NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
Rêve puis expérience réelle.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> PARANORMAL -> Vos rêves
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Romain87
Membre 2 étoiles
Membre 2 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2013
Messages: 64
Sexe: Masculin
Localisation: aveyron

MessagePosté le: 23/11/2014 15:31:33
Salut,

Je vais vous partager un rêve suivi par une expérience, ça fait déjà un moment c'était en début d'année je crois fin Février début Mars par là mais je n'en ai jamais parlé, au début parce que je ne me sentais pas prêt pour le faire puis avec le temps je n'en ai pas ressenti de réel besoin de le partager, mais après tout peut être quelqu'un serait il apte à expliquer certains points donc je suis preneur de toute idée même les plus saugrenues que je pourrait recouper avec le reste de mes expérience voir si cela est plausible, qui sait.

Ça risque d'être assez long car j'ai les souvenirs des moindres détails en tête, donc prévoyez une grosse lecture ou alors en plusieurs fois, si vous avez des questions prenez soin de lire en entier avant de les poser s'il vous plaît, vous pourrez me les soumettre je répondrai à celles auxquelles j'ai des réponses avec plaisir.

C'était un soir où j'avais veillé tard comme à mon habitude, je n'ai rien fait de particulier ce soir là, comme toujours quelques séries ou films, une ou deux parties de starcaft et surtout des recherches sur le net sur divers sujets, la routine du soir puis je me suis couché vers les 1h du mat.

J'ai donc pris conscience dans mon rêve en plein milieu d'un vol plané, je ne pouvais pas me diriger et je sentais une force me pousser de derrière comme une forte impulsion mais c’était très agréable même si je n'avais le contrôle de rien j'appréciais beaucoup la sensation.

Je faisait des bonds non pas depuis le sol mais des bonds air-air comme si dès que je perdais en élan une impulsion automatique venait me rebooster l'arrière train, je survole d'immense champs rouge pourpre et d'autres sont plutôt jaune presque couleur or, il y a très peu d'arbres et de buisson on dirait une terre agricole étendue à perte de vue.

Je remarque à ma droite au loin des montagne de couleur marron très claires et visiblement sans végétation comme recouvertes de sable ou de poussière ainsi qu'une montagne les surplombant toutes, elle est rocheuse et il y a des zones vertes certainement des arbres mais impossible de le dire de cette distance. Il y a un nuage de poussière au bas des montagnes sans végétation qui cache la vue sur ce qu'il s'y trouve.

Je remarque aussi dans la direction vers la quelle je vais que se laisse apparaître tout à l'horizon ce qui de là ressemble à une ville ou un village, plus je m'approche et plus ça se précise, il s’agit bien d'une ville mais elle commence en sorte de village.

J'arrive au dessus des première bâtiments me sentant ralentir j'ai l’impression que je vais me poser là mais soudain une nouvelle impulsion m’envoie bien au dessus de ce qui est une ville j'y vois de dessus qu'elle est très dense et qu'elle est en fait très grande.

Je perd à nouveau de la vitesse je me sent de moins en moins porté et me rapproche du sol, j’atterris au milieu d'une grande rue carrément même je dirait une avenue tellement la largeur et sa longueur une fois au sol m'a frappé,

Une fois posé j'essaie bêtement de me ré envoler mais rien y fait apparemment la balade est terminé et je suis à destination, autour de moi je vois plein d'individus qui marchent tous dans une fluidité étrange, c'est bondé de monde, ils marchent tous d'un pas relativement pressé mais semblent naturellement s’éviter les uns les autres, ils sont tous seuls et personne n'est à l'arrêt, tous vêtis de noir des sortes de costard unisexe mais avec un capuchon qui m’empêche de voir les visages, de plus ils marchent vite ce qui ne me facilite pas la tâche.

Je regarde vers le sol et je vois mes jambes ainsi que mes pieds et mon buste, je suis vêtis comme eux et je n'ai pas de chaussures, d'ailleurs eux non plus, tout le monde est à pieds nues.
PS : (dans le rêve je n'y prête pas d'importance mais après coups en y réfléchissant c'est la première fois de toute ma vie que je voit une partie de mon propre corps en rêve hormis exceptionnellement mes mains mais encore c'est rare)

Le sol est fait de pavés blancs cassé, par millions de tout petits pavés qui sont rectangulaire aux coins arrondis et ils sont tous un peu comme de petits coussins bien rembourrés confortables et chauds et à la fois un tout petit peu humide mais la surface n'est pas glissante, il n'y a pas d'espace beaucoup d'espace entre les pavés juste une petite séparation mais pas de joints pourtant ils sont parfaitement collés et alignés les uns aux autres, en comparant avec mon pied je dirais qu'un de ses pavé doit faire à peu près un index de longueur pour un pouce de largeur, formez un rectangle en utilisant vos deux index et pouces en tant que cotés et vous obtenez approximativement la taille d'un pavé.

PS: (les mesures sur ma main donnent 11cm de longueur pour 5 et quelques de largeur)

C'est entièrement piéton et pavés ainsi il n'y a pas de routes ni de véhicules, les rues sont pleines de monde c'est vraiment super actif comme une heure de pointe à Tokyo dans les artères principales sauf que là ce n'est que des piétons partout.

Je remarque qu'il n'y a ni commerces, ni pilonnes électriques, ni câbles, ni publicités, ni décorations, il n'y a personne d’arrêté qui prendrait la pause non tout le monde marche visiblement vers un but c'est l'impression que ça donne.

Sur les cotés je peux voir les bâtisses toute dans des tons de couleurs entre le crème très claire et le beige, aucune ne sort de ses nuances de couleurs, certaines ont quelques imperfections en façade avec des point un peu plus foncés que d'autres et des petits renfoncement comme si la pierre avait été usées

Elles sont toute du même style très sobre, sans fenêtres. Chacune une porte de pierre rouge qui semble être d'un seul bloc, comme si elles avaient été taillé directement dans la roche sur mesure car certaines sont plus grosses que d'autres suivant les bâtisses, aussi il y a une petite structure cubique devant chaque maison qui semble elle être incrusté dans le sol, elle font quelques mètres carré et sont de pierre noire mat, les batisses elles ont toutes une particularité aucune ne se ressemble à l'identique et pourtant elles laissent la sensation d'avoir été crées par le même architecte, les même ouvriers avec les mêmes matériaux, et les mêmes codes de construction, elles ont une véritable identité commune sans se ressembler pour autant, je les aimes beaucoup.

Les toits sont tous en V inversé mais ont une inclinaison universelle, à vue de nez dans les 20 degré d'inclinaison, ils semblent être fait d'une matière noire j'arrive à y voir quelques reflets rouges et un peu à travers comme s'ils étaient en sorte de verre teinté, certains toits sont plus transparents que d'autres mais pas assez pour voir réellement au travers.

Les maisons sont beaucoup plus larges que hautes, elles ont sensiblement toute les mêmes proportions, entre 15 à 20 mètres de large pour peut être 8 a 10 mètres de haut pour les murs, en ajoutant le toit ça fait un ou deux mètres de plus, certaines sont plus hautes et plus larges mais gardent le même schéma plus large que haute.

Certaines ont bien quelques gravures sur la porte au loin on distingue qu'elle ne sont pas lisse comme les autres porte de pierre rouge mais décorés, c'est la le seul détails décoratif que je remarque dans tout l'environnement, tout le reste est sobre, de pierre de diverses couleurs soit très claires dans les tons crèmes, soit rouge pourpres comme la couleur des champs, soit noires et bien-sur le sol de pavés blanc cassé mais qui a une matière étrange, c'est moelleux sans être trop mou et je sent bien celle ci épouser les formes de mes pieds, je marche littéralement comme sur des nuages ces petits coussinets pavés me font pensé dans leur texture à la matière des balles antistress et au contact de la peau c'est à peine poreux et semble libérer un fluide ou un liquide qui s'évapore le temps que le pied atteigne à nouveau le sol entre chaque pas.

Il y a de nombreuses rues perpendiculaires et même en diagonales qui rejoigne l'avenue ou je me trouve, ça semble être une artère importante de la cité, j'ai bien l'envie de rentrer dans une de ses rues qui ont l'air moins fréquentées mais j'ai moi aussi comme les autres un but.

Je ne sais pas pourquoi mais depuis que j'ai atterri je marche instinctivement dans une direction et malgré le fait que je prête plus attention à ce qui m'entoure qu'aux individus je suis moi aussi tout comme eux fluide au milieu de la foule, je suis en quelques sorte guidé je n'ai qu'a actionner mes jambes et je sais qu'elle me mèneront à bon port j'ai tout le loisir de contempler l'environnement et de penser.

Cela fait un moment que je me dirige vers le bout de l'avenue et je commence à entrevoir des paysages au loin comme si elle prenait fin là pour laisser place à la nature, puis je me rapproche de plus en plus vite car je suis curieux et alors j'arrive au bout mais en fait ce n'est pas la fin.

L'avenue descend en pente douce à partir de là sur une 60aine de mètre je dirait (si le plat est référence à 90 degré alors la pente à une inclinaison à peu près à 70/80 degré) et les cotés de l'avenue s'élargissent symétriquement en diagonale le long de cette pente pour finir par former une grande place en bas qui semble être plate quant à elle, surplombant cette place une gigantesque édifice.

Il semble être posé sur une dalle car à sa base il y a des petite pente qui en permettent l'accès d'une hauteur je dirais pas plus de 1 ou 2 mètres sur toute la largeur de l'édifice,aussi il y a aux deux coins que j'aperçois comme des sortes de canaux d’évacuation qui retombent le long de l’arrête de l’angle et semble se jeter dans le sol, au sommet de cette sorte d'escaliers plats en pente douce qui longe toute la structure viennent prendre racines des colonnes, toutes séparées de la même distance comme s'il n'y avait pas d'entrée mais qu'il fallait se faufiler dans les colonnes pour entrer, entre elles je ne vois rien c'est obscure mais je remarque une seconde rangée et une troisième en m'approchant, vu de là il semblerait que la structure ne soit faite que de colonnes à l'intérieur et qu'il y a peu de lumière qui y pénètre.

La toiture elle n'a absolument rien à voir avec les toitures des autres bâtisses, de mon point de vue légèrement sur élevé je suis intrigué par la complexité de celui ci, il est comme les autres fait de cette espèce de matière noire qui laisse paraître des reflets rouge et ou l'on peut apercevoir quelques transparences toujours comme un verre teinté, seulement lui n'est pas en V inversé, c'est un toit pyramidal et je remarque avec les jeux d'ombres qu'il a 8 faces et non pas quartes, l'inclinaison elle aussi et beaucoup plus prononcée et forme un triangle qui semble parfaitement équilibré, le sommet lui n'est pas de la même matière il est brille comme s'il était en métal polis il reflète le soleil mais n'aveugle pas.

Je me rapproche et il y a de moins en moins de monde dans cette rue qui descend, la place n'est pas très peuplée non plus, seuls quelques piétons la traversent et personne n'est arrête, il n'y a d'ailleurs rien qui permette de s’arrêter, pas de banc ou de rambarde pas de coin différent des autres, non rien, l'usage de la rue semble être réduit à son strict minimum autrement dit se déplacer.

En marchant vers l'édifice je commence à ressentir comme une sorte de poids m'envahir, puis comme si la force me quittait je perd peu à peu la motricité de mes jambes et je m'écroule sur le sol, il me reste à peine assez de force pour me retourner sur le coté puis finalement après un lourd effort je me positionne sur le dos, durant tout ce temps je vois les passant qui marchent et ne prête aucune attention à moi, comme si je n’était pas là mais tout de même ils ne me piétinent pas donc ils doivent bien me voir, sur le dos je me sent totalement vide de la moindre énergie et j'ai un profond sentiment d'impuissance et suis comme spectateur à l'intérieur de mon corps la seule partie qui fonctionne encore ce sont mes yeux et quelques larmes s'en écoulent je les sent glisser le long de mes tempes elles me chatouillent mais je n'ai pas de force pour les essuyer.

Je vois le ciel il est dégagé et très bleu beaucoup plus que le ciel habituel il n'y a pas cette pâleur ici il paraît très pur, les seuls nuages que j'aperçois sont tout petits et ne semblent pas être très denses, il sont blanc éclatant, le soleil lui est rouge vif presque sanglant et or, je le fixe et pourtant il ne m'aveugle pas, comme si sont rayonnement se filtrait dans mes yeux je peux admirer ses imperfections et sa surface je le vois se mouvoir dans un flou comme s'il effectuais une sorte d'ondulation permanente et le regarder me procure un sentiment de confiance et de bien être, je sent la fatigue s'abâtresur moi puis je me laisse aller et perd connaissances.

Je me réveil instantanément dans un patio d’à peu près une trentaine de mètres carrés, assez spacieux à vrai dire, déjà en position debout entouré de colonnes, ma première réaction c'est la lumière étrange très filtré, je regarde aussitôt vers le toit et je vois les colonnes prendre fin dans le vide comme si elle ne soutenait rien ou alors un verre d'une transparence parfaite, à travers je vois ce qui semble être la structure pyramidale du-moins ses arrêtes, et au travers de ce verre étrange teinté qui la forme le ciel nocturne, mais il semble très proche et le soleil prend une grande partie du champ de vision comme s'il n’était qu'a quelques kilomètre de là et que le ciel était zoomé j'y vois tellement de couleurs et de lumières s'en est étourdissant je vois des sortes de poches colorées puis des zones entièrement vides puis d'autres poches d'étoiles colorés, je vois plusieurs planètes d'assez près, l'une d'elles me frappe elle ressemble beaucoup à la terre mais elle n'est pas assez près pour que je distingue les continents s'ils sont les mêmes mais j'y vois des continent rocheux et de l'eau en grande quantité ainsi qu'une épaisse couche de nuages en certains points, il y en a un autre pas presque dans le même axe sur sa gauche elle semble plus loin mais aussi beaucoup plus imposante, d'une couleur entre le bleu et le gris indéfinissable et quasiment homogène il est impossible de dire si c'est son atmosphère ou sa surface.

J’entends un bruit de fond depuis quelque secondes mais je n'y prêtait pas attention jusque là, seulement ça se précise on dirait des sortes de voix entre mêlées venant de ma droite quelque part au milieu des colonnes, j'ai du mal à voir plus loin que deux ou trois rangée de colonnes mais dès que je me rapproche de l'une d'elle l'horizon avance un peu c'est très bizarre comme luminosité, arrivé près de la première colonne à ma droite je remarque que ce qui semblait être de simple rayures verticales sont en fait des frises qui longent toute la colonne, les gravures de ses frises sont des droites ainsi que des courbes qui s'entre mêlent et forment des géométries de toutes sortes, la finition est parfaite, tellement que je me sent obligé de toucher, c'est parfaitement polis c'est du grand art, même si je ne comprend rien à ce que c'est la qualité du travail sur ces colonnes m'inspirent un grand respect.

C'est en me dirigeant vers la colonne de derrière qu'elle semble ne pas être dessiné des mêmes motifs, je m'approche et effectivement là ça ressemble tout de suite beaucoup plus à des lettres un peut comme un alphabet asiatique mais quand même éloigné, je ne revois jamais deux fois le même symbole pourtant je fait le tour je regarde de haut en bas mais ils sont tous différent, si c'est un alphabet il contient au bas mot plusieurs milliers de symboles.

Le bruit de fond lui est toujours là et on dirait qu'il s'est amplifié mais je n'ai pas trop fait attention j’étais subjugué par ces colonnes et il y en avait certainement des centaines comme celles-ci, à chaque pas dans une direction d'autres colonnes sortait de l'obscurité, je les survole du regard en marchant en direction des voix et elles ont toutes des symboles ou des formes différentes gravés dessus parfois même de petits dessins qui représente des choses que je ne saurait pas nommer et que je n'ai jamais vue, je traverse les colonnes ça me donne le tournis rien que de penser à tout ce qui m'entoure et le nombre incroyable de gravures, combien peut il y en avoir ? sont elles toute uniques ? Je suis comme un gosse dans un magasin de jouet gigantesque pour moi c'est complètement fou j'ai l’impression de découvrir milles merveilles sans même avoir besoin de les comprendre dans l'immédiat comme si j'avais l'éternité pour les étudier.

Les voix se font de plus en plus forte et j’entends clairement de quelle direction elles viennent, je presse le pas pour m'en approcher car ça m'intrique et surtout ces voix sont anormalement continue très peu nuancés, on dirait qu'il y en a plusieurs qui parlent en même temps sans interruption c'est agaçant.

En m'approchant, à 4 reprises, je vois quelqu'un ou quelque chose comme fuir la lumière qui me suit au travers des colonnes ainsi qu'une dernière qui attire mon attention sur la droite en diagonale, cette silhouette ci ne fuit pas, quand j'arrive près de lui il regarde dans ma direction caché sous son capuchon que l'on porte tous, quelques secondes passent nous fixons tous deux l'obscurité de dessous nos capuchons, puis il détourne son attention et je ne sais pour quelle raison je le ressent comme une autorisation aller plus loin et je pressent la direction que je doit prendre comme s'il me l'avait communiquée.

J'avance donc tout droit quelques minutes, la structure semble infinie peu importe la direction ou je regarde je n'y vois que quelques rangées de colonnes et cette étrange lumière ainsi que l'obscurité en fond, je me déplace en changeant de direction de temps à autres jusqu’à atterrir sur une sorte d'allée au milieu des colonnes, là sur la gauche deux individus semblent communiquer il ne me regardent même pas, ils sont posté face à face de manière décontracté entre deux colonnes, plus loin sur la droite il y a un autre individus lui regarde dans ma direction, j’aperçois d'autres silhouettes seules dans les colonnes de la seconde et de la troisième rangé sur ma droite, ceux dont j'arrive à voir le capuchon regardent tous en ma direction, sur la gauche en avançant je remarque quelques petits groupes de trois à cinq individus, eux ne se retournent jamais ni ne me regardent, je vois un autre petit patio avec 4 individus sur la gauche, ce patio est différent il y a une table et des tabouret ou sont assis les quatre individus, aussi il est légèrement renfoncé il y a comme une petite marche d'écart avec le niveau du sol, l'un d'entre eux se retourne quelques secondes à mon passage, il me fixe et à les main posées sur la table comme s'il allait se lever, ses camarades baissent la tête et ne me regardent pas, puis j'arrive presque à sa hauteur et il se détend et se retourne vers ses compagnons qui relève la tête et reprennent ce qui semble être une discussion.

J'aperçois enfin une fin au bout de cette allée un grand mur au milieu des colonnes avec une porte d'une couleur marron claire et à deux battant sur laquelle il y a des dessins gravés, le bruit de fond des voix paraît venir de derrière cette porte, en arrivant à sa hauteur j'admire à peine le dessins de la porte latérale gauche.

Sur cette gravure l il y a un homme noir de corpulence athlétique musclée, il est vêtu d'à peine une sorte de caleçon blanc ainsi que d'une coiffe doré depuis la quelle retombe un tissu blanc sur son visage ainsi que sa nuque, il tient dans une main une lance à deux lames qui fait presque deux fois sa taille il la tient posé sur le sol droite vers le ciel, le manche est bleu nuit avec des motifs dorés, une spirales qui remonte tout du long avec des écritures à l'intérieur dorées elle aussi, les deux lames sont doré et forment combinés en une seule un triangle mais pas un petit, en rapport à sa tête les lames sont au moins 2 fois plus grosses, il y a de minuscules motifs noirs sur la dorure des lames.

Dans sa main gauche il tiens la main d'un être de petite taille complètement recouvert d'un vêtement ample blanc de la tête aux pieds, il a une petite ceinture noire à la taille et une gourde argentée en bandoulière, lui aussi porte une coiffe par dessus son linge mais elle s’apparente plus à une petite couronne en or sertie de joyaux, dans son autre main l'être de petite taille porte contre sa poitrine un chat noir aux yeux d'or, ils sont sur un sol vert teinté de taches de couleurs qui je pense représentent des fleurs, juste devant se tient un Taureau dos à eux et debout sur ses pattes arrières il est comme près à combattre, ses cornes son faites d'or , sa fourrure est noire et ses yeux rouge sang, il a le buste fort et les muscles dessine, ses sabots sont fait d'or eux aussi, il semble si majestueux il est parfait.

Le haut gauche de dessin représente un Faucon presque aussi gros que le Taureau, il est en plein plongeon comme s'il allait attaquer le Taureau, ses plumes sont noires teintées de plusieurs nuances de marron, son bec est d'or, ses ailes son structurés d'un ligne d'or qui longe les os de ses ailes comme pour en protéger le squelette, il à lui aussi les yeux rouge sang, le plumage de sa tête est totalement noir sans nuance quant-à lui.

Derrière le Faucon un Soleil d'or au coin supérieur gauche ainsi que des rayonnement d'or qui en proviennent, ils semblent avoir été mis dans le sens de la chute du Faucon comme s'ils le soutenaient, sur un fond de ciel bleu foncé qui fait office d'arrière plan.

Il y a d'autres gravures sur la portes ainsi que sur la portes latérale droite mais dès lors que mon attention se libère de la première gravure je reprend conscience des voix, elles sont très puissante, je pousse la porte elle me donne accès sur une pièce, elle est vide de tout je n'en vois pas les murs, je regarde vers le plafond et je suis exactement en dessous de la pointe de l'édifice pyramidal du toit, j’entends se refermer les portes après mon passage et les voix deviennent de plus en plus fortes, je ne vois rien mais je sent des présence qui m'entourent, elles crient de plus en plus fort et un profond effroi m’envahit couplé de cette sensation de danger imminent que l'on a des les rêves ou l'on chute dans le vide et je me réveil.

Seulement ce n'est pas fini, je me réveil déboussolé en nage complète, mes draps, mon coussin, même mon cuir chevelu est trempé, je sue à grosse gouttes du front, ma bouche est pleine de salive mon nez complètement pris et j'ai les muscles endoloris j'ai aussi très froid malgré que je sue fortement, j'en aides mini spasme de frissons qui me parcourent le corps, je me lève et vais à la salle de bain me débarbouiller, je me passe la tête entière sous l'eau chaude pour me réchauffer et je met le chauffage en route pour la douche, je vais au salon je me prend un schweppes agrum pour me secouer les puces et le descend d'un trais et je file me doucher.

Sous la douche j'ai à un moment lorsque je me savonne l’impression d'entendre à nouveaux les mêmes voix que dans de le rêve mais comme il y a beaucoup de bruit entre le chauffage qui souffle et l'eau qui coule je n'y fait pas trop gaffe, je termine de me doucher et vais à la chambre me récupérer des vêtements quant au moment ou je traverse le couloir je ressent un grand frisson mais pas de froid plutôt comme si quelque chose m'avais traversé l'espace d'une seconde, je vais jusqu’à l'armoire je me change puis je commence à faire le lit, au moment ou je suis complètement affalé dessus pour ne pas avoir à en faire le tour en bordant l'autre coté je ré entend cette fois ci clairement ce fond de conversation comme dans le rêve, je tend l'oreille et ça semble venir de dehors dans la rue sur laquelle donne le salon, je me dit que je parano et que c'est juste des passant qui discutent mais ça s'approche et avant même que je ne me soit redressé je l'entend clairement c'est là dans la maison dans le salon je les entends leur charabias entre mélangé, elles ont un tons haineux qui me glace de la tête aux pied, je reste immobile tétanisé et j'écoute, j’essaie de comprendre ce qui se dit mais c'est tellement n'importe quoi que je doit me concentrer à fond et j'arrive à distinguer ce que je crois être un mot composé ou trois mots distinct que j'orthographierai d'instinct comme ceci : EN OUA THUS ou alors tout accroché mais j'ai bien entendu les 3 syllabes et prononcé comme ça énnouassouss, le N était insistant ainsi que les S c'est pour ça que j'en met deux à chaque fois.

Je vous cache pas qu'allongé à plat ventre sur mon lit entendant ça j’étais pas fier, et puis en l’espace d'une seconde les voix se sont amplifiés fortement et ont traversés tout l'appartement en ma direction, dans l’espace de cette seconde j'ai vu le temps s’arrêter mon cœur lui aussi s'est arrêté ma gorge s'est serré sur elle même et j'ai crispé mon corps comme jamais avant, j'ai eu la plus grande peur de ma vie.

Les voix se sont écrasées dans des cris atroces de souffrance à quelques centimètres de moi sans que je ne puisse rien voir seulement les entendre et ressentir une profonde tristesse suivit d'un soulagement immédiat, mon cœur n'allais même pas vite en une fraction de seconde je suis passé de l'état catatonique à celui de me lever d'un trait et je suis allé directement au salon je suis resté là planté à regarder partout puis je me suis posé en essayant de digérer tout ça, quelques minutes à peine ça sonnais à l'interphone, quelqu'un avait appelé la gendarmerie pour des cris provenant de chez moi, je les ai fait monté et j'ai du inventer un truc je leur ai dit que j'avais fait une mauvaise manip sur le pc que j’étais désolé, ils ont inspecté l'appartement puis sont partis.

Depuis ma vie est très différente je subis des succession d'évennement nocturnes récurrents et je suis à peu près sur que ça à un lien, je développerai peut être plus loin sur ceux ci mais pour le moment je pense que je viens déjà de poser le pavé du siècle,

en tout les cas merci à ceux qui auront eu le courage de tout lire, si vous voulez réagir n'hésitez pas je passerai régulièrement voir le sujet s'il y a des questions ou réactions.
Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 23/11/2014 15:31:33
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Heaven
Membre 12 étoiles
Membre 12 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 18 Déc 2012
Messages: 646
Sexe: Féminin
Localisation: France

MessagePosté le: 28/11/2014 12:30:12
C'est assez flippant ! Tous ces détails et de t'en souvenir : bravo ! Ce qui m'étonne ce sont toutes ces couleurs, la marche interminable...

Ma petite analyse mais elle n'est pas une science exacte, loin de là ! Je pense que tu as été visité par des esprits, la marche signifie le chemin que tu dois faire ou que tu as fait (ça m'arrive très très souvent) et ces voix chez toi, ils sont venus... Sans doute vas-tu faire d'autres rêves du même type et à force tu sauras ce qu'ils veulent.

Je peux me tromper complètement et que tout ceci signifie autre chose, désolée !

Razz
Répondre en citant
Revenir en haut
Romain87
Membre 2 étoiles
Membre 2 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 07 Juin 2013
Messages: 64
Sexe: Masculin
Localisation: aveyron

MessagePosté le: 28/11/2014 17:00:38
Heaven a écrit:
C'est assez flippant ! Tous ces détails et de t'en souvenir : bravo ! Ce qui m'étonne ce sont toutes ces couleurs, la marche interminable...

Ma petite analyse mais elle n'est pas une science exacte, loin de là ! Je pense que tu as été visité par des esprits, la marche signifie le chemin que tu dois faire ou que tu as fait (ça m'arrive très très souvent) et ces voix chez toi, ils sont venus... Sans doute vas-tu faire d'autres rêves du même type et à force tu sauras ce qu'ils veulent.

Je peux me tromper complètement et que tout ceci signifie autre chose, désolée !

Razz


Salut,

Pour les détails je n'ai pas l'impression que ce soit si poussé, j'en ai omis beaucoup car inutiles à mon goût, c'est très linéaire comme souvenir, mon regard se pose sur une succession de choses, mes mouvements sont comme portés sauf une fois arrivé dans la structure.



Le souvenir distinct de chaque détail est ce qui, avec le fait que l'expérience se soit prolongée une fois bien réveillé et le fait qu'elle en ait déclenché de nombreuses autres variés fait de celle ci une expérience majeure, puis si je m'en souviens si bien c'est surtout que après je l'ai revue mille fois dans ma tête pour tenter d'en déchiffrer tout ou partie, je fait d'autres rêves à coté, des rêves situationnels loufoques sans queue ni tete que j'oublient très vite en partie ou en entier, et quelques autres du même type très détaillé et dont je garde un souvenir distinct mais qui n'ont pas vraiment de rapport avec celui ci.

En ce qui concerne les esprits je reste sceptique, je ne suis pas trop attiré par le phénomène mais je cède que ça pourrait expliquer non seulement en particulier une expérience que j'ai fait très jeune et une autre récente qui à suivie ce rêve/expérience, mais ça n'expliquerait pas nombre d'autres qui ont survenues depuis en revanche...

en tout cas merci pour ton avis :)
Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.

MessagePosté le: 28/11/2014 20:56:16
Salut,

Moi, je n'employerais pas le terme flippant pour caractériser ton expérience ; j'opterais plus pour le mot passionnant.

Merci du partage. Wink
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace
Répondre en citant
Revenir en haut
Seb8367
Membre 2 étoiles
Membre 2 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 06 Déc 2009
Messages: 73
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 12/12/2014 10:42:59
Il y a des choses qui font beaucoup penser à l'Egypte Ancienne, je trouve ! Le Faucon associé au soleil, c'est Rê !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Rê Et que dire de la place du Taureau dans cette culture ! http://fr.wikipedia.org/wiki/Taureau_dans_l'Égypte_antique.

Pour le début du rêve, j'ai souvent commencé à prendre conscience dans le rêve avec ce type de 'bonds en plein vol', et souvent ça me menait au dessus d'une ville !

Je dois dire que les couleurs que tu décris font penser aussi à ce qu'on peut voir sur l'égypte, et les maisons qui se ressemblent mais n'ont pas la même taille
(Ville de Pétra Je pense que l'image a beaucoup de différences avec ce que tu décris, mais n'y a-t-il pas quelques similitudes ?)

Bon, j'ai la télé à côté, et comme par hasard, en ce moment même se lance un programme sur les pharaons (Et la télé vient après que j'aie eu l'idée des égyptiens !).

J'ai souvent fait des rêves avec de nombreux détails, et qui semblaient durer très longtemps, donc à ce niveau là, je dois dire que je suis 'habitué' à des descriptions longues.

Pour le bruit de fond, souvent, après m'être réveillé une première fois un matin, puis rendormi, à une époque où je cherchais à faire des projections astrales/rêves lucides, il m'arrivait de sombrer et d'être soudainement assailli par une énorme vibration, décrite aussi comme faisant partie de la paralysie du sommeil. Effectivement après mon réveil, après le levé, j'avais l'impression que ce bruit aurait pu se relancer si je me laissais aller! Christophe Allain parle aussi d'un flux continu, dans son livre 'journal d'un éveil du 3eme oeil', peut-être que tu vis le même genre d'éveil ; médites-tu ? Notes-tu tes rêves d'habitude ?


Pour ce qui est des voisins, peut-être que tu as poussé des cris en dormant (je ne pense pas qu'ils aient entendu celles que tu entendais, mais si tu penses que c'est le cas, le mieux serait d'aller leur demander, même si c'est un peu compliqué d'aborder ses voisins, surtout pour leur poser des questions bizarres ! Mr. Green ).

Enfin, ce ne sont quelques pistes pour toi ! J'espère qu'elles pourront t'aider à comprendre ce qu'il se passe dans ta vie !
Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 24/05/2017 05:08:54
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> PARANORMAL -> Vos rêves Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com