NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

 
H1n1' le retour !

 
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Actu
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Tipoual
Membre 3 étoiles
Membre 3 étoiles

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 148
Sexe: Féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 07/01/2014 17:41:09
H1n1 de retour... On veut encore nous vacciner!
La peur commence a s installer...


http://ici.radio-can...pe-vaccin.shtml

Photo : iStockphoto
Le virus H1N1, responsable de la pandémie de 2009, fait un retour en force cet hiver au Canada. Cette souche de la grippe aurait fait jusqu'ici une vingtaine de morts, en Alberta, en Ontario et en Saskatchewan. On compte aussi des centaines d'hospitalisations un peu partout au pays. En fait, la plupart des grippes signalées cette saison sont causées par le virus H1N1, selon l'Agence de santé publique du Canada.

Le vaccin donné en 2009 contre le H1N1 vous protège-t-il toujours?
Comment différencier la grippe du rhume?
Quels sont les symptômes de la grippe H1N1?
Quelles sont les complications les plus fréquentes de la grippe H1N1?
Qui sont les personnes les plus vulnérables?
Que contient le vaccin antigrippal pour la saison 2013-2014?
Quels sont les effets secondaires du vaccin?
1. Le vaccin donné en 2009 contre le H1N1 vous protège-t-il toujours?

Non. Même si vous avez été vacciné contre ce virus ou même si vous avez été infecté par le H1N1 lors de la pandémie de 2009, vous n'êtes pas assurément protégé contre cette grippe. L'Agence de santé publique du Canada affirme que vous devez quand même recevoir le vaccin antigrippal saisonnier de cette année, qui protège contre plusieurs virus, dont le H1N1.

L'Agence assure que la vaccination est la meilleure protection contre la grippe. Et elle recommande à tout le monde de se faire vacciner.

2. Comment différencier la grippe du rhume?

Le rhume et la grippe sont des infections des voies respiratoires. Le rhume est plus fréquent et plutôt banal. Il occasionne de la congestion nasale, de la toux et des maux de gorge.

La grippe est une maladie plus grave. En voici les symptômes : maux de tête, fièvre, douleurs musculaires, nausées, vomissements et diarrhée.

3. Quels sont les symptômes de la grippe H1N1?

Plusieurs symptômes sont semblables à ceux de la grippe saisonnière :

fièvre
toux
maux de tête
fatigue
douleurs musculaires
écoulement nasal
congestion nasale
frissons
Des maux de gorge peuvent éventuellement survenir. Bon nombre de personnes atteintes souffrent aussi de vomissements et de diarrhée.

La grande majorité des personnes infectées par ce virus guérissent en une semaine, même sans traitement médical.

4. Quelles sont les complications les plus fréquentes de la grippe H1N1?

Dans un très petit nombre de cas, l'infection par le virus H1N1 provoque des symptômes très sévères qui nécessitent des traitements aux soins intensifs et peuvent entraîner la mort.

Certains de ces cas très graves touchent des personnes en bonne santé, dont le système immunitaire s'emballe sans qu'on sache pourquoi.

Le portrait clinique le plus fréquent est une grave pneumonie virale qui survient dans les jours qui suivent l'apparition des premiers symptômes. Ces patients souffrent d'insuffisance respiratoire et doivent être placés sous ventilation mécanique.

Parmi les complications graves de la grippe H1N1, les médecins rapportent aussi la surinfection bactérienne et l'aggravation de maladies pulmonaires chroniques, comme l'asthme.

5. Qui sont les personnes les plus vulnérables?

Ce virus touche très peu les personnes de plus de 65 ans, le groupe d'âge dans lequel la grippe saisonnière cause habituellement le plus de décès. Lors de la pandémie de 2009, l'âge médian des personnes hospitalisées était de 26 ans.

Certaines personnes risquent de souffrir de graves complications. C'est le cas des femmes enceintes, qui représentaient 5 % des hospitalisations pour la grippe H1N1 en 2009, et 5 % des décès, alors qu'elles ne comptent que pour 1 % de la population canadienne.

Cette grippe frappe aussi très fortement les populations autochtones du Canada, sans qu'on connaisse précisément les raisons de cette vulnérabilité. Ainsi, en 2009, les Autochtones, qui composaient 3 % de la population canadienne, représentaient 18 % des hospitalisations, 16 % des admissions aux soins intensifs et 13 % des décès dus à la grippe H1N1 au Canada.

Certains problèmes de santé prédisposent également aux complications de la grippe H1N1, notamment :

l'asthme
le diabète
les maladies cardiaques ou pulmonaires chroniques nécessitant des soins
les maladies rénales
l'immunodéficience ou l'immunosuppression
les troubles des reins, du foie ou du sang
le cancer
les problèmes neurocognitifs
les problèmes neuromusculaires
6. Que contient le vaccin antigrippal pour la saison 2013-2014?

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) détermine chaque année les trois souches du virus de la grippe qui devraient circuler le plus au cours de l'automne et de l'hiver.
Au Canada, le vaccin produit pour la saison 2013-2014 contient les souches suivantes :

A/California/7/2009 (H1N1)
A/Victoria/361/2011 (H3N2)
B/Massachusetts/2/2012
Le portail Santé mieux-être du gouvernement québécois explique que le vaccin est fabriqué à partir de parties de virus affaiblis. Il contient une quantité négligeable de thimérosal comme agent de conservation, des traces de sucrose, du désoxycholate de sodium ou du Triton X-100 (produits servant à séparer les virus pour les inclure dans le vaccin), du chlorure de sodium, du chlorure de potassium, de l'heptahydrate de phosphate dibasique de sodium, du phosphate de potassium monobasique et de l'eau.

Le vaccin renferme des traces de protéines d'œuf et de formaldéhyde. Certains vaccins peuvent aussi contenir une quantité infime de néomycine et de saccharose.
7. Quels sont les effets secondaires du vaccin?

TRÈS SOUVENT (entre 10 à 50 % des cas) :

rougeur ou gonflement à l'endroit de l'injection
douleurs musculaires
maux de tête
fatigue
SOUVENT (moins de 10 % des cas ) :

bleu ou démangeaison à l'endroit de l'injection
fièvre, frissons ou douleurs aux jointures et malaises
yeux rouges, mal de gorge, toux et difficulté à respirer
écoulement nasal ou congestion du nez
PARFOIS (moins de 1 % des cas) :

enflure du visage
rougeurs sur la peau
nausées et étourdissements
RAREMENT (moins de 1 personne sur 1000) :

convulsions
engourdissements
névralgie
À lire aussi :

Retour du virus H1N1 : la grippe fait cinq morts en Alberta
La grippe en questions (pandémie de 2009)


---------------------------

Et




EnvoyerImprimer
More Sharing ServicesPartager | Share on facebook Share on google Share on twitter Share on delicious Share on technorati Share on digg

Pendant les Fêtes, le H1N1 a tué cinq personnes en Alberta et une à Toronto, en Ontario.
Photo d'archives / Agence QMI
SHERBROOKE - Le virus qui a fait trembler la province en 2009 est de retour. Pendant les Fêtes, le H1N1 a tué cinq personnes en Alberta et une à Toronto, en Ontario. En Estrie, une quarantaine de cas ont été confirmés.

«Au cours des deux dernières semaines, je n'ai pas vraiment arrêté, a dit lundi le ministre de la Santé, Réjean Hébert. Chaque jour, j'avais les rapports sur l'état de l'évolution de la grippe. La situation albertaine ravivait nos préoccupations.»

Depuis la pandémie, en 2009, le virus a fait le tour de la planète. Le voilà de nouveau au Canada.

«La grippe commence à arriver et la souche que l'on voit le plus avec nos analyses en laboratoire est effectivement le H1N1», a précisé docteure Suzanne Ménard de l'Agence de la santé et des services sociaux de l'Estrie.

Selon le Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg, c'est la souche de grippe H1N1 qui est la plus présente au pays, dans 72 % des cas.

«On est fin prêt à faire face à ça, tant par la vaccination que par la surveillance qu'on a mise en place», a ajouté le ministre de la Santé.

C'est en recevant le vaccin contre la grippe saisonnière que l'on peut être immunisé, a expliqué Danielle Auger, directrice pour la protection de la santé publique. «Le vaccin contre la grippe contient trois souches, car on ne sait pas à l'avance quel type de souche va circuler de façon prédominante pendant la saison. Cette année, le vaccin inclut une souche de H1N1.»

Or, même si vous avez été vacciné dans le passé, vos anticorps ne sont plus aussi forts.

«On n'est pas protégés à long terme, selon le ministre Hébert. Le virus évolue et procède à des modifications génétiques qui ne sont pas reconnues par le nouveau vaccin chaque année.»

Au Québec, la situation n'a pour le moment rien d'alarmante. On s'attend toutefois à une recrudescence de la grippe, comme d'habitude, à la mi-janvier.

--------------------------
Et

Dans la presse on veut nous faire peur avec un titre provocateur!

Publié le 06 janvier 2014 à 17h46 | Mis à jour le 06 janvier 2014 à 19h24
Le virus H1N1 causera plusieurs décès au Québec

(Québec) Les autorités de la Santé publique s'attendent à ce que le virus de la grippe H1N1 cause des dizaines de décès au Québec durant la présente saison grippale.

«L'activité grippale est élevée actuellement. C'est du H1N1 comme ce qui est attendu. Toutefois, on n'a pas de signe pour l'instant d'une sévérité particulière. Par contre, la bonne nouvelle est que la protection contre ce virus est incluse dans le vaccin. Pour les gens à risque, c'est encore le bon moment de se faire vacciner par son médecin ou au CLSC», a indiqué, hier, la Dre Danielle Auger, directrice de la Protection de la santé publique au ministère de la Santé.

Bon an mal an, la grippe est en lien avec le décès d'environ 300 personnes au Québec. Chez plusieurs, le virus a aggravé un état de santé déjà affaibli par une autre maladie cardiaque ou pulmonaire.

La Dre Auger a rappelé que le virus H1N1 est apparu en 2009. Il avait fait l'objet d'une vaste campagne de vaccination. Plus de 80 personnes sont décédées au Québec après avoir contracté le virus. Près de 2500 personnes ont dû être hospitalisées pour des complications causées par le nouveau virus.

«Après la pandémie de 2009, le virus a continué de circuler dans la population. Cet hiver, ça va être la première fois où il sera prédominant, mais il n'y a pas de raison d'avoir plus peur de ce virus qu'un autre», a expliqué le médecin.

Si vous avez été vacciné contre le H1N1, on conseille de le faire de nouveau cette année. «Avoir été vacciné en 2009 peut donner une certaine protection, sauf que la meilleure protection, c'est de se refaire vacciner. On pense que les personnes qui l'ont été ont conservé une mémoire immunitaire, mais jusqu'à quel point, ce n'est pas scientifiquement établi», a avancé la Dre Marie-Claude Messely, de la Santé publique de la Capitale-Nationale.

«On pense que le fait d'avoir été vacciné, et si on est à nouveau en contact avec le virus, ça va rebooster dans la mesure où la personne est en santé. Elle va se remettre à produire des anticorps. Est-ce qu'elle va les produire à temps? On n'est pas sûr. Assez pour réduire les symptômes? On n'est pas sûr non plus», a-t-elle ajouté.

La Dre Messely a les mêmes réserves en ce qui concerne les personnes qui ont eu la grippe causée par le virus H1N1 en 2009. À son avis, elles peuvent l'attraper de nouveau.

Pointe de la saison grippale

Par ailleurs, on s'attend à ce que la pointe de la saison grippale survienne d'ici 10 à 15 jours. «L'activité grippale a débuté durant la première semaine de décembre. Le peak devrait arriver entre la mi-janvier et le début février. Il est encore temps de se faire vacciner. Ça prend environ deux semaines pour développer des anticorps», a indiqué la Dre Auger.

L'activité grippale dans la région de Québec ne semble pas différente que celle observée dans les autres régions du Québec. «On a pas mal le même schéma que les années précédentes, sauf l'année dernière, qui a été une année précoce. On a démarré ça sur les chapeaux de roue l'année dernière. Dans le temps de Noël, il y avait beaucoup de gens qui étaient à l'urgence. Ça débordait», a commenté la Dre Messely.

D'autre part, elle rappelle que les mesures d'hygiène sont tout aussi importantes que la vaccination pour prévenir la grippe. «Le lavage des mains en utilisant une solution alcoolisée, tousser dans un mouchoir, éternuer dans le pli du coude, laver les surfaces avec un désinfectant, ce sont des mesures de base super importantes. Quelqu'un qui est malade doit éviter les contacts avec les autres. Il faut le répéter», a-t-elle souligné.
--------------------------------------

Ça veut dire que le vaccin de 2009 était vraiment de la m@rde?
Il est même pu efficace?
Et on nous parle des problèmes de narcoplexie lies a ce vaccin?
Ça va pas la tête???
En tout cas, je suis convaincue que la campagne de vaccination ne sera pas aussi populaire, ooooo que non!
(Voilà, c'était ma montée de lait du jour... Maintenant, je m en vais allaiter;) dans le sens propre du terme!)
_________________
Mara Rabbi Allardi Dini Endavour Esa Couns Alim


Reply with quote
Back to top
Publicité






PostPosted: 07/01/2014 17:41:09
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
lamais
Modérateur

Offline

Joined: 29 Nov 2006
Posts: 15,349
Localisation: là ou je doit être
Point(s): 30
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 07/01/2014 18:20:32
Razz
_________________
"Si l’issue nous est favorable, nous serons appelés défenseurs de la liberté, si elle nous est défavorable, nous serons appelés rebelles." P. PAOLI
30 anni di Resistenza


Reply with quote
Back to top
CQFD
Membre 0 étoile
Membre 0 étoile

Offline

Joined: 15 Jan 2014
Posts: 7
Sexe: Féminin
Localisation: loin de tout et de tous
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 20/01/2014 21:52:00
"La grande majorité des personnes infectées par ce virus guérissent en une semaine, même sans traitement médical."
C'est justement, cher TIPOUAL, la petite phrase que j'avais déjà relevée lors de la dernière....toute dernière ...."pandémie" qui est retombée comme un soufflé au fromage du jour au lendemain, tout comme la grippe aviaire, de même que l'anthrax qui envahissait les bureaux de postes américains.....

Sommes nous des moutons ou des êtres doués de raison ?

Cordialement
CQFD


Reply with quote
Back to top
Tipoual
Membre 3 étoiles
Membre 3 étoiles

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 148
Sexe: Féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 21/01/2014 16:07:41
Hier, dans le soleil
http://www.lapresse.ca/le-soleil/opinions/chroniqueurs/201401/18/01-4730132…


Il, c'est notre grand, cinq ans et demi, qui la veille encore sautait sur le trampoline à l'école de cirque. Lundi matin, il s'est réveillé essoufflé, s'est plaint d'un mal de ventre, ne voulait pas aller à l'école. Louche, il adore l'école.

Il descend écouter les bonshommes à la télé, se cale dans le sofa, respire comme s'il courait un marathon. Mon chum me regarde: «Je vais aller à l'hôpital pour être sûr que tout est correct.»

Tout n'était pas correct. À midi, notre grand était alité aux soins intensifs pédiatriques du CHUL, branché de partout, avec un masque à oxygène, un full face, qui lui donnait un air d'astronaute. Le respirateur s'époumonait à côté de lui, l'oxygène cherchait son chemin, ne le trouvait pas. Un premier diagnostic est tombé : pneumonie.

Son coeur battait à 170 battements par minute.

- C'est combien, docteur, d'habitude?

- Autour de 100.

Il respirait 85 fois en 60 secondes.

- Normalement?

- 25.

Respirer, il faut le dire vite, on aurait plutôt dit un chien haletant. Il a pompé comme ça pendant sept heures, puis le médecin a décidé de l'intuber, «pour lui donner une chance». On en était là. On est allés dans un petit salon en attendant, on a pleuré, on s'est demandé pourquoi, comment. Qu'est-ce qu'on n'a pas fait de correct pour qu'il se ramasse ici, dans cet état-là.

On n'a pas trouvé de réponse.

On est revenus dans la chambre, notre grand avait l'air de dormir tranquille, n'eût été ce tube dans la bouche qui le tenait en vie. Je me suis dit que, il y a 60 ans, il serait mort là, tout de suite. Je me suis dit qu'il ne fallait pas penser à ça, même si on y pense tout le temps quand même.

C'est là que le médecin a dit la maudite phrase au conditionnel.

La nuit a été longue, il a fait de la fièvre. Ils l'ont couché sur un petit matelas refroidissant, l'ont bombardé de médicaments par intraveineuse. Le matin, il allait mieux. Il a continué à remonter lentement la pente, pendant les jours qui ont suivi. Il respirait moins vite, prenait moins d'oxygène. Je me suis habituée à le voir endormi, j'ai fini par réussir à lui chanter une berceuse sans pleurer.

C'est fou comme on s'habitue à tout. Je me suis habituée aux machines, aux alarmes, celles qui sonnent pour rien. Moi et mon chum l'avons veillé, assis dans une chaise en cuirette bleue, lisant un livre, levant les yeux entre chaque paragraphe pour vérifier les respirations, le rythme cardiaque, le taux de saturation d'oxygène, la pression, les volumes. J'ai appris de nouveaux mots, presque une nouvelle langue.

J'ai pris la mesure du travail des infirmières, des infirmiers et des médecins, qui passent leur temps à faire des jambettes à la mort. Ils le font souvent en heures supplémentaires, pendant plus de 12 heures de suite. Ils ont cette obsession de ne rien oublier, de toujours prendre la meilleure décision, au bon moment.

Jeudi matin, ils ont réveillé notre grand, enlevé ses tubes, qu'ils ont troqués pour le masque du début. Puis, vendredi, ils ont troqué le masque pour deux petites flûtes d'air dans les narines. Ses poumons ont encore besoin d'un petit coup de pouce, son coeur bat normalement. Il s'en sortira.

Autour de nous, dans les sept autres chambres de l'unité, un va-et-vient incessant. Les Fêtes ont été tranquilles, c'était le calme avant la tempête. Là, c'est la tempête. Au moins la moitié des voisins de notre grand étaient intubés comme lui, avec un respirateur s'époumonant à côté.

Toutes des histoires comme la nôtre.

Chaque fois que je reprenais ma place sur la chaise en cuirette, je regardais mon grand en me demandant d'où cette pneumonie était sortie, comment elle avait pu frapper si fort, si vite. Les médecins ont d'abord soupçonné une bactérie, puis un virus. Lequel? Dur à dire. On se faisait à l'idée de ne jamais savoir.

Le diagnostic est tombé mercredi soir : H1N1. «Votre fils n'était pas vacciné?» On baisse la tête, on plaide coupable. Oui, on a lu les journaux, on a vu les reportages à la télé. On s'était fait vacciner en 2009, on entendait dire que ça nous protégeait un peu. Qu'est-ce qu'on s'est dit, bêtement? Que ça arrive juste aux autres.

Ben, ça adonne que cette fois-là, l'autre, c'était notre gars. L'année prochaine, je vous en passe un papier, on sera tous vaccinés.

Pourquoi je vous ai raconté tout ça? Pourquoi je viens vous enquiquiner avec cette histoire qui, au fond, arrive à d'autres, tous les jours, en cette saison de grippe?

Parce que ça n'arrive pas juste aux autres.

****

Sur ce, je prends une pause de quelques semaines, le temps de souffler un peu. De retour quelque part en février.
_________________
Mara Rabbi Allardi Dini Endavour Esa Couns Alim


Reply with quote
Back to top
lamais
Modérateur

Offline

Joined: 29 Nov 2006
Posts: 15,349
Localisation: là ou je doit être
Point(s): 30
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 21/01/2014 16:39:44
il s'agit d'un choix !

j'ai choisi de ne pas me faire vacciner !

et si par malheur j'attrapais cette M**** et bien j'assumerais mon choix !

Surprised
_________________
"Si l’issue nous est favorable, nous serons appelés défenseurs de la liberté, si elle nous est défavorable, nous serons appelés rebelles." P. PAOLI
30 anni di Resistenza


Reply with quote
Back to top
Tipoual
Membre 3 étoiles
Membre 3 étoiles

Offline

Joined: 05 Feb 2011
Posts: 148
Sexe: Féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 21/01/2014 20:58:43
Ils trouvent toujours le moyen de se sentir coupable...

En passant, la pause jusqu en février, c'est pas moi, mais l auteur du texte Rolling Eyes
_________________
Mara Rabbi Allardi Dini Endavour Esa Couns Alim


Reply with quote
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Actu All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

 
Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group