NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

 
Un village italien abandonne l’Euro

 
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> N.O.M
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Eusebius
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 08 Nov 2007
Posts: 1,192
Sexe: Masculin
Localisation: Loin de la ville !!
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 31/08/2011 22:05:46
Quote:
Un village italien abandonne l’Euro



Le plan de rigueur annoncé par Silvio Berlusconi au début du mois prévoit la fusion des petites communes de moins de 1 000 habitants. Mais Lucas Sellari, le maire du village de Filettino ne l’entend pas de cette oreille. Refusant catégoriquement d’être réuni avec le village voisin de Trévi, le maire a décidé de faire de sa commune une principauté indépendante.

Pour ce faire, il n’a pas hésité à sortir de l’Euro. Il a en effet doté son village d’une nouvelle monnaie, le »fiorito » , dont la valeur unitaire est estimée à 0,50 centime d’euro. 20 000 coupures de billets ont d’ores été déjà été imprimées et 20 000 autres devraient bientôt suivre. Pour régner sur sa principauté, le maire a même sollicité le prince Emanuele Filiberto de Savoie, mais celui-ci a poliment décliné l’invitation.

WikiStrike incite tous les maires de France à prendre la même décision : sortir de l'Euro pour faire chier Sarkozy


http://wikistrike.over-blog.com/article-un-village-italien-abandonne-l-euro…

_________________
RÈGLE ESSENTIELLE SUR CE FORUM : RESPECTER L'AVIS DE CHACUN !!




Reply with quote
Back to top
Publicité






PostPosted: 31/08/2011 22:05:46
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
ATILA
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 06 Sep 2007
Posts: 1,270
Sexe: Masculin
Localisation: Espagne/Belgique
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 31/08/2011 23:28:58
Surprised Surprised Surprised

Bonsoir,

On ne peux plus sortir de l'€, c'est trop tard.
Les administrateurs de Wikistrik sont des irresponsables d'encourager de sortir de la zone €uro.
Le premier pays qui suivrait cette ineptie, ce verrait quasi immédiatement en faillite. Son économie s’effondrerait plus vite qu'il ne faut pour le dire, avec pour conséquence une guerre civile. Bravo !
Quand à ce village italien, il ne tiendra pas très longtemps avec sa petite monnaie sans valeur et non reconnue.
Autre chose: Wokistrik édite volontairement de fausse information pour faire réagir les gens. Aussi, les infos sur Wiki ne valent pas un pet de mouche.


_________________
Croire est le contraire de savoir. Si je crois. je ne sais pas. Si je sais, je ne crois pas. Le quotidien m'apporte le savoir.


Reply with quote
Back to top
Eusebius
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 08 Nov 2007
Posts: 1,192
Sexe: Masculin
Localisation: Loin de la ville !!
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 31/08/2011 23:47:08
De toute façon, l'€uro est comdamné d'ici quelques semaines, les "initiés" le savent très bien, l'Allemagne va quitter la zone €uro, et puis la Grèce va bientôt faire reparler d'elle tant elle est foutue économiquement :

Quote:
Grèce : la dynamique de la dette est hors de contrôle


ATHENES - La dynamique de la dette grecque est désormais hors de contrôle et les dérapages par rapport aux objectifs de réduction du déficit, exacerbés par une profonde récession, menacent d'annuler les bénéfices du nouveau plan de sauvetage, constate la nouvelle commission de contrôle du budget.

Dans un rapport rendu public mercredi, la commission estime qu'une augmentation importante de la dette, un grand déficit de départ et une profonde récession ont poussé à l'extrême la dynamique de la dette qui est maintenant hors de contrôle.

La commission nouvellement constituée est composée d'analystes indépendants.

Ces développements semblent contrebalancer dans une large mesure l'impact positif du dernier plan de sauvetage de l'Union européenne qui s'élève à 159 milliards d'euros (230 milliards de dollars) consenti le mois dernier, ajoute la commission dans son rapport dont des extraits sont publiés par l'agence semi-étatique Athens News Agency.

Bridée par les coupes budgétaires, l'économie grecque se rétracte à un rythme alarmant. Le ministre des Finances Evangelos Venizelos a déclaré la semaine dernière que le produit Intérieur Brut diminuerait vraisemblablement de plus de 4,5% en 2011, contre 3,5% prévu initialement.

Entre-temps, la dette grecque a enflé pour atteindre 350 milliards d'euros.

La Grèce est actuellement soumise à un audit de la part de l'Union européenne, du Fonds monétaire international et de la Banque centrale européenne pour savoir si la sixième tranche du prêt de 110 milliards d'euros consenti à Athènes l'année dernière sera débloquée.

Selon certaines informations, les représentants de ces trois organisations, arrivés lundi à Athènes pour procéder à l'audit, auraient constaté des retards dans la mise en oeuvre du programme de relance, notamment dans les secteurs qui peuvent susciter de forts mouvements de protestation de la part des syndicats.

Les prochaines semaines jusqu'au 15-20 octobre seront cruciales et graves, a déclaré M. Venizelos mercredi à la radio Real FM, dans une interview.

Le déficit public - à l'origine de tous les maux du pays - est devenu insoutenable à 14,69 milliards d'euros (21,3 milliards de dollars) au premier semestre 2011, alors que l'objectif fixé était de 16,68 milliards pour toute l'année.

Pour combler le déficit, les autorités grecques vont augmenter jeudi les taxes sur la nourriture dans les restaurants et les hôtels de dix points à 23%.


Les restaurateurs ont qualifié cette mesure de ruineuse et certains menacent de ne pas percevoir cette taxe pour ne pas être contraints de fermer.

Athènes est également confronté à une cacophonie en Europe concernant un accord controversé consenti par la Grèce à la Finlande pour lui garantir son financement du deuxième plan de sauvetage.

Les dirigeants de la zone euro ont accordé un plan de sauvetage de 109 milliards d'euros en juillet à la Grèce pour éviter la banqueroute au pays. Le secteur privé a aussi avancé 50 milliards d'euros.

http://www.romandie.com/news/n/_Grece__la_dynamique_de_la_dette_est_hors_de…

_________________
RÈGLE ESSENTIELLE SUR CE FORUM : RESPECTER L'AVIS DE CHACUN !!




Reply with quote
Back to top
W.C.C
Membre 6 étoiles
Membre 6 étoiles

Offline

Joined: 30 May 2010
Posts: 287
Localisation: los angeles
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 01/09/2011 18:25:40
heu pas si sur ,

si le village pourrais s autogerer, pourquoi aurait t il besoin d avoir une monnaie reconnu...

ya plein de commune qui on essayer ca, d avoir leurs propre monnaie, et sa marche tres bien .

les gens achete leur pain et bouffe avec la monnaie du village. et leurs petite affaire aussi . et puis voila .

bon apres c est un peu limite dans les achat mais bon si sa prend de l empleur .


de toute facon l euro est mort alors bon . donc je suis pas d accord quand j entends que il est trop tard pour sortir de l euro , il es jamais trop tard. de plus sa fera plus de mal que de bien de rester avec l euro.

enfin bon on aura surement plus de reponses a tout ceci dans quelques semaines ou mois
_________________
Soyer le changement que vous souhaité voir apparaitre dans le monde


Reply with quote
Back to top
liberta
Membre 10 étoiles
Membre 10 étoiles

Offline

Joined: 25 Apr 2011
Posts: 453
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 02/09/2011 00:35:51
Bonsoir !

Eusebius à écrit :
Quote:
l'Allemagne va quitter la zone €uro


A tu un lien sur cette affirmation stp , car je n'en est pas entendu parler ces une information très importante pour la suite des événements puisque l'Allemagne est à l'origine de l'euro avec 5 pays!

En 1951, 6 pays décident de se constituer en Communauté européenne pour le charbon et l’acier : la RFA, la France, la Belgique, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas

http://www.touteleurope.eu/fr/histoire/dates-cles/les-elargissements.html

D'autant plus que les loges les plus importante franc maçonne y ont migrer avant celle du nouveau monde ; Allemagne 1737 USA 1827.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Franc-maçonnerie_en_Allemagne

Je pense comme W.C.C et je vous en apporte la preuve , cela fait depuis un certain temps que le sel est en vigueur, il prend de plus en plus d'ampleur au niveau de la France et des Dom Tom

ici : http://selidaire.org/spip/rubrique.php3?id_rubrique=211

http://selidaire.org/spip/

et je pense que de nombreux mouvement dans le monde sont en marche depuis quelque année comme aux Etats-Unie et certainement ailleurs c'est une grande révolution qui est en marche en se moment

http://www.reporterre.net/spip.php?article232



lien : http://www.youtube.com/watch?v=k7tIQ4P26aw

il existe des tas de reportages et de site sur le sujet je vous invite à y faire une excursion.Il y à eu même un reportage sur la 3 ème chaine pour vous dire que cela inquiète le gouvernement qui cherche des lois alternative pour le contré comme au USA interdiction de faire son jardin sans produit Monsanto par exemple etc...

Se que font les Italiens n'ai pas très logique il reproduise la planche à billet et le système qui nous à perdu ce n'est pas la bonne alternative , mais ils essaie peut être que prendre exemple sur le troc en France et aux Etats-Unis serrais plus bénéfique pour eux !

Il faut revenir à la localisation avec le troc c'est la meilleure alternative pour l'instant et une forme de révolution aux quel les politiques ne s'y attendait pas puisqu'ils font tout pour diviser les populations depuis des décennies.

A bien y regarder cela me rappelle cette histoire sur le premier billet de 100 franc nous revenon au point de départ qui n'était pas si mauvaise finalement !

Nous sommes en 1794. Deux hommes sont assis à une table de restaurant, en train de conclure un marché. Après être tombé d'accord, ils confirment leur engagement par une poignée de main. Survient un étranger. Celui-ci a compris ce qui se déroulait à la table et se présente comme étant M. X, un investisseur. Les deux commerçants sont un peu surpris, car ils n'ont jamais entendu parler investisseur. M. X se présente de la manière suivante :

suite ici : http://www.onnouscachetout.com/themes/nom/investisseur.php


....
_________________
2011/2012 ne saura pas la fin des temps, mais un changement majeur pour les peuples du monde averti , peut être le seul moment ou ils pourront sortir de cette hypnose contrôler pour enfin reprendre leurs libertés et lever le voile pour atteindre leurs lumière interne.


Reply with quote
Back to top
Eusebius
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 08 Nov 2007
Posts: 1,192
Sexe: Masculin
Localisation: Loin de la ville !!
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 02/09/2011 20:09:33
liberta wrote:
Bonsoir !

Eusebius à écrit :
Quote:
l'Allemagne va quitter la zone €uro


A tu un lien sur cette affirmation stp , car je n'en est pas entendu parler ces une information très importante pour la suite des événements puisque l'Allemagne est à l'origine de l'euro avec 5 pays!

En 1951, 6 pays décident de se constituer en Communauté européenne pour le charbon et l’acier : la RFA, la France, la Belgique, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas


Bien sur, ce n'est pas encore officiel, loin de là, mais ça le sera dans quelques semaines/mois. Des personnes étant dans le milieu, avec qui je discute, pensent que la sortie de l'Allemagne de l'€uros n'est qu'une question de semaines. Moi je pense que la décision a déjà était prise, mais cela prend beaucoup de temps pour relancer une monnaie et tout mettre en place !

Cette vision du futur proche de l'Allemagne est partagée par plusieurs sites économiques (qui ont prouvé depuis de nombreuses années très bien décrypter les plans prévus par ceux qui gouvernent de manière discrète le monde).

Puisque que tu veux des liens : :)

Quote:
Pour les experts russes, la crise de la dette dans la zone euro est un phénomène logique. « La création d’une monnaie européenne commune était à l’époque une décision politique, et non pas économique. Les conditions économiques ne sont toujours pas mûres pour cela », déclare le directeur adjoint de l’Institut de l’Europe de l’Académie des sciences de Russie, Valentin Fedorov. Il fait remarquer qu’en raison de la crise de la dette, les pays de l’Union européenne cèdent légèrement à la panique. Hormis la Grèce, l’Italie et l’Espagne, Valentin Fedorov estime qu’il ne faut pas oublier l’Irlande et le Portugal. Même la France n’est pas très en forme. Finalement, « l’Allemagne est la seule à payer la facture ». C’est bien sûr le point important mis en évidence par les analystes russes. Un autre observateur russe ajoute: « Et les Allemands sont conscients qu’ils ne reverront jamais leurs milliards honnêtement gagnés, envoyés au Fonds de stabilisation de la zone euro ».

Quel conseil les Russes pourraient-ils donner aux Allemands et surtout à la Chancelière A. Merkel, une ancienne de l’Allemagne de l’Est, qui a fréquenté assidûment Moscou pendant pas mal de temps… sinon celui de quitter l’euro en sa forme actuelle?

Pour LIESI, le refus des Allemands de prendre la succession (par l’un des leurs) de J.C. Trichet à la tête de la BCE, et de laisser la place à un ancien agent américain de Goldman Sachs (donc à un homme de liaison de Wall Street), est un message assez lumineux. Les jours du maintien de l’Allemagne au sein de l’euro sont plus que comptés. Il faut étudier ce qui s’est passé en Allemagne dans les années 20, juste au moment où le nouveau Mark est arrivé, et où l’on a mis fin à l’hyperinflation, pour bien comprendre ce qui se prépare. La clé du mystère est là… D’aucuns l’ont compris et il est bien trop dangereux de le mentionner. Mais il y a une certitude : l’Allemagne partira !

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/09/01/analyse-de-la-crise-financiere-…



Quote:
Tant que EURUSD reste au-dessus des 1.45, la tendance court terme reste haussière avec 1.466 et 1.495 comme résistance. Cette dernière devrait présenter un grand frein.
Alors pourquoi une telle hausse ? Est ce que la BCE achète énormément d’Euros en prévision d’un évènement majeur lié à l’Allemagne par exemple ?

http://liesidotorg.wordpress.com/2011/08/29/3876/


Quote:

L'Allemagne va quitter l'euro

La fin de l'euro, et par là même la fin de la crise de la zone euro, se fera par l'Allemagne.


Les dernières semaines ont en effet montré que l'Allemagne considérait avec de plus en plus de scepticisme les avantages que lui apporte la monnaie unique, par opposition aux inconvénients grandissants qu'elle engendre.
[...]

L'Allemagne doit désormais payer, sans cesse payer, comme la France.
Et l'Allemagne est le pays qui paie le plus, pour tenter sans succès de renflouer les pays victimes de la monnaie unique. La quote-part de l'Allemagne dans le Fonds de renflouement européen, FESF, est en effet de 27% (20% pour la France).
Ce qui signifie que les crises de surendettement de la Grèce, l'Irlande et le Portugal ont déjà alourdi la dette allemande de 81 milliards d'euros (60 milliards pour la dette française), faisant désormais douter de la solidité financière du pays.

En Allemagne, le débat sur l'euro est très vif. Les médias s'en emparent, organisent des confrontations. Contrairement à la France où l'élite médiatique et politique l'étouffe, le débat est chaque jour plus puissant outre-Rhin.
Et l'opinion publique allemande est de plus en plus remontée, fatiguée de devoir payer des sommes colossales pour rien, et de subir une monnaie que désormais 1 Allemand sur 2 veut quitter.

La sortie de l'Allemagne de l'euro sera rapide. Elle entraînera la fin de l'euro, et le retour enfin possible aux conditions qui permettent la croissance, l'emploi et le désendettement.

http://www.lepost.fr/article/2011/08/20/2572034_l-allemagne-va-quitter-l-eu…

_________________
RÈGLE ESSENTIELLE SUR CE FORUM : RESPECTER L'AVIS DE CHACUN !!




Reply with quote
Back to top
liberta
Membre 10 étoiles
Membre 10 étoiles

Offline

Joined: 25 Apr 2011
Posts: 453
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 02/09/2011 23:10:05
Merci Eusebius pour ces liens .

Quote:
La sortie de l'Allemagne de l'euro sera rapide. Elle entraînera la fin de l'euro, et le retour enfin possible aux conditions qui permettent la croissance, l'emploi et le désendettement.


Quand à l'Allemagne et son départ de l'euro je ne sais pas comment cela ce déroulera , mais certainement pas avec sérénité plusieurs scénario peuvent intervenir suivent l'éveil des populations et je ne croit pas que l'élite fait cela pour rien après tout ils ont un plan à suivre et rien ne les arrêtera

....
_________________
2011/2012 ne saura pas la fin des temps, mais un changement majeur pour les peuples du monde averti , peut être le seul moment ou ils pourront sortir de cette hypnose contrôler pour enfin reprendre leurs libertés et lever le voile pour atteindre leurs lumière interne.


Reply with quote
Back to top
Ukulélé
Membre 9 étoiles
Membre 9 étoiles

Offline

Joined: 03 Jan 2009
Posts: 434
Sexe: Féminin
Localisation: Saumurois
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/09/2011 18:31:49
de toute façon cela sera comme pour le passage à l'euro, les prix ne vont pas baisser, au contraite ils vont monter et qui sera toujours le dindon de la face : NOUS !
De toute façon l'idée était stupide au démarrage; avant d'avoir une monnais commune il aurait fallu avoir une politque commune, regardez comment s'est faite la France ? d'abord centralisation du pouvoir puis uniformité de la monnaie et des mesures. Là avec l'Europe tout a été fait à l'envers !
_________________
Mêle à la sagesse un grain de folie


Reply with quote
Back to top
Visit poster’s website
ATILA
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 06 Sep 2007
Posts: 1,270
Sexe: Masculin
Localisation: Espagne/Belgique
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/09/2011 23:26:12
Surprised Surprised Surprised

DE JEAN-FRANCIS PÉCRESSE
Sortir de l'euro ? Surtout pas quand tout va mal...

La sortie de l'euro est une hypothèse d'école qu'il faut se résoudre à analyser comme un cas pratique, tant ce scénario de l'extrême est souvent mentionné comme une solution aux problèmes de surendettement de la Grèce. En France même, porté par le Front national, il parvient à s'inviter dans le débat économique à la faveur des griefs faits par l'opinion à la monnaie commune européenne. Pour conjurer cette perspective, l'argumentaire traditionnel, celui utilisé par les partis de gouvernement notamment, consiste à expliquer que ce serait à la fois irréaliste et désastreux. C'est cependant parfaitement envisageable et ce ne serait pas dangereux par principe, mais seulement pour les économies déficitaires dans leurs échanges extérieurs et leurs comptes publics - ce qui est le cas de la plupart des Etats de la zone euro, dont la France.

Même si l'on manque naturellement d'expérience en la matière, un processus de sortie de l'euro, appliqué au cas français, peut se résumer simplement en trois étapes successives : un changement d'unité monétaire, une dépréciation de la nouvelle monnaie, une poussée de l'endettement. La première séquence, celle qui consisterait à abandonner l'euro pour un nouveau franc, n'entraînerait pas de difficulté particulière, quelle que soit la parité retenue (la plus probable étant alors un rapport de 1 pour 1). Ce serait techniquement un peu lourd, notamment en raison de la nécessité d'émettre rapidement une immense quantité de pièces et de billets de la nouvelle monnaie, mais nullement insurmontable.

Les prix seraient fixés et les salaires versés en francs. A ce stade, la seule vraie précaution à prendre serait, en réalité, d'assurer la convertibilité des créances détenues en euros par des étrangers sur des agents nationaux, qu'ils soient privés ou publics. La perspective d'une dévalorisation de la nouvelle monnaie peut aussi exiger soit de faire précéder le basculement d'un contrôle strict des sorties de capitaux, soit de procéder - mais c'est peu vraisemblable -par surprise. De la même manière que nous sommes passés du franc à l'euro, nous pourrions sans difficulté faire le chemin inverse.

Ce sont les étapes suivantes qui poseraient immédiatement problème. Car, appliqué à une économie aussi lourdement déséquilibrée dans ses échanges extérieurs que l'est l'économie française (mais aussi l'économie grecque), la nouvelle monnaie nationale se déprécierait automatiquement, du fait des écarts entre les sorties et les entrées de devises, liées, dans un cas, aux achats des importations, dans l'autre, aux règlements des exportations. Contrairement, d'ailleurs, à ce que laisse entendre le Front national en parlant de « dévaluation compétitive », la dépréciation de la nouvelle monnaie ne serait pas choisie mais subie.

Ses conséquences économiques seraient cependant identiques : une récession immédiate consécutive à un renchérissement des importations (dont le volume tarde forcément à se contracter), suivie, dans un deuxième temps, d'une reprise liée à l'effet de compétitivité-prix sur nos exportations. C'est ce que les économistes illustrent très classiquement par une courbe en « J ». Seulement, si le déclenchement de cette mécanique peut avoir un sens, à terme, pour des économies confrontées, du seul fait de la force de leur monnaie, à des écarts de prix défavorables sur les marchés extérieurs, elle ne serait qu'une solution illusoire pour une économie comme la France.

Notre perte de compétitivité, en effet, est liée à des éléments structurels bien identifiés par les économistes de COE-Rexecode : hausse des coûts de production (du travail notamment), rapprochement insuffisant entre recherche et industrie, manque d'entreprises pérennes de taille intermédiaire, perception qualitative relativement défavorable du made in France. Aussi faut-il craindre que le « cercle vertueux » d'une dévaluation compétitive ne s'enclenche pas dans ce scénario, à la différence de ce qui s'est produit, dans la décennie 1990, dans plusieurs pays d'Asie, où cela a relancé les exportations.

Il est certain, en revanche, que la dépréciation du franc consécutive à une sortie de l'euro aurait des effets d'emballement de la dette publique (sans parler de la dette privée), et cela par trois canaux. Directement par le renchérissement (au prorata de l'écart de valeur entre le nouveau franc et l'euro) de la partie de la dette - les deux tiers environ -souscrite en euros par des investisseurs étrangers. Ce ne serait ni un « doublement » ni un « triplement » de l'endettement, comme l'a dit lundi le chef de l'Etat, mais considérable tout de même : au minimum une dizaine de points de PIB supplémentaires. Le deuxième canal serait l'effondrement des recettes fiscales lié à la récession (la partie descendante du « J »), qui aurait pour effet de creuser le déficit. Enfin, la troisième courroie d'augmentation de la dette viendrait de la sortie, de facto, du marché obligataire européen, lequel réduit aujourd'hui à zéro les coûts de transaction censés couvrir le risque de change. Emettre des titres demain en francs coûterait donc sensiblement plus cher à l'Etat français qu'émettre à présent des titres en euros.

Pour Michel Didier, président de COE-Rexecode, la cause est entendue : « Non seulement sortir de l'euro ne présente aucun intérêt pour un pays comme la Grèce, a fortiori comme la France, mais ce serait même une erreur de le présenter comme une solution à une crise de la dette. » Directrice des études économiques de HSBC France, Mathilde Lemoine va même plus loin. « Pour imaginer sortir de l'euro, il faudrait ne pas avoir besoin d'investisseurs étrangers : tout le contraire d'un pays en déficit primaire sur ses comptes publics et en déficit sur sa balance courante. » Sortir de l'euro ? Quand tout va bien, peut-être, surtout pas quand tout va mal. C'est un remède pour économie bien portante... qui n'en a donc pas besoin.

Jean-Francis Pécresse est éditorialiste aux « Echos »
_________________
Croire est le contraire de savoir. Si je crois. je ne sais pas. Si je sais, je ne crois pas. Le quotidien m'apporte le savoir.


Reply with quote
Back to top
ATILA
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 06 Sep 2007
Posts: 1,270
Sexe: Masculin
Localisation: Espagne/Belgique
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/09/2011 23:31:36
Surprised

Sortir de l'euro ? Le rapport qui fait peur

Par Romain Gubert. Chroniqueurs du Point

Nous sommes en janvier 2012. La zone euro a explosé et la monnaie unique est un échec. C'est une note de 30 pages. Elle contient des centaines de chiffres. Son auteur, Mark Cliffe, est l'économiste en chef d'ING, banque néerlandaise. Sous le titre Quantifier l'impensable, le chercheur a tenté de mesurer, pour les clients de sa banque, l'impact économique de deux scénarios évoqués par certains au plus fort de la crise grecque.

1/ La sortie de la Grèce de la zone euro.
2/ L'éclatement pur et simple de la zone euro.


L'économiste ne se prononce pas sur la probabilité de ces deux hypothèses (ni sur ses convictions personnelles vis-à-vis de la monnaie unique), mais, puisque le débat est sur la table et que certains l'évoquent ouvertement, "quelqu'un doit faire le sale boulot", dit-il ironiquement. Il a donc mesuré aussi scientifiquement que possible l'impact des deux scénarios, en faisant tourner ses logiciels.

Des monnaies dévaluées

Et le constat de Mark Cliffe est édifiant ! Même si l'éclatement de la zone euro est préparé suffisamment en amont pour ne pas affoler les marchés, celui-ci aurait un très grave impact sur toute l'économie européenne. Même sur l'Allemagne. Dès 2012, la production baisserait de 4 % à 9 % dans les États membres - mais aussi en Grande-Bretagne et en Europe centrale -, tandis que la plupart des nouvelles monnaies nationales perdraient la moitié de leur valeur.

Outre les aspects légaux sur lesquels Mark Cliffe ne s'étend pas et l'inévitable crise de confiance que cela provoquerait sur les marchés (qui prêtent beaucoup d'argent à la zone euro puisqu'aucun pays n'est en excédent budgétaire), l'économiste explique que, dans le second scénario, celui d'une implosion de la zone euro, les gouvernements de chaque pays auraient rapidement à défendre leur crédibilité devant les acteurs financiers qui seraient d'autant plus cruels avec des nations européennes dont la plupart n'ont pas été de bons élèves ces dernières années. Pour convaincre les marchés, chaque pays devrait évidemment accentuer les mesures de rigueur un peu partout en Europe.

La France perdrait 5 % de PIB

Jusque-là, tout cela relève de l'analyse. Mais la partie la plus intéressante de cette étude, ce sont les hypothèses chiffrées contenues dans la note de l'économiste.

Dans le cas d'une sortie de la Grèce de la zone euro, l'économiste table sur une baisse de 7 % du PIB grec au bout d'un an. Autant dire le grand plongeon. L'impact sur les autres pays serait, en revanche, beaucoup plus limité (vu le poids économique de la Grèce dans les échanges intracommunautaires). La France et l'Allemagne ne souffriraient ainsi que d'une baisse de leur PIB respectif de 1 %. Le second scénario, celui d'une implosion de la zone euro, fait, en revanche, froid dans le dos. Cliffe estime qu'il "coûterait" 9 % de PIB à la Grèce ou à l'Irlande. Et près de 4 % à l'Allemagne. Quant à la France, son PIB perdrait en deux ans 5 % de PIB ! Des pays comme la Belgique ou les Pays-Bas, les plus ouverts sur leurs voisins, seraient dans une situation encore plus périlleuse.

Autres conséquences : la baisse des cours de Bourse, des prix de l'immobilier, ainsi qu'un séisme pour les banques européennes, aujourd'hui toutes très engagées dans tous les pays européens. Les différents pays ne pourraient plus emprunter sur les marchés dans des conditions favorables (à l'exception de l'Allemagne) et devraient financer leurs déficits en empruntant à des taux dignes de l'usure, et ceci, quel que soit le scénario retenu. Et pour cause ! La sortie de la Grèce de la zone euro jetterait la suspicion sur tous les autres pays en difficulté. Et, bien évidemment, sur le concept même de zone euro.

Déflation en Allemagne et en France

Il reste les aspects monétaires. Dans le scénario un, la Grèce dévaluerait sa nouvelle monnaie de 80 % vis-à-vis de l'euro. En cas d'implosion de la zone euro dans son ensemble, la monnaie grecque serait dévaluée de 50 % par rapport au nouveau deutsche mark, le "nouveau franc", de 11 %, et la "lire", de 22 %. Quant au chômage, les prévisions de Mark Cliffe parient sur un taux de chômage de 13,8 % en France (25 % en Espagne). L'Espagne et le Portugal auraient à combattre une inflation proche de 10 %, tandis que l'Allemagne et la France seraient, elles, face à un choc déflationniste qui gagnerait ensuite les États-Unis.

Conclusion de Mark Cliffe : "Nous n'évoquons pas les avantages et inconvénients à long terme d'un éclatement de la zone euro et on peut toujours discuter des chiffres. Mais ce qui est sûr, c'est que les conséquences immédiates d'un tel choix provoqueraient un tel traumatisme que ceux qui proposent la fin de l'union monétaire comme solution à la crise doivent l'avoir en tête."
_________________
Croire est le contraire de savoir. Si je crois. je ne sais pas. Si je sais, je ne crois pas. Le quotidien m'apporte le savoir.


Reply with quote
Back to top
Ukulélé
Membre 9 étoiles
Membre 9 étoiles

Offline

Joined: 03 Jan 2009
Posts: 434
Sexe: Féminin
Localisation: Saumurois
Point(s): 1
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 04/09/2011 08:53:16
eh oui nous sommes dans une galère et ne pouvons pas en sortir ..... du moins sans casse.
Mais quelque soit le choix qui sera fait pour nous il va y avoir beaucoup de casse
_________________
Mêle à la sagesse un grain de folie


Reply with quote
Back to top
Visit poster’s website
Eusebius
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 08 Nov 2007
Posts: 1,192
Sexe: Masculin
Localisation: Loin de la ville !!
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 04/09/2011 11:49:16
Le "NOM", la main invisible, a décidé de faire écrouler le système économique afin d'arriver avec ses solutions comme un bon sauveur, et de prendre le peu de contrôle qui leur manque encore, donc pas de doute, cela se passera. Le système va s'effondrer. Je pessimiste sur le court terme, mais très optimiste sur le long terme (car le NOM ne gagnera pas toujours, des choses qui dépassent l'entendement se produiront).
Nous avons déjà passé bon nombre de phases du plan prévu par la "main invisible", et tout continue comme prévu...

Ce qui pensent encore que nos politiques peuvent avoir un vrai impact sur la situation actuelle rêvent complètement, les politiques ne contrôlent rien, contrairement à ce qu'ils essaient de faire croire.
_________________
RÈGLE ESSENTIELLE SUR CE FORUM : RESPECTER L'AVIS DE CHACUN !!




Reply with quote
Back to top
liberta
Membre 10 étoiles
Membre 10 étoiles

Offline

Joined: 25 Apr 2011
Posts: 453
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 05/09/2011 08:54:38
Parfois je doute que l'ont puisse les arrêter quand je tombe sur des reportages comme celui-ci !

voila plus d'une 60 ène de vidéos sur l'élite et sa domination à grande échelle .



http://www.youtube.com/watch?v=nzJ8Lx-P74I



http://www.youtube.com/watch?v=5YVomwNc-Ck



http://www.youtube.com/watch?v=5hxRKn9Jowc&feature=mfu_in_order&lis…



http://www.youtube.com/watch?v=4_mlfc1kg5U

La série à été repris plusieurs fois par d'autre auteurs fait attention pour suivre la même série sinon vous allez en passez quelques une je ne peut hélas pas poster plus de 60 vidéos sur un poste cela surchargerait peut être le forum.

A suivre ici : http://www.youtube.com/watch?v=afpEEuIDZWE&feature=mfu_in_order&lis…

Bonne vidéo



...
_________________
2011/2012 ne saura pas la fin des temps, mais un changement majeur pour les peuples du monde averti , peut être le seul moment ou ils pourront sortir de cette hypnose contrôler pour enfin reprendre leurs libertés et lever le voile pour atteindre leurs lumière interne.


Reply with quote
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> N.O.M All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

 
Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group