NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
L'indéterminisme quantique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Astronomie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Supernova
Membre 15 étoiles
Membre 15 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 11/12/2014 16:11:40
L'indéterminisme quantique


La thèse que je défendrai dans cet article tient en deux propositions. Premièrement, la mécanique quantique n'est pas qu'une théorie physique faisant usage du calcul des probabilités ; elle est elle-même une forme généralisée de calcul des probabilités, doublée d'un procédé d'évaluation probabiliste par l'utilisation réglée de symétries.

Deuxièmement, la mécanique quantique n'a pas seulement une fonction prédictive comme les autres théories physiques; elle consiste en une formalisation des conditions de possibilité de n'importe quelle prédiction portant sur des phénomènes dont les circonstances de détection sont aussi des conditions de production.


Probabilités, signes, et qualités secondaires


Avant de développer et de justifier les propositions précédentes, je voudrais revenir rapidement sur la préhistoire du calcul des probabilités, au seizième et au dix-septième siècle.
Ce retour nous aidera à surmonter des préjugés sur les probabilités qui sont issus d'une époque intermédiaire, disons le dix-huitième et le dix-neuvième siècle, et à aborder la mécanique quantique avec un esprit ouvert.
Je vise en particulier le préjugé consistant à ne concevoir la probabilité que comme expression d'une ignorance au sujet de processus sous-jacents qui se déroulent d'eux-mêmes et obéissent à des lois déterministes.

Quelles sont donc les conditions qui ont permis l'élaboration collective, à partir du dix-septième siècle , du calcul des probabilités ?
Ian Hacking en dresse une assez longue liste , mais il insiste sur l'une d'entre elles.
Cette condition cruciale, c'est le développement au seizième siècle de sciences des signes ou des qualités secondaires.
La distinction entre qualités primaires et qualités secondaires, autrement dit entre propriétés se montrant telles qu'elles sont intrinsèquement, et propriétés imputées aux corps matériels sur la foi d'impressions ou de signes résultant de leur interaction avec les organes des sens, est habituellement attribuée à Locke.
On la fait éventuellement remonter à Galilée, à Descartes et à Robert Boyle.

Mais on en retrouve en fait déjà la trace bien plus tôt, chez Jérôme Fracastor, un médecin de la première moitié du seizième siècle.
Dès le moment où cette distinction était reconnue pouvait se développer une opposition entre les sciences des causes premières et des démonstrations exactes, comme l'astronomie, la géométrie, ou la mécanique, et les autres sciences, comme la médecine et la chimie, qui en étaient réduites au pronostic d'après les signes, les phénomènes, ou les qualités secondaires sensibles.

C'était dans le champ de ces sciences dites « inférieures », de ces sciences des qualités secondaires, qu'allait se cristalliser la notion d'une opinion étayée par des signes d'où découle en partie le concept de probabilité.
Les indices de la survenue d'une épidémie, ou encore les symptômes d'une maladie, qui sont secondaires par rapport aux causes premières supposées de l'épidémie ou de la maladie, sont par exemple appelés des « signes de probabilité » par Jérôme Fracastor dans son livre "Sur la contagion".

Cette étroite association entre la naissance du concept de probabilité et l'élaboration du concept de qualités secondaires comporte une leçon implicite pour la compréhension du lien privilégié qu'entretiennent mécanique quantique et probabilités.
Car, comme l'écrit Heisenberg , la physique quantique affronte une situation où même les variables spatio-cinématiques de position et de quantité de mouvement, qui étaient considérées du temps de Descartes et de Locke comme directes et «primaires», doivent être tenues pour des manifestations indirectes, relatives à un contexte instrumental, en somme secondaires.

A l'universalisation de la notion de qualité secondaire, ou de relativité des phénomènes à l'égard d'un contexte, répondait en mécanique quantique l'universalisation du domaine de pertinence des probabilités.

On devine cependant, d'après ce compte-rendu, la raison pour laquelle le concept de probabilité est resté embryonnaire et marginal dans la science de la nature de la première moitié du dix-septième siècle; une raison qui explique aussi, bien qu'avec un temps de retard, les réticences contemporaines à prendre pleinement au sérieux une théorie physique à l'armature probabiliste comme la mécanique quantique.
Cette raison, c'est que dès le début, les probabilités ont été considérées comme un pis-aller prédictif dans une situation où l'on se trouve momentanément incapable d'offrir un compte-rendu descriptif s'appuyant sur des principes et des vérités fondées ; des vérités concernant les causes efficientes si l'on est aristotélicien, ou les figures et mouvements si l'on est cartésien.

On ne doit pas s'étonner dans ces conditions que tout l'effort des acteurs de la première révolution scientifique ait tendu à élucider des liens causaux ou à décrire un univers réel de qualités primaires par le biais de la géométrie, plutôt qu'à chercher à systématiser l'estimation de l'incertain dans la circonscription mouvante des qualités secondaires.


Suite : http://michel.bitbol.pagesperso-orange.fr/genproba.html
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace


Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 11/12/2014 16:11:40
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
glevesque
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2005
Messages: 4 445
Sexe: Masculin
Localisation: Longueuil
Point(s): 7
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 11/12/2014 18:04:16
Salut

Michel Bitbol est un merveilleux auteur pour étudier la MQ, voici un complément qui est très simple pour approcher les concepts et l'histoire de la MQ (dans une démarche épistémologique)



« Le grand roman de la physique quantique » de Manjit Kumar
http://www.editions-jclattes.fr/livre-le-grand-roman-de-la-physique-quantiq…

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est mieux.
Les panoramiques martiens
Évolution de la Conscience Spirituelle
INDEX DES VIDÉOS


Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Supernova
Membre 15 étoiles
Membre 15 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 11/12/2014 21:16:54
Salut,

Merci glevesque pour m'avoir fait part de son livre.
Michel Bitbol, comme tu le précises, est effectivement un excellent vulgarisateur.

Au passage, si tu venais à me lire ase, je te rermercie fortement de m'avoir fait découvrir Michel Bitbol. Cool
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace


Répondre en citant
Revenir en haut
Azadkehr
Membre 9 étoiles
Membre 9 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2013
Messages: 419
Sexe: Masculin
Localisation: Rhône/Alpes
Point(s): 25
Moyenne de points: 0,06

MessagePosté le: 12/12/2014 08:47:20
Surprised
Salut !
à toute fin utile je vous signale ce bouquin que l'on m'a vivement recommandé .[mais que je n'ai pas encore commandé]

http://www.co-creation.net/essais_science/quantique/livre_quantique.htm

Bonne journée . Azad.
_________________
Nous avons perdu cette capacité de voir l'invisible dans le visible .
Memento mori .


Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Membre 15 étoiles
Membre 15 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 12/12/2014 17:29:51
Coucou !

Merci aussi de nous faire part de ce livre appétissant. ^^

J'ai un lien pour vous : http://m.phys.org/news/2014-12-real-theory-cosmos.html
Ça m'a l'air tres intéressant.
Désolé, je ne l'ai pas traduis, mais j'ouvrirais un post dès que possible et j'y transférerais toutes les infos, traduites bien sûr. ^^

Bonne soirée. Cool
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace


Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/09/2017 06:42:33
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Astronomie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com