NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

 
le GEIPAN dans sa seconde ère glaciaire ????
Goto page: 1, 2  >
 
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> UFOLOGIE -> Actualités ufologiques -> ARCHIVES des ACTU
Previous topic :: Next topic  
Author Message
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 31/03/2006 08:36:53
en effet car ! sur le site de JPP

GEIPAN :
le Cnes entame sa seconde période glaciaire

30 mars 2006

Jean-Pierre Petit, ancien Directeur de Recherche au Cnrs



Je crois que le public doit être informé. Je vais donc tout vous dire.

Résumons. Le GEPAN ( Groupe d'Etude des Phénomènes Aérospatiaux Non identifiés ) est créé en 1977 et son premier responsable fut Claude Poher, un ingénieur "sorti dui rang", proche parent du sénateur Alain Poher, responsable du département "fusées sondes", aux compétences scientifiques disons, très "moyennes". Cette création intervient deux ans après les premières percées en MHD ( articles aux Comptes Rendus de l'Académie des Sciences de Paris sur les "convertisseurs MHD d'un genre nouveau", présentées par l'Académicien André Lichnérowicz ).

Qui a crée GEPAN et pourquoi ? Réponse d'Yves Sillard, ancien président du Cnes à l'époque, puis directeur de la DGA :

- C'est moi et moi seul qui ai créé le GEPAN.

J'ai en effet pu avoir un long entretien téléphonique il y a quelques mois avec Sillard, suite à la création du GEIPAN ( Groupe d'Etude et d'Information sur les Phénomènes Aérospariaux Non identifiés ), dont il est le président ( mais, s'empresse-t-il d'ajouter "sans aucun pouvoir décisionnel" ) et c'est la réponse qu'il m'a faite. Effectivement je me souviens très bien avoir vu son nom et sa signature sur la lettre Cnes témoignant de la naissance de cet organisme, en 1977.

Placé à la tête du GEPAN, Poher multiplie les maladresses. Dès 1975-1976 nous avions pu, Maurice Viton et moi, mener des recherches clandestines dans un sous-sol du Laboratoire d'Astronomie Spatiale de Marseille, qui était alors dirigé par Georges Courtès. Viton, bien implanté dans le labo, pouvait faire usiner des pièces à l'atelier et ramener différents matériels dans notre "antre". Sans crier gare, Poher, futur père des universons, envoie soudain une lettre à Courtès où il lui dit " Petit et Viton mènent des recherches de MHD, liées aux ovnis, auxquelles nous attachons de l'importance. Le Cnes s'apprête d'ailleurs à lancer un vaste projet touchant à ce dossier ovni. Il serait souhaitable que ces recherches soient officialisées au plus vite ".

Courtès téléphone alors à Delay, à l'époque directeur du Cnrs en lui demandant quelle conduite tenir. La réponse claque comme un coup de fouet :

- Pas de ça chez vous !

Courtès convoque alors Viton et le somme d'interrompre ces recherches clandestines sur lesquelles il avait jusqu'ici ... fermé les yeux. Nous nous retrouvons à la rue, sans labo. J'appelle Poher en lui demandant ce qui lui a pris et il me répond "les scientifiques sont des imbéciles". Puis il crée un statut de collaborateur extérieur du GEPAN où il loge n'importe qui, des ufologues, etc.

En fait, dès cette époque Sillard, croisant à haute altitude, cesse totalement de s'occuper du GEPAN, qui est alors complètement livré à lui-même. Il ignore tout de la répression féroce qui s'abattra sur tous les chercheurs qui auront l'audace d'oeuvrer à visage découvert sur ce maudit sujet ovni. Michel Bounias y laissera la vie. J'en parlerai plus loin. En résumé :

- Dans les hautes sphères du Cnes : on feint d'ignorer l'existence de ce service.

- Au niveau du GEPAN, les responsables ne font l'objet d'aucun contrôle véritable, ce qui aura des conséquences catastrophiques.

Hubert Curien a bien doté le GEPAN d'un Conseil Scientifique de sept membres. Mais lui aussi ne s'intéresse pas vraiment au dossier. Peu avant sa mort il avait d'ailleurs déclaré "que la grande vague d'intérêt pour les ovnis était passée", signe qu'il n'avait jamais vu dans cette affaire qu'un "phénomène de société".

Trente années plus tard les choses se dessinent avec plus de clarté. Selon Sillard, et je le rejoins totalement dans cette vision, dans toutes les sphères, qu'il s'agisse du Cnes, de l'Armée, du Cnrs, des politiques, de .. n'importe quoi on trouve :

- Cinq pour cent de types qui pensent "que ça serait bien qu'on fasse un petit quelque chose pour étudier ce dossier ovni"

- Soixante quinze pour cent qui s'en foutent éperduement

- Vingt pour cent qui sont farouchement opposés à toute recherche sur une tel sujet ( exemple type : René Pellat )

C'est ça, et rien d'autre, le fond du problème. Avec le recul il n'y a aucun machiavélisme, aucune dissmulation, aucun "mur du silence". Il n'y a qu'indifférence et hostilité. Sillard pense "qu'il a fait ce qu'il a pu, mais que sa marge de manoeuvre était et reste très étroite".

Jusqu'à ce que j'évoque cette question au téléphone il est resté totalement inconscient de l'hostilité violente et agressive régnant dans le milieu recherche. La démarche de Poher envers Courtès relève de la même naïveté. On sait que Michel Bounias a produit un travail que l'ont peut qualifier d'historique, concernant le dossier ovni, en mettant en évidence d'indéniables traces biologiques associées au cas de Trans-en-Provence, 1981. Ceci donna lieu à la parution d'une "note technique Cnes", la n° 18, sauf erreur. Le hiérarchie de l'INRA, où Bounias était directeur de recherche entreprit alors de laminer méthodiquement ce chercheur, qui fut progressivement privé de tous moyens. On lui enleva son personnel, ses locaux, ses crédits. Tout ceci n'est sans doute pas étranger à son décès prématuré par cancer.

Sillard se déclara consterné d'apprendre tout cela. Il l'ignorait. Mais on ne peut plus rien faire pour Bounias.

J'ai été également très vite la cible des attaques de ma hiérarchie au Cnrs, dans l'indifférence générale. Pendant que Claude Poher "rencontrait des ministres", en 1976 je gisais, grabataire, dans un hôpital, victime d'un grave accident de travail, toujours dans l'indifférence générale.

Au bout de peu de temps Poher quitte le Gepan pour aller naviguer sur un bateau qu'il a construit de ses mains dans son jardin de Toulouse. Etrange moment pour choisir de s'en aller naviguer. Mais cela se passa ainsi. La direction du Gepan est alors confiée à son adjoint, un jeune homme frais émoulu de l'Ecole Polytechnique : Alain Esterle. En 79 j'essaye d'initier une collaboration avec celui-ci en lui proposant de monter des manips de MHD à Toulouse. Sur cette toile de fond plane toujours l'ombre du "conseiller secret du Gepan", l'incontournable polytechnicien Gilbert Payan, qui fut de tous les coups fourrés et foireux.

Rapidement, Esterle, qui a engagé l'ingénieur Bernard Zappoli tente de monter une manip de MHD sans qu'il soit question de m'accorder la moindre responsabilité officielle dans cette affaire. Il n'agit pas ainsi en obéissant à une quelconque pression fait décide cela de son propre chef. L'idée a été prélevée dans un dossier de 200 pages "perspectives en Magnétohydrodynamique" que je lui ai remis. L'équipe toulousaine est abusée par la facilité de la manip d'annihilation de vague d'étrave que le groupe remonte à Toulouse, d'ailleurs ... à mon insu. Je m'épuise à répéter : "attention, c'est moins simple que vous ne sauriez le croire".

La manip est un désastre total à cause de l'incompétence de Zappoli, qui ne connait strictement rien à la physique des plasmas. Celui-ci lui avait assuré Esterle qu'il ferait son affaire de ce projet et l'autre lui avait fait entièrement confiance. J'ai le rapport complet sur cet échec cuisant et puisque dans un site Internet on a toute la place qu'on veut je le scannerai et je le mettrai un jour prochain en ligne pour que les lecteurs puisse évaluer l'immensité de l'incompétence, de la sottise et des erreurs commises.

Pourquoi les choses ont-elles prises une telle tournure ?

- Sillard : pas au courant.

- Curien : pas au courant

- Le Conseil Scientifique : pas au courant.

Le spécialiste-plasmas, le polytechnicien René Pellat, décédé en 2004 ou 2005 sêchait les réunions depuis longtemps.

Qui prit l'initiative de monter cette manip de MHD à Toulouse ? Réponse : Esterle, et lui seul, qui avait la bride sur le cou, disposait d'un budget suffisant ( Le Gepan avait un statut de département ) et des ... conseils de Gilbert Payan, "l'éminence grise".

Nous avons un témoignage remontant à un échange de 1979, entre l'astronome Pierre Guérin et Gilbert Payan. Phrase de ce dernier :

- Petit devra être écarté des recherches tôt ou tard, à cause du contexte....

C'est le ruban bleu de la sottise, qui restera chez ce personnage une constante pendant .. des décennies.

Dans cet échec catastrophique il n'y a que deux composantes :

- Les conseils prodigués par Gilbert Payan.

- Les cupidités conjointes d'Esterle et de Zappoli, persuadés d'être "sur le coup de leur carrière", qu'ils pensent pouvoir jouer seuls.

Averti par l'ingénieur militaire Henri Bondar ( qui payera très cher cet indiscrétion ) je publie des extraits du rapport mentionné plus haut dans la revue publiée à l'époque par Perry Petrakis : "OVNI-Présence". Craignant un scandale Curien demande à René Pellat d'aller voir ce qu'il en est. Celui-ci déboule à Toulouse, constate la gabegie due à l'incompétence du tandem Esterle-Zappoli ( sa dernière rencontre avec Esterle est évoquée dans le livre de Vélasco ). Il rend compte à Curien et recommande la fermeture immédiate du Gepan. Esterle, Zappoli et le troisième ingénieur, Caubel, sont affectés à de nouveaux "placards".

A la même époque tombe l'affaire de Trans-en-Provence. Avant que ce scandale n'éclate Bounias et moi proposons vainement d'effectuer une tentative de reconstitution des effets constatés en bombardant des luzernes-témoins avec des micro-ondes. Le refus vient simplement du désir des "responsables-Cnes" de "jouer à bureau fermé".

Un an plus tard, affaire dite "de l'Amarante". Un ovni stationne à proximité de végétaux, à quelques mètres, dans un jardin, sous les yeux d'un témoin fiable. Une analyse biologique s'impose. La logique aurait voulu que les échantillons soient analysés par Bounias et même que celui-ci soit sollicité par effectuer des prélèvements ( il avait recommandé que les végétaux prélevés soient aussitôt congelés dans de l'azote loquide ). Mais il n'en est rien. On ne fait pas appel à lui. A l'époque le Gepan, devenu Sepra, est à l'agonie, très désorganisé. Antérieurement le Gepan avait un statut de département du Cnes, et jouissait donc d'une totale autonomie. En effet "personne ne savait où caser de telles recherches sur un sujet aussi déconcertant ". Avec la bride sur le coup Esterle n'a fait que des catastrophes. La maison à frôlé le scandale public. On décide donc de rogner les ailes de ce "service" et le Sepra qui lui succède n'est plus qu'une officine que l'on confie à un technicien sans connaissances ni imagination, qui sera promu plus tard "ingénieur maison" : Jean-Jacques Vélasco.

Comprenons-nous bien. Ces évènements, analysés avec le recul, ne procèdent d'aucune réflexion "en haut lieu", car .... il n'y en a jamais eu, tout simplement. Il n'y a jamais eu de "bureau chargé de s'occuper des ovnis au sein de l'armée" ( ce qu'affirme Sillard et nous le croyons ). Aucun homme politique ne s'est intéressé au sujet. Toute cette dérive part d'une simple initiative d'Yves Sillard, en 1977. le Cnes ne s'était pas opposé à cette création car Gilbert Payan avait promis à Curien "qu'il y aurait des retombées scientifiques et techniques, et même militaires". Par la suite le Gepan a opéré sans contrôle. Sa réduction en Sepra est une simple mesure de précaution. L'opération sera menée par Gruau, autre polytechnicien, secrétaire général du Cnes, qui "pilotera" Vélasco dans les premiers temps. Il participera même avec lui à sa première sortie médiatique lors d'une émission "Droit de Réponse", chez Polac à tf1.

Les années passent. Le Sepra poursuit "la mission du Gepan". Les pandores mènent les enquêtes, écrivent des rapports que Vélasco archive consciencieusement. Nous avons cru pendant de longues années que cette activité de surface masquait un intérêt plus vif et plus précis, émanant des militaires. Suite à ce long coup de fil avec Sillard il apparaît que nous nous trompions complètement. Derrière il n'y avait simplement ... rien. Référez vous aux pourcentages évoqués plus haut. L'attitude éminemment majoritaire et un mélange d'indifférence et d'hostilité. Pas de "laboratoire secret", pas d'études subtiles. Tout est parti simplement à vau-l'eau au fil des années ( trente ans ! ). Les gendarmes furent effectivement, dès 1979, équipés de bonnettes à réseaux s'adaptant sur leurs appareils photographiques leur permettant en principe d'obtenir des spectres, s'ils photographient des ovnis. Nous avions cru que les services techniques de l'armée avaient créé en leur sein une unité analysant à couvert les précieuses données issues des enquêtes menées sur les ovnis. Nous pensions par exemple que les échantillons prélevés dans le cas de l'Amarante, dans des conditions déplorables pouvaient "n'être qu'une couverture" et que des échantillons prélevés dans de bonnes conditions auraient été acheminés secrtètement à l'ETCA ( Etablissement Technique Central de l'Armement ) où aurait été créé ( à peu de frais ) un clone du labo de Bounias, ce qui aurait expliqué son éviction.

Sillard nie et je crois qu'il est sincère. L'affaire de l'Amarante, et les suivantes ont simplement été foirées par incompétence. J'ai dit à Sillard au téléphone :

- On peut imaginer le scénario suivant. Au moment où se situe cette affaire, le Gepan est en pleine déconfiture. Un gendarme, présent sur le site de l'Amarante téléphone alors à Toulouse en demandant des instructions et un quelconque membre de l'équipe, peut être une simple secrétaire lui répond "faites au mieux". Alors le Pandore coupe soigneusement les plantes avec des ciseaux et, pour les protéger les emballe dans du plastique, entièrement scotché. Puis tout cela est acheminé à Toulouse avec une lenteur administrative chamelière, séjourne éventuellement quelque temps dans un tiroir pour être ensuite dirigé vers un laboratoire de phytologie de l'université Paul Sabatier de Toulouse où les chercheurs ne peuvent que constater le pourrissement complet de échantillons. Personne n'a l'idée de demander d'autres prélèvements. Il n'y a aucun cover-up, aucun mauvais vouloir d'aucune sorte. C'est seulement le résultat d'une totale incompétence de gens qui ne font l'objet d'aucun contrôle.

Réponse de Sillard :

- Il est fort probable que cela s'est passé ainsi.

Même chose pour les clichés pris avec les bonnettes. J'ai eu l'occasion lors de l'émission chez Tapie en 2003 de rencontrer Louange, consultant du Cnes-Gepan pour les questions d'imagerie. Questionné, il m'a répondu :

- On m'a passé une ou deux fois des pellicules. Mais je n'ai rien pu en tirer.

On aurait pu croire qu'il s'agissait là encore d'une dissimulation et que "des bons clichés" auraient atterri entre les mains de spécialistes militaires. Eh bien non. Louange disait tout simplement la vérité. Que sont devenues ces bonnettes, imaginées par Poher et construites par la société Jobin et Yvon ? Sans doute perdues, égarées, de même que leur mode d'emploi. Encore une affaire qui a simplement sombré dans un océan d'incompétence et d'indifférence.

J'ai cru longtemps que le Sepra n'était que la boite aux lettres des militaires. Eh bien non. Les ovnis, l'Armée s'en fout comme de sa première casquette, sachez-le. Payan a probablement tenté à un moment d'intéresser les militaires aux retombées MHD, à l'époque du "projet Rouen", un autre four remarquable. La réponse du responsable financier Rouennais, questionné à propos du projet, avait été au moment de son élaboration :

- Oh, ça va. Le bateau coule normalement....

Effectivement, la gestion de ce projet est aberrante, comme d'habitude. L'affaire "suit son cours" alors que, côté Cnrs un évènement d'importance intervient. Suite aux élections la direction change totalement. Le soutien actif de Papon, directeur général, et de Combarnous, directeur du département sciences physiques pour l'ingénieur disparaît, laissant le champ libre aux opposants. Tout cela dans l'indifférence générale. Lebrun, mon thésard, se voit interdire tout accès à un labo de recherche et part dans le privé. Je suis fichu à la porte de l'observatoire de Marseille par lettre de cachet ( mais réintégré trois mois plus tard grâce à la publication de trois papiers de cosmologie à Modern Physics Letters A ).

Le projet Rouen sombre et j'abandonne la MHD, complètement. Signalons au passage, dixit Sillard, qui a quand même dirigé la DGA ( Délégation Générale à l'Armement ) qu'il n'y a aucune MHD militaire. Mon livre de 2003 "OVNIS er Armes secrètes américaines, paru chez Albin Michel suite au colloque de Brighton plongera la soldatesque dans la plus complète perplexité.

Nous arrivons en 1999. Coup de tonnerre et publication du fameux rapport Cometa "Les Ovnis et la Défense : à quoi devons-nous nous préparer ".

Nous avons maintenant toutes les sources pour savoir d'où tout cela est parti : de simple initiatives individuelles. Parmi les pricipaux acteurs : le général Norlain, ancien directeur de l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale ( IHEDN). Qui instrumente ce projet en haut lieu ? Mais.. personne. Ces gens rédigent ce rapport "en leur âme et conscience". Payan apporte son concours "en tant qu'éminence grise" (...). Quand nous avions vu sortir un texte aussi engagé, militant, conçu pour être déposé sur les tables du Premier Ministre et du Président de la République nous nous étions dit " ce document est certainement incomplet". Un juriste de mes amis avait ajouté, après lecture : "on dirait les conclusions moins les pièces". Nous pensions qu'il était impensable de produire un discours aussi "avancé" sans que celui-ci ne soit soutenu par des pièces à convictions "lourdes".

Eh bien, croyez-le si vous voudrez, des pièces additionnelles, il n'y en avait point et ces officiers supérieurs à la retraite montèrent bravement au casse-pipe avec des fusils sans munitions. La sottise des remarques de physique produites par Payan n'échappa pas aux experts vers qui Chirac et Jospin se tournèrent immédiatement, de même que l'indigence des recommandation : renforcer le Sepra !

Réaction de la presse :

- Ces retraités on pété un câble.

Réaction du plus haut responsable de la Marine Nationale :

- C'est un scandale. Ces gens déshonorent l'Armée (...)

Le directeur de l'IHDN, successeur de Norlain, se hâte de prendre ses distance et de déclarer "qu'il n'est pour rien dans toute cette histoire". Sur le plan social l'opération Cometa sera très coûteuse pour tous les membres de l'équipe.

Le temps passe. L'existence même du Sepra est contestée au sein du Cnes. Louange rédige un "audit interne" recommandant que "quelque chose prenne la suite". Jean-Jacques Vélasco publie un livre où il exprime sa propre opinion : que les ovnis correspondent à des incursions d'extraterrestres. C'est son baroud d'honneur. La démarche déplaît. On confie à cet homme usé d'autres activités : animer des clubs de jeunes ( fusées ).

Sillard "reprend le flambeau", trente ans plus tard. Il est à la retraite, n'a plus aucune responsabilité au sein du Cnes ( ni de bureau, de ligne téléphonique. Il vit, retiré dans sa propriété, tout simplement ). C'est lui qui prend l'initiative de créer "quelque chose", en l'occurence le GEIPAN. Comme tous les acteurs de cette saga il ne connaît le dossier ovni que très superficiellement. Il ignore en particulier tout des percées scientifiques en MHD et en cosmologie-astrophysique, n'a jamais lu un ligne du dossier Ummo dont il ignore même l'existence. En l'écoutant on a l'impression de se retrouver transporté trente années en arrière, avant la création du Gepan.

Quand il déclare à la presse "que le Gepan a parfaitement rempli sa mission" il le pense sincèrement. Au téléphone il me dira :

- Ma marge de manoeuvre reste étroite. Dans un premier temps....

Quelle est censée être la mission du GEIPAN ? Son "comité de pilotage", sans pilote ni avion suivra un "calendrier". Au programme : ouverture des archives du Sepra à l'été 2006. Selon un témoin oculaire, celles-ci ne contiennent rien de mirobolant. Ce ne sont que des rapports de gendarmerie et les données collectées correspondent à ce que des gendarmes peuvent amasser, avec leurs moyens matériels et intellectuels. Ces archives sont donc essentiellement testimoniales. Le chef du "comité de pilotage", qui ressemble à un évèque à deux doigts de la retraite ne connaît pas le dossier ovni, ses tenants et aboutissants. On nous promet que le contenu de telles archives sera rendu accessible à des chercheurs bénéficiant d'un accréditation. Mais, dans ces feuilles, il n'y a ... rien.

Sillard m'a dit "qu'il serait bon que je sois entendu par le GEIPAN à propos de la MHD. Mais pas avant début 1997".

Surréaliste ...

J'ai des contacts avec Christel Seval et avec le contre-amiral en retraite Gilles Pinon. Tous deux souhaitent vivement que les choses bougent, que le Gepan échappe à une nouvelle "prise en glace" pour x années supplémentaires. Je dis à Sillard :

- Pourquoi ne pas détacher Seval au GEIPAN ?

Je fais cette suggestion à Sillard qui appelle Seval. Contenu de la conversation téléphonique :

- Selon vous, le phénomène ovni, c'est quoi ?
- A mon avis il s'agit de visites d'extraterrestres.
- Vous avez écrit quelque chose là-dessus ?
- Oui, j'ai écrit deux livres.

Seval, qui comprends aussitôt qu'il est grillé tente alors de placer Pinon.

Sillard :

- Et ce Pinon, que pense-t-il ?
- La même chose que moi, qu'il s'agit de visites d'extraterrestres.
- Et il a écrit quelque chose là-dessus ?
- Oui, un livre...

Exit Seval et Pinon. Nous tenons conseil, Pinon et moi. Il reste .. le groupe Cometa, la dernière carte à jouer. J'avais essayé d'entrer en contact avec Letty en 1999, mais il n'avait pas répondu à mes propositions, similaires à celles qui vont suivre. Je bâtis un plan et je dis à Pinon :

- Vous pourriez prendre contact avec Letty. Ce qui a manqué à Cometa c'est à la fois la base scientifique et les projets de recherche. Nous pouvons fournir la base scientifique. Mais le but n'est pas de se mettre en avant, seulement d'essayer de faire avancer les choses. Il ne s'agirait pas pour moi de cosigner un rapport Cometa II, ni même de rédiger sous mon nom un texte qui serait inclus. Je suggère que le groupe fasse expertiser mes travaux, que ce soit en MHD ou en comologie. C'est faisable. Alors les signataires d'un tel rapport numéro 2 pourraient joindre négligemment des annexes, avec les rapports d'experts. Ils seraient ainsi "couverts" et ne donneraient pas l'impression de "rouler pour Jean-Pierre Petit". Je pourrais fournir mon aide, discrète et anonyme pour structurer le texte de manière plus crédible, scientifiquement. Idem pour la production d'un projet de recherche solidement charpenté.

L'idée serait de réutiliser VSD- numéros spéciaux ovni comme vecteur médiatique en envisageant un nouveau "coup". Une telle plaquette, mise à disposition du public dans des maisons de la presse aurait sûrement le même succès que celle de 1999 ( 70.000 exemplaires ). Je suggère de joindre un CD avec une masse de données, d'informations à différents niveaux, allant de la vulgarisation au discours pour physicien et astropohysicien de haut niveau. Je me propose d'en créer le contenu, toujours anonymement. Je suggère de produire un appareil photographique jetable, déjà muni d'une bonnette à réseau qui serait joint à la revue, sous son emballage plastique ce qui en ferait entre les mains du public un véritable "piège à ovni". Comme dans les revues Pif-Gadget j'ajoute qu'on pourrait même mettre sous le plastique, outre l'appareil de photo jetable et le CD-rom une petite maquette MHD, à faire fonctionner dans une bassine emplie d'eau salée.

Pinon prend rendez-vous avec Letty et la recontre a lieu le 24 mars 2006, à l'occasion d'un déjeuner. Mais le ressort semble définitivement cassé. L'homme se dit désabusé, précise que "l'association Cometa est en sommeil" et ne pourrait être réactivée que sur demande expresse du .. GEIPAN, et à condition "qu'il y ait des faits qui justifient la reprise d'une action".

Voilà, vous savez tout. La boucle est bouclée.

Bilan de trente années : strictement zéro, c'est à dire une pile de rapports de gendarmes dormant dans les placards du Sepra. Avenir : zéro. Compétences : zéro.



Vis à vis du dossier ovni le Cnes entame sa seconde période glaciaire.




--------------------------------------------------------------------------------


moi ca me desole quand je lis ca .......... on as des personnes competente et on leur ferme les porte !!!!!
Sad
source :
http://www.ummofiles.com/JPP/ovni_science/GEIPAN.htm
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
Publicité






PostPosted: 31/03/2006 08:36:53
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
SANCHEZ_Ghislain
Membre 11 étoiles
Membre 11 étoiles

Offline

Joined: 04 Jun 2005
Posts: 591
Sexe: Masculin
Localisation: FRANCE
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 10:30:05
et moi, ce qui me désole, c'est que les témoins et victimes ont fait confiance à ces organismes (GEPAN - SEPRA et maintenant GEIPAN) pour répondre à leurs interrogations et qu'au final, témoins et victimes sont une nouvelle fois méprisées.

Il était inscrit que Yves Sillard était le responsable du nouveau GEIPAN et lorsque j'ai envoyé deux mails, c'est un certain Jacques PATENET en tant que Responsable du GEIPAN qui me répond !

Pour ce qui est de Jean-Pierre PETIT, seul semble le soucier que soient reconnu SES travaux sur la MHD, j'aurai aimé lire qu'il pensait ne serait-ce qu'un peu aux témoins et victimes !
Il n'en ai rien, comme d'habitude.

Au final, ils pensent tous à leur gue**** et se moquent de la population !

Quand on voit le nombre d'ufologues, donc de "civils", de passionnés, qui aimeraient pouvoir profiter du réseau d'information dont bénéficie le GEIPAN (enfin, officiellement car il reste toujours des gendarmeries et autres qui ne connaissent absolument pas les démarches à suivre !) et qui sont réellement motivés pour effectuer collecte et recherche en la matière, quel beau gâchis que tout ceci !

et vous voulez un bonus : c'est le contribuable qui paye pour la mise en service de ce GEIPAN immobile !

comme disait Coluche : "c'est nous qui paye !"

Honteux... comme d'habitude !


Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 03/04/2006 10:56:14
bonjour ghislain !! je pensen que tu a un peu mal interpreter ses propos !! car il a essayer de mettre au commande christel seval et l assoc cometa, mais vu qu il a ecrit un livre (comme jp petit) on lui a refuser !! en fait j ai l impression que pour diriger le sepra il ne faut absolument pas de gens qui soient capable d analyser scientifiquement les ovni , ni s y interresser !! c est pour ca que jp petit nous previent car on avais tous des illusion lui aussi et tout part en fumé , je suis comme toi ghislain j avais de l espoir , et la je suis degouter !!

(la mhd a ete prise comme exemple car il faut le reconnaitre c est un homme en avance sur son temps , meme si il parait froid et narcicique , je le comprend : il s est quand meme fait descendre par le monde entier car il derange , il a perdu son statut de scientifique primé par tous au rang de farfelus dangereux et polemiqueur PARCEQU IL S INTERESSAIT AUX OVNI!! mais c est un homme que je respecte au plus haut point car si un homme en france peu nous prouver par a+b la realite ovni ; non avec des hypotese , mais par des traveaux de haut niveau et surtout en ayant l arrogance de s aventurer sur une physique " A PART DE CE QUE L ON NOUS APPREND " c est bien lui !!



Wink
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
SANCHEZ_Ghislain
Membre 11 étoiles
Membre 11 étoiles

Offline

Joined: 04 Jun 2005
Posts: 591
Sexe: Masculin
Localisation: FRANCE
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 11:00:08
sur " www.ovniland.com ", un entretien avec Jacques Patenet explique le rôle du GEIPAN :

"
GEIPAN : Son responsable parle

Entretien avec Jacques Patenet, le responsable du nouveau GEIPAN au CNES, qui nous apporte quelques lumières sur un groupe officiel mal identifié
mercredi 19 octobre 2005.


L’annonce de la création du GEIPAN a été suivie d’une certaine confusion chez les ufologues français. Pourquoi un "comité de pilotage" ? Yves Sillard est-il le responsable de ce nouveau groupe ? Pourquoi n’a-t-on pas entendu plus parler de ce communiqué de presse ? Les archives seront-elles publiées ? Qui travaille avec le GEIPAN ? Tant de questions, et d’autres, que nous avons posées à Jacques Patenet, en charge de l’activité PAN au Centre Spatial de Toulouse.
Vous êtes le responsable du GEIPAN [1] au sein du CNES [2]. Pouvez-vous nous présenter ce nouveau service ?

Le GEIPAN prend la suite du SEPRA [3] avec des missions identiques de collecte, d’analyse et d’archivage des témoignages concernant les PAN [4] avec en plus un accent marqué sur les aspects communication dans ce domaine. L’autre nouveauté est la création d’un Comité de Pilotage composé de représentants d’organismes étatiques et de scientifiques qui a pour mission de définir les grandes lignes de l’action du GEIPAN et de contrôler ses activités.

L’étude des ovnis doit donc être prise au sérieux ?

Je parlerai plutôt de l’étude des PAN, dont les ovnis ne sont qu’une petite part. Ces études doivent être en effet prises au sérieux pour des raisons de connaissance scientifique, sociologique, de réponse au public voire même de sécurité nationale.

Le service précédent d’étude des PAN au CNES, le SEPRA, a été fermé en 2004. Qu’est-ce qui a motivé la réouverture d’un service semblable ? En quoi le GEIPAN se distingue-t-il de son prédécesseur ?

Le SEPRA a fait l’objet d’un audit en 2001 dont l’objectif était de donner des recommandations en termes de poursuite ou non des activités PAN et des conditions dans lesquelles cette poursuite éventuelle d’une activité officielle dans ce domaine pouvait être envisagée. Pour les raisons indiquées précédemment, cet audit a recommandé la continuité de cette activité dans le cadre d’un organisme public civil sous le contrôle d’un Comité de Pilotage. Cette recommandation a été acceptée par le CNES après une période d’attente due essentiellement à un changement de la Direction du CNES et à sa réorganisation complète en 2003. Le GEIPAN est issu de ces décisions et il se distingue du SEPRA par un positionnement clair dans l’organisation du CNES et le contrôle de ses activités par le Comité de Pilotage.

Ce Comité de Pilotage dépend-t-il lui aussi directement du CNES ?

Non, le Comité de pilotage est indépendant et émet des recommandations au CNES quant à l’activité du GEIPAN.

Quelle est donc l’autorité de tutelle de ce Comité ?

Le Comité de pilotage n’a pas d’autorité de tutelle, il est libre de ses recommandations, la limite de son autorité étant que le CNES n’est pas tenu de les appliquer.

Il s’agit donc d’une organisation semblable à celle du GEPAN [5] d’origine, la communication en plus. Cela veut-il dire que le GEIPAN va disposer de moyens similaires à son ancêtre (en ressources humaines notamment) ? On sait que c’était un des problèmes du SEPRA...

Depuis la réorganisation faite par Y. d’Escatha [6], le CNES est organisé en métiers sur lesquels s’appuient les projets. Le GEIPAN, qui doit être considéré comme un projet, bénéficie donc de nombreux supports dans les structures métiers pour développer son activité. Il ne suffit donc pas de constater l’effectif strictement affecté au GEIPAN pour mesurer les moyens mis par le CNES à la disposition du GEIPAN. Le Comité de Pilotage veille d’ailleurs à ce que le CNES mette en place les moyens nécessaires aux besoins.

Vous-même, quel parcours vous a amené à prendre la tête du GEIPAN ? Aviez-vous un intérêt quelconque pour ce sujet auparavant ?

Je suis de formation scientifique avec un parcours professionnel très varié. Mon intérêt pour ce sujet est de longue date puisque je faisais partie des "bénévoles" du GEPAN au début des années 80.

Quelle a été votre tâche durant cette période ? Enquêtes sur le terrain, études ? Comment cette expérience a-t-elle fait évoluer votre appréhension du problème ?

Je n’ai participé qu’à des études de méthodologie à partir de 1979 durant une durée relativement courte, du fait de mon départ en Guyane en 1981. Mon appréhension du problème reste strictement scientifique, quelles que soient les hypothèses envisagées.

Quelles vont être les premières actions du GEIPAN ?

Les premières actions du GEIPAN vont être d’une part de remettre à niveau l’ensemble des relations contractuelles qui nous lient aux organismes de collecte (gendarmerie, police, aviation civile et militaire) et aux laboratoires scientifiques divers pour nous permettre d’améliorer la collecte et l’analyse des témoignages. D’autres part les spécifications et le développement du site web spécifique au GEIPAN sont également une priorité importante du GEIPAN.

Le communiqué de presse annonçant la réunion du Comité de Pilotage du GEIPAN le 22 septembre a été peu relayé par la presse [7] ou même le site web du CNES. Qu’en pensez-vous ?

Le communiqué de presse a été transmis à l’ensemble de nos correspondants médias (plus de 400). Je n’ai pas de retour précis sur le taux de reprise de ce communiqué par les médias dont les priorités du moment sont peut-être ailleurs.

Et concernant le site web du CNES ? On y trouve le terme "OVNI" dans son glossaire mais rien sur le GEIPAN ou l’étude des PAN en général.

Le site du CNES n’est effectivement pas à jour de la nouvelle organisation du GEIPAN. Quand au terme OVNI, il s’agit d’un simple mot-clé permettant d’accéder au pages présentant l’exploration spatiale et notamment martienne. Pour ma part je n’ai trouvé qu’une seule fois le terme OVNI dans le texte qui illustre le mythe de la vie sur Mars.

Ce communiqué annonce la création d’un site web officiel du GEIPAN. Quel sera son contenu et quand sera-t-il disponible ?

L’ensemble du fond documentaire du GEIPAN juridiquement diffusable sera mis à disposition du public par l’intermédiaire d’un site spécialisé. La disponibilité du site dépend surtout des opérations de numérisation des archives qui ont commencé dès le mois de septembre mais qui représentent une charge importante qui nécessitera du temps. On peut penser que raisonnablement le site pourra être ouvert mi 2006 avec une proportion raisonnable de documents en ligne.

Quelle sera la teneur de ces documents ? Rapports d’enquête anonymisés ? Les rapports fourni au Conseil Scientifique du GEPAN, jamais publiés, seront-il disponibles ?

Les conditions de publication sont en cours d’analyse. Tout ce qui sera juridiquement possible de diffuser le sera, à l’exception des rapports du Conseil Scientifique qui resteront confidentiels comme le seront ceux du Comité de Pilotage, pour des raisons de liberté de parole au sein de ces instances.

Yves Sillard, le président de votre Comité de Pilotage, a donné une interview sur RFI le 29 septembre. Il y parle d’une politique de "désinformation" qui aurait régné ces 15 dernières années, ainsi qu’aux Etats-Unis. Quel est votre sentiment à ce sujet ?

Je pense que son propos était motivé par certaines conclusions du rapport CONDON

Partagez-vous son sentiment ?

Je me place dans une stricte démarche scientifique et mon sentiment personnel importe peu. Je n’ai par ailleurs pas l’intention de commenter les avis que tout à chacun est libre d’exprimer sur le sujet.

Dans cette interview, M. Sillard fait mention de 4 scientifiques aidant le groupe. Pouvez-vous nous en dire plus ?

L’analyse des témoignages nécessite des spécialités diverses dont certaines parmi les plus importantes sont présentes au Comité de Pilotage (astronomie, sciences humaines et sociales, propulsion, sciences de la terre...) Cela ne préjuge pas de la participation d’autres scientifiques au travaux du GEIPAN losrque le besoin s’en fera sentir.

Les noms et fonctions de ces scientifiques seront-ils communiqués ?

Non, car certains d’entres eux ont un devoir de réserve imposé par leurs administrations. Par ailleurs la dénomination de leurs administrations suffit en général pour indiquer leur profession.

Que pensez-vous des "ufologues" amateurs ? Envisagez-vous une collaboration avec eux ?

Je n’ai pas d’opinion particulière, ils représentent une partie de notre "public" et leur hobby est tout à fait respectable. Le CNES s’est fixé de rester sur la voie étroite de la démarche scientifique sans tabou ni exclusive et ne peut collaborer qu’avec des scientifiques reconnus dans leur domaines. Que certains d’entres eux soient aussi des ufologues comme d’autres peuvent être rationalistes, cela ne me dérange pas, seule la démarche scientifique importe.


Cette ouverture à d’autres chercheurs appliquant une démarche scientifique pourrait donc toucher des spécialistes issus de disciplines (météo pour la foudre en boule par exemple) et structures autres que le celles du CNES ?

Bien entendu, nous passerons les protocoles nécessaires avec les organismes dont les compétences nous seront nécessaires.

Ce réseau de compétences prévoit-il aussi d’être géographique ? Des "correspondants", "enquêteurs agréés" ou "antennes" du GEIPAN seront-ils répartis en France et ailleurs ?

Nous prendrons les compétences où elles se trouvent et quand le besoin s’en fera sentir mais il n’est pas prévu de "couvrir" le territoire français d’un réseau de veille permanent.

Merci M. Patenet."


Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 03/04/2006 11:10:52
je le trouve vraiment flou cet interview !!!! ont dirai un discour d un homme politique on dit pas tout on laisse supposer .... mais bon dieu , faut collaborer avec les ufologue ne serait ce que pour couvrir le territoire , rapporter les observation et le rendre operationel 24h/24 c est comme ca que les avance se feront !!!! Twisted Evil
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
SANCHEZ_Ghislain
Membre 11 étoiles
Membre 11 étoiles

Offline

Joined: 04 Jun 2005
Posts: 591
Sexe: Masculin
Localisation: FRANCE
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 11:21:55
darksidesong wrote:
je le trouve vraiment flou cet interview !!!! ont dirai un discour d un homme politique on dit pas tout on laisse supposer .... mais bon dieu , faut collaborer avec les ufologue ne serait ce que pour couvrir le territoire , rapporter les observation et le rendre operationel 24h/24 c est comme ca que les avance se feront !!!! Twisted Evil


Ce n'est malheureusement pas dans leur intention comme mentionné dans cet échange de mail :

Envoyé : mardi 7 mars
" Bonjour Monsieur, je vous remercie pour votre réponse et en profite pour vous dema nder si, dans le cadre des travaux de ce nouveau service qu'est le
GEIPAN, vous avez, en plus de votre dispositif mit en place avec les divers structures que sont les Gendarmeries, tours de contrôle etc, prévu ou avez
l'intention d'effectuer une collaboration avec les divers organismes et associations privées regroupant continuellement des témoignages sur tout le
territoire ? En effet, il existe environ une centaine d'associations et organismes, certains plus "importants" que les autres, étant sans cesse contactés par
les témoins et il semble de toute évidence que ce serait là une banque de données non négligeable.
Cordialement,
SANCHEZ Ghislain"

Réponse :
vendredi 10 mars
" Bonjour Monsieur, Il est vrai que depuis sa création, le GEPAN puis le SEPRA ont privilégié les témoignages rapportés par les voies officielles (PV
gendarmerie, CR aéronautiques)au détriment des témoignages directs. Cette ligne de conduite permet de crédibiliser le témoignage mais en contrepartie
ne permet bien sur pas d'être exhaustif. Reste à connaître le pourcentage des témoignages réellement intéressants parmi ceux qui nous échappent ....
Tout en privilégiant cette ligne de conduite, j'ai pour ma part l'intention de prendre également en compte certains témoignages directs qui paraitront les plus
crédibles et les mieux étayés.En ce qui concerne la collaboration avec les associations ufologiques privées, je pense que chacun doit êtr e à sa place et
qu'en tant qu'organisme officiel le GEIPAN ne peut avoir des liens formels qu'avec des organismes et laboratoires officiels afin d'une part que la
déontologie que nous observons puisse être respectée, (ce qui n'est pas forcément garanti avec des associations par essence fluctuante et dont les
objectifs sont souvent très hétérogènes) et d'autre part pour éviter d'être taxé de favoritisme vis à vis de tellle ou telle association.. Ceci n'exclut en aucune
façon les échanges d'informations et les relations informelles entre le GEIPAN et certaines associations ufologiques qui présentent une bonne garantie de
sérieux.
Cordialement
Jacques PATENET
Responsable du GEIPAN"


Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 03/04/2006 11:40:13
ca en devient ecoeurant apparement leur erreures ne leurs ont pas servi du tout !!
et le budget allouer au gepan faudrait le connaitre au moin on saurais si il y a vraiment investissement ou est ce de la poudre aux yeux ....
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
SANCHEZ_Ghislain
Membre 11 étoiles
Membre 11 étoiles

Offline

Joined: 04 Jun 2005
Posts: 591
Sexe: Masculin
Localisation: FRANCE
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 12:07:55
Pour le budget c'est encore pire comme réponse :

Envoyé : lundi 20 février 2006
"Bonjour, si je vous contacte, ce jour, c'est pour formuler une requête. En effet,j'aimerai savoir s'il vous est possible de bien vouloir m'adresser le montant
du budget annuel alloué aux services suivant :
- le GEPAN pour les années allant de 1974 à 1986 - le SEPRA pour les années allant de 1986 à 2005
Cette requête fait suite au constat que ces services successifs ont fermés pour être remplacés par l'actuel GEIPAN et que nous n'avons, pour l'heure,
aucune information concernant les études entreprises et recherches effectués ainsi que résultats obtenus et j'aimerai avoir une idée des dépenses
nécessaires à la création et au maintien de ces ser vices.
Cordialement,
M. SANCHEZ Ghislain"

Réponse :
Date : 03/07/06
"Bonjour Monsieur, Il est extrèmement difficile de répondre à votre question car le budget alloué à l'activité PAN au CNES est très marginal et totalement
éclaté dans différentes lignes (personnel, missions, prestations de services .....) qui rend partiquement impossible la synthèse surtout pour les années
passées. Ceci étant il ne faut pas raisonner uniquement en terme de budget alloué, mais en terme d'objectifs décidés pour lesquels on met le budget
nécessaire en place, celui ci étant encore une fois très marginal par rapport aux activités majeures du CNES. Les changements successifs d'organisation
de l'activité et la baisse des moyens associés sont la conséquence d'une absence de volonté de la Direction pour maintenir cette activité plus qu'un
problème budgétaire. Cette volonté est réapparue avec la création du GEIPAN qui dispose pour l'heure de tous les moyens nécessaires à
l'accomplissement des missions qu'il s'est fixé. Il est trop tôt pour connaître lecoût réel annuel du nouveau GEIPAN
Cordialement
Jacques PATENET
Responsable du GEIPAN
CENTRE NATIONAL D'ETUDES SPATIALES"


Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 03/04/2006 12:24:20
ALORS LA ; IL Y A UN TERME IMPORTANT !!!!!

"activite marginale" ca veut dire non prise au serieux et qui sert de placard a des gens du cnrs qui ne produisent plus rien ????

j espere vraiment qu une petite ampoule va s iluminer dans leur petites tete !!

il y as des gens competant , il y a l UES (si vraiment serieux) , des scientifique de tout les niveaux , des passionné etc !!
aller esperons que ca va bouger !!

tient au fait ghislain as tu des infos sur l EUROPEAN UFO SURVEY ! car a part un site , qui ne bouge pas beaucoup , et une declaration a chalons en champagne , j ai tres tres peu d info sur eux est ce un departement scientifique tres tres serieux ou des passionne qui se "battent " un peu pour enqueter comme les ufologue le font !! avons nous des info sur les resultat de leur recherche ?? si oui dans quel but sront utilise ces resultat , qui subventionne ou se trouvent leur labo etc ...
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
SANCHEZ_Ghislain
Membre 11 étoiles
Membre 11 étoiles

Offline

Joined: 04 Jun 2005
Posts: 591
Sexe: Masculin
Localisation: FRANCE
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 12:40:49
C'est une bonne question Smile
je leur ai adressé un message il y a quelques temps et reste en attente de réponse.
J'avais constaté qu'ils semblaient avoir été "privilégiés" lors des rencontres de châlons et ne sais malheureusement pas ce qui s'est dit dans leur "cercle fermé".
Comme on ne sait d'ailleurs pas qui en sont les membres, difficile de pouvoir juger de leur crédibilité !
Ne sachant rien de leurs travaux, expértises ou communications avec associations ou organismes ufologiques, je leur ai donc envoyé un mail et attends leur réponse.

S'ils sont aussi rapide que le GREPI, on va pouvoir attendre un bout de temps Rolling Eyes


Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 03/04/2006 12:52:53
ouais ..... j espere que ce n est pas une fumisterie un grand hoax en quelque sortent !! mais ils est vrai qu ils ont l air de privilegié (la grosse artierie de chalons en champagne )

d ou sortent ils comment les rencontre ufologique les ont connues

d ailleur en interwiew la femme de cette organisation as dit qu il avait reussi a communiquer par lazers avec des sphere lumineuse !! moi j aimerais bien savoir de quoi il en retourne , de plus il parrait qu il ont un perimetre speciale de video surveillance par infra rouge etc !! ca doit se trouver sur google heart quand meme leur labo doit bien etre quelque part !!

tu crois pas que l on devrait enqueter sur eux essayer de recup le plus d info sur eux !! ils ont parlent dans top secret , ils ont peut etre des info ??? mais qu ils nous fassent pas le coup du on est des scientifique et pas vous donc vous ne saurez rien !!

les noms des scientifique de chaque departement ser trouvent sur leur site faudrait regarder et chercher si ils ont deja publier des trzaveaux, des theses , dans des magazine , des revus scientifique , car si scie,tifique il y a ; traveaux rendu il y a aussi !!!

ca pourrait etre interessant non ,ghislain ??

marine lopez : qui est elle que fait elle ses statut de scientifique , faudrait partir de la !! j ai le nom d un 2eme scientifique mais je n ai pas les docs sur mon lieu de formation!
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 03/04/2006 13:12:46
d ailleur ils y font un appel d offres :

Appel à collaboration


Dans le cadre de son ouverture sur la Méditérranée, l'ONG EUS: EuropeanUfoSurvey, recherche
pour renforcer son équipe de scientifiques:
La collaboration de Docteurs ès sciences ou de doctorants, principalement en physique,
mathématiques, astrophysique, astronomie, biophysique et géophysique,
ainsi que des spécialistes en analyse photographique
et en spectrographie à haute résolution en infrarouge à l'aide de capteurs CCD.

Vous devrez bien sur avoir un profond intérêt scientifique pour un ou plusieurs des domaines suivants:
Étude des ALA (Atmospheric Luminous Anomalies et Anomalous Light Activity),
ALP (Anomalous Luminous Phenomena), AOP(Anomalistic Observational Phenomena), UFOs(OVNIs),
Recherche SETI, OSETI, SETV, SETA, Physique des plasmas, Hyperpropulsion.

Veuillez nous contacter par courrier électronique sur : echo@europeanufosurvey.com

si tu connait quelqu un pouvant postuler on en saurez peut etre plus
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
Manatane
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 17 Aug 2005
Posts: 1,364
Sexe: Masculin
Localisation: Metz, Moselle
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 14:59:10
darksidesong wrote:
je le trouve vraiment flou cet interview !!!! ont dirai un discour d un homme politique on dit pas tout on laisse supposer ....


C'est un peu normal, Patenet envisage le problème des PANs / OVNIs sous un angle scientifique! Il ne peut donc rien affirmer sur le sujet sans éléments concrets. Je la trouve plutôt pas mal cette interview, je ne vois pas où est le flou?

À un moment, il dit: "Je parlerai plutôt de l’étude des PAN, dont les ovnis ne sont qu’une petite part." Je trouve ça plutôt encourageant, puisqu'en faisant cette distinction il reconnait la réalité du phénomène OVNI dans le sens "objet piloté" Very Happy Autrement dit, quand le mot "OVNI" sera utilisé dans un rapport du GEIPAN ou dans les archives du SEPRA et du GEPAN, ça signifiera qu'on est face à un cas bien solide!
Je pense qu'il faut attendre leurs premiers rapports et la publication de toutes leurs archives avant de les critiquer Wink
Il est normal qu'ils ne travaillent pas avec des associations et autres pour les raisons invoquées par Patenet, mais comme il l'a laissé entendre, ce sera aux associations de faire la démarche de leur communiquer les cas vraiment intéressants pour eux (c'est à dire avec plusieurs témoignages concordants et/ou des données analysables -> vidéo, relevé radar, etc) lorsque les témoins n'auront pas fait la démarche.

Wait & See Razz


Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 03/04/2006 15:32:49
le probleme est la wait and see !!! j espere qu une fois mis en place tout ira pour le mieux mais je fais confiance a JPP qui a son approche scientifique la dessus donc comme ghislain je suis plutot decus Sad

mais ce que tu dis manatane est bien vus je n avait pas interpreter cela de cette facon Razz
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
SANCHEZ_Ghislain
Membre 11 étoiles
Membre 11 étoiles

Offline

Joined: 04 Jun 2005
Posts: 591
Sexe: Masculin
Localisation: FRANCE
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 16:21:14
Manatane wrote:
darksidesong wrote:
je le trouve vraiment flou cet interview !!!! ont dirai un discour d un homme politique on dit pas tout on laisse supposer ....


C'est un peu normal, Patenet envisage le problème des PANs / OVNIs sous un angle scientifique! Il ne peut donc rien affirmer sur le sujet sans éléments concrets. Je la trouve plutôt pas mal cette interview, je ne vois pas où est le flou?

À un moment, il dit: "Je parlerai plutôt de l’étude des PAN, dont les ovnis ne sont qu’une petite part." Je trouve ça plutôt encourageant, puisqu'en faisant cette distinction il reconnait la réalité du phénomène OVNI dans le sens "objet piloté" Very Happy Autrement dit, quand le mot "OVNI" sera utilisé dans un rapport du GEIPAN ou dans les archives du SEPRA et du GEPAN, ça signifiera qu'on est face à un cas bien solide!
Je pense qu'il faut attendre leurs premiers rapports et la publication de toutes leurs archives avant de les critiquer Wink
Il est normal qu'ils ne travaillent pas avec des associations et autres pour les raisons invoquées par Patenet, mais comme il l'a laissé entendre, ce sera aux associations de faire la démarche de leur communiquer les cas vraiment intéressants pour eux (c'est à dire avec plusieurs témoignages concordants et/ou des données analysables -> vidéo, relevé radar, etc) lorsque les témoins n'auront pas fait la démarche.

Wait & See Razz


Les propos de Patenet son logiques pour sa fonction mais ce qui me déplais dans ses propos, c'est la probabilité fd'une collaboration avec certaines associations !
Pourquoi ? parce que la plupart d'entres elles auront déjà fait tout le boulot si ce n'est une grande partie et sans recevoir de financement d'aucune sorte (excepté pour certaines associations, de la cotisation des membres) et voilà un service officiel qui en récolterait les fruits alors que les échanges n'ont jamais été à double sens ? je trouve cela un peu trop facile et trouverai normal que plutôt que d'établir une collaboration sournoise et sous la table, qu'elle soit affichée et que les associations bénéficient des mêmes avantages que le GEIPAN !
Sans blague, voilà un service officielle, fonctionnant avec les deniers de l'état donc, du peuple qui ne fait strictement rien depuis 30 ans si ce n'est archiver les témoignages et il faudrait accepter de leur filer nos éléments ?
C'est pas un peu facile comme procédé ?

Qu'on ne me parle pas de partage, c'est ce que je réclame depuis mes débuts dans ce domaine mais certainement pas avec le GEIPAN !

On s'est moqué de nous trop longtemps pour baisser l'échine maintenant et accepter qu'on nous roule encore dans la farine !

Ils ont leur méthodes, leurs fameux procédés "scientifiques" ? grand bien leur fasse alors qu'ils continuent comme ils l'ont toujours fait pendant que nous essayons de savoir de quoi il retourne !

Rendez vous compte, ils ont accès aux PV de gendarmerie, nous non, ils ont accès aux données des pilotes et organismes officils, nous non et il faudrait qu'on collabore avec eux ?
m'enfin, les "ufologues" ne sont pas des "scientifiques", on nous l'a assez reproché comme ça, nous sommes stupides et désordonnés, eux ont une "méthodologie" précise.
Alors souhaitons leur bonne chance mais pour accepter une quelconque collaboration, encore faudrait-il qu'ils fassent preuve de transparence... cela n'a jamais été le cas et ça ne l'est toujours pas !

Comment comprendre le fait qu'ils ne savent pas quelbudget leur est alloué ? c'est un organisme sérieux ou ? dede qui se moque t'ont ?
Impossibel de déterminer les dépenses de l'ancien GEPAN ? du SEPRA ? ils n'ont donc pas de livre de ocmpte ? ils dépensent l'argent du contribuable sans relever les dépenses ? ils se moquent du monde oui !

Ils ne peuvent pas répondre à une simple question : quel était le budget alloué au GEPAN ? au SEPRA ? c'est difficile de répondre avec précision SURTOUT POUR D'ANCIENS ORGANISMES ?
C'est marrant mais j'aurai justement pensé le contraire, à moins que ces services, comme le signal JPPETIT existaient sans exister !

Non, décidément non, je n'ai aucune confiance en ce nouveau GEIPAN et la seule "Information" que je leur demandais était de connaitre le budget alloué afin de savoir si les "PAN" ou les "OVNI" pour être moins" faux-cul" étaient prit au sérieux !

J'ai eu ma réponse : négatif.

Amicalement,
SANCHEZ Ghislain


Reply with quote
Back to top
darksidesong
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 09 Jan 2006
Posts: 1,025
Sexe: Masculin
Localisation: pas loin du lux ;-) 57
Point(s): 7
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 03/04/2006 17:52:23
alors ghislain que pense tu d une petite enquete sur les scientifique de l UES ??? essayer de trouver les these et autre traveau rendu par ces scientifique ??? ce serait une bonne idee surtout pour savoir si ils sont de bonne fois Razz
_________________
croyance ou science ?? cherchez l'erreur


Reply with quote
Back to top
sumer
Membre 18 étoiles
Membre 18 étoiles

Offline

Joined: 09 Apr 2005
Posts: 5,109
Sexe: Féminin
Localisation: Province de Québec
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 19:50:50
darksidesong:
Quote:
On sait que Michel Bounias a produit un travail que l'ont peut qualifier d'historique, concernant le dossier ovni, en mettant en évidence d'indéniables traces biologiques associées au cas de Trans-en-Provence


Ah on sait, qui savent? Du moins veuillez me pardonnez messieurs puisque je ne demeure pas près de vos terres. Ce cas de traces incluant une enquête appronfondie selon vos dires de Michel Bounias me sont inconnus. J'aimerais en connaître de plus amples informations au sujet de ces échantillons pris et étudiés peut-être en labo ou du moins de quoi étaient faits leurs composites?

merci


Reply with quote
Back to top
Manatane
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 17 Aug 2005
Posts: 1,364
Sexe: Masculin
Localisation: Metz, Moselle
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 20:32:30
Tu trouveras tout ce qu'il te faut sur cette page soeurette Wink

http://www.ldi5.com/ovni/sepra/nt16.php


Reply with quote
Back to top
sumer
Membre 18 étoiles
Membre 18 étoiles

Offline

Joined: 09 Apr 2005
Posts: 5,109
Sexe: Féminin
Localisation: Province de Québec
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 03/04/2006 21:44:57
Mr. Green Ben voyons donc monsieur Manatane est à mon service aujourd'hui.

Manatane: "Une tite tasse de thé avec ça m'dame sumer"...euh oui avec beaucoup de lait et un ti sucre. Mad Idea Laughing

bisoux ++ merci gros gros ti ..euhh confrère d'info ufo là.


Reply with quote
Back to top
Manatane
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 17 Aug 2005
Posts: 1,364
Sexe: Masculin
Localisation: Metz, Moselle
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 04/04/2006 15:47:14
Pas de problème, c'est fait pour ça la famille Confused Cool

Reply with quote
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: 14/11/2019 17:07:29
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> UFOLOGIE -> Actualités ufologiques -> ARCHIVES des ACTU All times are GMT + 1 Hour
Goto page: 1, 2  >
Page 1 of 2

 
Jump to:  

 
Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group