NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

 
Observations d'un témoin

 
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> UFOLOGIE -> Actualités ufologiques -> ARCHIVES des ACTU
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Rama
ADMINISTRATEUR

Offline

Joined: 03 Apr 2005
Posts: 21,219
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 114
Moyenne de points: 0.01

PostPosted: 29/12/2005 02:07:35
Témoignage anonyme (pour nous en tout cas) de François (Bordeaux - France)

En tapant «OVNI» dans le moteur de recherche, j’ai vu un certain nombre de sites, je me suis connecté au hasard sur l'un d’eux et je suis tombé sur votre formulaire. C’est là que je me suis dit «et pourquoi pas ».

Pourquoi je vous dis cela me diriez-vous? C’est simple: depuis le jour ou j’ai effectué cette observation, je suppose qu’il est inutile de vous dire que ma vision des choses a quelque peu changé. En effet, le gamin que j’étais à l’époque, avait eu la preuve indéniable que ses rêves pouvaient s’inscrire dans une certaine réalité alors que les adultes rejetaient cela. En effet, à l’époque, un OVNI relevait du domaine du merveilleux, de la féerie... et j’avais la preuve qu’il relevait également de la réalité puisque j’en avais vu un!...

Bien mieux, c’était les adultes qui faisaient fausse route puisqu’ils ne me croyaient pas! Pourtant, mon observation était somme toute très banale, j’en ai eu la preuve bien plus tard: en effet, mon témoignage ressemble à beaucoup d'autres que j’ai moi-même recueilli, parmi des amis, des connaissances (entre autre Madame X qui fut ma première source)...

Puisque le merveilleux était réel et que les adultes refusaient cela, j’ai essayé de rechercher une certaine voie dans ce domaine ne serait-ce que parce que un enfant a horreur qu’on le traite de menteur lorsqu’il dit la vérité. Je n’ai plus voulu reparler de mon expérience personnelle à des gens de ma famille ou des officiels quelconques, mais par contre, j’ai eu la chance de fréquenter de par mes activités professionnelles (qui ont été nombreuses) pas mal de gens qui ont vécu soit une ou plusieurs expériences semblables, soit ont entendu parler de choses étranges. Fort de mon vécu personnel, je n’ai jamais voulu en faire étalage car il me semble qu’il manque tout de même quelque chose d’important dans la plupart des cas rencontrés: la preuve formelle que tel jour, telle heure, il s’est passé tel événement. Dans tous les cas qu’il m’a été donné de connaître, j’ai été frappé par le scepticisme qu’ont rencontrés les témoins. Je pense que cela vient du fait que quelque part nous avons peur de l’inconnu. Une psychologue m’a affirmé que nous avions tous tendance à littéralement rejeter dans l’oubli toute expérience désagréable: l’un des moyens utilisés est évidemment de la nier formellement. Aussi, je me suis juré de ne pas avancer quelque chose sur ce sujet sans preuves flagrantes et concrètes. Je pense que c’est la bonne méthode, un témoignage n’étant qu’une base de départ.

Je me suis par conséquent renseigné sur le sujet. J’ai compulsé (et je compulse toujours) beaucoup d’écrits aussi bien sur les OVNIS, ROSWELL, le programme SETI, les abductions, les témoignages... etc., j’ai interrogé des gens de tous les milieux (mes différentes professions m’ont permis de le faire) ainsi que dans d’autre pays (le Maroc notamment ou j’ai vécu un certain temps et ou il y a beaucoup de matière, quand on a réussi à édulcorer le côté islam des gens du pays ce qui n’est pas si simple). Il m’a bien fallu me rendre compte qu’en fait le phénomène OVNI n’était pas aussi merveilleux que je le pensais. Force m’a été de constater que beaucoup de gens en fait refusent de parler parce que, ayant vécu la même expérience d’incompréhension de la part de leurs proches, ils avaient peur de se faire marginaliser, en clair de passer pour des débiles. Bien mieux, il m’a fallu admettre que, dans beaucoup d’écrits certes mais également des témoignages que j’ai recueillis, les témoins sincères n’avaient pas toujours une expérience heureuse de ce qu’il leur est arrivé. Je peux par exemple citer le cas d’une personne habitant les Vosges du côté de Gérardmer, près du col de la Schlutze, qui après une RR3 (je ne sais pas si celle-ci a été reconnue et certifiée, le témoignage que j’ai eu n’est qu’une seconde main, un proche de la victime mais qui a été témoin de l’évènement) s’est vu diminué physiquement, devenir complètement instable émotionnellement, au point de perdre sa femme et de finir en prison... C’est le cas le plus intéressant qui m’a été rapporté. De nombreuses histoires d’abductions montrent également que les victimes de ces faits ont connu à la suite de ce qui leur est arrivé une profonde détresse... je ne parle pas bien entendu des gens qui après un témoignage devant n’importe qui se sont vu perdre leur emploi, sous prétexte qu’ils perdaient leur crédibilité par rapport aux «gens normaux»... etc.

Qui plus est, le phénomène est amplifié de par le comportement même de beaucoup d’ufologues. Je ne vous apprendrai certainement pas que dans ce milieu, on trouve de tout: des gens sérieux certes mais aussi des doux dingues qui finissent complètement allumés, des mercantiles qui montent des sectes et, le pire de tous, des paranoïaques qui ont trop visionné les cassettes de « X-files » (excellent feuilleton dont je suis moi-même friand par ailleurs) et qui ne regardent pas le côté non seulement irrationnel mais également improbable des scénarios (je fais une différence entre les deux mots maintenant). Il est vrai que j’ai pu effectivement constater le comportement ambigu de certains gouvernements (dont le nôtre d’ailleurs!) à ce sujet. J’ai été radio dans la Marine Nationale, tout d’abord embarqué sur une petite unité dans le golf de Gascogne puis ensuite dans un centre d’écoute (CRAX Brest, site chargé, entre autres, des écoutes des «chalutiers russes avec beaucoup d’antennes» sur les ondes) et ce suffisamment longtemps pour avoir une idée précise de ce qui peut circuler sur les ondes en cas de repérage d’OVNI et comment on doit réagir dans l’armée (ça n’existe pas mais on étudie tout de même sérieusement le problème): pour ma part je n’ai pas eu à subir cela mais ai rencontré de nombreuses personnes qui ont eu à le faire. J’ai d’ailleurs une théorie sur le comportement ambigu de l’armée mais là n’est pas mon propos: là encore je manque d’éléments sérieux.

En effet, j’ai la conviction que toute observation de ce genre de phénomènes, dont on ne peut plus nier la réalité maintenant, ne peut être traitée uniquement que par la méthode scientifique. C’est à dire tout d’abord par l’observation, sans chercher une explication si possible. Une fois que l’on réussit à synthétiser le phénomène, plusieurs fois de suite en obtenant toujours le même résultat on peut alors commencer à émettre des hypothèses... en tentant tout d’abord d’essayer toute explication connue. Une fois le plausible éliminé, comme le disait Conan Doyle on peut commencer sérieusement à envisager l’improbable, et c’est là que le travail devient passionnant.

Ce long préambule (qui je le reconnais bien volontiers, m’a fait du bien) vous explique pourquoi j’ai témoigné et dans quel esprit je voudrais que ce témoignage soit utilisé: non pas comme une preuve flagrante que E.T. existe (je ne peux l’apporter, je suis désolé) mais qu’il ne faut pas avoir peur de ce que l’on a vu et faire avancer le «schmilblick» en TEMOIGNANT EN TOUTE OBJECTIVITE et ce, de préférence, sans émettre une seule opinion personnelle: on ne dit pas «j’ai rencontré E.T» mais «j’ai vu quelque chose et cela ressemblait à ça... ». Je crois que là est le piège qui fait tomber tous les témoins dans l’indifférence d’abord puis le dénigrement systématique ensuite.

Tout cela pour dire pourquoi je ne peux à l’heure actuelle faire état de ces témoignages recueillis (quoique certains l’ont été par d’autres que moi), n’ai pas voulu donner le nom de la personne qui nous accompagnait ce jour-là, ma sœur et moi, et ne parlerai donc par conséquent que de mon expérience personnelle qui, je le rappelle, fut unique et fort banale.

Si vous consentez à publier mon témoignage, je vous autorise à couper cette longue introduction car je reconnais qu’elle prend de la place et qu’elle est longue à lire.

Certes, mais elle est intéressante, c'est pourquoi nous avons choisi d'offrir à nos visiteurs la possibilité de l'apprécier. - GREPI

L'observation dont j'ai été témoin date un peu maintenant. Je devais avoir entre 14 ans et 15 ans et j'en ai 42 maintenant (juillet 2000 - Grepi). A l'époque nous (mes parents, ma soeur et moi) vivions à St Sever sur Adour dans les Landes. Un soir nos parents devaient sortir chez des amis. Ma soeur (plus jeune que moi) et moi devions rester à la maison. Une brave dame de la région (dont je ne citerais pas le nom ici tout simplement parce que je ne sais pas si elle désire être nommée), Madame X, travaillait chez nous en tant que femme de ménage et devait par conséquent nous préparer le repas le soir.

Notre maison était située légèrement en dehors de l'agglomération, en campagne. Ce ne devait pas être l'été car je me souviens qu'il devait être environ 9h lorsque Madame X nous appela dehors et il faisait nuit. Le temps était cependant beau et le ciel très dégagé. On voyait un bon nombre d'étoiles.

(Rectification: à cette époque, le passage légal de l’heure d’été à l’heure d’hiver n’était pas encore utilisé. Par conséquent, il se peut très bien qu’en fait je me sois trompé et que la date se situe entre le 15 août et début octobre. Ce qui correspondrait en fait tout à fait au ciel de l’époque, à savoir un ciel clair, dégagé, avec de nombreuses étoiles visibles. Je tenais à faire cette correction car elle est importante.)

Elle nous montra un point dans le ciel en nous disant "regardez bien: c'est un OVNI! Ce n'est pas la première fois que j'en vois dans le coin".

Il nous fallut un certain temps pour arriver à séparer le point des autres étoiles. Au tout début, la vision était un peu décevante. Mais, très vite, en regardant plus longuement le point en question, je me suis très vite rendu compte qu'il était beaucoup plus intéressant qu'on ne pouvait le penser à première vue. En effet, tout d'abord, la première chose qu'on remarquait était que le point grossissait jusqu'à obtenir la taille d'un moucheron à peu près puis rapetissait très vite pour devenir aussi petit qu'une étoile très faible.

Ce mouvement m'amena à observer de plus près ce phénomène. Très vite, je me suis rendu compte que le mobile en fait se rapprochait du sol pour ensuite s'en éloigner: On voyait très nettement le moment où il effectuait une manoeuvre inverse. Par contre, même avec l'âge que j'avais, j'ai pu constater que celle-ci était très particulière: en effet, le mobile ne RALENTISSAIT PAS au moment où il inversait son mouvement, ce qui laisse vraiment une impression bizarre. Enfin, lorsque le mobile semblait être à une altitude stable, il se mettait alors à zigzaguer dans tous les sens. Si je devais le comparer à un mouvement connu, ce serait le vol d'un moustique devant les yeux, à savoir des virages très serrés, sans aucun ralentissement dans les manoeuvres de changement de direction.

A l'époque, j'étais passionné de BD et l'une de mes lectures était "Tanguy et Laverdure". Dans ces BD, on décrivait suffisamment le vol des avions de chasse pour que je sache que, logiquement, il n'existe aucun mobile terrestre capable d'effectuer des manoeuvres aussi rapidement. En tout cas, je me rappelle très bien m'être fait la réflexion suivante à voix haute: "je ne voudrais pas être à la place du pilote! Bonjour les G!!"

Enfin, lorsque le mobile était au plus bas, je constatais qu'il émettait une lueur très forte. C'est d'ailleurs ce qui m'a permis de constater la manoeuvre de retournement pour changer d'altitude. En effet, au plus bas, lorsqu'il se retournait pour remonter, on constatait une espèce de halo qui laissait un très faible sillage.

La scène dura facilement plus d'une demi-heure. Nous étions trois à la voir: ma soeur, moi et madame X. Celle-ci insista plusieurs fois sur le fait qu'elle n'en était pas à sa première expérience en ce domaine. Elle avait observé déjà ce phénomène à plusieurs reprises dans la région.

Le mobile monta tout d'un coup vers le ciel et disparut. Madame X nous dit alors que c'était terminé: "ils disparaissent toujours ainsi" dit-elle et, en effet, nous sommes encore restés deux bonnes heures à observer le ciel mais l'OVNI ne reparut pas.

Concernant l’amplitude des mouvements, comme nous l’avons observé pendant au moins une bonne demi-heure, il m’est possible de vous répondre non pas précisément (n’oublions pas que cela s’est passé il y a longtemps) mais en utilisant des comparaisons. Ce mouvement était décomposé en deux composantes: l’une verticale et l’autre horizontale:
- Sur le plan vertical l’objet, à son point le plus bas, paraissait être de la taille d’un moucheron vu à 1m de distance environ (c’est le meilleur élément de comparaison que je puisse faire), à son point le plus haut, il était de la taille de la plus petite étoile visible à l’œil nu (je précise qu’à l’époque j’étais myope à 8/10 et 9/10 et que je mettais rarement mes lunettes mais je suis incapable de me rappeler si je les avais ce jour-là). Entre le moment ou il était le plus haut et le moment ou il était le plus bas, il ne mettait pas plus de trois secondes. Par contre, autant que je me rappelle, il semblait stationner dans chaque hauteur pendant près d’une dizaine de secondes, tout en effectuant une espèce de ballet (mouvement horizontal). A plusieurs reprises nous avions eu la très nette impression (lorsqu’il descendait) qu’il se dirigeait vraiment précisément vers nous (attention, je suis prêt à admettre que peut-être nous le voyons agir ainsi parce que l’on espérait qu’il se pose dans notre jardin).
- Sur le plan horizontal, c’est bien entendu lorsqu’il était dans sa position la plus basse que nous avons fait la meilleure observation. D’autant plus qu’une espèce de halo semblait suivre l’objet et laissait par conséquent un sillage rémanent pendant une fraction de seconde: l’amplitude était de l’ordre de la moitié de mon avant-bras actuel environ (je mesure 1m80), chaque virage étant effectué avec un angle compris entre 60° et 170° (je peux être aussi précis car je me rappelle que jamais je n’ai vu la trace du halo revenir précisément sur elle-même, ni la recouper et que l’angle effectué à chaque fois était très serré mais jamais le même). A son point le plus haut, manifestement, l’objet continuait le même mouvement. L’amplitude en était diminuée du fait même de la distance. Il devait alors être de deux à trois doigts. Je ne peux cependant pas être aussi affirmatif.

Ce qui m’a sidéré, c’est le fait qu’il n’y avait pas d’ordre logique dans les virages qu’il effectuait et que chaque virage se faisait sans absolument aucun ralentissement ni, d’ailleurs, accélération. Là je suis formel car c’est ce qui m’a permis de déceler le comportement irrationnel de l’objet. Comme élément de comparaison, je crois que le vol d’un moustique serait le meilleur. De temps à autre, il semblait faire également du sur-place mais jamais plus de deux ou trois secondes.

La vitesse de l’objet était très rapide. Je reprends encore une fois la comparaison du vol du moustique pour essayer de la visualiser. Lorsqu’il était au point le plus bas, j’ai constaté qu’il mettait une seconde à peu près pour aller d’un point à un autre (l’espace d’un avant-bras, je vous le rappelle). Mieux encore, le dernier déplacement (celui du départ de l’objet), a été fulgurant : il est monté tout d’un coup en ligne droite en direction du nord-est sans cette fois-ci effectuer un seul déplacement sur le plan horizontal (le temps de compter jusqu'à trois, on ne le voyait plus). Je me rappelle là encore très bien cet élément car nous avons attendu qu’il reparaisse mais Madame X nous a certifié, avec raison, qu’on ne le verrait plus. Avec le recul du temps, je m’aperçois qu’en fait, l’objet agissait réellement comme s’il voulait attirer notre attention.

Je peux également apporter une précision quant au lieu exact de l’observation. Nous habitions à l’époque avenue du Tursan à Saint-Sever-sur-Adour. Cette maison existe encore si je ne m’abuse. Elle était située en dehors de la ville, à sa périphérie, du côté gauche en quittant Saint-Sever. Cette route se dirige vers Montsoué à quelques km, et Eugénie-les-Bains (à une vingtaine).




Attention: les lieux ont paraît-il changé depuis mon dernier passage à Saint-Sever. Notre observation s’est effectué dans le jardin situé derrière la maison, c’est-à-dire au nord (en direction de la base aérienne de Mont-de-Marsan). Lorsque l’on a vu l’objet, il nous a fallu vraiment lever la tête et regarder légèrement vers le nord-ouest, lorsque l’objet a disparu, nous regardions alors de l’autre côté, c’est-à-dire légèrement vers le nord-est, et toujours en levant autant la tête. Si je me rappelle cela c’est parce que l’objet, tout en effectuant ses mouvements de moucherons et de montée-descente, s’est peu à peu déplacé du nord-ouest vers le nord-est. Sur le moment, nous n’avions pas remarqué la chose car la scène a duré longtemps. Ce n’est qu’après-coup que nous l’avions remarqué.

Cette dame n’a pas beaucoup bougé de Saint-Sever.
Aussi, je pense que toutes ces observations (qui ont été nombreuses je le rappelle) se sont effectué là-bas dans son jardin. Je consens également à donner une position approximative de sa maison sur le plan ci-joint!... D’autant plus qu’elle n’y habite plus depuis la mort de son mari.

Je peux également vous dire que toutes les observations effectués par elle ont été du même style que celle-ci. J’en suis d’autant plus sûr qu’elle nous a bien parlé après cette expérience... Je me rappelle même qu’elle nous a précisé que ces différentes observations se sont effectués à la même période de l’année (c’est à dire si je ne me suis pas trompé, entre le 15 août et début octobre) mais PAS la même année. Il faudrait par conséquent admettre, selon ses dires, que le phénomène est saisonnier dans la région. Cependant, j’ai pu noter, après la réaction de mes parents, qu’elle était réticente à en reparler du moins en leur présence. Pour ma part, j’ai tenté pendant au moins trois ans lors de chaque année d’essayer de réitérer mon expérience. Hélas, sans succès, j’ai peu à peu abandonné, pour n’observer le ciel que de temps en temps la nuit.

Maintenant j’habite à Bordeaux, j’ai habité à Brest, au Maroc, à Lorient et à Toulon, voyagé un peu partout en France, fait de la montagne l’été et naviguer dans le Golf de Gascogne. Je n’ai jamais pu retrouver un phénomène semblable.

Par contre, j’ai interrogé beaucoup de monde et constaté que le phénomène n’est vraiment pas rare. J’ai rencontré notamment beaucoup de personnes qui ont eu plusieurs expériences de RR1. Je n’ai sans doute pas aussi bien cherché que ça, en ce qui me concerne ou alors je n’ai peut-être pas le bon matériel.

Depuis peu, je tente de collationner des témoignages sur ce sujet, ainsi que d’autres liés à des phénomènes inexpliqués (car j’ai également eu des témoignages dans mes recherches de choses encore plus bizarres. J’ai quelques théories mais je préfère ne pas les développer ici, n’en ayant ni preuve ni démonstration).

Enfin, je vous transmets par ailleurs deux croquis qui, je l’espère, donneront une vision assez précise de la portion de ciel dans laquelle nous avons fait notre observation.






Ce qui m'a empêché de dire ce que j'avais vu jusqu'à maintenant, fut la réaction de mes parents lorsqu'ils rentrèrent. Malgré une description très précise de ce que nous avions vu, aussi bien mon père que ma mère ne nous crurent pas. Lorsque mon père, médecin de son état et par conséquent très terre à terre finit tout de même par s'apercevoir que nous ne délirions pas, on sortit alors tous les lieux communs de l'époque: tout d'abord "un avion" (la base de Mont-de-Marsan est située à 15km). Il finit par reconnaître que le déplacement observé ne correspondait aucunement à cela. Puis le "ballon-sonde" de même, le déplacement observé ne correspondait pas. En désespoir de cause, on nous sortit alors l'explication classique de "l'hallucination". J'ai du mal à croire que trois personnes peuvent avoir la même hallucination en même temps.

A l'heure actuelle, je me suis fait une raison et parle peu de cette expérience. Par contre depuis, j'ai constamment l'oeil rivé dans les cieux la nuit lorsque je suis dehors. Pour moi, je suis sûr de ce que j'ai vu et je me rappellerai toujours les paroles de Madame X: le phénomène n'est pas rare.

J’espère que mon témoignage vous sera utile. Pour ma part, j’ai découvert que le NET est un outil formidable pour l’étude des OVNIS. Dommage qu’on y trouve beaucoup de choses. Du bien... comme du pire!

François (Bordeaux - France)

P.S.: J’ai une idée concernant le genre d’observation que j’ai faite. A mon avis il est parfaitement possible de la simuler sur un ordinateur.
Le film obtenu pourrait ensuite être visualisé par l’observateur qui devrait bien entendu y apporter ses propres modifications, en fonction de ses souvenirs.
En l’étudiant ensuite, je suis sûr qu’on pourrait apprendre des choses: par exemple on pourrait faire des comparaisons avec d’autres observations et définir des comportements, des types d’OVNIS, repérez des faux... etc.
Qu’en pensez-vous? Dans ce genre d’observation (qui d’après mon expérience sont ce qu’il y a de plus classiques et de plus communes), l’OVNI se réduit somme toute à un point plus ou moins gros. Il suffirait d’avoir un programme paramétrable, on entrerait par exemple la carte céleste de la date et l’heure de l’observation à l’endroit donné, la météo du moment. Ensuite, l’observateur décrirait le mobile tel qu’il l’a vu et on synthétiserait l’image de l’objet selon ses dires. Cela permettrait à l’observateur de pouvoir être plus précis par rapport à son témoignage écrit car il aurait alors la possibilité de revoir le film et par conséquent de bien voir si son témoignage est la réalité. Il se rappellerait alors d’encore plus de détails. Attention: cette idée n’est réellement valable que dans le cas de RR1 comme mon expérience.


G.R.E.P.I.
_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Reply with quote
Back to top
Publicité






PostPosted: 29/12/2005 02:07:35
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> UFOLOGIE -> Actualités ufologiques -> ARCHIVES des ACTU All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

 
Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group