NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
L'amour de Pierre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> PARANORMAL -> Spiritualité
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 01/12/2014 23:17:38
Souvent dans les évangiles, Pierre passe pour une brute épaisse. S'emportant très vite, et pas très malin.
Simon-Pierre a deux surnoms dans le NT : "kephas" et "Bariona".
Le premier kephas en araméen renvoi à son obstruesse d'esprit (un coeur en pierre), le deuxième bariona en araméen renvoi au clan des baryonim/zélote, mais en hébreu il peut signifier "bar Iona", "fils de Jonas" (qui est en contradiction avec Jean 21:15 où il est appelé "fils de Jean"), mais il peut aussi signifier "fils de la colombe" (de l'hébreu Iona = Colombe).

Après s'être bien rempli la panse, le texte nous relate le dialogue de Jésus à Simon-Pierre :
Jésus lui dit : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu (agapan) plus que ceux-ci ? »
Il lui répondit : « Oui, Seigneur, tu sais que je te chéris (philein) »
Jésus lui dit : « Pais mes agneaux ». Il lui demanda à nouveau, une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m'aimes-tu (agapan) ? »
Il lui répondit à nouveau : « Oui, Seigneur, tu sais que je te chéris (philein) »
Jésus lui dit : « Pais mes brebis ». Et une troisième fois : « Simon, fils de Jean, me chéris-tu (philein) ? »
Pierre fut peiné de ce qu’il lui eût dit pour la troisième fois : « Me chéris-tu (philein) ? » et il lui dit : « Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je te chéris ».

Ce passage qui à fait couler beaucoup d'encre au cours de l'histoire, est intéressant.
Il montre qu'il y a plusieurs manières d'aimer, plusieurs sortes d'amour.
Tout dépend à partir de quel niveau d'être cet amour est éprouvé : c'est le degré de conscience qui fait la qualité de l'amour.

Le terme grec agapan qui correspond à l'amour du Christ est un amour bienveillant-accueillant et oblatif-inconditionnel, il correspond à l'amour agamaï. Agamaï à l'accusatif, datif ou génitif désigne l'admiration, la louange ou encore la fraîcheur d'un émerveillement.
Tandis que le terme grec philein désigne un amour-attachement électif relatif à une personne ou à une chose. Il est à rapprocher de l'amour possessif, l'amour le plus banal qui soit, conditionné.

Ce passage illustre ainsi le changement de niveau dans la qualité d'être : de philein cet amour émotionnel fonction d'un moi séparé et dépendant, c'est-à-dire un penchant assez subjectif d'attirance assez habituel, à celui d'agapan l'amour comme étant un état d'être pur, lumineux, et spirituel.
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/12/2014 23:17:38
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/12/2014 06:39:26
Sur un autre forum :

Citation:
Quelques précisions sémantiques :

Dans l’Écriture Sainte, deux mots sont utilisés pour « aimer » : agapao et phileo.
Dans le Nouveau Testament c’est en général le verbe agapao qui est utilisé, tandis que phileo ne se trouve que rarement.

Dire que agapao décrit un amour divin et phileo un amour seulement humain n’est pas seulement imprécis, mais c’est surtout inexact. Ainsi les pharisiens aimaient (agapao) avoir les premières places dans les synagogues (Luc 11:43) ; pareillement un serviteur hait son maître tandis qu’un autre l’aime (agapao, Luc 16:13), et le Seigneur Jésus dit en Jean 3:19 que les hommes ont mieux aimé (agapao) les ténèbres que la lumière. Ces exemples peuvent suffire à montrer que agapao ne traduit absolument pas le seul amour divin, ou comme certains le nomment, l’amour respectueux.

Inversement, le Père aime (phileo) le Fils (Jean 5:20 ; différent de Jean 3:35 qui a agapao) — et ce n’est certainement pas un amour « humain » ou « plus faible » ; ceux qui n’aiment pas (phileo) le Seigneur Jésus sont maudits (1 Cor. 16:22) ; à la fin de l’épître à Tite, l’apôtre Paul salue ceux qui nous aiment (phileo) dans la foi. Également la parole du Seigneur en Apoc. 3:19 : « Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j’aime (phileo) » montre clairement que phileo ne désigne pas seulement l’amour humain ou l’amour entre amis.

Nous voulons donc tout de suite commencer par établir que les deux mots n’indiquent pas une différence dans la force ou l’intensité ou le degré, mais une différence dans le caractère ou le domaine de l’amour.

On a longtemps cru que le mot agape = amour, dérivé du verbe agapao, ne se trouvait pas dans la littérature profane, et qu’en conséquence Dieu réservait ce mot pour décrire Son amour dans l’Écriture. Mais non seulement on a pu documenter le mot agape en dehors de l’Écriture, mais le texte même des Septante (version en grec de l’Ancien Testament hébreu) utilise ce mot pour l’amour humain. Ainsi nous lisons que la haine d’Amnon contre Tamar fut plus grande que l’amour (agape) dont il l’avait aimée (agapao) (2 Sam. 13:15). Il est vrai que dans le Nouveau Testament, le mot principal agape désigne toujours l’amour divin ou produit divinement.

La signification originale d’agapao en grec classique en rapport avec des personnes, est « souhaiter la bienvenue ». Ce mot est maintenant un mot générique pour « amour », et peut s’appliquer à tous les domaines et toutes les directions : Aux supérieurs, aux inférieurs et aux gens de même rang. Il est utilisé aussi bien pour l’amour de Dieu envers le monde (Jean 3:16) qu’envers Son peuple (1 Jean 4:10), et aussi pour l’amour de l’homme envers Dieu (Matt. 22:37 ; Rom. 8:28 ; 1 Cor. 2:9). C’est l’amour de Christ pour les Siens (Jean 13:1) et il concerne aussi bien des individus (Gal. 2:20) que l’assemblée (Éph. 5:25). Le Saint Esprit utilise ce mot pour exprimer la souveraineté de l’amour de Dieu. Dieu aime parce qu’Il est amour, et Son amour est indépendant des mérites de son objet.

La signification de phileo (de philos = cher) est plus restreinte. Ce mot décrit l’intimité de l’amour, il parle d’inclination, d’affection, de tendresse personnelles ; c’est pourquoi il signifie parfois « embrasser / donner un baiser ». Phileo désigne donc davantage un amour impliquant des sentiments et qui trouve quelque chose d’attirant chez son objet. On comprend donc bien que, quand il s’agit d’exhortations à s’aimer l’un l’autre ou à aimer Dieu, ce ne soit jamais phileo, mais toujours agapao qui soit utilisé.

http://www.cite-catholique.org/viewtopic.php?p=182406

_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
pokemon
Membre 7 étoiles
Membre 7 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2013
Messages: 342
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/12/2014 10:53:00
Tout ce qui est lié à jésus et à la bible est systématiquement récupéré par les pouvoirs dominants
Tout le nouveau testament est donc d'une actualité permanente dans le présent de l'humanité
le pape François dit des bonnes choses mais il reste un terrestre
L'Esprit est le véritable sujet de la religion
Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/12/2014 19:52:26
Citation:
Tout ce qui est lié à jésus et à la bible est systématiquement récupéré par les pouvoirs dominants
Tout le nouveau testament est donc d'une actualité permanente dans le présent de l'humanité
le pape François dit des bonnes choses mais il reste un terrestre
L'Esprit est le véritable sujet de la religion


Ne devrait-ce pas être l'Amour ?
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
Azadkehr
Membre 8 étoiles
Membre 8 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2013
Messages: 397
Sexe: Masculin
Localisation: Rhône/Alpes

MessagePosté le: 02/12/2014 20:31:42
ase a écrit:
Citation:
Tout ce qui est lié à jésus et à la bible est systématiquement récupéré par les pouvoirs dominants
Tout le nouveau testament est donc d'une actualité permanente dans le présent de l'humanité
le pape François dit des bonnes choses mais il reste un terrestre
L'Esprit est le véritable sujet de la religion


Ne devrait-ce pas être l'Amour ?


Pokemon a raison , l'Esprit est responsable , tu fais appel à 1 corinthien 13:1-13 :
Il faut pour l'Amour avoir déjà la foi et l'espérance [ ceci donc dans l'esprit chrétien]. Il faut , pour un chrétien que l'amour soit un aboutissement :

1 Corinthiens 13:1-13

Je peux parler les langues des hommes et les langues des anges. Mais si je n'aime pas les autres, je suis seulement une cloche qui sonne, une cymbale bruyante. Je peux avoir le don de parler au nom de Dieu, je peux comprendre tous les mystères et posséder toute la connaissance. Je peux avoir une foi assez grande pour déplacer les montagnes. Mais si je n'aime pas les autres, je ne suis rien ! Je peux distribuer toutes mes richesses à ceux qui ont faim, je peux livrer mon corps au feu. Mais si je n'aime pas les autres, je n'y gagne rien !
L'amour est patient, l'amour rend service. Il n'est pas jaloux, il ne se vante pas, il ne se gonfle pas d'orgueil. L'amour ne fait rien de honteux. Il ne cherche pas son intérêt, il ne se met pas en colère, il ne se souvient pas du mal. Il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité. L'amour excuse tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.
L'amour ne disparaît jamais. Les paroles dites au nom de Dieu s'arrêteront, le don de parler en langues inconnues disparaîtra, la connaissance finira. En effet, nous ne connaissons pas tout, et les paroles dites au nom de Dieu ne sont pas complètes. Mais quand tout deviendra parfait, ce qui n'est pas complet disparaîtra.
Quand j'étais enfant, je parlais comme un enfant, je pensais comme un enfant. Maintenant, je suis un homme et je n'agis plus comme un enfant. À présent, nous ne voyons pas les choses clairement, nous les voyons comme dans un miroir, mais plus tard, nous verrons face à face. À présent, je ne connais pas tout, mais plus tard, je connaîtrai comme Dieu me connaît.
Maintenant, trois choses sont toujours là : la foi, l'espérance et l'amour. Mais la plus grande des trois, c'est l'amour.

Ce sont des passages comme celui là qui ont fait haïr Paul , de vrais passages qui écrasent tout hypocrisie des paroles phares, porteuses de la vraie lumière .
Maintenant à chacun ses lumières et sa vérité !
_________________
Nous avons perdu cette capacité de voir l'invisible dans le visible .
Memento mori .
Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/12/2014 21:01:04
Le véritable esprit n'est-il pas l'amour ?

Ne doit-on pas lâcher un peu l'emprise que nous accordons à l'esprit (et à nos pensées) pour être plus aimant envers autrui (et envers soi-même) ?
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
Azadkehr
Membre 8 étoiles
Membre 8 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2013
Messages: 397
Sexe: Masculin
Localisation: Rhône/Alpes

MessagePosté le: 03/12/2014 09:57:29
ase a écrit:
Le véritable esprit n'est-il pas l'amour ?

Ne doit-on pas lâcher un peu l'emprise que nous accordons à l'esprit (et à nos pensées) pour être plus aimant envers autrui (et envers soi-même) ?

Surprised
oui , bien sûr tu as raison mais le monde moderne implique la méfiance car la confiance doit être gagnée . Pour donner de l'amour il faut être solide et avoir une bonne vitalité sous peine de souffrir d'un mal être perpétuel . Sinon c'est de l'amour inconditionnel que peu de gens peuvent atteindre .[altruisme ?]
L'altruisme , n'est pas toujours sans retour , car dans le cas de l'amour , la personne qui reçoit émet comme quelque chose ressemblant à un "fluide vital spirituel" qui recharge en quelque sorte la personne qui donne et qui aussi la comble de bonheur ! Les gens qui soignent connaissent bien ce phénomène . Il existe même le phénomène inverse dit de rebond d'amour où la personne sensée recevoir émet alors un fluide négatif .
_________________
Nous avons perdu cette capacité de voir l'invisible dans le visible .
Memento mori .
Répondre en citant
Revenir en haut
pokemon
Membre 7 étoiles
Membre 7 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2013
Messages: 342
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 03/12/2014 10:27:57
c'est facile de manipuler le vocabulaire mais qui comprends la véritable nature de ces démonstrations
c'est la question que je me pose au sujet de ase il parle beaucoup mais je ne vois pas de cohérence avec ses actes
Répondre en citant
Revenir en haut
glevesque
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2005
Messages: 4 431
Sexe: Masculin
Localisation: Longueuil

MessagePosté le: 03/12/2014 16:15:49
Azadkehr a écrit:
ase a écrit:
Le véritable esprit n'est-il pas l'amour ?

Ne doit-on pas lâcher un peu l'emprise que nous accordons à l'esprit (et à nos pensées) pour être plus aimant envers autrui (et envers soi-même) ?

Surprised
oui , bien sûr tu as raison mais le monde moderne implique la méfiance car la confiance doit être gagnée . Pour donner de l'amour il faut être solide et avoir une bonne vitalité sous peine de souffrir d'un mal être perpétuel . Sinon c'est de l'amour inconditionnel que peu de gens peuvent atteindre .[altruisme ?]
L'altruisme , n'est pas toujours sans retour , car dans le cas de l'amour , la personne qui reçoit émet comme quelque chose ressemblant à un "fluide vital spirituel" qui recharge en quelque sorte la personne qui donne et qui aussi la comble de bonheur ! Les gens qui soignent connaissent bien ce phénomène . Il existe même le phénomène inverse dit de rebond d'amour où la personne sensée recevoir émet alors un fluide négatif .
Ase faisait référence a l'amour conscient et inconditionnelle et non a l'amour objet ou intellectualisé !

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est mieux.
Les panoramiques martiens
Évolution de la Conscience Spirituelle
INDEX DES VIDÉOS
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Azadkehr
Membre 8 étoiles
Membre 8 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2013
Messages: 397
Sexe: Masculin
Localisation: Rhône/Alpes

MessagePosté le: 03/12/2014 17:21:07
Glevesque a écrit:

Ase faisait référence a l'amour conscient et inconditionnelle et non a l'amour objet ou intellectualisé !


Moi aussi .
D'ailleurs , il faut que tu nous expliques ce qu'est l'amour objet ou intellectualisé surtout dans la réponse que j'ai proposé à Ase , car alors là , il y a un vrai problème car justement là je parle de concret , de vécu dans la chair et l'esprit !
D'ailleurs pour moi le mot amour ne devrait même pas être prononcé mais vécu et cela n'est vrai que hors philosophie !
Crois-tu vraiment que Paul harangue les foules pour que ses paroles soient reprises dans le but d'écrire des bouquins de philosophie ou pire de psychologie ? ses paroles n'étaient pas non plus des ordres mais de mise en conformité avec les enseignement du christ et une remise en question de la mentalité des foules dans la prise de conscience . Aujourd'hui théologiens , philosophes, essayistes reprennent ses paroles car après les avoir traitées d’obscurantisme les notions de vie humaine , humaines , réapparaissent en surface .
_________________
Nous avons perdu cette capacité de voir l'invisible dans le visible .
Memento mori .
Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 04/12/2014 23:17:09
L'apôtre Paul louait l'amour comme la plus haute des vertus de l'homme (il dit ceci "quel que soit la tâche qui me retienne, si je n'ai pas l'amour je ne suis rien"), comme d'autres louent l'humilité, d'autres le détachement, d'autres la vigilance, d'autres la simplicité et d'autres encore l'esprit.
Mais bien souvent on tombe dans le piège de l'idéalisme philosophique et dialectique.

Moi je suis d'avis qu'il vaudrait mieux louer ni l'esprit en particulier, ni l'amour en général mais cela qui nous met en paix, en tranquillité en notre nature réelle (être réel), cela même qui nous établit dans une sérénité adaptative (qui s'adapte aux événements). Une paix de l'esprit et du coeur qui nous meut sans aucune direction quelconque, sans aucune préférence particulière, qui nous meut dans l'art de l'écoute.

Tout ce que nous connaissons à un point de référence. Est connu au travers de nos comparaisons.
Qu'en est-il de notre être ? On ne peut comparer à rien notre être réel.
Par conséquent, si nous n'avons jamais réellement et profondément goûté la racine de notre être, qu'expérimentons-nous chaque jour ?
L'être - n'étant pas objet de quelque chose - ne peut pas se connaître au travers de comparaisons avec d'autres choses, ni ne peut se connaître comme on connaît autre chose. L'être est connaissance, non relative à un savoir quelconque, ni même multiple.
En tant que tel, ce n'est que par l'écoute de soi que l'on découvre cette profondeur qui nous habite.
C'est un peu comme le musicien qui vit la musique en la vivant, il apprend à l'écouter en l'écoutant. Aucune technique, ni discipline ne peut se substituer à cette écoute car l'écoute n'est pas un processus cérébral, ce n'est pas non plus une fonction, ni une attitude de l'esprit, c'est un état d'ouverture libre de toute anticipation et de tout accomplissement, entièrement inconditionné.
Dans cette écoute, libre des interférences mentales, on se rend compte que ce qui nous pousse à chercher, c'est le désir de nous trouver. Notre véritable nature, tranquille, sans tensions, agapé, nous attire sans même qu'on s'en rende compte.
Il me semble ainsi qu'en s'installant dans cette écoute de soi, on réalise l'esprit d'amour qui nous rend bienveillant, heureux et aimant.
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
Oceanne
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 2 264
Sexe: Féminin
Localisation: Planète guerres

MessagePosté le: 07/12/2014 18:05:51
Salut ase, je me demandais ou tu prenais tes citations de la bible et c'est dans la vulgate.


Charité Caritas

Référence à la Première épître de Jean. La charité est en outre définie comme l'une des trois vertus théologales du christianisme (aux côtés de la foi et de l'espérance).

Dans le langage ordinaire, la charité est une vertu qui porte à désirer et à faire le bien d'autrui. C'est donc un acte inspiré par l'amour du prochain. Dans le langage des théologiens, elle désigne à la fois l'amour de Dieu pour lui-même et du prochain comme créature de Dieu

Étymologie
Le mot « charité » est la francisation du latin caritas, -atis, signifiant d'abord cherté, puis amour (et dont le mot anglais care, qui signifie le soin au sens le plus large, est l'un des dérivés). Cicéron, par exemple, prônait la « caritas generis humani », ce qu'on peut traduire par « amour du genre humain ». C'est par caritas que saint Jérôme, dans sa traduction latine (dite Vulgate) de la Bible, rend le mot grec agapè du Nouveau Testament. Le terme hébreu correspondant est hesed (חסד), que le dictionnaire Brown-Driver-Briggs traduit par « amour ». Le concept de hesed (charité, bonté, amour de Dieu et du prochain) apparaît à de nombreuses reprises dans l'Ancien Testament.

La charité est la vertu reine des vertus: l'amour de Dieu et du prochain. Dans une perspective chrétienne, elle est la vertu théologale par laquelle on aime Dieu par-dessus toute chose pour lui-même, et son prochain comme soi-même pour l’amour de Dieu. Elle assure et purifie la puissance humaine d’aimer et l’élève à la perfection surnaturelle de l’amour divin

http://fr.wikipedia.org/wiki/Charité

_________________
L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.
''Koan zen''

C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison ! » ''Coluche''
Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 24/05/2017 05:04:40
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> PARANORMAL -> Spiritualité Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com