cette semaine pour la première fois, à Roscoff.

Le Dôme C, un plateau qui culmine à plus de 3200 mètres d'altitude, présente des conditions idéales pour l'implantation d'un véritable observatoire, a souligné le coordonnateur, l'astrophysicien Nicolas Epchtein, du Laboratoire Universitaire d'Astrophysique de l'Université de Nice (LUAN).

L'atmosphère du Dôme C est peu turbulente et très transparente, son air très sec, sa température extrêmement basse et les courants atmosphériques en haute altitude (jet stream) y sont absents, a expliqué M. Epchtein.



Sujet trouvé par : Pomme golden



Non daté
Source : perso.orange.fr

Les ORIONIDES en 2006

Entre le 2 Octobre et le 7 Novembre, la Terre croise pour la deuxième fois de l'année, les poussières éjectées par une comète connue de tous. En effet, tout comme les Eta-Aquarides que les observateurs des tropiques et de l'hémisphère Sud peuvent admirer en Mai, l'essaim des Orionides a pour origine la célèbre comète de Halley (1P/Halley).

Cette année, le maximum d'activité de cet essaim intéressant produisant généralement une vingtaine de météores par heure, est prévu pour le 21 Octobre vers 15h25 UTC, lors du passage de la Terre à la longitude héliocentrique de 208°.

Avec une vitesse d'environ 66 km/s, les météores sont très rapides, et laissent la plupart du temps une traînée persistante visible plusieurs secondes après leur passage. On peut espérer voir quelques beaux spécimens dans la nuit du 20 au 21 Octobre, ainsi que la nuit suivante, notamment lorsque le radiant sera au plus haut dans le ciel boréal en seconde partie de nuit. Qui plus est, le spectacle se déroule dans un ciel dépourvu de Lune, notre satellite naturel étant alors à proximité du Soleil en phase de Nouvelle Lune (NL le 22).

Les conditions sont donc idéales pour les observateurs de l'hémisphère nord. Avec un radiant proche de l'équateur céleste, l'essaim est également observable sous les tropiques et dans une grande partie de l'hémisphère sud.



Sujet trouvé par : Rama




AEROSPATIALE


Le 23 octobre 2006
Source : techno-science

Report du lancement de la sonde européenne Venus Express

L'Agence Européenne de l'Espace a annoncé le report du lancement de la mission vers Vénus dont le lancement devait avoir lieu ce mercredi 26 octobre 2005 (voir notre news). L'ESA a indiqué retarder le lancement de la sonde Venus Express de "plusieurs jours" sans préciser de nouvelle date.


Installation de Venus Express dans sa coiffe


La raison de ce report est la découverte d'une "contamination" dans la coiffe du lanceur. Les équipes techniques doivent en conséquence démonter la sonde de l'étage supérieur du lanceur, la nettoyer puis la remonter. La contamination pourrait provenir soit de l'étage supérieur de la fusée, soit de la coiffe qui protège la sonde pendant le lancement.

C'est une fusée russe Soyouz-Frégate, qui lancera Venus express dans l'espace depuis le Cosmodrome au Kazakhstan. Elle enverra sur une trajectoire vers Vénus la sonde qui étudiera entre autres le climat extrêmement chaud de la planète.


Transport de la coiffe


Illustrations: ESA



Sujet trouvé par : Pomme golden



Le 25 octobre 2006
Source : techno-science

Venus Express : Virtis perce le plafond nuageux de Vénus

L'instrument Virtis de la sonde Venus Express vient de soulever un coin de l'épais voile atmosphérique qui masque continuellement l'étoile du Berger. Ce faisant, il a révélé de nouveaux détails sur le fonctionnement de l'atmosphère vénusienne.

Alors que les sommets des plus hauts nuages de Vénus culminent à 65 km d'altitude, les nouvelles images infrarouges de Virtis révèlent les caractéristiques de nuages situés à des altitudes de l'ordre de 55 km. En observant le déplacement de ces nuages d'une image sur l'autre, les scientifiques déduisent la vitesse des vents, qui atteint couramment les 360 km/h mais varie fortement de l'équateur aux pôles. "C'est cette différence de vitesse qui donne aux nuages leur forme en spirale" précise Pierre Drossart, responsable scientifique de Virtis, tandis que leur allongement trahit les hautes vitesses auxquelles ils sont soumis.



Arrow Pour lire la suite et voir les clichés, cliquez ICI
Sujet trouvé par : Rama



Le 26 octobre 2006
Source : futura-sciences

Tous les robots martiens à l'isolement complet pendant deux semaines

Par Jean Etienne

Chaque jour de la décennie écoulée, les Etats-Unis ont disposé d'un ou plusieurs vaisseaux en orbite ou autour de la planète Mars, afin de mieux comprendre ce monde des extrêmes et mieux appréhender son potentiel comme soutien de la vie.

Durant toute cette période, ces représentants de la race humaine se sont retrouvés pratiquement isolés environ deux semaines tous les deux ans. La raison en est purement astronomique, et se produit lorsque le Soleil s'interpose entre la Terre et Mars, rendant temporairement les planètes invisibles entre elles et empêchant toute communication radio. Nous vivons actuellement une telle situation depuis le 18 octobre, et les liaisons ne seront à nouveau possibles qu'après le 29 octobre.

A la Nasa, les contrôleurs de mission du JPL (Jet Propulsion Laboratory) prennent une série de dispositions. Ils commandent l'arrêt de plusieurs instruments, tandis que d'autres appareils stockent leurs données dans leurs mémoires internes afin de les délivrer plus tard. D'autres continuent d'envoyer leurs indications vers la Terre, sachant qu'elles seront de toutes façons perdues. Mais cela permettra aux grandes oreilles réparties tout autour de notre planète de déterminer le moment exact où l'écoute pourra reprendre.

Il est tout aussi impossible de transmettre des instructions aux sondes et rovers durant la période de conjonction solaire, même si Mars n'est pas entièrement occultée, car on ne peut prévoir quelle partie de l'information pourrait être perdue suite aux interférences avec les particules chargées émises par le Soleil, et surtout, si cette perte d'informations pourrait altérer un programme informatique et représenter un danger pour le vaisseau spatial. Au lieu de cela, les techniciens transmettent la valeur de deux semaines d'instructions à l'avance, puis attendent...

Alors que cela pourrait paraître risqué, le pilotage automatique peut déplacer les appareils au sol sur une longue distance. Les ingénieurs sont maintenant devenus suffisamment habiles, aidés par une excellente connaissance topographique du terrain, pour laisser leurs rejetons se débrouiller seuls, à l'instar de parents qui n'hésitent plus à confier leurs enfants partir en vacances avec des amis ou en colonie.



Arrow Vous souhaitez lire la suite, cliquez ICI
Sujet trouvé par : Rama




Le 29 octobre 2006
Source : fr.news.yahoo

Prévu pour 3 mois, l'inépuisable robot Spirit fête son millième jour martien

Par Jean-Louis SANTINI

WASHINGTON (AFP) - Infatigable, le robot explorateur américain Spirit n'en finit pas de durer et a fêté la semaine passée son millième jour de mission martienne, dépassant dix fois l'espérance de vie prévue par ses concepteurs de la Nasa.
Arrivé sur la planète rouge le 4 janvier 2004, il avait été suivi trois semaines après par son jumeau Opportunity, qui fait preuve d'une vitalité égale.

Les deux robots ont permis, grâce à quelque 165.000 images d'une précision sans précédent déjà transmises, de fournir les indications les plus probantes à ce jour de traces d'eau anciennes à la surface de Mars, ayant peut-être permis des formes de vie.

Spirit et Opportunity évoluent aux antipodes l'un de l'autre sur la planète rouge.

"C'est absolument remarquable que ces robots durent aussi longtemps", se félicite Justin Maki, un des principaux scientifiques de la mission au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de l'agence spatiale américaine à Pasadena en Californie (ouest).

"Les deux robots ont été conçus pour avoir une espérance de vie de 90 jours à la surface de Mars", rappelle-t-il dans un entretien avec l'AFP. Un jour martien, appelé sol, dure 24 heures, 39 minutes et 35 secondes.

Mais contrairement à ce qui était attendu, les vents qui soufflent sur Mars ont empêché l'accumulation des fines particules recouvrant le sol martien sur les panneaux solaires de Spirit et d'Opportunity qui permettent de recharger leurs batteries électriques, explique ce scientifique.

"L'atmosphère martienne --formée à plus de 90% de dioxyde de carbone (CO2)-- est beaucoup moins dense que celle de la Terre mais de toute évidence suffisante pour qu'il y ait du vent, ce qui a permis le bon fonctionnement des panneaux solaires", précise Justin Maki.

Mais, relève-t-il, ces batteries ont une durée de vie limitée, comme celles d'une voiture ou d'un téléphone cellulaire, et "Spirit et Opportunity pourraient rendre l'âme à tout moment ou continuer de fonctionner un an de plus" malgré quelques petits problèmes techniques dus à l'âge.

Les batteries sont très sensibles aux cycles des températures et les hivers martiens sont très froids avec des températures de moins 100 degrés Celsius. Durant l'été le thermomètre monte au maximum à plus 20 degrés Celsius.

Spirit n'a pas en fait bougé depuis plus de 200 jours. Il attend la fin de l'hiver sur le versant nord d'une colline qu'il explorait après avoir quitté le cratère Gusev où il s'était posé.

La saison hivernale dure six mois sur Mars qui fait une rotation autour du soleil en deux années terrestres.

Durant sa mission, Spirit a parcouru au total 6,8 km sur le sol martien tandis qu'Opportunity a fait 9,4 km. Il se situe actuellement sur les bords du cratère Victoria, une énorme dépression géologique que les scientifiques de la mission comptent explorer en faisant descendre le robot à l'intérieur.

Opportunity a un petit problème avec ses roues et l'articulation d'une de ses épaules mais peut continuer à effecter sa mission, explique la Nasa.

Malgré leur longévité surprenante, les deux robots doivent encore battre les records des sondes martiennes américaines Viking 1 et 2 qui s'étaient posées, sur la planète rouge en 1976.

Viking 2 a survécu 1.281 jours martiens et Viking 1 a fonctionné quatre années terrestres (deux ans martiens) jusqu'en novembre 1982.

Mais à la différence de Spirit et Opportunity, l'alimentation électrique des deux énormes sondes Vicking provenait d'un générateur nucléaire RTG (Radioisotope Thermal Generator) ne dépendant pas des rayonnements solaires.



Sujet trouvé par : Rama




ARCHEOLOGIE


Le 23 octobre 2006
Source : fr.rian

Les sépultures des dentistes personnels d'un pharaon découvertes en Egypte

LE CAIRE, 23 octobre - RIA Novosti. En Egypte antique les dentistes exerçant auprès des cours étaient des personnes très respectées et appréciées et après leur décès les honneurs royaux leur étaient rendus.

On en veut pour preuve la découverte en Egypte de sépultures de dentistes qui avaient pratiqué à l'époque du Royaume antique (30-23e siècles avant JC).

La découverte a été faite près de Sakkara, à 25 kilomètres du Caire. Les tombes des dentistes étaient disposées à côté de la pyramide à gradins de Djoser, considérée comme l'un des premiers ouvrages de pierre édifiés par l'homme.

La fréquence des hiéroglyphes représentant une canine et un oeil atteste que ce sont bien les sépultures de dentistes qui ont été découvertes. Et la proximité de la pyramide de Djoser confirme qu'il s'agit de dentistes ayant exercé à la cour.

"Il est probable que ces stomatologues avaient vécu non loin du palais du pharaon, l'avaient soigné lui et les membres de la famille royale", a expliqué Zahi Hawass, directeur général du Conseil suprême des antiquités de l'Egypte. "C'est la raison pour laquelle le pharaon les avait autorisés à aménager leurs tombeaux près de la pyramide à gradins", a-t-il ajouté.

Les archéologues font remonter les sépultures à la fin de la IVe et au début de la Ve dynasties, ce qui correspond à la période d'épanouissement de l'art, du commerce et de la construction en Egypte antique.

Au total, trois sépultures ont été découvertes, mais d'autres pourraient encore être mises au jour.

Les tombeaux ont été réalisés au moyen de briques non cuites et de pierre calcaire. Ils sont situés à des niveaux différents et reliés par des couloirs.

Les archéologues ont également découvert la partie inférieure de la statue d'un médecin, des tables de pierre pour les sacrifices ainsi que des bas-reliefs muraux représentant des scènes de la vie quotidienne dans l'Egypte antique.



Sujet trouvé par : Pomme golden



Le 13 octobre 2006
Source : lecourrier.vnagency.com

Surprises en chaîne dans le site Cat Tiên



Les résultats des récentes fouilles menées au site archéologique Cat Tiên, province de Lâm Dông au Tây Nguyên (hauts plateaux du Centre) ont causé nombre de surprises chez le milieu scientifique.
Les secrets du site archéologique Cat Tiên, qui comprend le champ Bay Mâu, le site Phù My et la rive gauche du fleuve Dông Nai, se sont dévoilés au fur et à mesure à travers 8 fouilles. Situé dans un bassin et d'une superficie de plusieurs centaines d'hectares dans le district de Cat Tiên, province de Lâm Dông, le site Cat Tiên révèle ses mystères stupéfiant les experts en archéologie.
Sur le site Phù My, les archéologues ont mis au jour pour la première fois une hache et plusieurs objets en bronze tels que moule, marmite, ornement, etc. Grâce à cette découverte, les scientifiques peuvent juger de la progression à un degré supérieur dans la production de métal (au dernier âge de métal) à Cat Tiên, au même niveau d'autres stations archéologiques régionales comme Dôc Chua (Binh Duong) et Bung Bac (Bà Ria-Vung Tàu).
La rive gauche du fleuve Dông Nai a révélé les premiers vestiges architecturaux des habitations avec différents objets d'usage courant tels que vase et marmite en porcelaine, brique de construction. Un chemin de 1,8 km de long a été également exploré. Selon les archéologues, il s'agit des preuves de l'existence de l'ancienne population de Cat Tiên.
La plus grande surprise, 4 alandiers construits selon la même structure que ceux contemporains ont été retrouvés dans le champ Bay Mâu. En comparant des briques restées dans ces 4 alandiers avec celles utilisées dans la construction des temples et tours de la région, les scientifiques ont conclu que c'était "du pareil au même". C'est la première fois qu'une zone de production de briques s'est dévoilée au site Cat Tiên.
"Cette découverte a une grande signification dans les recherches archéologiques non seulement à Cat Tiên mais aussi au Nam Bô occidental où existait la culture Oc Eo et au Centre avec sa civilisation antique Champa", a souligné Bùi Chi Hoàng, expert du Centre de recherches archéologiques de l'Académie des sciences sociales du Sud.

Nhât Minh/CVN



Sujet trouvé par : Pomme golden



_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Last edited by Rama on 29/11/2006 21:54:11; edited 4 times in total
Reply with quote
Back to top
Publicité






PostPosted: 30/10/2006 00:14:48
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Rama
ADMINISTRATEUR

Offline

Joined: 03 Apr 2005
Posts: 21,223
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 119
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 30/10/2006 00:16:19



CLIMATOLOGIE / ENVIRONNEMENT


Le 23 octobre 2006
Source : actualites-news-environnement

Projet de loi sur la responsabilité en environnement

Par Pierre Melquiot

Projet de loi sur la responsabilité en environnement, « après le projet de loi OGM. Bis repetita ? » s'inquiète la fédération française des associations de protection de l'environnement ? Selon le FNE, « le Gouvernement élabore actuellement le projet de loi qui devra permettre de transposer en droit français les exigences de la directive communautaire 2004/35 sur la responsabilité en environnement. Ce texte, très important, devrait induire des conséquences concrètes pour le droit et l'environnement : définition du dommage environnemental, du responsable, des mesures de prévention et de réparation, ... »

Pour France Nature Environnement ce projet de loi « devrait normalement être présenté en Conseil des ministres au mois de décembre et au Parlement début 2007. Malheureusement, sous la pression de certains groupes d'intérêts, le contenu du projet de loi s'est éloigné de la directive et comporte désormais un risque considérable de recul du droit de l'environnement… »

« Isolé, le Ministère de l'Ecologie ne pèse pas assez lourd dans la négociation. C'est la raison pour laquelle la fédération France Nature Environnement a adressé une lettre ouverte au Premier ministre pour lui demander d'arbitrer en faveur de l'environnement et du respect par la France de ses engagements européens, » ajoute la fédération française des associations de protection de l'environnement dans son communiqué.

France Nature Environnement souhaite « éviter que ne se reproduise ce qui vient de se passer pour le projet de loi OGM : un projet de loi mal rédigé, incompatible avec la directive OGM qu'il devait transposer, finalement retiré des débats parlementaires. La France risque maintenant une condamnation financière par la Cour de justice européenne. »

Dans sa lettre ouverte, sur « l'élaboration du projet de loi de transposition de la directive communautaire 2004-35 sur la responsabilité en environnement », au premier ministre Dominique de Villepin, Sébastien Genest, « agissant en qualité de Président de France Nature Environnement, fédération française des associations de protection de la nature et de l'environnement, » signale avoir « été consultée, par le Ministère de l'Ecologie et du Développement Durable, lors de l'élaboration de l'avant projet de loi de transposition de la directive 2004/35 sur la responsabilité environnementale. La Fédération est particulièrement attentive à l'évolution de ce texte, dont les conséquences pour le droit et l'environnement seront importantes et nombreuses. »

Selon lui, « ce texte doit maintenant vous être soumis pour arbitrage et c'est à cette occasion que France Nature Environnement souhaite rappeler les cinq points fondamentaux qui, selon elle, devraient être inscrits dans le projet de loi. »

Pour le président de FNE, « 1° L'octroi d'une autorisation administrative ne doit pas constituer une cause d'exonération de responsabilité pour son bénéficiaire. La directive n'impose pas une telle option qui n'est pas transposée dans les autres Etats membres. 2° France Nature Environnement souhaite la transposition littérale dans le projet de loi de la définition de l'exploitant responsable contenue dans la directive de manière à responsabiliser, notamment, les actionnaires principaux des exploitants. 3° Il importe de prévoir dans ce projet de loi l'obligation pour l'exploitant de constituer des garanties financières en début d'activité de manière à assurer le financement des mesures de prévention et de réparation des atteintes éventuelles à l'environnement. 4° La théorie du risque développement ne doit pas constituer une nouvelle cause d'exonération de responsabilité pour l'exploitant. Rappelons en outre que cette théorie suppose une inversion de la charge de la preuve, qui a toujours été combattue par les industriels. 5° L'obligation de police relative à la remise en état des sites doit demeurer imprescriptible. En tout état de cause, il n'est pas acceptable que le point de départ d'un éventuel délai de prescription puisse être fixé à la date de réalisation du fait générateur du dommage. Cela aurait pour principale conséquence de mettre à la charge des finances publiques la remise en état de très nombreux sites dont le caractère pollué n'est bien souvent connu que longtemps après les faits, en raison du silence de l'exploitant à l'origine des désordres. »

France Nature Environnement se dit « particulièrement inquiète de ce que ces cinq points soient absents de la version au 20 septembre 2006 de l'avant projet de loi. Dans sa rédaction actuelle, ce texte comporte plusieurs risques de régression du droit de l'environnement, d'accroissement de charges pour les finances publiques, et de contentieux. »

« Il apparaît donc nécessaire que l'avant projet de loi soit modifié de manière à être compatible avec la directive qu'il est censé transposer. Une transposition complète et rigoureuse des directives communautaires pourra, certes, contrarier certains groupes de pression, mais évitera de nouveaux contentieux et préviendra de nouvelles condamnations financières de la France par la Cour de justice des communautés européennes, » ajoute son président.



Sujet trouvé par : Pomme golden



Le 27 octobre 2006
Source : notre-planete.info

Faire face aux changements climatiques

Sur les berges de l’un des plus puissants fleuves d’Afrique australe, c’est littéralement pour sauver leur vie que les enfants jouent au jeu du Limpopo. Expérimenté à titre pilote dans des régions comme celles du Matabeland au Zimbabwe et de Gaza au Mozambique, ce jeu de société, par sa force ludique, leur apprend à être moins vulnérables aux inondations.
Si le pion du joueur tombe sur une case montrant un village bien protégé des inondations, ou sur une case qui conseille aux enfants de se réfugier sur les hauteurs avec le bétail, ce dernier avance de plusieurs cases. Mais, si son pion tombe sur une case montrant une forêt décimée, des terres dégradées, ou d’autres facteurs de vulnérabilité, le joueur doit reculer de six cases.

Ce jeu, qui fait partie d’un projet plus large financé par le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) a été lancé à la suite des crues dévastatrices du fleuve Limpopo il y a six ans. Il souligne de façon simple mais poignante les défis auxquels se heurtent les pays en développement lorsqu’ils tentent de s’adapter aux nouvelles conditions climatiques et aux phénomènes extrêmes qui en découlent.

Début novembre un grand nombre de pays vont se rencontrer à Nairobi pour une nouvelle série de débats sur le changement climatique sous les auspices de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) et du Protocol de Kyoto.

Le Protocol de Kyoto, adopté en 1997, comporte des engagements absolus de réduction des émissions des gaz à effet de serre pour les pays industrialisés qui s'obligent à abaisser leurs émissions entre 2008 et 2012 à des niveaux inférieurs de 5 % à ceux de 1990. Pour faciliter le passage à une économie à faible émission de CO2, le protocole de Kyoto prévoit, pour ces pays, la possibilité de recourir à des mécanismes dits " de flexibilité " visant à encourager les industriels à investir dans des solutions plus respectueuses de l’environnement.

Ce Protocole établit un lien avec le monde en développement, à travers son Mécanisme pour le développement propre (MDP). Ce mécanisme, qui a rapidement pris de l’ampleur, permet aux pays développés de mettre en place des projets de développement durable (tels que des projets de reboisement ou de développement d’énergies renouvelables) dans les pays en développement et de bénéficier ainsi de crédits d'émission.

On prévoit que, d’ici à 2012, les réductions d’émissions certifiées dues au MDP s’élèveront à 1,2 milliards de tonnes au moins, c’est-à-dire davantage que les émissions de l’Espagne et du Royaume-Uni confondues.

Un développement propre
Les pays industrialisés sont sur la bonne voie pour remplir leurs engagements de Kyoto, à condition qu’ils accentuent leurs efforts au niveau national, et qu’ils se servent activement des mécanismes du marché prévus par le Protocole. Cependant, il est clair qu’à long terme il leur faudra réduire plus fortement leurs émissions.

Mais la pollution due à leurs activités passées a déjà rendu certains changements climatiques inévitables. En effet, le dioxyde de carbone peut rester dans l’atmosphère jusqu’à 200 ans après y avoir été relâché. La communauté internationale doit donc aider les pays en développement à s’adapter.

Se protéger du climat
Les pays les moins avancés ont adopté des Plans d’action nationaux d’adaptation, comme prévu par la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Prenons par exemple le Malawi, où il faudra pratiquement adapter tous les aspects de la vie aux variations du climat. L’intensité, la fréquence et l’ampleur des sécheresses et des inondations y ont considérablement augmenté au cours des dernières dizaines d’années.

Il y a six ans, des inondations ont détruit les viviers de poissons et, au milieu des années 90, la sécheresse a décimé la totalité des réserves de poissons du lac Chilwa. Le Plan du Malawi affirme la nécessité de reconstituer ces réserves, de fournir une aide à la reproduction des poissons et de mieux comprendre l’effet perturbateur de la température sur la reproduction des principales espèces.

Ce plan prévoit également le reboisement du bassin hydrographique du fleuve Shire, qui produit la majeure partie de l’électricité du pays. Les barrages sont en effet envasés à cause de la déforestation associée à des pratiques agricoles non durables.

Le Plan des îles Samoa prévoit des mesures de renforcement des bâtiments contre les cyclones de plus en pus nombreux, la remise en service des sources d’eau communautaires et une aide au déplacement de certaines infrastructures et communautés vers des terrains plus élevés. Il déclare que l’amélioration de l’état des habitats et des écosystèmes aura un effet tampon essentiel contre les changements climatiques.

Réduire les émissions
Les financements destinés à l’adaptation commencent à être significatifs suite aux investissements effectués dans le cadre du MDP et suite aux contributions volontaires à un fonds spécial établi pour financer la mise en œuvre des activités des Plan d’action nationaux d’adaptation. Il faut toutefois augmenter ces ressources si l’on veut qu’elles produisent des résultats mesurables dans les pays les plus pauvres du monde.

Il devient clair que tous les investissements dans les pays en développement, publics comme privés, doivent prendre en compte la dimension des changements climatiques si l’on veut qu’ils soient viables. Mais cela ne saurait servir d’alibi pour ne pas agir sur la réduction des émissions.

Les scientifiques estiment qu’il faudra réduire les gaz à effet de serre de 60 à 80 % pour stabiliser l’atmosphère. C’est l’objectif sur lequel nous devons fermement nous concentrer. Sinon nous serons tous, que nous soyons riches ou pauvres, contraints de nous adapter, alors même que certains endroits deviendront invivables. Nous finirons par jouer à nos propres versions du jeu du Limpopo, et comme les enfants sur les berges du fleuve, ce sera pour sauver nos vies.

Les auteurs
Achim Steiner est Sous-secrétaire général des Nations Unies et Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE).
Yvo de Boer est Secrétaire exécutif de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC).

En savoir plus
Ce texte est un éditorial issu du dernier numéro de Notre Planète, le magazine du Programme des Nations Unies pour l’environnement. Celui-ci est consacré aux interactions entre changement climatique et développement économique.
Notre dossier sur le changement climatique

Actualités connexes
10/12/2005 Bilan positif de la conférence de Montréal
20/09/2005 Catastrophes naturelles : ça n’arrive pas qu’aux autres !
11/07/2005 Le processus de Kyoto: une nouvelle chance pour les pays démunis ?
14/03/2002 Le superordinateur le plus puissant du monde travaille pour le climat
17/01/2001 Année 2000 : record de catastrophes naturelles



Sujet trouvé par : Rama




ACTUALITE


Le 23 octobre 2006
Source : fr.chinabroadcast

Découverte du pétrole et du gaz dans le nord-ouest de Zambie

xinhua

Le président zambien Levy Mwanawasa a affirmé que les résultats d'exploration montraient qu'il y a du pétrole et du gaz dans la province Nord-Ouest du pays, a rapporté dimanche Zambia News.

Dans un communiqué de presse, le chef d'Etat a indiqué que cette découverte était un fruit de la 3e visite sur le terrain effectuée par le Département d'exploration géologique GSD dans les districts de Chavuma et de Zambezi en juillet 2006.

Un total de 31 échantillons de la terre ont été collectés et envoyés en Allemagne pour analyses qui montrent que 12 sites sont positifs pour pétrole et 6 sites pour gaz, selon le président.

Il a souligné que les résultats confirmaient la présence du pétrole et du gaz sous la terre des deux districts.



Sujet trouvé par : Pomme golden



Le 23 octobre 2006
Source : Edicom

Une octogénaire jugée à Rouen pour avoir tué sa fille handicapée

Le procès d'une octogénaire accusée d'avoir tué sa fille de 41 ans, lourdement handicapée, pour ne plus la voir souffrir, s'est ouvert lundi matin à Rouen devant la cour d'assises de la Seine-Maritime.

Léonie Crevel, très émue, est entrée dans la salle d'audience au bras de son avocat, Me Jean-François Titus. Elle comparaît libre, accusée "d'homicide volontaire sur personne vulnérable", une qualification passible de la réclusion criminelle à perpétuité selon le code pénal.

Les faits se sont produits le 31 juillet 2004 à Tancarville, près du Havre, où la mère et la fille résidaient seules dans une petite maison. Ce jour-là, Léonie Crevel a appelé les gendarmes en leur disant qu'elle avait tué sa fille pour mettre fin à ses souffrances. Les enquêteurs ont découvert le corps de la victime gisant sur le sol de sa chambre, une corde autour du cou.

Léonie Crevel a précisé qu'elle avait décidé d'agir alors que sa fille venait d'être victime de deux crises d'épilepsie dans la journée. A la seconde, très violente selon ses dires, elle est allée chercher dans son garage une corde qu'elle a attachée d'un côté au cou de sa fille et de l'autre à la tête de son lit médicalisé. Elle a poussé sa fille, la faisant basculer du lit ce qui a provoqué la mort. Cette femme, qui fut durant 17 ans chef d'équipe dans une usine, assumait seule la charge de sa fille dont l'état s'était aggravé au fil des ans et qui était devenue complètement dépendante.

Selon les enquêteurs, aucun témoin entendu n'affirme que la victime a manifesté à un moment ou à un autre son désir de mourir mais une telle éventualité était, à leurs yeux, peu probable dans la mesure où elle ne parlait plus depuis le milieu des années 1990. Me Jean-François Titus, qui défend Léonie Crevel, estime qu'elle n'est "ni une meurtrière, ni une criminelle" et la décrit comme "une pauvre dame, excellente mère de famille, qui a toujours aimé ses enfants et qui a sacrifié sa vie pour sa fille".

L'avocat estime que Léonie Crevel n'a pas prémédité son geste et qu'elle a décidé de mettre fin aux jours de sa fille le jour même du drame. "Ce jour-là, son coeur de mère n'a plus supporté les cris de sa fille et c'est là qu'elle a commis l'irréparable", assure-t-il. Me Titus regrette l'absence dans la région de centre capable d'accueillir des malades lourdement handicapés comme l'était Florence.

Le débat sur l'euthanasie a été relancé en 2003 par l'affaire Marie Humbert, cette mère accusée d'avoir tué, à l'aide d'un médecin, son fils Vincent, tétraplégique, muet et presque aveugle, qui lui avait demandé de mettre fin à ses souffrances. La justice a rendu un non-lieu général dans cette affaire en février 2006.

© afp. - Tous droits réservés.



Sujet trouvé par : Rama



Le 23 octobre 2006
Source : abc.net

Une plantation de cannabis découverte au Vanuatu

Dans un scénario identique à celui des îles Salomon où la police a découvert une plantation de 3200 pieds de cannabis, la police du Vanuatu a aussi confisqué une quantité sans précédent de marijuana. Notre correspondant à Port Vila, Hilaire Bule, sous en dit plus :

« La police a procédé à une vaste opération au Sud-Ouest de l'île de Mallicolo, au centre de l'archipel, samedi dernier dans le cadre de la lutte contre la culture et la consommation du cannabis. Au cours de cette opération, elle a mis la main sur la plus grande plantation de 400 à 600 pieds de cannabis. Elle a également saisi plus de 20 sacs qui étaient sur le point d'être livrés dans deux villes du Vanuatu, à savoir Port Vila et Louganville qui constituent actuellement les principaux marchés du cannabis. La police a aussi procédé à l'arrestation de 21 personnes qui sont arrivées à Port Vila durant le week-end et qui comparaîtront devant le tribunal dans le courant de la semaine. »



Sujet trouvé par : Pomme golden



Le 28 octobre 2006
Source : linternaute

Les hippopotames, victimes collatérales des élections en RDC

Soucieuses de préserver le calme en période électorale, les autorités de République démocratique du Congo (RDC) assistent passives au massacre par des miliciens des hippopotames et éléphants du parc des Virunga (est), s'alarment les défenseurs de la nature.

Le braconnage à grande échelle dans les Virunga a commencé durant les guerres successives qui ont déchiré la RDC dans les années 1990, mais il s'est récemment considérablement intensifié, au point de faire peser la menace d'une disparition à très court terme des hippopotames dans la zone.

"Entre juillet et octobre, 508 hippopotames et 48 éléphants ont été tués. Et depuis septembre, c'est terrible! On enregistre 25 hippos tués par jour", s'inquiète Déo Mbula, conservateur en chef du secteur oriental des Virunga, partie du parc la plus peuplée en gros mammifères.

"Il reste 308 hippos (dans ce secteur). A ce rythme-là, il n'y en aura peut-être plus dans un mois", prévient-il. Les éléphants sont moins menacés, car "quand ils sentent le danger, ils se déplacent vers l'Ouganda", frontalier du parc, explique-t-il.

Les principaux responsables des massacres sont des miliciens locaux Maï Maï qui se sont installés ces derniers mois dans le secteur oriental des Virunga.

"On a demandé à l'armée de chasser les +inciviques+, mais il y a des complicités entre les Maï Maï et les militaires", qui ne s'en sortent pas avec leur solde mensuelle de 10 dollars, poursuit M. Mbula.

"Quand une pirogue pleine de viande d'hippopotames accoste" sur les rives du lac Edouard situé dans le parc, les Maï Maï "paient 10 dollars aux militaires et leur donnent une portion de viande", raconte Bantu Lukambo de l'organisation congolaise Innovation pour le développement et la protection de l'environnement.

"Les militaires eux-mêmes tirent sur ce qui peut être converti en dollars au lieu de tirer sur l'ennemi", affirme Vital Katembo de l'Institut congolais pour la conservation de la nature, un organisme public.

L'éléphant et l'hippopotame sont prisés pour leur viande et leur ivoire. Un éléphant qui pèse entre 4 à 5 tonnes est vendu 350 dollars sans défenses, soit plus de sept fois le salaire mensuel moyen d'un fonctionnaire, et un hippopotame de 2 à 3 tonnes entre 60 et 80 dollars.

L'ivoire des longues dents d'hippopotame est acheté 2,5 dollars le kilo au braconnier, avant d'être vendu à des prix dérisoires par des artisans à Goma, ville au sud du parc: 1 dollar pour une bague, 20 dollars pour une sculpture.

Devant ce carnage, les gardes des Virunga, pourtant armés de kalachnikov, sont impuissants face à des miliciens équipés de lance-roquettes. "On est face à une armée", résume M. Katembo.

"La guerre est finie sur le papier, mais la situation n'a pas vraiment changé. Il y a toujours des groupes armés", constate Guy Debonnet, du Centre du patrimoine mondial de l'Unesco à Paris.

Jusqu'à présent, les autorités congolaises sont restées largement passives.

Une opération militaire pourrait perturber le processus électoral historique qui commencé en juillet, estime le général Eugène Mbuy et chargé de la région. "J'ai dit aux militaires d'aller occuper les sites Maï Maï après l'élection" présidentielle de dimanche, assure-t-il.

"Le parc se meurt +à petits coups de feu+ et on ne peut compter sur aucune autorité. Il faut attendre la fin des élections. C'est à se taper la tête contre un mur de fer", s'indigne M. Katembo.

Pendant ce temps, des associations se mobilisent. A l'initiative du Fonds mondial pour la nature (WWF), une chanson va être diffusée sur les ondes des radios congolaises: "Qu'on lui laisse la paix à l'hippo, il nourrit les poissons avec ses excréments. Le poisson, c'est mieux que la chair d'hippo".



Sujet trouvé par : Rama




INSOLITES


Le 16 octobre 2006
Source : clubic

Spyware en cadeau chez McDonalds

Dans le cadre d'un jeu concours organisé par McDonalds et Coca Cola, quelque 10 000 clients japonais de la chaîne de restauration rapide ont eu l'insigne plaisir de gagner un baladeur numérique et dix morceaux de musique. Cerise sur le hamburger : sans le savoir, ils ont également reçu une variante du spyware QQpass, que certains ont eu la joie de découvrir lorsqu'ils ont connecté leur baladeur à leur ordinateur. Alertée, la firme McDonalds n'a eu d'autre choix que d'organiser le rappel des 10 000 baladeurs incriminés.

QQpass, détecté depuis 2003 par les différents éditeurs de sécurité, agit comme un cheval de Troie et se charge de récupérer les informations confidentielles contenues sur la machine pour les expédier vers un site distant. Dans un communiqué, la branche japonaise de McDonalds présente ses excuses aux clients lésés par ce facétieux baladeur (que d'aucuns surnommeront sans doute le « Mac Spyware ») et explique les modalités d'échange.

Reste à déterminer la cause de cette infection accidentelle. Aucune explication n'a encore été donnée par McDonalds qui doit s'être logiquement tourné vers le fabricant des baladeurs pour tirer les choses au clair. L'affaire n'est malheureusement pas une première comme l'ont découvert certains clients japonais de Creative en septembre 2005 suite à la mise en vente de quelque 4000 baladeurs infectés par un virus.

Il est permis de penser que les baladeurs destinés aux clients de McDonalds ont pu être infectés par la machine ayant été utilisée pour précharger les dix morceaux de musique faisant partie du lot



Sujet trouvé par : Pomme golden



Le 25 octobre 2006
Source : info.France2

Verbalisé pour excès de lenteur

Quand la loi est appliquée à la lettre elle peut devenir absurde
Un conducteur a été verbalisé aux Sables d'Olonne pour "vitesse trop réduite" en bordure de plage où la vitesse était limitée à 50 km/h.

Il a été contrôlé aux jumelles à 36 km/h alors que derrière lui les appels de phare se multipliaient. Il a été verbalisé pour "vitesse trop réduite" avec à la clé une amende de 22 euros.

Une infraction prévue dans l'article du code de la route R413-19 mais "rarissime", explique-t-on au commissariat des Sables d'Olonne.

Pour que la verbalisation soit valable, il faut qu'il ait été constitué que le conducteur roulait en dessous d'une vitesse moyenne et constituait une gène aux autres véhicules..

Aucune vitesse minimale n'est prévue par la loi sur les routes sauf sur les autoroutes où la vitesse minimale autorisée sur la voie de gauche est de 80 km/h.



Sujet trouvé par : Rama




Le 28 octobre 2006
Source : fr.news.yahoo

Des pompiers à l'oeuvre durant une semaine pour sauver un chien

DIJON (AFP) - Les pompiers de Côte d'Or ont annoncé vendredi avoir réussi dans la nuit précédente à sortir un chien d'un trou d'où il ne voulait plus sortir après y avoir poursuivi un renard dimanche dernier.
Le propriétaire de ce petit chien avait donné l'alerte dimanche vers 21H00 car l'animal ne répondait pas à ses appels.

Quatre véhicules de pompiers se sont alors rendus sur les lieux, à Gissey-sous-Flavigny, où le chien se cachait dans un trou horizontal d'une quarantaine de mètres de long, étroit et coudé.

Dans la semaine, le groupe de recherche et d'intervention en milieu périlleux des pompiers de Dijon, puis une caméra de la Lyonnaise des Eaux, habituellement employée pour sonder les égouts, ont été mobilisés.

Quatre artificiers de Spéléo Secours Français, organisme chargé des secours souterrains, ont fait exploser de la roche dans la journée de jeudi.

Les secouristes ont sorti vendredi à 2H31 le chien, en bonne santé, en le tirant par le crochet de son collier. Le renard, qui ne pouvait jusqu'alors s'échapper en raison de la présence du chien chasseur, est ressorti par ses propres moyens.



Sujet trouvé par : Rama




LECTURE/CINEMA


A la Une
Source : fr.movies.yahoo

MEMOIRES DE NOS PERES



MEMOIRE DE NOS PERES est un drame de la Deuxième guerre mondiale, réalisé par Clint Eastwood (Oscar du meilleur réalisateur et du meilleur film pour IMPITOYABLE et MILLION DOLLAR BABY), produit par Eastwood et Steven Spielberg (Oscar du meilleur film et du meilleur réalisateur pour LA LISTE DE SCHINDLER, Oscar du meilleur réalisateur pour IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN) et Rob Lorenz (MYSTIC RIVER).

MEMOIRE DE NOS PERES est inspiré du best-seller de James Bradley, écrit en collaboration avec Ron Powers, qui retrace la bataille d'Iwo Jima et les destins des porte-drapeaux et de certains de leurs compagnons de l'Easy Company. Le père de Bradley, John "Doc" Bradley, avait été l'un des soldats de la fameuse photo, mais c'est seulement après son décès, en 1994, que James apprit l'étendue de ses expériences de guerre. La distribution de MEMOIRE DE NOS PERES comprend : Ryan Phillippe (COLLISION), Jesse Bradford (HAPPY ENDINGS), Adam Beach (WINDTALKERS), Paul Walker (BLEU D'ENFER), Jamie Bell (BILLY ELLIOT), Barry Pepper (IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN) et John Benjamin Hickey (FLIGHTPLAN). Le scénario est de William Broyles, Jr. (SEUL AU MONDE) et Paul Haggis (scénariste de MILLION DOLLAR BABY, Oscar du meilleur film et du meilleur scénario pour COLLISION.

Sypnosis
Février 1945. La victoire est à portée de main en Europe, mais la guerre continue de faire rage dans le Pacifique. Une bataille cruciale, parmi les plus sanglantes, aura pour l'enjeu l'île d'Iwo Jima. Une photo l'a gravée pour toujours dans nos mémoires : celle de cinq Marines et d'un infirmier de la Navy hissant le drapeau américain au sommet du Mont Suribachi. Cette image légendaire symbolisa la victoire aux yeux d'une nation usée par des années de guerre. Elle transforma instantanément en héros 6 Américains, dont certains moururent peu de temps après, sans savoir qu'ils étaient entrés dans l'Histoire. Mais les survivants, qui ne se considéraient pas comme des héros, n'avaient pas le moindre désir d'être érigés en symboles. Ils voulaient simplement rester au front, aux côtés de leurs frères d'armes qui continuaient de se battre sans fanfare jusqu'à la mort.



Sujet trouvé par : Rama



Le 21 octobre 2006
Source : tahitipresse

Pierre Ottino-Garanger dédicace :
"Archéologie chez les Taïpi", ou l'histoire d'une archéologie heureuse




(Tahitipresse) - C'est un archéologue passionné et souriant qui a dédicacé samedi matin "Archéologie chez les Taïpi", l'ouvrage qu'il a réalisé pour expliquer en détail des fouilles archéologiques réalisées aux Marquises. Une opération menée en étroite collaboration avec les habitants, d'où le sous-titre "Hatiheu, un projet partagé aux îles Marquises", donné à ce beau et intéressant ouvrage.

Magnifiquement illustré par des photographies et des plans des sites concernées par ses recherches archéologiques, le livre de Pierre Ottino-Garanger raconte "l'aventure récente d'une poignée d'hommes et de femmes désireux de faire revivre leur histoire, les noms, l'âme et le sens de leur civilisation."



Parmi cette "poignée d'hommes et de femmes", il y a non seulement des archéologues, mais aussi des habitants des villages proches des sites où se sont déroulées les fouilles, qui ont été associés au travail des chercheurs.

"De la vie et de la chair"

A l'occasion de la dédicace de son livre, samedi matin à la librairie Odyssey, à Papeete, Pierre Ottino a raconté comment la population concernée d'abord méfiante, a peu à peu découvert que sous les apparences d'un marae ou tout autre site témoignant de la civilisation ancienne, et dont n'osait pas bouger la moindre pierre, se cachait toute une histoire, celle des hommes et des femmes qui vivaient sur ces sites et leur donnaient vie.

Et c'est ainsi que ces recherches archéologiques, avec l'acceptation et souvent la participation des habitants, ont redonné à ces lieux "de la vie et de la chair", pour reprendre l'expression de l'archéologue.

"De ce passé enfoui, sombre et prestigieux tout à la fois, a surgi l'âme d'un peuple, à travers la découverte, puis la compréhension de ce que fut autrefois le cadre de vie des Anciens, leurs lieux de réjouissances et de mort; la façon dont ils occupèrent l'espace et le mirent en valeur", explique le texte de présentation de ce livre, édité par la société polynésienne "Au vent des îles".
Une belle idée de cadeau à retenir pour les fêtes de fin d'année



Sujet trouvé par : Pomme golden
_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 30/10/2006 13:54:18
merci a vous , j attend chaque 15aine avec impatience , c etait captivant !!

manquer peut etre un sujet sur l invisibilite reussis en labo !! mais tout bonnement genial !

vivement le prochain Shocked Shocked
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
Rama
ADMINISTRATEUR

Offline

Joined: 03 Apr 2005
Posts: 21,223
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 119
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 30/10/2006 14:24:09
Confused Salut Darksidesong

Honnêtement, j'ai été dépassé par le temps, je n'ai fait le Journal que hier soir.
J'ai eu une semaine très usante et complètement saturée.
Je n'ai pas eu le temps de mettre tout ce que j'aurais voulu mettre.
Comme par exemple la sortie du premier numéro du magazine SCI FI de la chaîne TV.

Merci de ta bonne humeur. Very Happy
_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 30/10/2006 14:39:40
pas d excuse !!! c est tellement de travail , ce journal !!! je vais pas faire le difficile Wink
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
Hybride
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 03 Aug 2006
Posts: 1,673
Sexe: Masculin
Localisation: Dans ma soucoupe volante
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 30/10/2006 21:54:12
lool j'ai lu que les gros titres et franchement tres alléchant Mad

Je lirai ca mercredi parce que le boulot me tue trop donc pas trop la force Laughing
_________________
Nous sommes conditionnés dés la naissances.
Nous sommes tous des humains conditionnés par d’autres humains.
----------------------------------------------------------
Mon Blog :



http://monde-paranormal.oldiblog.com

Mon album Photo : http://www.flickr.com/photos/hybride/


Reply with quote
Back to top
rigel
Membre 18 étoiles
Membre 18 étoiles

Offline

Joined: 22 May 2005
Posts: 5,919
Sexe: Féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 02/11/2006 17:46:49
Razz Razz Un grand bravo pour tout ce travail
_________________
Parce que les gens qui sont suffisamment fous pour croire qu’ils peuvent changer le monde, sont ceux qui le font.Mark Twain
l'humanité va rencontrer les plus grands risques de sa courte histoire lors des 50 prochaines années. Elle risque même de disparaître purement et simplement. Sir Martin Rees


Reply with quote
Back to top
Display posts from previous:   
This forum is locked: you cannot post, reply to, or edit topics.   This topic is locked: you cannot edit posts or make replies.    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> ARCHIVES GÉNÉRALES -> ARCHIVES GLOBALES NNSPS -> Archives chroniques NNSPS -> Journal All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

 
Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group