NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
Le roi Arthur

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> MYSTERES DU PASSE -> Mythes & légendes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Archi Tolwen
Membre 0 étoile
Membre 0 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 29 Déc 2017
Messages: 3
Sexe: Masculin
Localisation: Bretagne
Point(s): 3
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: 30/12/2017 02:57:53
Bonsoir à tous, après diverses recherches et études de documents, j'ai repris une piste concernant un candidat probable pour le roi Arthur. Tout cela reste à développer et j'aurai besoin de vos avis. Voici donc un résumé rapide :

Au Vème siècle, la Bretagne insulaire était divisée en de multiples royaumes, suite à la déliquescence de l'empire romain, et en partie occupée par les Saxons. Cunedda Wledig, venant du nord de la Bretagne insulaire avec une armée, entreprit la reconquête du Pays de Galles à la demande de Gwrtheyrn (Vortigern), qui était alors le "principe" du grand conseil des seigneurs bretons, et devint roi de Gwynedd, vers 400 ou 420.
Son fils aîné, Emrys Wledig, qui avait été envoyé dès son plus jeune âge à Rome pour y recevoir une éducation militaire, était revenu avec le titre de Dux (sous le nom d'Ambrosius Aurelianus, appelé aussi "le dernier des romains en Bretagne") et une légion dont l’étendard était le dragon. Son surnom gallois était Pen-Draig, le chef des dragons, en gallois ancien. Il fut d'une aide précieuse pour son père lors de la reconquête, et mourut vers 460. Son frère (né vers 417), Einion ap Cunedda, deuxième fils, monta sur le trône de Gwynedd en 462 à la mort de leur père. Il reprit le commandement des hommes de son frère, qui, abandonnés par Rome, s'étaient intégrés à la population locale, ainsi que son nom de Pen-Draig. Son surnom était l'impétueux, en gallois "Ythr". Ce qui donne donc Ythr Pen-Draig, traduit en Uther Pendragon. Avec son frère Ceredig, qui avait fondé le royaume de Ceredigion, il entreprit d'imposer son clan et prit pour capitale la ville de Viriconium (aujourd'hui Wroxeter). A la mort de Gwrtheyrn, Einion devient le principe du grand conseil, et attacha cette fonction au trône de Gwynedd.
Einion avait deux fils, Cadwallon ap Einion et son demi-frère Owain Ddantgwyn, conçu avec Ygern, ex-femme du roi Gorlois de Domnonée que Einion a épousée à la mort de celui-ci.
A la mort d'Einion en 480, Cadwallon pris la tête du royaume de Gwynedd; Owain créa dans le nord-est de Gwynedd le royaume de Rhôs en 490.
La Bretagne insulaire de cette époque subissait des assauts multiples, les deux frères nouèrent de nombreuses alliances avec les Bretons continentaux (Par exemple le roi Budic, dont le fils Hoel l'ancien épousa la demi-soeur d'Arthur Helain,fille de Gorlois et d'Ygern). A la mort de Cadwallon vers 534, Owain aurait repris le trône de Gwynedd pendant 3 ans, avant le règne du fils de Cadwallon, Maelgwn.
Le fils d'Owain, qui lui succéda sur le trône de Rhôs, s'appelait Cynlas Goch (493-548). Son surnom était "fils de l'ours". En celte, en gallois ancien et en breton, ours se dit "arz" et en latin "Arctos", "Arctus" ou "Arthorius".

Mes sources principales sont le sermon De Excidio et Conquestu Britanniae de saint Gildas du VIè, la liste des rois mythiques de Bretagne conservée à Saint-Malo qui date du XIIIè, l'Historia Regum Britanniae de Geoffroy de Monmouth du XIIè siècle, ainsi que diverse sources généalogiques du pays de Galles.

Pour les dates, elles restent imprécises, je dois encore faire des recoupements.


Voilà, fini!!!


Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 30/12/2017 02:57:53
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ezechiel
Membre 13 étoiles
Membre 13 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2005
Messages: 783
Localisation: Bretagne
Point(s): 15
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: 02/01/2018 23:17:12
Hello
J'avais déjà lu cette hypothèse quelque part, mais le problème je crois, est la différence d'échelle entre un roitelet (Rhos est un royaume minuscule) comme Owain ou son fils Cynlas, et le très renommé "Arthur". D'autant plus que Cynlas est rudement vilipendé par Gildas dans son De Excidio. Si Cynlas avait été Arthur, ou le fils d'Arthur/Owain, nul doute que Gildas l'aurait mentionné, puisque par ailleurs, il n'oublie pas de mentionner l'illustre Ambrosius Aurelianus.
Le problème en fait avec Arthur, ce sont les trop rares sources, et l'ampleur qu'a pris le personnage après les écrits de Geoffroy de Monmouth.

Rappelons le contexte : Arthur, chef de guerre ou roi, combat aux côtés des rois bretons insulaires contre les saxons, les pictes, les scots, les angles, etc. Suite à la bataille du Mont Badon, il repousse pour quelques dizaines d'années l'expansion des germains en Grande Bretagne. Il intervient aussi sur le continent, et c'est lors d'une campagne militaire en Gaule que son trône est usurpé, ce qui aboutit sur la bataille de Camlann et la chute du souverain. Le tout, pour une période allant de la fin du Veme siècle au début du VIeme siècle.

Le hic, c'est que le chroniqueur le plus ancien, Gildas, évoque la bataille du Mont Badon, mais ne parle pas d'Arthur. Bède n'en parle pas non plus, 3 siècle plus tard. Il faut attendre Nennius à la fin du 9ème siècle, pour entendre parler d'un Arthur, dux bellorum, puis les Annales Cambriae (à prendre avec des pincettes) pou entendre parler d'un Arthur vainqueur au mont Badon, et enfin Geoffroy de Monmouth qui va littéralement lancer la "carrière" d'Arthur. Bref, tout laisse à penser qu'il y a eu un micmac dans les sources. Peut être qu'"Arthur" n'est qu'une invention tardive, ou un surnom qui, à mesure du temps, serait passé dans la postérité ?

Il y a cependant un personnage historiquement attesté, Riothamus :
Riothamus, venu de l'île de Bretagne en Gaule pour contrer les Wisigoths d'Aquitaine, visiblement très romanisé (cf échange épistolaire avec Sidoine Apollinaire), à la tête de , soit-diant, 12 000 hommes (soit l'effectif d'un Dux Britanniarum quand ce titre était encore en usage). A noter que ce Riothamus semble lié à la famille royale de Dumnonia. La Dumnonia était un royaume brittonique, centrée sur le Devon et les Cornouailles. Du 5 au 7eme siècle, Tintagel, l'une des places fortes du royaume de Domnonia, abritait un palais royal et un port actif qui commerçait avec la Gaule et le monde méditerranéen.

_________________
Sauvons la forêt, mangeons les castors !


Répondre en citant
Revenir en haut
ezechiel
Membre 13 étoiles
Membre 13 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 06 Avr 2005
Messages: 783
Localisation: Bretagne
Point(s): 15
Moyenne de points: 0,02

MessagePosté le: 30/08/2018 18:41:41
A propos de Tintagel :

https://www.sciencesetavenir.fr/archeo-paleo/archeologie/une-pierre-couverte-d-intrigantes-ecritures-retrouvee-a-tintagel-site-des-cornouailles-associe-au-roi-arthur_125123
_________________
Sauvons la forêt, mangeons les castors !


Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 25/09/2018 00:34:36
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> MYSTERES DU PASSE -> Mythes & légendes Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2018 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com