NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
les scientifiques face aux NDE/EMI. .

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> PARANORMAL -> Débats
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
louxor
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2005
Messages: 13 139
Sexe: Masculin
Localisation: Languedoc (Hérault)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 31/01/2008 08:16:48

NNSPS (04:19)




http://jean-jacques.charbonier.fr/ATT00047.pdf Colloque de Martigues. 165 pays concernés par le communiqué de presse de l’AFP samedi 17 juin 2006, 9h50

Expériences de mort imminente : un colloque pour faire avancer la recherche Par Laurent BANGUET



MARSEILLE (AFP) - Le premier colloque jamais organisé dans le monde sur les expériences de mort imminente (EMI) réunit samedi à Martigues (Bouches-du-Rhône) médecins, chercheurs internationaux et témoins pour dresser un bilan des connaissances sur ce phénomène, de la manière la plus scientifique possible.
Citation:

Les multiples témoignages d'EMI vécues par des patients plongés dans le coma ont commencé à être étudiés par les médecins voici une trentaine d'années mais restent encore un "ovni" scientifique.

De nombreux récits permettent de dégager des constantes de l'expérience de mort imminente (EMI), étudiée par de rares scientifiques.

Médecin anesthésiste réanimateur, le Dr Jean-Jacques Charbonnier, qui participera au colloque de Martigues, a personnellement recueilli de nombreux récits d'EMI. "Des gens en état de mort cérébrale ont vu ce qui se passait en salle d'attente ou autour d'eux, avec des détails très précis. Il ne s'agit pas d'hallucination puisque c'était bien réel", souligne-t-il.

"Ce sont des personnes qui ont frôlé la mort, soit par accident, soit lors d'opérations, et qui ont rapporté de leur coma un récit qui sort de l'ordinaire. Ils sont au-dessus de leur corps, ont entendu ce que les médecins disaient d'eux, ont été aspirés dans un tunnel sombre au bout duquel se trouve une lumière intense mais pas aveuglante", résume Sonia Barkallah, organisatrice du colloque de Martigues.

"Alors que leur encéphalogramme est plat, ils se promènent en pensée, lisent parfois celles des autres, et rencontrent souvent au bout du tunnel des +êtres de lumière+ ou des proches défunts qui leur disent que ce n'est pas le moment pour eux", poursuit la jeune femme.

"Ca paraît un peu extravagant, raconte le Dr Charbonnier, mais j'ai eu à plusieurs reprises une sorte de lien télépathique avec des comateux, une idée obsédante qui s'imposait à moi comme pour le cas d'un malade du cancer en phase terminale placé sous respiration artificielle".

"C'était comme si on s'adressait à moi! J'ai entendu: +il faut regarder dans mon portefeuille+", poursuit-il. Le médecin y a finalement découvert une lettre manuscrite de son patient insistant pour le "débrancher" s'il se trouvait un jour dans une telle situation.

Les gens sortent souvent changés d'une EMI, devenant "plus altruistes et détachés des valeurs matérielles", et l'expérience est majoritairement (plus de 90% des témoignages) vécue positivement.

"En coma avancé, on est très bien, selon les gens qui en sont revenus. Il ne faut pas abandonner ces patients ou dire comme certains de mes collègues +ce sont des légumes+", insiste le Dr Charbonnier.

"Il faut continuer à venir les voir, leur parler", dit-il, citant le cas d'un jeune homme accidenté dont le cas semblait désespéré.

"Contre toute attente, il est allé mieux, s'est mis à bouger et est sorti de son coma. Une fois revenu à lui, il a dit à sa mère: +tu as bien fait, j'ai entendu tout ce que tu me disais+", raconte le réanimateur.

Plus de 1.500 personnes, venues de toutes les régions de France mais aussi de Belgique, de Suisse et du Québec, se sont inscrites au colloque de Martigues.



Sources : AFP France
Les réticences freinent les recherches sur les EMI 19.06.2006 | 15h08


D'importantes publications dans des revues scientifiques, comme Nature ou The Lancet, ont permis une meilleure approche des recherches sur les expériences de mort imminente (EMI) dans la communauté médicale et scientifique, mais de nombreuses réticences persistent.

« Ces expériences, vécues par des personnes qui se souviennent d'avoir, pendant un coma, vu ce qui se passait autour d'eux, sont un sujet qui reste très polémique, surtout en France où il est difficile de mener des recherches sérieuses », explique Sonia Barkallah, 28 ans, organisatrice du premier colloque sur les EMI à Martigues, dans le sud de la France. « Il est très important que les scientifiques puissent conduire des recherches (sur les EMI) dans différentes disciplines, en particulier les neurosciences, sans préjugés d'aucune sorte », soulignent les participants au premier colloque sur les EMI, dans un communiqué.

Parmi les signataires du texte, figure le Dr Raymond Moody, psychiatre américain qui a consacré dans les années 1970 le premier ouvrage à ces phénomènes. Selon un sondage réalisé en 1982 aux Etats-Unis, 8 millions d'Américains avaient expérimenté une EMI.

« Je me suis aperçue que les médecins sont très intéressés par le phénomène mais qu'ils mènent leurs recherches en cachette, ils ont peur qu'on les prennent pour des fous », ajoute Sonia Barkallah. Précognition, télépathie et même cas d'aveugles ayant « vu » précisément ce qui se déroulait autour d'eux alors qu'ils étaient plongés dans le coma, les récits de EMI ont de quoi laisser perplexe.

« La piste la plus sérieuse à l'heure actuelle, c'est la délocalisation de la conscience, dont le siège ne serait peut-être pas situé uniquement dans le cerveau », explique Mme Barkallah.

« Ce qu'il y a de plus surprenant, c'est qu'il n'existe pour l'instant aucune explication scientifique aux expériences de décorporation », dont il est difficile de donner une définition précise, mais « on ne peut plus nier le phénomène, surtout quand on est réanimateur comme moi », affirme le Dr Jean-Jacques Charbonier, médecin anesthésiste qui a rédigé plusieurs livres sur la question.

« Sous prétexte que nous n'avons pas d'explication, que ça remue des choses de l'ordre du religieux, de la philosophie ou qui nous touchent personnellement, on balaye tout ça d'un revers de main », déplore-t-il, fustigeant le « manque d'humilité » du milieu médica
l.
_________________
Je sais rien, mais je dirais tout.


Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: 31/01/2008 08:16:48
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
louxor
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2005
Messages: 13 139
Sexe: Masculin
Localisation: Languedoc (Hérault)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 31/01/2008 08:18:59
[/url[url=http://nousnesommespasseuls.xooit.com/image.php?image=http%3A%2F%2Fimg509.imageshack.us%2Fimg509%2F3721%2Fimage002vn6.gif]
]
_________________
Je sais rien, mais je dirais tout.


Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
louxor
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2005
Messages: 13 139
Sexe: Masculin
Localisation: Languedoc (Hérault)
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 31/01/2008 08:20:44
Un lien pour retrouver les études de jEAN-jACQUES CHARBONNIER. http://jean-jacques.charbonier.fr/ImagePresse/Doc47.htm
_________________
Je sais rien, mais je dirais tout.


Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/09/2017 06:31:47
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> PARANORMAL -> Débats Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com