NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

 
Le rapport ponce pilate ou la vraie histoire de Jésus

 
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> RÉALITÉS & MYSTÈRES DU PASSÉ -> Croyances
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Dr Jerry
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Offline

Joined: 16 Apr 2011
Posts: 14
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 26/08/2011 14:37:35

Pour ceux qui n'ont pas lu ce livre voici les liens pour les versions tant françaises qu'anglaises
http://www.annakdick.com/media.html
mon souhait est qu'un débat s'instaure au sujet du vrai secret de Jésus, ainsi que l'explication rationnelle de la bible, en passant par le mystère de rennes le château.
Le style romancé est un prétexte pour asséner certaines vérités qui ne sont ni celles des "négationnistes", encore moins celles des "fidèles".
à noter que l'auteur fait face à la fois à un boycott médiatique, et une chasse aux sorcières d'un autre temps, notamment de la part d'imams qui ont lancé sur elle dernièrement une fatwa.
vous avez compris, je suis fan.


Reply with quote
Back to top
Publicité






PostPosted: 26/08/2011 14:37:35
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Darien
Membre 6 étoiles
Membre 6 étoiles

Offline

Joined: 12 Aug 2011
Posts: 286
Sexe: Masculin
Localisation: Tafraout
Point(s): 49
Moyenne de points: 0.17

PostPosted: 26/08/2011 15:29:42
Merci pour ces références PDF.
Le sujet est immensément intéressant, mais (dingue, il y a toujours un mais!), le "vrai jésus"? Comment savoir qu'il y a eut un vrai jésus?
Est-il passé par rennes-le-Chateau?
Qu'il y ait une énigme "Bérenger Saunière" c'est plus qu'évident. Pourquoi la relier à "un jésus" authentique??
Je me fais vieux, j'ai du mal à suivre???


Reply with quote
Back to top
Dr Jerry
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Offline

Joined: 16 Apr 2011
Posts: 14
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 26/08/2011 15:58:09
Le mieux serait de commencer à lire le livre
je te livre une interview de l'auteur qui te permettras d'avoir un début de réponse:
Anna, quel est ton vrai nom et pourquoi ce pseudo ?

Mon pseudo K Dick est un hommage à Philippe P Dick, mon mentor, à qui je voulais rendre humblement hommage en continuant son œuvre, sa trilogie divine, par ma saga des Virus Dieu.

Anna tu es une jeune femme d'une trentaine d'année, tu es surprenante dans le monde des écrivains qui produisent des ouvrages de cette importance et ... aussi sulfureux ? en as tu conscience ?", sans doute la première femme qui s'y risque ?

Oui, j’en ai conscience et je mesure pleinement les risques pour ma vie et celle de ma famille que de m’attaquer à un si ‘sulfureux’ sujet : les trois religions monothéistes. Quand on révèle, de manière factuelle et historique, les faits des si » merveilleux » Moïse, Jésus ou Mahomet, on ne peut que susciter des réactions hostiles et violentes de la part de ceux qui ont une foi aveugle, qui ont appris sans remise en question, par endoctrinement ou amour familial, l’histoire de la Bible ou du Coran qu’on tenait pour acquise. Qui plus est, une femme qui révèle cet envers du décor !!! et la fatwa va certainement germer dans les esprits des cerveaux reptiliens…

Quant à mon vrai nom, quelques intégristes des trois religions monothéistes seraient ravis de le connaître. Mon éditeur a écrit ceci à mon sujet :
« après cette bulle vide de polémique qu’était le Da Vinci Code de Dan Brown, entre futures fatwas et excommunication, l’auteur du rapport de Ponce Pilate assure sereinement l’Apocalypse, ces révélations qui remettent en question les fondements mêmes de la religion catholique et musulmane.


-"tu te dis "ange déchu" tu peux nous expliquer ?

Sur la page Facebook, en présentation, j’ai écrit ‘ange déc(h)u’. En fait, c’est un petit clin d’œil à Thomas Anderson, mon époux dans la vraie vie, l’un des héros du roman à la quête du Graal, à la recherche de ce rapport Ponce Pilate. C’est lui, le véritable ‘ange déchu’ ou ‘déçu’ et on trouve l’explication dans la lecture du roman. Je ne peux donc pas en dire d’avantage !

Tu vis en Indonésie, y es tu née et pourquoi avoir choisi un éditeur français?

Oui, je vis actuellement en Indonésie mais je n’y suis pas née ! J’ai besoin d’être en immersion dans le plus grand pays musulman au monde pour écrire la suite du « Virus Dieu : le rapport Ponce Pilate » et qui s’intitule « Virus Dieu 2 : le Sage de la Mecque ». Le sujet est évidemment Mahomet, une suite plus détaillée sur la religion musulmane, encore plus sulfureuse que peut l’être le rapport Ponce Pilate.
Quant à l’éditeur français, c’est parce que j’ai écrit le roman en langue française en premier et que je voulais absolument le publier pour septembre 2009. Depuis, le roman a été traduit en anglais et en américain, mon agent s’occupe de le placer aux USA en ce moment même.
Je dois remercier au passage Edilivre, parce que, lorsque j’ai présenté mon livre, il y a eu une levée de boucliers des éditeurs, en face de moi, même s’ils considéraient que « c’était de la bombe littéraire »



Peux tu nous expliquer cette déclaration :" l'empire romain n'a pas cessé d'exister" ?

C’est un adage que je tiens de mon mentor, l’écrivain Philip K. Dick. Il le disait haut et fort dans ses romans. Pour expliquer pourquoi l’Empire roman n’a pas cessé d’exister, je vais simplement citer un long passage du tome 2 du rapport Ponce Pilate mettant en scène le Pape, il a le mérite d’être clair et de représenter parfaitement ma pensée :

Les yeux du Pape s’arrêtèrent sur la page vis-à-vis de celle de Jean-Paul II et il lut une citation qu’il affectionnait particulièrement.
Celle de l’abbé Pierre.
« Ceux qui ont pris tout le plat dans leur assiette, laissant les assiettes des autres vides et qui, ayant tout, disent avec une bonne figure, une bonne conscience : ‘nous, nous qui avons tout, on est pour la paix’. Je voudrais leur crier à ceux-là que les premiers violents, les provocateurs de toute violence c’est vous. Et quand le soir dans vos belles maisons, vous allez embrasser vos petits enfants avec votre bonne conscience, au regard de Dieu, vous avez probablement plus de sang sur vos mains d'inconscient que n’en aura jamais le désespéré qui a pris des armes pour essayer de sortir de son désespoir. »
Le Pape leva son regard flou.
L’Empire romain n’avait pas cessé d’exister.
Si le Vatican et son christianisme étaient l’héritier du culte impérial romain, l’Empire romain, quant à lui, avait aussi perduré dans le monde moderne. Il n’avait jamais disparu, il resplendissait comme jamais auparavant, dominant même le monde entier, un monde violent où les plus forts régnaient sur les plus faibles avec une main de fer dans un gant de velours psychologique.
L’Empire romain moderne avait à sa solde de fidèles légionnaires en bleu pour garantir la tranquillité de ses riches nantis et de fanatiques légionnaires en vert pour mater toute envie de liberté des peuples des pays pauvres, colonisés, bafoués et exploités, comme l’avait fait jadis la Rome dictatoriale.
Les peuples de la terre vivaient dans l’enfer d’une existence misérable. Ils étaient de simples outils de production, les esclaves d’un salaire qui ne leur octroyait qu’une maigre pitance. Ils travaillaient pour l’ordre et la continuité de l’administration de l’Empire incarnée par les puissants groupes financiers et politiques, les nouveaux Maîtres de l’antique Rome devenue multinationale.
Maintenus dans l’ignorance la plus totale qui les éloignait du véritable divin, ces esclaves modernes cherchaient dans les biens de consommation une fin en soi, pour montrer qu’ils existaient malgré tout, qu’ils n’avaient pas de chaînes autour du cou, chaînes qu’ils baisaient pourtant dévotement comme au temps de Constantin le Grand et, comme en ce temps passé non révolu, ils ne cherchaient pas à devenir libres mais uniquement à servir et à plaire à leurs Maîtres par des conditionnements malicieux modernes, des conditionnements comme le chômage : un instrument de coercition entretenant une pression forte sur les travailleurs en position de faiblesse par rapport aux puissants. Le chômage était voulu et ne serait jamais résorbé ; la misère sociale engendrait l’ordre social des masses obéissantes et l’on avait même le luxe de se permettre des émeutes sociales pour donner le change à la liberté que les peuples croyaient encore posséder.
L’Empire romain n’avait pas cessé d’exister.
Soumises aux riches Maîtres, les foules asservies œuvraient docilement pour les puissants, n’espérant plus qu’une place meilleure dans un paradis, non plus terrestre, mais uniquement dans le ciel. Aujourd’hui, les esprits prisonniers ne s’évadaient plus que, par et pour, l’admiration des stars du show-biz ou du sport qu’ils vénéraient comme des dieux, comme des ‘Constantin’ incarnés, comme des soleils ou plutôt des étoiles lointaines divinement inaccessibles, s’inventant par la sorte une pluralité de divinités dans divers domaines, réinventant un polythéisme, un polythéisme moderne dans un monde monothéiste ancestral.
Paradoxe temporel.
Par un cercle infernal hiérarchique, depuis toujours exploités, certains esclaves s’enivraient à exploiter à leur tour d’autres esclaves plus pauvres grâce au crédit obtenu par leur soumission aux règles de l’Empire : ils obtenaient une cage à poule qu’ils baptisaient pompeusement ‘appartement’ et ils se faisaient rembourser l’investissement en y emprisonnant un esclave-locataire d’une classe inférieure à la leur, un esclave-locataire considéré comme un simple meuble à la disposition de son propriétaire.
L’Empire romain n’avait pas cessé d’exister.
Le fer de lance de cet Empire était l’ogre américain, ogre qui tuait allègrement, sur sa chaise électrique, des êtres dont le seul crime était souvent d’être noir, transgressant le commandement de Dieu ‘tu ne tueras point’, devenant par la même un abominable pécheur impénitent qui faisait la morale sur les relations sexuelles contre-nature ou sur la virginité des femmes que Dieu exigeait, soi-disant, par ses ‘lois divines’ consignées dans les Saintes Écritures. Cet ogre savait pertinemment que la Bible était une fabuleuse invention de l’homme mais, pragmatique, il s’en servait pour dominer les autres hommes, les autres peuples sous sa coupe en voulant imposer, par une globalisation minutieuse, le culturel culte impérial du Christ-Constantin.
L’ogre voulait éradiquer les différences culturelles pour imposer l’unité de sa croyance opportuniste comme l’avait fait l’Église au cours des millénaires. Il connaissait le contenu du rapport de Ponce Pilate mais il faisait semblant de croire en l’histoire de Jésus-Christ, pour trouver dans cette fable l’excuse d’éliminer les autres ‘erreurs’ religieuses qui n’apportaient pas le noble salut de l’âme et imposer, comme l’avait voulu Constantin, une unique religion d’État globale, pour supprimer les divergences et faire l’unité de l’Empire, soudé derrière l’antique culte impérial constantinien.
L’ogre américain était le digne héritier de l’Empire et les leaders de ses différentes factions venaient rendre hommage au Pape, au vicaire du Christ sur terre, non pas par allégeance respectueuse, mais pour imposer, aux foules esclaves, un message clair, un adage millénaire dont ils se moquaient eux-mêmes totalement : pour tous les crimes connus il y avait l’implacable justice humaine et, pour les crimes inconnus, il y avait Dieu.
La peur pernicieuse de Dieu asservissait tout homme à respecter les lois de l’Empire même en l’absence de représentant de la loi.
L’impunité n’existait pas, l’œil de Dieu était omnipotent.
Sans le culte de Dieu, le système impérial ne pouvait se maintenir. Sans un Dieu omniprésent pour courber les échines par une divine peur ou par l’espoir d’une justice céleste d’outre-tombe, la frustration et la convoitise relèveraient les têtes des esclaves.
Ce que l’Empire ne pouvait pas se permettre s’il voulait perdurer.
Non, décidément, l’Empire romain n’avait pas cessé d’exister.



- bon là je vais être un peu vulgaire... "tu as pris comme pseudo K Dick, on sait que c'est un grand écrivain, et ton mentor, mais... dick ça veut dire en anglais attribut masculin, ça veut dire que tu en as??? (bon là ça va peut être un peu trop loin (mais bon faut en avoir pour écrire ce style de livre) - ça passerait , sur mon blog, mais après si ça doit être diffusé ailleurs!!! aie aie aie..

lol
A cause de ce nom, lorsque j’ai cherché un éditeur par le biais d’internet, de nombreux courriels se sont retrouvés dans la boite ‘spam’ : le mot ‘Dick’ qui signifie ‘gros’ en allemand est perçu par les filtres anti spam comme une connotation sexuelle et donc bloquée…finalement plusieurs éditeurs n’ont jamais reçus mes mails de sollicitudes !
A savoir si j’en ai…Quelques lecteurs se sont demandé si, au final, je n’étais pas un homme, voire même si je n’étais pas Bernard Werber en personne (la polémique enfle sur la toile depuis un article sur un blog musulman…). J’aime à laisser penser que je puisse être un homme, ou bien une sereine mamy de 99 ans…Tant que je brouille les pistes sur ma véritable identité et mon origine, les menaces que j’ai reçues de la part d’intégristes religieux resteront lettres mortes et elles seules le seront…



tu parles de psychologie évolutionniste, de quel gêne a ton avis, l'homme a un besoin urgent pour sa survie et son évolution ?

Pour restituer ce qu’est la psychologie évolutionniste, je citerai un passage du roman :
la psychologie évolutionniste est là pour expliquer les mécanismes de la pensée humaine à partir de la théorie de l’évolution biologique. Le cerveau, tout comme nos merveilleuses mains ou notre station debout, est le produit de l’évolution, des contraintes environnementales précises auxquelles ont dû faire face les ancêtres des hominidés. La psychologie évolutionniste étudie comment le cerveau traite l’information et comment les programmes du cerveau qui traitent l’information génèrent le comportement humain. Pour parler simple, toutes nos pensées et nos comportements actuels découlent de notre évolution chère à feu Monsieur Darwin.

Pour répondre précisément à ta question, je dirai tout simplement le gêne de la curiosité. C’est cela qui lui fait défaut. Car le pire, c’est bien cette paresse intellectuelle, surtout de ceux qui sont censés être là pour nous ouvrir d’autres horizons salvateurs. A ce sujet, je repense à la grande éditrice Laura Mare, qui en voyant le sujet de mon roman a tenu sur Facebook cette belle phrase assassine ‘j’ai pô envie de le lire’…Trois ans de travail d’écriture réduit à néant par cette paresse intellectuelle. Et de conclure par cet extrait du Virus Dieu :
« Les opinions étaient si fortes qu’elles faisaient perdre toute raison au détriment du factuel véridique.
Tel un Big Bang, nécessitant une activation titanesque, l’opinion naissait par l’embrasement de millions de neurones au crépuscule d’une notion nouvelle. Semblables à une pluie d’astéroïdes, des myriades d’informations vraies ou fausses, pertinentes ou non, bombardaient la terre de notre pensée. Après ce déluge de feu, progressivement, le cerveau procédait à un nettoyage de son univers intérieur, pour revenir à un repos salutaire et effacer les traces du cataclysme novateur.
Seules les connections de neurones les plus efficaces, les plus rapides étaient préservées. Les millions d’autres étaient alors délaissées dans le seul but pragmatique que la réduction d’activité procurait une économie d’énergie pour le cerveau.
Alors, par ce réseau restreint de neurones, naissait l’opinion. Dès qu’une image, un son ou un mot était en rapport avec le sujet concerné, une opinion spécifique se mettait en branle à travers ce réseau bridé et elle se présentait à la conscience comme une auguste vérité certifiée.
Et toutes autres indications extérieures et contradictoires étaient rejetées car pour que le cerveau les prenne en compte, pour remodeler sa structure, il aurait fallu un nouveau Big Bang révolutionnaire et un déchaînement de neurones à la consommation d’énergie épuisante.
Pour chaque matière, quelle qu’elle soit, de son attachement à une peluche jusqu’à la notion de dieu en passant par la politique, tout avait subi le déluge d’informations créant les réseaux.
Et par paresse, ces derniers étaient devenus immuables.
Par les automatismes de la pensée, en sélectionnant des circuits économes, le cerveau rendait inexistante la circulation de renseignements ultérieurs dans d’autres circuits pourtant existants.
L’opinion était une restriction de la liberté de penser.
L’opinion se suffisait à elle-même, dans une inertie interne de confort sélectif pour donner à l’homme la faiblesse des certitudes. L’homme s’accrochait à ses opinions reposantes puisqu’elles évitaient d’avoir à mener une réflexion exténuante et un effort cérébral diluvien synonyme de bouleversement neuronal.
Heureusement, l’intelligence et la noble cognition pouvaient se jouer de cette apathie abyssale et provoquer un nouveau déluge éradiquant les opinions despotiques. Par un engagement salvateur, on pouvait atteindre d’autres vérités, des vérités qu’on pouvait considérer comme ‘véritables’ car reposant sur un factuel mis à jour et non plus sur une opinion obsolète et erronée. »


tu dis que "ton cerveau inconscient" est ton maitre, penses tu que l'être humain va être capable rapidement de faire cette connexion au lieu de rester figé dans son fonctionnement actuel au risque de ne pas survivre en ne suivant que son cerveau reptilien

Le personnage de Jésus-Christ présent dans le roman l’affirme dans le tome 3 : le savoir est une arme !
Grâce à la psychologie évolutionniste, nous connaissons à présent le fonctionnement de notre cerveau et des actions comportementales qu’il engendre comme jamais auparavant. En le sachant, nous pouvons contrôler notre environnement, autrui et surtout nous-mêmes. Malheureusement, comme le disait Max Planck, le célèbre physicien, une nouvelle vérité scientifique ne triomphe pas parce qu’elle convainc ses adversaires et leur fait voir clair, mais parce que ses adversaires meurent et qu’une nouvelle génération grandit, à laquelle les nouvelles idées sont devenues familières...
Nous continuons à ne rien apprendre, nous continuons à apprendre ce qui flatte ce basique cerveau reptilien. Mais, pourtant, je ne désespère pas qu’un jour, le Virus Dieu et le secret du Christ soient enseignés en école !

-quand va sortir "le Sage de la Mecque et " penses tu subir des pressions l'interdisant ?

C’est la question que je me pose en ce moment tous les jours et, pour être sincère, je n’ai plus de date précise en tête. Il y a d’une part la rédaction de l’ouvrage en lui-même, décliné en trois tomes, nécessitant deux ou trois ans de travail pour le finir complètement, le tome 1 pouvant être bouclé dès septembre 2011 mais, d’autre part, il y a ces menaces qui font suite au rapport Ponce Pilate et plus précisément sur le chapitre mettant en scène Mahomet…Dans le ‘Sage de la Mecque’, je vais bien plus loin, encore plus loin que l’esprit étroit des fondamentalistes ne peut l’imaginer. La fatwa sera au rendez-vous. Néanmoins, si j’hésite un peu à poursuivre ma saga des Virus Dieu, ce n’est pas par peur de mourir ( lapidée par ceux qui vivent à l’âge de pierre) il le faudra bien un jour, mon hésitation est d’un ordre plus pragmatique comme le cerveau qui m’habite : à quoi bon dire la vérité si personne ne veut entendre ? à quoi bon écrire si personne ne veut lire ? J’ai tellement vu de portes qui claquent, de censures journalistiques œuvrant pour la tranquillité des masses que je ne peux que prendre du recul et réfléchir sur la suite à donner à mes écrits futurs.
Et de repenser, méditative, à ce que j’ai écrit dans le rapport Ponce Pilate :
« Sans jamais en vérifier la source par souci de scoop, les journaux, les chaînes de télévision ou les radios présentaient toujours au public une information qui allait dans le même sens que les autres. Tous les médias cherchaient à entretenir coûte que coûte leur réputation de source fiable d’information du fait que, décérébré par une propagande d’État, le public considérait comme crédible une information qui œuvrait dans le même sens de ce qu’il croyait auparavant.
Ainsi, si le public avait lu une information dans les journaux, la meilleure façon pour les autres médias d’être considérés comme des sources d’informations crédibles était de tenir des propos identiques. Toute théorie venant corroborer une croyance de société, de politique ou de religion déjà installée dans les consciences s’ancrait naturellement dans le discours médiatique.
La nouveauté, le changement synonyme de perturbation était interdit par une autocensure inconsciente. Et personne ne trouvait à redire car l’opinion mondiale était une foule aveugle qui constituait sa vérité sur la foi du courant majoritaire et non au travers d’une recherche réelle d’informations : la foule formait toujours ses croyances en se référant à ce qui était admis par le plus grand nombre de personnes. »

qui sont tes lecteurs, quelles sont leurs réactions, as tu beaucoup de réaction hostiles ? Tu bouscules une vieille dame rhumatisante, comme l'Eglise , as tu des réactions de ses serviteurs?

Le retour que j’ai pu avoir de mes lecteurs, m’ont permis de définir deux grands types ; mes lecteurs sont la plupart des athées immunisés du Virus Dieu, mais il y a également une deuxième catégorie beaucoup plus nombreuse de ‘contaminés’ du divin cherchant une réponse à ce ‘Deus’ mis en scène dans les chapitres de la vie de Jésus. Le roman ne laisse jamais indifférent, provoque une remise en question profonde et ceux qui osent aller jusqu’au bout finissent pour la plupart par rejoindre l’armée des M…
Même si les réactions les plus hostiles viennent d’islamistes, il est vrai que le fait de mettre en lumière Jésus sous un jour nouveau suscite des réactions virulentes qui m’ont parfois surprise de la part de chrétiens et ce sur des points de détails qui me paraissaient insignifiants au premier abord ; comme le fait d’écrire dans le chapitre 3 que Marie la mère de Jésus avait pensé avorter. Cela a mis le feu dans l’esprit d’un lecteur qui a arrêté immédiatement la lecture et m’a envoyée un long courriel d’insultes. Heureusement qu’il a stoppé la lecture au chapitre 3, car ce qu’il aurait découvert dans les autres chapitres du roman l’aurait probablement poussé à la folie pure et simple comme ce fut le cas pour les abbés détenteurs du secret du Christ impliqués dans le mystère de Rennes-le-Château.



- "tu as vendu ton premier livre le 9/9/9, un rapport avec le nombre de la Bête 666 et l'apocalypse??? (je crois) tu as compté 330000 mots ? un rapport avec l'age de la mort du Christ telle que nous l'avons toujours conçue ? tu apportes me semble t - il un grand intérêt aux nombres, as tu une formation scientifique, t'intéresses tu aussi à la numérologie, à leur importance dans la création de l'univers ?

A la base, je suis diplômée en civilisations orientales et je n’ai pas de formation scientifique particulière à part celle de la psychologie évolutionniste mais je m’intéresse effectivement à la numérologie, elle sera un des thèmes du Virus Dieu 3 en projet. C’est pour ce dernier que l’on trouve le ‘détonnant’ personnage historique de Nostradamus dans le rapport Ponce Pilate et son fameux quatrain de la prophétie de 1999 considéré à tort comme celui de la fin du monde. Le roman fait 333.333 mots comme le dit Thomas Anderson dans un chapitre, car 333+333 font 666, le chiffre de la Bête et de l’Apocalypse, et d’avoir vendu mon premier roman le 09/09/09 laissera un instant songeur ceux qui voient en Anna K. Dick l’Antéchrist incarné !
Je ne peux en dire plus puisque tout ceci est expliqué dans le rapport Ponce Pilate.
Il ne reste plus qu’aux lecteurs curieux de tourner les pages…Bonne lecture !


Reply with quote
Back to top
Darien
Membre 6 étoiles
Membre 6 étoiles

Offline

Joined: 12 Aug 2011
Posts: 286
Sexe: Masculin
Localisation: Tafraout
Point(s): 49
Moyenne de points: 0.17

PostPosted: 26/08/2011 21:08:29
Dr Jerry merci pour cet extrait d'entretien.
Il me semble peut-être à tort qu'un livre ou une oeuvre aussi originale et inspirée soit-elle n'est pas une preuve.
Je salue ton enthousiasme c'est une qualité.
Il n'en reste pas moins que chacun peut envisager les faits comme il l'entend. Heureusement nous ne sommes pas assujettis à une pensée unique.
L'idée que j'ai lue dans le livre que tu propose est originale et novatrice; jesus fils d'Hérode.
Il n'en demeure pas moins que les manuscrits découvert à Nag Hammadi semblent indiquer qu'il n'y a pas eu d'incarnation.
La phrase de je ne sais plus quel pape "le mythe du crucifié nous a bien servit" est éloquente.
Nous sommes tous devant un puzzle. Les pièces sont complexes et il en manque peut-être....
Maintenant l'idée force de l'entretien qui est de considérer que l'empire romain ne s'est pas éteint est, je te l'accorde tout à fait vraie..
Mais cet empire est une hydre, comme l'auteur (teuse) le souligne.
Juste pour te remercier encore et chacun garde son choix de penser.
Maintenant ton post tu le vois m'intéresse


Reply with quote
Back to top
Dr Jerry
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Offline

Joined: 16 Apr 2011
Posts: 14
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 26/08/2011 22:15:30
Tout à fait mon cher ami.
Je n'avais nullement l'intention d'imposer (le pourrais je?) mes idées et je répondais seulement à ta question en mettant l'accent sur les explications de l'auteur ainsi qu'en t'invitant à le lire.
Notre réalité n'est qu'une illusion, et chacun de nous la voit à sa façon....aussi je ne suis pas prosélyte au risque de me répéter, j'ai été séduit par une vision nouvelle qui explique la bible et ses anachronismes (pas exclusivement puisque ça parle d'ancien testament et du coran).
Des preuves irréfutables ? pas à ma connaissance, mais des déductions et un talent dans l'observation des riens.
En tout cas je vous assure que le roman mérite d'être lu.
Amicalement


Last edited by Dr Jerry on 26/08/2011 22:40:11; edited 2 times in total
Reply with quote
Back to top
Dr Jerry
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Offline

Joined: 16 Apr 2011
Posts: 14
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 26/08/2011 22:16:19
désolé pour le double post mon navigateur a buggé.

Reply with quote
Back to top
mac-flyd
Membre 11 étoiles
Membre 11 étoiles

Offline

Joined: 22 Nov 2009
Posts: 560
Banni définitivement
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 26/08/2011 23:06:00
J'ai regardé les 8 épisodes de ce documentaire les secrets enfouis de la bible , il ne parle pas de Jésus dans la bible, dans la bible a été instauré un Dieu unique et dans l'évangile Jésus le fils de Dieu , enfin c'est comme ça que je l'ai compris.
La bible a été écrite longtemps avant l'arrivé de Jésus par les hommes de l'époque



1x8 les secrets enfouis de la bible par grandeetoile

http://www.dailymotion.com/playlist/x16qm7_khalem-session_secrets-reveles-d…

http://www.dailymotion.com/playlist/x16qm7_khalem-session_secrets-reveles-d…

http://www.dailymotion.com/playlist/x16qm7_khalem-session_secrets-reveles-d…

http://www.dailymotion.com/playlist/x16qm7_khalem-session_secrets-reveles-d…

http://www.dailymotion.com/playlist/x16qm7_khalem-session_secrets-reveles-d…

http://www.dailymotion.com/playlist/x16qm7_khalem-session_secrets-reveles-d…

http://www.dailymotion.com/playlist/x16qm7_khalem-session_secrets-reveles-d…
_________________
Science sans conscience n'est que ruine de l'âme


Reply with quote
Back to top
Darien
Membre 6 étoiles
Membre 6 étoiles

Offline

Joined: 12 Aug 2011
Posts: 286
Sexe: Masculin
Localisation: Tafraout
Point(s): 49
Moyenne de points: 0.17

PostPosted: 07/09/2011 01:46:51
Dr Jerry
j'ai lu ce ouikend les 3 tomes téléchargé en PDF du rapport Pilate.
L'idée de départ est originale, le texte pas mal écrit. Mais je n'arrive pas a accrocher aux "explications" de l'auteuse.
J'ai fait une cure de naphtaline mais pas possible.
Dommage car l'idée d'un document secret trouvé à rennes le Chateau et servant à faire une sorte de chantage sur le vatican est sympa.
J'ai lu trois ou quatre fois le livre de l'abbé Boudet. Si il y a une clé dedans j'ai été trop c** pour la trouver.
Il est vrai qu'un "petit bout de territoire" rassemble pas mal de mystères. Montségur, rennes, Bugarach, Arques..
Il semble cependant bien possible que la piste du document secret soit très probable. Sauf à une remarque. L'abbé Saunière même après la construction de béthanie est toujours resté dans son presbytère. Comme si il y avait là quelque chose qu'il surveillait.


Reply with quote
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> RÉALITÉS & MYSTÈRES DU PASSÉ -> Croyances All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

 
Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2020 phpBB Group