NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
Les Etats-Unis
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Coin Café -> Sujets populaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 12/11/2014 07:07:25
On est loin des valeurs de cet Etat Franc Macon qu'etait les Etats-Unis d'Amerique a leur origine !

Aujourd'hui, peut-ton dire qu'il s'agit d'un pays de psychopathes ? d'un pays mené par une politique de psychopathes ?
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 12/11/2014 07:07:25
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Madarion-2
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 1 269
Sexe: Masculin
Localisation: Sud France

MessagePosté le: 12/11/2014 09:12:50
Déjà il faut comprendre que les Etats-Unis ne représente pas la totalité du continent nordique.
Le continent nordique est cerné par le Canada, ce qui provoque un manque certain de pouvoir absolue. ?

D'autre part Washington est sur la cote Est.
Et selon la loi des énergies la capitale dois être au centre, pas très loin d'un petit patelin qui s'appelle " Corpus Christi "
Donc en toute logique Washington est une capitale mère parmi d'autres ?
Au minimum deux capitales ?

Et enfin les états unis se trouves telluriquement dans une énergie trinitaire.
Notre cerveau est en base "deux " comme un ordinateur, nous ne sommes donc pas adapté pour comprendre comment il fonctionne.
Mais ont peut le faire grâce a une communauté qui dois se reposer de temps en temps.

Surprised

Citation:
Aujourd'hui, peut-ton dire qu'il s'agit d'un pays de psychopathes ?


Certains habitant d'Amérique du nord sont actuellement formés a des connaissances hautement ésotérique.
(fantômes, esprit, extra-terrestre, dieu, ...)

ça peut ressembler à de la folie ?
Mais je suis confiant par leurs capacité d'avoir les pieds sur terre !
Répondre en citant
Revenir en haut
strato
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 2 318
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 12/11/2014 13:35:14
Histoire de taper dans le carrément caricatural.

Les états unis sont devenus un peuple de bigots paranoïaques, dirigés par la caste des grands patrons libéraux du complexe industriel militaire et bancaire.

la caste a depuis longtemps noyauté les grandes ONG telles que la CIA ou la NSA lesquelles surveillent le peuple par l'intermediaire de sociétés telles que AT&T, Verizon, Sprint, Google, Microsoft, Facebook, Twitter, la liste est non limitative.
car aux états unis le renseignement "d'état" est entièrement privatisé

Le quatrième pouvoir, les grands médias, qui font l'opinion, appartiennent a la caste des grands patrons libéraux du complexe industriel militaire et bancaire.
car aux états unis la propagande, et la censure de l'information sont entièrement privatisées.

Le Congrès et les deux grands partis politiques servent à officialiser le lobby du complexe industriel militaire et bancaire, lesquels financent les campagnes électorales des uns et des autres, le résultat final n'ayant que peu d'importance et ne remettant pas en cause les véritables dirigeants de l'entreprise étasunienne.
car aux états unis les campagnes électorales, sont entièrement privatisées

petit point de démocratie a souligner le choix entre républicains et démocrates se fait encore de manière démocratique.
Malgré que la sté Diebold basée dans l'Ohio soit chargée du comptage des voix
car aux états unis le comptage des voix est entièrement privatisé.

le peuple étasunien est maintenu dans une vue très étriquée de la démocratie. Il confond facilement la notion d'égalité et d'entraide sociale avec Staline et la dictature communiste.

La classe dirigeante est bien sur hantée par l'idée qu'elle est socialement et politiquement isolée, que la politique de crises économiques qu'elle mène manque de toute base sérieuse de soutien. l'élite financière et patronale sait que le château de cartes qu'elle a construit peut s'effondrer à tout moment, provoquant, troubles sociaux, émeute etc..

La seule réponse à ce dilemme, désigner un ennemi extérieur, augmenter les pouvoirs de police de l'Etat. amplifier la lutte "antiterroristes" sur le sol national. et se donner les moyens de mater une révolte populaire.
_________________
« je hais le mouvement qui déplace les lignes » Maurice Gamelin
Répondre en citant
Revenir en haut
Eusebius
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2007
Messages: 1 192
Sexe: Masculin
Localisation: Loin de la ville !!

MessagePosté le: 12/11/2014 13:43:18
Pas faux tout ça.
_________________
RÈGLE ESSENTIELLE SUR CE FORUM : RESPECTER L'AVIS DE CHACUN !!


Répondre en citant
Revenir en haut
glevesque
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2005
Messages: 4 431
Sexe: Masculin
Localisation: Longueuil

MessagePosté le: 12/11/2014 16:30:59
Salut

Concernant la question pour la classe dirigeante : OUI http://yelims3.free.fr/Gay/Gay_bienvenue.gif

Pacontre, la politique sur le rachats des obligation d'État (QE) et de hausse faramineuse de l'endettement publique est t'en qu'à lui entièrement socialisé, et tout les profit sont bien sûr privatisé !

Tout ça juste pour des transfère purement virtuelle entre ordinateur. Imaginer !!!!!

Ici on ne sert plus le peuple, mais ont le rend esclave d'une dette immortel !!!!!! Nos seuls et véritable ennemi commun, sont les mégas riches qui se crois seul au monde et qui draine l'humanité tout entière dans une dérive très incertaine !!!!

https://sites.google.com/site/lewebtele/hegemonie-usa

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est mieux.
Les panoramiques martiens
Évolution de la Conscience Spirituelle
INDEX DES VIDÉOS
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
strato
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Fév 2010
Messages: 2 318
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 12/11/2014 17:39:25
C'est sur lorsqu'il s'agit de renflouer le système bancaire, les financiers adoooorent le collectivisme.

Histoire de continuer dans le carrément caricatural.

A force de pomper trop fort pour gonfler leurs dividendes, les pompes à fric des banques parfois tombent en panne (c'est la crise), les banques ne sachant plus qui pompe encore, et qui ne pompe plus, ne se prêtent plus entre elles, et attendent de voir qui va faire faillite.

L'exemple français de 2008 :
l’état renfloue les banques de 120 milliards d’euros de cash, que l'état a du lui même emprunter aux banques. (ceci n'est pas un gag)
C'est le principe de la pompe a fric, sauf que la c'est l'état qui pompe a la place des banques.
Ce qui est collectivisé, ce sont les intérêts de l'emprunt, et le trou du budget de l'état.(une vraie rente pour les banques).
Renflouée à hauteur de 5,1 milliards d’aides, BNP Paribas en profite pour racheter Fortis.

La pompe à fric de l'état peut aussi tomber en panne :
En 2010, la Grèce est en faillite, l’Espagne et le Portugal pas mieux.
La France annonce le retour de la rigueur, car la pompe à impôts pompe du vide. Le taux moyen d’imposition stagne à 20%, selon l’Insee, tandis que les autres pompent à la maison ou au bistrot en attendant un emploi. Et les 40 multinationales du CAC, qui ont fait 47 milliards d’euros de profits, laissent encore moins de 20 % d’impôts grâce a l’évasion fiscale. (TOTAL zéro impôts, a défaut de zéro carbone.)

Dans cette belle et heureuse mondialisation.
Les États doivent donc aider les banques à renflouer les États, qui renfloueront à leur tour les banques si besoin, et ainsi de suite. C’est facile !
_________________
« je hais le mouvement qui déplace les lignes » Maurice Gamelin
Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 13/11/2014 23:56:53
Un très bon livre (souvent oublié de nos chers concitoyens) avait été écrit par Benjamin Barber, Djihad versus MacWord : mondialisation et intégrisme contre la démocratie en 2001. Plus qu'un simple livre, il s'agit d'une thèse hautement intéressante. Il y est question d'une analyse fine de la politique de sécurité dite "démocratique" mené par les Etats-Unis dans les différents pays, et entre autre du déploiement de la nouvelle stratégie de guerre préventive après le 11 septembre. Sa thèse met fin au mythe qu'est cette tentative américaine de répondre à la peur par la peur.
Je vous invite donc à lire cet ouvrage.

L'Amérique n'est plus le modèle d'une société démocratique aux grandes valeurs d'interdépendance. L'Amérique est aujourd'hui très consciente de sa propre vulnérabilité. Et pour lutter contre la peur du terrorisme mondial, l'Amérique par son attitude, à repris les mêmes défenses intimidantes, folles et inconséquentes en bâtissant un Empire de la peur. Pourtant, c'est bien connu, cette peur-là est la première arme du terrorisme. Ses stratégies ne la mettent donc pas à l'abri du terrorisme, loin de là.
L'Amérique plutôt que d'en appeler aux lois, aux institutions internationales, elle se réclame du droit à l'action unilatérale, à l'action préventive, avec une politique d'ingérence qui sape la structure internationale de coopération et de droit.
Cette politique étrangère américaine mêlant guerre et paix reflète une mauvaise compréhension de la nature d'une société démocratique. Sa manière même de gérer les marchés (privatisation à tout va, politique libérale et consumérisme agressif) qui s'affranchissent des contraintes démocratiques, sa manière d'exporter ses institutions attisent plus la haine qu'autre chose. C'est bien connu l'économie de marché internationale dirigé depuis la City et Wall Street érodent les souverainetés des Nations. Son militantisme (version pensée unique dogmatique), et sa ferveur missionnaire (de cow-boy hégémoniste) favorisent les hostilités fanatiques et autres contestations et angoisses. L'Amérique, on le sait, se met ainsi le monde à dos.
Dans leur pensée perverse, narcissique, psychopathique, ils ont oublié que la démocratie est un processus et non une fin, et que ce processus progresse par paliers. La guerre (économique, militaire) est un instrument, mais un instrument non fait pour combattre la terreur.
Il faut en conséquence sortir de cette logique primitive ("qui veut la paix prépare la guerre") dont à fait les frais l'Empire Romain en mettant fin à celui-ci, et plutôt se tourner vers les mises en garde du président Eisenhower dans son allocution de 1956 où il disait aux américains "qu'il n'existe pas de paix sans droit". C'est vers un nouvel Ordre International fondé sur le Droit, un même Droit pour tous dans le respect des peuples, qu'il faut s'orienter, un Droit qui stimule le développement d'institutions et de comportements démocratiques autochtones à l'intérieur des Nations et d'institutions gouvernementales et de comportements démocratiques planétaires entre les Nations.
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
Madarion-2
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 1 269
Sexe: Masculin
Localisation: Sud France

MessagePosté le: 14/11/2014 09:25:54
Citation:
L'Amérique n'est plus le modèle d'une société démocratique aux grandes valeurs d'interdépendance. L'Amérique est aujourd'hui très consciente de sa propre vulnérabilité. Et pour lutter contre la peur du terrorisme mondial, l'Amérique par son attitude, à repris les mêmes défenses intimidantes, folles et inconséquentes en bâtissant un Empire de la peur




La peur est nourris par la possessions de biens que l'on peut perdre ?
Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.

MessagePosté le: 14/11/2014 17:49:26
Salut,

De très bon livres également sont ceux qui suivent :

-Le Génie du Capitalisme, de Howard Bloom ;
-Dollar, de Marc Stepczynski ;
-Le Capital, livre 1, de Karl Marx ;
Et finalement :
-Les Secrets de la Réserve Fédérale, d'Eustace Meullins.

Ce sont de très bon livres.
Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion de tous les lires, mais ils sont réputés pour être des sources d'informations fiables.
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace
Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 14/11/2014 20:15:57
Oh alors là tu m'étonnes ! A part le Capital je ne connais pas ses livres !!
Rien qe le premier me fait drôlement envie !
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.

MessagePosté le: 14/11/2014 21:21:28
Mr. Green

C'est, avec Dollar de Marian Stepczynski, le seul que je n'ai pas lu, mais j'envisage de me le procurer ; Howard Bloom est un excellent auteur.
Un petit résumé trouvé sur Internet :
Citation:
Le système occidental a réussi là où la civilisation chinoise, la civilisation islamique et le système marxiste ont lamentablement échoué : le système occidental a sorti tant de gens de la pauvreté que nous avons un nouveau nom pour désigner cette masse des pauvres d'autrefois : on l'appelle aujourd’hui la "classe moyenne". Seul le système occidental a réalisé ce miracle, miracle qui a permis d’élever l'esprit humain et le QI moyen d’un milliard d’habitants.
Le capitalisme est le métabolisme du système occidental. Un métabolisme qui fonctionne à merveille quand il est en équilibre avec les autres éléments clés du système : le gouvernement et le mouvement de protestation.
Pourquoi notre économie s'est-elle effondrée en 2008? Pourquoi courrons-nous le danger d'avoir d'autres effondrements aujourd'hui? Pourquoi une nouvelle période de prospérité est-elle inévitable? Et que devons-nous faire pour que notre système dépasse son grand rival chinois?
Ce livre pulvérise toutes les idées reçues sur le capitalisme. Bloom n'hésite pas à nous dire ce qui ne va pas, ce qui fonctionne et comment nous pouvons sortir du pétrin dans lequel nous nous trouvons. À lire attentivement !

Un autre :
Citation:
Cette crise signifie-t-elle la fin du capitalisme et celle de toutes les idéologies ? Howard Bloom nous montre simplement que le capitalisme a plus fait pour les pauvres en 100 ans que toutes les religions réunies depuis 2000 ans, et aussi que cette crise économique n'est que le passage douloureux vers un nouvel âge d'or... Un livre qui pulvérise toutes les idées reçues sur le capitalisme par un auteur adoré des français.

Ça a l'air vraiment passionnant.

Le livre Les Secrets de la Réserve Fédérale décrit, quant à lui, plus le système de banques privées ou d'actionnaires privés et montre surtout le rôle décisif de cette maffia bancaire dans toutes les grandes guerres du XXe siècle, et tout laisse présumer, après lecture du livre, que ces élites banquières financent et corrompent les 2 camps lors d'une guerre (je dirais plus : des bénéfices, qu'une "guerre" ^^).
Il cite des coupables comme : Banque Lazard, Kuhn, Loeb & Co, J.P. Morgan & Co, Goldman Sachs, Lehman Brothers, Israël Sieff, Paul Warburg, la famille Rockefeller, et bien sûr : NM Rothschild & Sons.

Selon lui, ces banques et intérêts privés contrôlent la vie politique et économique des États-Unis depuis 1913.
On peut aussi complémenter ces recherches en lisant le bouquin Le Complot de la Réserve Fédérale, d'Antony Sutton.


Au plaisir. ^^
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace
Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.

MessagePosté le: 14/11/2014 23:01:57
Des criminels nazis auraient bénéficié de prestations sociales des États-Unis pendant des décennies :

http://videos.tf1.fr/infos/2014/des-criminels-nazis-beneficiaires-de-presta…
http://www.i24news.tv/fr/actu/international/ameriques/47939-141020-des-crim…
http://www.francetvinfo.fr/monde/des-criminels-nazis-ont-beneficie-de-prest…
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace
Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 15/11/2014 00:20:49
Tiens à ce sujet, une petite synthèse de ce que j'avais apprécié lors de mes visites sur internet sur le capitalisme :

Le capitalisme permet toutes les possibilités de réussite grâce à l'effort, la détermination et la connaissance qui ne nous mèneraient nul part dans un système égalitariste, socialiste, communiste, etc, où les limites sont infranchissables, le tout dicté par un gouvernement qui contrôle l'avenir social de chacun.
Tandis que les idéologies extrémistes comme le communisme, le nazisme, le terrorisme, le fanatisme religieux, n'ont qu'un mode de pensée du style "Si tu n'est pas d'accord avec moi, je vais te tuer ou te torturer !", le capitalisme dit : "Tu es libre de penser ce que tu veux du moment que tu me laisses m'enrichir par tous les moyens !"
Le capitalisme n'est pas reconnu comme étant parfait mais il est le seul qui permet autant de liberté pour atteindre certaines réussites matérielles.

Les liens entre le capitalisme et le communisme sont antagonistes. Sans gouvernement règne l'anarchie.
Pour qu'il n'y ait pas d'anarchie, il faut instaurer une discipline autoritaire. C'est pourquoi toutes les expériences communistes ont sombré dans la dictature. Aucun des systèmes communistes n'a pas pu rester un vrai système communiste parce qu'un vrai système communiste est impossible. Ce n'est qu'un rêve naïf, une utopie, une simple idéologie irréaliste.
C'est le propre des idéologies : on veut faire le bonheur des hommes mais sans tenir compte des hommes, ni de leurs caractéristiques psychologiques. Or une de ces caractéristiques du peuple est d'être incapable d'auto-discipline, ils ne peuvent pas se tenir tranquilles sans un minimum d'autorité au-dessus d'eux. Ainsi tout système idéologique artificiel ne peut que sombrer dans la dictature ou l'anarchie. Ce n'est qu'un système technocratique qui marche sur le papier mais qui ne tient pas compte des réalités sur le terrain. Par conséquent toute idéologie ne peut faire que souffrir les hommes, et n'a pour but que de faire entrer de force les hommes dans le moule que son créateur a inventé et qui ne fonctionne que sur le papier. Ceci permet d'expliquer pourquoi les idéologies ont toujours dévié en fanatisme. Les fanatiques ce sont ceux qui veulent plier le monde réel à leurs rêves au lieu de plier leurs rêves au monde réel.

Cela dit, le capitalisme repose aussi sur une illusion et est une idéologie, celle qu'on peut scier indéfiniment la branche sur laquelle on est assis sans tomber. C'est à dire qu'il part du postulat infondé que les ressources sont illimitées et qu'on pourra donc toujours produire et consommer davantage. Ce n'est pas le meilleur des systèmes mais bien le plus efficace parmi tout ce qui est proposé ou imposé. Le problème du capitalisme qui s'est égaré c'est qu'il est bien trop souvent inhumain, seul le résultat compte et les douleurs du peuple ne comptent pas. Ce qui est le propre de toute dérive idéologique.

Le capitalisme est aussi une idéologie puisqu'elle repose sur le dogme que le profit matériel est la chose la plus désirable qui soit.
Le capitalisme est issue d'une pensée anarchiste et libertaire. Inventé par le peuple, il se base sur la liberté. Et pourtant on voit a quoi il a abouti, à une idéologie du bonheur matérialiste. Mais ce n'est pas une idéologie qui a été imposée par des dictateurs, c'est le peuple qui l'a voulu et qui s'est laissé séduire. La différence avec les autres idéologies est qu'il n'est pas imposé par la force mais par le matraquage médiatique.

C'est cette idéologie du profit matériel immédiat et inhumain qu'il faut extirper de la tête de l'homme.
Un homme libre c'est un homme qui pense par lui-même et non pas selon des idéologies toutes prêtes. C'est l'homme qui doit changer. Inventer un nouveau système qui broie les hommes n'apporterait rien, ou alors il faut inventer un système qui permette la libération intellectuelle des hommes et qui respecte leurs diversités. Ce n'est pas tellement de nouveaux systèmes dont a besoin mais plutôt d'une prise de conscience par l'homme. Même le meilleur des systèmes sera inefficace tant que les hommes se conduiront en êtres égoïstes. Le communisme, le capitalisme, le fascisme, l'anarchisme, l'islamisme pourraient fonctionner si les hommes se conduisaient de manière responsable, fraternels et non pas de manière égoïstes.

Comment a commencé le capitalisme ? Grace à des personnes qui ont pris la liberté d'entreprendre au lieu de continuer à être les esclaves du système monarchiste et théologique de l'époque. C'étaient les équivalents des anarchistes de l'époque.
Une pensée anarchiste se transforme souvent en pensée libertaire en vieillissant : plus l'homme devient libre et plus il en profite égoïstement pour dominer ses semblables. C'est une tentation humaine habituelle...

On s'imagine souvent que le capitalisme est une invention récente. Pourtant une sorte de proto-capitalisme existait déjà dans l'antiquité. Cependant, contrairement au capitalisme actuel, il était surtout basé sur la possession d'esclaves et de terres cultivables. Par la suite, il disparaitra lors de la chute de l'empire romain et de l'avènement du christianisme. Et ce n'est que plusieurs siècles plus tard qu'un nouveau système comparable re-émergera petit à petit, à une date cependant moins tardive que ce qu'on pourrait croire.

Voici un petit résumé de l'histoire économique de notre civilisation :

- 3000 av.JC : A Sumer, dans le sud de la Mésopotamie, le temple rouge d'Uruk sert de banque (pour des grains et semences) et émet déjà des reçus de dépôt.

- 2500 - 2000 av.JC : En Mésopotamie, les damgars / tamkarus (marchands) développent la comptabilité. Ils pratiquent le prêt et utilisent déjà des reçus, des lettres de crédit et des billets à ordre (sous forme de tablettes d'argile) pour les remboursements de dettes en argent et en grains. Ces titres étaient transférables (payables "au porteur") ce qui les rapprochait de proto-billets de banque.
Les marchands connaissent aussi les "comptes à postes superposés", ceux-ci étant les ancêtres des "comptes en partie double", comportant une partie "recette" ("crédit") et une partie "dépense" ("débit").

-1800 av.JC : En Mésopotamie, des proto-banques prêtent à intérêt des semences aux paysans. Ceux-ci payent les intérêts en donnant une partie de l'orge qu'ils ont fait pousser.
Le Code d'Hammourabi à Babylone fixe l'intéret à 30% pour les prêts de semences et à 20% pour les prêts d'argent.. Il crée également un système d'assurances : Si un marchand demande un prêt pour effectuer un transport en caravane, il paye au prêteur une somme supplémentaire servant d'assurance contre le vol. Il n'aura ainsi pas à restituer le prêt si la marchandise se fait voler. Ce seront même les autorités de la ville où a eu lieu le vol qui devront payer.
En Assyrie il existe aussi des sortes de bons de dépos permettant de retirer à une date précise des lingots de plombs déposés dans un temple servant de banque.

- 1700 -1650 av.JC : En Mésopotamie,

- 1700 av.JC : Le papyrus BOULAQ 18 montre qu'on utilisait déjà la comptabilité en partie double en Egypte sous la 13ème dynastie. Les paysants égyptiens pouvaient mettre leurs richesses (sous forme de grains) en dépot ...mais cela ne leurs rapportait aucun intéret : Au contraire, une partie du dépot servait à payer les frais de garde.

- 1300 - 1000 av.JC : En Chine, des coquillages cauris (PAIs) sont utilisés comme système d'échange. Cette proto-monnaie se répandra ensuite largement dans tout l'océan indien. Par la suite les Chinois fabriqueront aussi des cauris en bronze.

- Vers 1000 - 700 av.JC, en Gaule atlantique, ce sont des haches en plomb et en bronze qui servent de proto-monnaie. Et en Grande-Bretagne, ce sont des anneaux en cuivre plaqués d'argent.

- 652 - 615 (ou 687 - 675) av.JC : Le roi Ardys de Lydie fait frapper les premières pièces de monnaie rondes.. Son sceau royal sur les pièces certifie que leur valeur correspond bien à celle du métal précieux qui les compose. Les plus anciennes pièces qui nous sont parvenues sont les "créséides" ( > Voir ) de son successeur, le roi Crésus de Lydie (561-546 avJC).
Cette invention permet de faire reposer l'économie sur l'échange de monnaies et non plus sur le troc de grains, de lingots métalliques ou d'objets utiles.

- 650-550 av.JC : Dans les états chinois de JIN puis de CHOU, on utilise des cauris de bronze appelés "monnaies en nez de fourmi" (YI-BI-QIAN) ou "monnaies en face de démon / fantôme".(GUI-LIAN-QIAN, > Voir )

- 600- 500 av.JC : De véritables banques se forment en Mésopotamie. On trouve ainsi la grande banque de la famille Egibi à Babylone (-600 -500) et celle de la famille Marashu à Nippur (-500 -400). Elles pratiquent le prêt à intérêt d'argent et de grains. (On a même retrouvé le texte de l'hypothèque d'un verger à Babylone, donnée pour garantir un prêt par la banque des Marashu en 430 av.JC). Des "lettres de crédit" étaient déjà employées.

- 600 - 400 av.JC : Utilisation de"monnaies-couteaux pointus " (JIANSHU-DAOs, > Voir ) dans les états chinois de YAN ainsi que chez les barbares RONGs et DIs. Des "monnaies-bêches à tête creuse et pieds pointus" (BUBIs, > Voir ) sont également utilisées dans les états chinois de TCHEOU et JIN.

- 520 av.JC : A Byzance, on trouve les plus anciennes traces d'activité de change chez les Grecs.

- 436 av.JC : Plus ancienne trace d'activité de change chez les Grecs d'Eleusis. A Athènes, les banquiers-changeurs (agents de change) sont appelés "trapézites", ils prennent des fonds en dépôt, prêtent de l'argent et procèdent au change des diverses monnaies existantes. Des "lettres de change" (ordres de paiements écrits) sont déjà utilisées dés le 3ème ou 4ème siècle av.JC. Certains temples peuvent également servir de banques ou on peut y retirer son argent déposé en présentant un "symbolon" / "signa" (sceau). Des découverts peuvent même être accordés.

- 400 - 350 av.JC : Utilisation de de "monnaies-bèches à pieds pointus et tête plate" dans l'état chinois de TCHAO et de."monnaies-bèches à pieds en arche et à épaules rondes" dans les états chinois de HAN, WEI, et QIN. ( > Voir )

- 340 av.JC : A Athènes un système d'assurance est déjà utilisé : le "prêt maritime" ("argurion nautikos" / "daneismata nautika"). Un prêteur prête de l'argent, avec un intérêt élevé, pour financer une traversée. Si le débiteur perd la cargaison, il ne remboursera pas le prêt.
A Rhodes un système d'assurance mutuelle existe déjà : le "Lex Rhodia de jactu". Les marchands cotisent à une caisse qui servira à rembourser ceux d'entre eux qui perdront leurs marchandises dans un naufrage. Ce système perdurera longtemps.

- 350 - 221 av.JC : Utilisation de "monnaies-couteaux non-pointus" (YI-DAOs / MING-DAOs, > Voir ) dans l'état chinois de TSI. Utilisation de "monnaies-bêches à pieds carrés" (FANGZUs, > Voir ) dans les états chinois de HAN, WEI et TCHAO (+ YAN et CHOU). Utilisation de "monnaies-houes" ("BU", > Voir ) , une version allongée des "monnaies-bêches à pieds carrés", dans l'état de CHOU. Utilisation de pièces rondes percées d'un trou rond dans l'état de WEI puis de pièces rondes percées d'un trou carré dans l'état de TSI (et de YAN) ( > Voir );.

- 221 av.JC : Aprés avoir unifié la Chine (empire TSIN), son 1er empereur impose l'usage des pièces de monnaie rondes avec un trou carré au milieu : la monnaie QIAN (sapèques, > Voir ).

- 140 (ou 119) av.JC : En Chine, Wuti invente l'argent fiduciaire. Il s'agit de pièces dont le cours est conventionnel et non plus basé sur la valeur du métal les composant. Il crée aussi des carrés de tissus dont la valeur équivaut à 40000 pièces de cuivre. Il s'agit la d'un lointain ancêtre du papier-monnaie ... mais cette invention sera ensuite oubliée pour plusieurs siècles.

- De l'an 7 av.JC à l'an 9 ap.JC, l'empereur chinois usurpateur Wang-Mang (9 av.JC - 22 ap.JC) impose un retour momentané aux anciennes monnaies-couteaux et "monnaies-houes" ( > voir )..

- 318 av.JC / 300 ap.JC : A Rome les banquiers (changeurs et prêteurs) sont appelés "argentaris" puis "nummularis". Ils connaissent les "comptes en partie double" puisqu'on a retrouvé des "codex accepti et expensi" (livres de caisse) divisés en deux parties : une colonne "D" (= Debitum) et une colonne "CR (= CReditum).
En Egypte romaine, on utilise déjà des sortes de chèque non endossable. Mais cette invention n'est pas utilisée à Rome.
Les assurances (ou prêts) maritimes sont également connues, sous le nom de "pecunia nautica", "trajecticia pecunia " puis "nauticum foenus".

Toutes les inventions de ce système proto-capitaliste seront ensuite perdues en Occident à cause des invasions barbares ... mais aussi à cause de l'instauration du christianisme comme religion d'état. Toute richesse gagnée par la spéculation, et non par le travail, était en effet considérée comme un pêché par le christianisme.

- 325 : Le concile de Nicée condamne le prêt à intérêt.

- Au 4ème et 6ème siècle : Le Talmud de Jérusalem et le Talmud de Babylone apportent des modifications dans la vision juive sur l'usure. Le prêt à intérêt se codifie et devient permis au Juifs en se basant sur le chapitre 23-20 du Deutéronome : "Tu peux charger intérêt à un étranger, mais pas un frère israélite".

- 789 : L'empereur Charlemagne publie d'Admonitio Generalis qui interdit les prêts à intérêt. C'est la fin des changeurs "Syriens" qui venaient faire des affaires en Occident.
Mais comme cette loi ne concerne que les Chrétiens, les Juifs restent donc autorisés à pratiquer le prêt sur gage. Ils resteront donc les seuls usuriers tolérés en Europe pendant plusieurs siècles. Ils deviennent également les seuls marchands qui continuent à commercer avec les Musulmans en Orient (surtout les Juifs Radhanites).

- 8 ème siècle : Les Arabes Abassides utilisent déjà des paiements signés : les SAKKs (ancêtres des chèques) et les HAWÂLAs (ancêtres des lettres de change).
A la même époque les Chinois utilisent les HEQUANs (billets de crédit / billets au porteur). Ce sont des certificats de dépôts en banque qui peuvent être utilisés comme de la monnaie.
Et les Marchands Juifs utilisent des SUFTATAs, ancêtres des lettres de crédits.
On ignore si ces inventions sont apparues en premiers chez les Arabes, les Juifs de Bagdad ou les Chinois.

- 812 : L''état chinois s'inspire des HEQUANs pour émettre des bons de rachat (appelés FEY-THSIANs, "argent volant") en échange des pièces métalliques en nombre insuffisant. Ce sont, en fait, les premiers vrais billets de banque en papier... mais ils sont émis pour des usages ponctuels et limités dans le temps.

- Fin du 9 ème siècle : Les banquiers juifs de Bagdad sont chargés de toutes les affaires financières des autorités musulmanes, permettant ainsi à ces dernières de contourner l'interdit coranique sur les prêts à intérêt.

- 969 : Formation du califat Fatimide en Egypte. Les banquiers juifs commencent alors à délaisser Bagdad pour s'installer au Caire.

- 1000 environ : En Chine, au Seutchouan, les marchands utilisent des CHIAO-TZUs, sortes de billets à ordre transférables. Ceux-ci servent de billets de banque locaux.à la place des pièces métalliques en nombre insuffisant..

- 1023-1024 : En Chine, les billets de banque ZHU-QUANs deviennent le monopole de l'état chinois ( > Voir ).

- 1050 : Les Italiens du nord (appelés collectivement "les Lombards") commencent à installer des comptoirs en Orient et en Afrique du nord pour commercer avec les peuples musulmans. Ils y remplacent peu à peu les marchands Juifs Radhanites (Juifs du Rhône ?).
Inversement, de nombreux banquiers juifs des pays musulmans viennent s'installer à Cordoue.

- 1063 : Des marchands Italiens (de Gênes et Venise) et Anglais créent le "Code d’Amalfi". C'est une caisse où cotisent les marchands et qui sert à les rembourser si jamais ils perdent leur cargaison en mer.

-1072 : Invention des "Contrats de Colleganza" à Venise. Par ceux-ci, des prêteurs (bailleurs de fonds sédentaires) avancent le capital à des "facteurs" (exploitants voyageurs) qui transporteront et vendront les marchandises. faisant du commerce maritime. Les prêteurs gardant 2/3 (ou 3/4) des profits, le reste allant aux "facteurs". Le même système sera ensuite adopté à Gènes sous le nom de "contrats de Commenda". Ces types de contrats dérivent peut-être des contrats "Qirads" utilisés par les Arabes.

- 1080 : Venise obtient des privilèges commerciaux dans l'empire Byzantin.

- 1095 - 1099 : Début des croisades. Les Vénitiens en profitent pour étendre leur empire commercial en Méditerranée. Déclin du commerce juif à cause de l'antisémitisme grandissant.

- 1129 : Création de l'ordre du temple. Les Templiers formeront un grand réseau de commanderies fonctionnant comme des banques et couvrant l'Europe du sud et les pays conquis par les Croisés. Ils pratiquent des prêts sans intérêt (théoriquement) étant donné qu'ils sont un ordre religieux et que l'usure est interdite par la Bible. Ils pratiquent aussi les virements bancaires.

- 1130 : Début de l'utilisation de la "monnaie de foire" à Magdebourg. C'est une devise locale, d'une durée limitée (réémise chaque année), utilisable seulement dans les foires commerciales et dont la valeur diminue avec le temps (c'est donc une "monnaie franche / monnaie fondante").

- 1137 : Le comte champenois Thibaud II commence à délivrer des "tractorius" et des "conductis" aux marchands étrangers venant commercer dans ses foires. Ce sont des saufs-conduits leurs garantissant la protection d'une escorte contre les bandits de grands chemins. Cela lui permet d'attirer les marchands Flamand et de doper le commerce champenois.

- 1141 : Création d'un lieu réservé au change sur le Grand Pont ("Pont au change") à Paris.

- Avant 1150 : Les Lombards de Gènes inventent les "Contrats de change". Ces opérations de change permettent aux marchands d'obtenir des monnaies étrangères pour commercer dans les comptoirs avec les Arabes. C'est un système qui permet aussi aux agents de change de faire des bénéfices en contournant les lois contre l'usure.

- 1151 : Les Lombards créent la 1ère banque à Venise. Sous l'influence des Arabes, ils introduisent les "lettres de crédit" ("lettera di pagament" ou "lettres de paiement") puis les "lettres de change" en Europe.
Une "lettre de crédit" est un engagement d'un banquier de payer un vendeur, pour le compte de l'acheteur, pendant la durée de validité de la lettre (parfois via une banque intermédiaire "notificatrice").
Une "lettre de change" est un ordre écrit ou un "tireur" (emprunteur) demande à un "tiré" (banque débitrice) de payer le "bénéficiaire" (le porteur du document) à une date indiquée. Une opération de change peut être pratiquée en même temps si l'opération a lieu entre deux pays ou circulent des monnaies différentes.
Les Templiers utiliseront un système du même genre : Les pèlerins pourront leurs confier leurs économies contre un bon de dépôt fonctionnant comme une lettre de change (arrivés à destination, ils peuvent échanger leur bon contre de l'argent local).

- 1154 : Premiers actes notariés à Gènes.

- 1170 : Les Lombards commencent à aller commercer dans les foires de Champagne. Ils répandent ainsi l'usage des "lettres de foire" ("lettres de change" et "billets à ordre").
Un "Billet à ordre" est un document ou le "souscripteur" (débiteur) s'engage à payer son "créancier" (bénéficiaire) à une date déterminée.

- 1179 : Le concile de Latran III condamne le prêt à usure.

- 1191 : Les Français prennent Arras. Les banquiers Lombards qui s'y étaient installés préfèrent alors partir à Bruges, dans les Flandres, dont ils feront un grand centre économique.

- 1193 : Les Lombards créent la 1ère banque privée moderne à Sienne.

- 1198 : Le prêt à intérêt est à nouveau permis au Juifs en France.

- 1212 : Le concile de Latran IV rappelle que le prêt à usure est interdit aux Chrétiens... ce qui signifie qu’il est toujours toléré chez les Juifs.

- 1223 : Le prêt à intérêt est à nouveau interdit aux Juifs en France.

- 1227 : Au concile de Trèves, le Pape condamne les dépôts rémunérés chez les banquiers.

- 1234 : Par la décrétale "Naviganti vel eunti ad nundinas", le Pape interdit les "contrats de compagnie" ou "prêts à la grosse". Ce sont des assurances couvrant les risques en mer (Elles existaient déjà dans l'antiquité grecque). Un prêteur avance de l'argent à un armateur qui ne le rend (avec un gros intérêt) que si son navire revient indemne.
L’Italie, le Portugal et la France créeront alors d'autres systèmes pour remplacer ces contrats d'assurance.

- 1241 : Lübeck et Hambourg fondent la "Hanse Teutonique" (ou "Ligue Hanséatique"). C'est une ligue de marchands puis de villes libres formant un espace économique commun qui s'étendra sur les rives de la Baltique et de la mer du Nord. Expansion de l'usage des "lettres de change".

- Milieu du 12ème siècle : Les Lombards inventent les "comptes à vue" pour l'argent en dépôt dans leurs banques.

- 1250 : La "Société des moulins de Bazacle", prés de Toulouse, crée les premiers "UCHAUx". Ce sont des titres échangeables, ancêtres des actions et obligations.

- 1252 : Bruges, principal centre commercial flamand, se lie à la Hanse Teutonique.

- Vers 1300 : Création des premiers titres d'emprunts d'état par les Lombards en Italie du nord.

- 1277, 1291 et 1311: Les banquiers Lombards sont chassés de France.

- 1294 : Les Perses de Tabriz essaient d'introduire l'usage des billets de banque en s'inspirant du système chinois ... mais les commercants refusent de les utiliser.

- 1298 : Marco Polo décrit l'usage du papier-monnie qu'il a vu en Chine ... mais personne ne s'y intéresse en Europe.

- 1307 - 1312 : Le roi de France fait arréter les Templiers. C'est la fin du réseau banquier de l'ordre du temple. Les Templiers avaient cependant permis de développer l'emploi des lettres de crédit, des lettres de change, des dépôts à vue et des dépôts à terme..

- 1311 : Le concile de Vienne interdit à quiconque d'essayer de démontrer que l'usure n'est pas un pêché.

- 1319 - 1331 : Plusieurs essais sont faits en Inde et au Japon pour introduire l'usage du papier-monnaie comme en Chine ... mais sans grands succés.

- 1329 (ou 1336 ou 1347) : Apparition des premières vraies polices d'assurances maritimes à Florence.

- Vers 1340 : Invention de la "comptabilité en partie double" chez les Lombards de Gènes (c'est plutôt une redécouverte, car elle était déjà connue dans l'antiquité).

- 1343 : Fin du pouvoir des financiers Lombards à Londres.

- 1348 : Peste noire. Fin du pouvoir des financiers Lombards en Champagne.

- 1374, Les Chinois émettent de nouveaux billets appelés "Ta Ming Pao T'ung Hsisng Tch'ao" ("Grands billets précieux de la dynastie Ming") et inconvertibles en pièces métalliques.

- 1408 : Première banque publique de dépôt et de virements (la "Casa di San Georgio") à Gènes, pour contrer le discrédit croissant des banques privées.

- 1409 : Fondation de la première Bourse de commerce à Bruges (ville flamande faisant partie de la Hanse). C'est un lieu d'échange (à ciel ouvert) pour les marchandises et les titres négociables.

- 1424 : Première société d'assurances maritimes à Gènes.

- 1438 : En Espagne musulmane, une tentative est faite pour payer les soldats avec du papier-monnaie comme en Chine.

- 1440 : Fin des "monnaies de foire" ou "bractéates".

- 1441 et 1474 : Amsterdam arrache à la Hanse Teutonique le droit de commercer librement dans la Baltique. Les marchands Hollandais commencent à concurrencer ceux de la Hanse.

- 1455 : Lassés par les problèmes d'inflation, les Chinois décident d'abandonner l'usage des billets de banque.
Comme un bout de papier n'a pas de valeur propre clairement fixée, celle-ci peut varier facilement... ce qui fait que, souvent, il faut de + en + de billets pour acheter un même produit. De plus la fabrication des billets dérape souvent : On se retrouve alors avec de + en + de billets , lesquels ont de - en - de valeurs. Le résultat de tout ceci est que les prix s'envolent.

- 1460 : Fondation de la Bourse de commerce d'Anvers.

- 1462 : Création du premier "Monte di pieta" (crédit de pitié) à Pérouse. Cet organisme permet des prêts sur gages à intérêts réduits (ou nuls) pour les pauvres. Le "Monte di pieta" sera faussement traduit par "Mont de piété" en francais.

- 1474 : Création des premiers brevets à Venise.

- 1492 : Les Juifs sont chassés d'Espagne. Ils iront s'installer plus à l'est où ils développeront le commerce entre Venise et l'Empire Ottoman.

- 1494 : A Venise, Luca Paciolo del Borgo codifie la "comptabilité en partie double" dans son livre "Summa di aritmetica, geometrica, proportioni è proportionalita".

- 1515 : Le Concile de Latran V autorise les taux d'intérêts dans les prêts sur gages des "Monts de piété".

- 1509 - 1564 : Le théologien protestant Calvin cesse de considérer le prêt à intérêt comme un pêcher.

- 1531 - 1534 : Construction de la première Bourse de commerce permanente, dans un bâtiment fixe, à Anvers.

- 1535 : Premiers emprunts publics en France.

- 1536 : Début des escomptes (reventes de lettres de changes et de billets à ordre à des banques).

- 1540 : Ouverture de la première bourse de commerce française, à Lyon.

- 1545 : Dans sa "Lettre sur l’usure", Calvin justifie la légitimité de l’intérêt chez les Protestants.

- 1553 : Anvers prend la place de Bruges comme représentant de la Flandre à l'intérieur de la Hanse Teutonique.

- 1572 : En France, un édit réglemente le métier des "courratiers" (proto-courtiers).

- 1574 : Pendant la révolte des pays-bas contre les Espagnols, la ville de Leyde utilise des pièces en carton comme monnaie.

- 1587 : Premiers récipissés de dépôt endossables dans les banques à Venise (billets à ordre correspondant à l'argent en dépôt).

- 1592 : Début de la Bourse des valeurs à Anvers. La liste des cotes (cours des valeurs) y est imprimée.

- 1602 : La Compagnie néerlandaise des Indes orientales lève des fonds auprès des marchands . C'est la première grande société par actions hollandaise (société anonyme cotée en bourse).

- 1609 : Fondation de la Bourse d'échange et de dépôts d'Amsterdam. Les pièces déposées sont échangées contre des certificats de dépôts. Ceux-ci sont des billets au porteurs qui peuvent être considérés comme des proto-billets de banque temporaires. Les comptes courants permettent aussi des virements directs sur d'autres comptes. Cette banque permet également d'échanger les actions de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales
A Paris les changeurs sont remplacés par des banquiers.

- 1619 : Création de la banque de dépôt de Hambourg.

- 1618 - 1648 : "Guerre de 30 ans" qui ruine le commerce de la Hanse Teutonique. En 1630, celle-ci ne réunit plus que Lübeck, Brême et Hambourg.

- 1633 : En Angleterre, les certificats de dépôts peuvent servir comme monnaie. C'est un peu l'ancêtre des billets de banque en Europe.

- 1637 : Premiers Krash boursier (sur le cours des bulbes de tulipes). Premier "Mont de piété" en France.

- 1639 : Les "courratiers" deviennent des "agents de change".

- 1656, 1658 ou 1661 : La Riksbank, Banque de change et de dépôt de Stockholm, émet plus de lettres de change qu'elle ne possède de pièces métalliques en réserve. Ces "Certificats" / "Banco-sellers" / "papers dalers" ( > Voir ) sont les premiers vrais billets de banque (argent fiduciaire) en Europe. Cette banque est également une banque de prêts qui peut prêter plus d'argent qu'elle ne possède de fonds en réserve.

- 1669 : Fin de la Hanse Teutonique.

- 1664 - 1699 : En Angleterre, plusieurs lois sont votées qui rendent les lettres de change transférables.

- 1680 : Création de la première compagnie d'assurance en Angleterre.

- 1685 - 1719 : Dans la colonie de Nouvelle-France (Québec), le manque de pièces en metal pousse les autorités locales à utiliser des cartes à jouer comme monnaies (avec une "promesse de paiement" inscrite au verso, > Voir ). C'est le premier argent papier employé aux Amériques.

- 1688 : Début des cotations à Londres.

- 1694 : Fondation de la banque centrale d'Angleterre qui sert à préter de l'argent à l'état anglais. Premiers vrais billets de banque anglais ("running cash notes" / "Pounds Sterling").

- 1701 - 1711 : Utilisation des "Billets de Monoye" en France (billets avec intérét).

- 1709 : Début de la fabrication de monnaies fiduciaires locales en papier dans les 13 colonies anglaises aux Amériques : Les "colonial scrips" ( > Voir ), non-indexés sur l'or mais gagés sur les terres, et indépendants de la banque d'Angleterre.

- 1716 - 1720 : Système de Law en France (Essai d'instauration des 1ers vrais billets de banque en France, > Voir ).... qui se termine en krash boursier en 1721.

- 1727 : Premiers billets de banque écossais "Scotland Pounds".

- 1724 : Création de la Bourse de Paris.

- 1742 (ou 1659 ?) : Premiers chèques en Angleterre. Ce sont des billets à ordre sans intérês qu'on utilise comme des billets de banque.

- 1744 : création de la première véritable assurance-vie, en Ecosse, utilisant les calculs de probabilité..

- 1745 : Les billets de banque deviennent la monnaie officielle de la Suède.

- 1751 et 1763 : L'Angleterre interdit les "colonial scrips" dans ses colonies des Amériques (cela sera l'une des causes de la révolution américaine).

- 1762 : Création à Londres de la première compagnie d'assurance sur la vie.

- 1774 : Séparation, en France, de la Bourse des marchandise et de la Bourse des valeurs. Début de la criée des cours.

- 1776 : Adam Smith écrit la "Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations" et pose les bases d'une théorie du capitalisme libéral.

- 1778 : Création de la première Caisse d'épargne, à Hambourg, pour les simples particuliers..

- 1787 : Création de la "Compagnie royale d’assurances sur la vie" en France. Aux USA, il est décidé que c'est l'état qui pourra frapper la monnaie (article 1, section 8, § 5 de la constitution).

- 1789 - 1797 : Création des assignats ( > Voir ), en France, permettant d'acheter les biens nationalisés du clergé. Ils seront progressivement utilisés comme de véritables billets de banque.

- 1791 : La banque privée "Banque des Etats Unis" (First Bank of the United States) obtient le privilège d’émettre la monnaie des USA pendant 20 ans.

- 1792 : Création du Dollar et de la bourse de New York.

- 1797 : La Banque d'Angleterre décide de suspendre les paiements en espèces, par manque de réserves. C'est la première panique bancaire.

- 1800 : Fondation de la Banque centrale de France.

- 1801 : Fondation de la Bourse de Londres, qui détronera celle d'Amsterdam..

- 1816 : Sur la pression anglaise, les privilèges de la "Banque des Etats-Unis" sont reconduits (Second Bank of the United States).

- 1817 : L'Angleterre lance le début de la parité-or des monnaies (1 livre = 8 grammes d'or).

- 1818 : Création de la "Caisse d’Epargne et de prévoyance" à Paris.

- 1819 : Grande crise financière aux USA.

- 1821 : Instauration de l'étalon-or en Angleterre (les pièces sont convertibles en or).

- 1826 : Création des "mandats blancs" en France. Ce sont des précurseurs des chèques.

- 1830 : La "Banque des Etats Unis" est dissoute par le président Andrew Jackson.

- 1844 : Instauration de l'étalon-or strict en Angleterre (les billets sont convertibles en or).

- 1848 : La Banque centrale de France absorbe les autres banques départementales d'émission. Les billets de banque deviennent obligatoires pour les paiements (cours légal) sans être remboursables en or (cours forcés).
Création de la "Chicago Board of Trade", première bourse de commerce, pour la gestion des "contrats à terme".

-1862 : Création des "green backs" ( > Voir ) par le gouvernement des USA, billets de banque non indexés sur des richesses et indépendants des banques privées et de la banque de Londre.

- 1865 : Apparition des vrais chèques en France.
Aprés l'assassinat de Lincoln, les USA abandonnent les "green backs" nationaux. Le pouvoir de créer de la monnaie est transféré à nouveau à des banques privées.

- 1871 : Instauration d'un étalon-or strict en Allemagne.

- 1873 : Krash boursier à Vienne qui s'étend dans toute l'Europe et aux USA, provoquant la "grande Dépression" de 1873 à 1896.

- 1873 : Les USA imposent l'abandon de l'argent au profit de l'or seul comme étalon de valeur. Instauration d'un étalon-or strict en Belgique, Italie, Suisse, France et USA.

- 1880 : Création du premier système public d'assurance-retraite en Allemagne.

- 1881 : Création des mandats postaux en Angleterre.

- 1913 : Les USA fondent une nouvelle banque centrale, la "Federal Reserve Bank" (FED).

- 1922 : Aux ccords de Gênes, seuls la Livre et le Dollar restent réellement convertibles en or.

- 1926 : Il est désormais permis d'acheter des actions à crédit à Wall Street.

- 1929 - 1933 : Le crash boursier de New-York en 1929 s'étend au monde entier et déclanche la crise de 29-33, qui sape l'équilibre de l'étalon-or. Plusieurs villes dans le monde font des essais de monnaies franches locales ("monnaies fondantes" perdant de leur valeur au cours du temps) afin de relancer la consommation.

- 1944 - 1946 : Les accords de Bretton Woods instaurent l'étalon Dollar. Le Dollar restant lui-même la seule monnaie indexée sur l'or. Création du Fond Monétaire International.

- 1951 : Premières cartes bancaires de paiement, en carton.

- 1957 : Premières cartes bancaires de paiement en plastique.

- 1963 : Aux USA, l’Executive Order n° 11110 rend à l'état le pouvoir de créer la monnaie ("kennedy greenbacks", > Voir )... mais son application sera suspendue aprés l'assassinat du Président Kennedy la même année.

- 1971 : Les USA décident que le Dollar cesse d'être convertible en or, ce qui met fin aux accords de Bretton Woods.
Premières cartes bancaires à pistes magnétiques.

- 1972 : Création à Chicago de l"'International Monetary Market", filiale du "Chicago Mercantile Exchange", pour gérer les contrats à terme sur devises étrangères (produits dérivés sur devises).

- 1973 : Premier choc pétrolier, début de la "Crise du pétrole".
En france, il n'est plus permis à l'état d'emprunter à la Banque centrale (sans intéret). C'est à dire que l'état ne peut plus battre sa propre monnaie mais qu'il doit emprunter celle-ci aux banques privées (donc avec intéret).
Fondation de la bourse "Chicago Board Options Exchange" pour gèrer les contrats d’options sur actions (produits dérivés sur actions).

- 1974 : Invention de la carte à puce.

- 1976 : Les accords de la Jamaïque (ou de Kingston) officialisent le fait que la monnaie ne peut plus être étalonnée sur un poids de métal précieux.
Invention d'un système d’échange appelé "Community Exchange" (échange communautaire) dans la ville de Vancouver, au Canada, où la mesure des échanges est fondée sur le temps de travail et non sur l'argent.

- 1979 : 2ème choc pétrolier.

- 1982 : Le "Kansas City Board of Trade" crée les premiers contrats à terme sur indice boursier en Février, suivi en avril par l’"Index and Options Market", compartiment du "Chicago Mercantile Exchange". En Octobre, ouverture à Chicago d'un marché à terme des options négociables. Le marché des produits dérivés (produits à terme) devient ainsi officiel.

- 1983: La "Community Exchange" débouche sur le premier LETS (Local Exchange Trading System) dans l'ile de Vancouver au Canada : Le "Green Dollar" (qui n'est plus basé sur une unité de temps mais fonctionne comme une monnaie locale virtuelle pour le troc).

- 1985 : Premier LETS en Grande Bretagne.

- 1987 : Lundi noir.
Création des "Time Dollars" aux USA (billets permettant d'acheter du temps de travail)..
Création du "Marché des Options Négociables de Paris" en France pour gérer les produits dérivés.

-1988 : Création de la première "Banca del Tempo" (Banque du temps) en Italie, pour favoriser le libre échange des temps de travail..

- 1992 : Le Traité de Maastricht étend à toute l'Europe l'interdiction pour les pays d'emprunter sans intéret à leurs banques centrales. Seuls les emprunts avec intérets aux banques privées sont autorisés.

- 1994 : Création du premier LETS (Local Exchange Trading System) / SEL (Système d'Echange Local) en France

- 1995 : Création de l'Organisation Mondiale du Commerce.

- 1997 : Crise asiatique.

- 1998 : Fondation de la Banque centrale européenne.

- 2000 : Eclatement de la "Bulle financière Internet".

- 2008 : Scandale des "subprimes". Crise économique.

- le 30 juin 2009 le FMI émet des bons, créant ainsi une monnaie échappant au contrôle des gouvernements. Ces bons, libellés en droits de tirages spéciaux (nommés DTS) ont étés achetés par les pays du BRIC. La Chine en acquérant pour 50 milliards de dollars et les autres pour 10 milliards chacun. Les DTS sont une forme de monnaie internationale qui remplacent dorénavant le dollar américain. Ils n'ont pour le moment étés utilisés que comme unité de compte. C'est le début de la fin du dollar.
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 15/11/2014 00:42:01
Citation:
Le livre Les Secrets de la Réserve Fédérale décrit, quant à lui, plus le système de banques privées ou d'actionnaires privés et montre surtout le rôle décisif de cette maffia bancaire dans toutes les grandes guerres du XXe siècle, et tout laisse présumer, après lecture du livre, que ces élites banquières financent et corrompent les 2 camps lors d'une guerre (je dirais plus : des bénéfices, qu'une "guerre" ^^).
Il cite des coupables comme : Banque Lazard, Kuhn, Loeb & Co, J.P. Morgan & Co, Goldman Sachs, Lehman Brothers, Israël Sieff, Paul Warburg, la famille Rockefeller, et bien sûr : NM Rothschild & Sons.

Selon lui, ces banques et intérêts privés contrôlent la vie politique et économique des États-Unis depuis 1913.
On peut aussi complémenter ces recherches en lisant le bouquin Le Complot de la Réserve Fédérale, d'Antony Sutton


Oui. Il répond à la question : qui sont les actionnaires de la FED ?
Tu pourras aussi lire ceci que j'avais publié il y a quelques années sur l'analyse scientifique de 1% qui dirigent la planète : http://journal-audible.org/quand-la-science-decouvre-les-1-qui-dirigent-lec…
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
pokemon
Membre 7 étoiles
Membre 7 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 20 Avr 2013
Messages: 342
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 15/11/2014 10:32:42
ase a écrit:
Un très bon livre (souvent oublié de nos chers concitoyens) avait été écrit par Benjamin Barber, Djihad versus MacWord : mondialisation et intégrisme contre la démocratie en 2001.

C'est sûr aujourd'hui chacun dans le monde est devant le même choix
l'état islamique ou les états-unis c'est ça la vision de la fin du monde
car force est de constater malgré l'idéologie dominante que G.W.Bush avait bien eu raison dans son intuition concernant les fondements du terrorisme en Irak..
Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.

MessagePosté le: 15/11/2014 14:07:08
Salut,

ase a écrit:
Oui. Il répond à la question : qui sont les actionnaires de la FED ?

Oui, et c'est important.

ase a écrit:
Tu pourras aussi lire ceci que j'avais publié il y a quelques années sur l'analyse scientifique de 1% qui dirigent la planète : http://journal-audible.org/quand-la-science-decouvre-les-1-qui-dirigent-lec…

Merci.
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace
Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 16/11/2014 08:50:05
Ok et qui sont ces actionnaires selon lui car c'est censé être un secret.
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Animateur

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.

MessagePosté le: 16/11/2014 14:47:30
ase a écrit:
Ok et qui sont ces actionnaires selon lui car c'est censé être un secret.

Tout-à-fait, et d'ailleurs, aucun noms d'actionnaires ne figurent encore sur le site de la Réserve Fédérale.
C'est un secret gardé depuis plus de 100 ans, maintenant.

Cependant, R.E. McMaster, éditeur du bulletin The Reaper, demanda à ses contacts bancaires suisses qu'elles sont les personnes qui possèdent la Réserve Fédérale, et leurs réponses furent :
  1. Banques Rothschild de Londres et de Berlin ;
  2. Banque des Frères Lazard de Paris ;
  3. Banques d’Israel Moses Sieff d’Italie ;
  4. Banque Warburg de Hambourg et d’Amsterdam ;
  5. Banque des Frères Lehman de New York ;
  6. Banque Kuhn Loeb de New York ;
  7. Banque Chase Manhattan de New York ;
  8. Banque Goldman Sachs de New York.

http://www.apfn.org/Mind_Control/money/owns_fed.htm


Selon Eustace Mullins, sur base de ses recherches, ces actionnaires sont :

  1. Les Rothschild ;
  2. Les Frères Lazard (Eugene Mayer) ;
  3. Israel Sieff ;
  4. La Compagnie Kuhn Loeb ;
  5. La Compagnie Warburg ;
  6. Les Frères Lehman ;
  7. Goldman Sachs ;
  8. La Famille Rockefeller ;
  9. Les Intérêts de J. P. Morgan.


Il y a également des schémas qui n'ont pas été intégrés dans son livre et qui pourrait répondre à ta question :

Le tableau n°1 ci-dessous révèle le lien linéaire entre les Rothschild, la Banque d’Angleterre et les maisons bancaires londoniennes qui contrôlent, en fin de compte, les banques de la Réserve Fédérale par l’intermédiaire de leurs participations dans le capital de ces banques et leurs filiales new-yorkaises.
Les deux principales banques représentant Rothschild à New York, J.P. Morgan Co. et Kuhn, Loeb & Co., sont les groupes financiers qui ont organisé la conférence de Jekyll Island, au cours de laquelle la Loi de Réserve Fédérale fut élaborée.
Elles ont dirigé la campagne victorieuse qui a suivi afin d’obtenir que le Congrès des États-Unis vote de ce projet de loi et elles ont pris une participation de contrôle, en 1914, dans la Banque de la Réserve Fédérale de New York.
Les principaux dirigeants de ces sociétés furent nommés au Conseil des Gouverneurs de la Réserve Fédérale et au Comité Consultatif Fédéral, en 1914.

Tableau N°1


Le tableau n°2 montre les directoires croisés des banques, tels qu’ils furent révélés par le passé des officiels sélectionnés, en 1914, pour être les premiers membres du Comité Consultatif Fédéral.
Les principaux [membres] étaient les mêmes banquiers qui avaient été présents ou étaient représentés à la Conférence de Jekyll Island en 1910 et pendant la campagne en vue d’obtenir du Congrès qu’il vote la Loi de Réserve Fédérale en 1913.
Ces officiels représentaient les plus gros actionnaires des banques new-yorkaises, lesquels achetèrent la majorité des actions de la Banque de la Réserve Fédérale de New York. Y figuraient également les principales banques de correspondance des banques situées dans les autres districts de la Réserve fédérale qui, à leur tour, sélectionnèrent leurs officiels pour les représenter au Comité Consultatif Fédéral.

Tableau N°2


L’organigramme de la J. Henry Schroder Banking Company couvre toute l’histoire du XXème siècle, embrassant la totalité du programme qui approvisionna l’Allemagne de 1915 à 1918 [le Comité de Secours en Belgique] et dissuada l’Allemagne de rechercher la paix en 1916.
Cette banque finança Hitler et rendit possible la Deuxième Guerre Mondiale ; elle soutint la campagne présidentielle de Herbert Hoover ; et, sous l’Administration Reagan, deux des directeurs exécutifs les plus importants de sa filiale Bechtel Corporation exercent respectivement les fonctions de Secrétaire à la Défense [George Schultz] et de Secrétaire d’Etat [Caspar Weinberger].


Le patron de la banque d’Angleterre, entre 1973 et 1983, Sir Gordon Richardson, gouverneur de la Banque d’Angleterre (contrôlée par la Maison Rothschild), était le président de J. Henry Schroder of New York et de Schroder Banking Corporation de New York , ainsi que de la banque Lloyd’s de Londres et de Rolls Royce .
Il entretient une résidence à Sutton Place à New York et, en tant que chef de la London Connexion , on peut dire qu’il est le banquier le plus influent du monde.

Tableau N°3


L’organigramme Peabody-Morgan met en lumière la connexion londonienne de ces groupes bancaires de premier plan, dont les sièges sont à Londres depuis l’origine.
La fortune de Peabody a permis de créer un Fonds Educatif en 1865, qui fut par la suite absorbé par John D. Rockefeller dans le Conseil Éducatif Général, 191 qui fut à son tour absorbé par la Fondation Rockefeller en 1960.

Tableau N°4


Le tableau n°5 "David Rockefeller" montre le lien entre la Banque de la Réserve Fédérale de New York , la Standard Oil of Indiana, General Motors et Allied Chemical Corporation (la famille d’Eugène Meyer), et Equitable Life (J.P. Morgan).

Tableau N°5


Le tableau n°6 montre l’entrelacement entre la Banque de la Réserve Fédérale de New York , J . Henry Schroder Banking Corp., J . Henry Schroder Trust Co., Rockefeller Center Inc., Equitable Life Assurance Society (J.P. Morgan), et la Banque de Réserve Fédérale de Boston.

Tableau N°6


Ce tableau montre l’entrelacement de la Banque de la Réserve Fédérale de New York avec Citibank , Guaranty Bank and Trust Co . (J.P. Morgan), J . P . Morgan Co ., Morgan Guaranty Trust Co ., Alex Brown & Sons (Brown Brothers Harriman), Kuhn Loeb & Co ., Los Angeles & Salt Lake RR (contrôlée par Kuhn Loeb & Co . ) et Westinghouse (contrôlée également par Kuhn Loeb & Co .).

Tableau N°7


Le tableau n°8 montre le lien entre la Banque de la Réserve Fédérale de New York , Brown Brothers Harriman , Sun Life Assurance Co . (N.M. Rothschild & Sons) et la Fondation Rockefeller.

Tableau N°8


Ce Tableau montre l’entrelacement entre la Banque de la Réserve Fédérale de New York et J . P . Morgan Co ., Morgan Guaranty Trust Co . et les filiales de Rothschild, la Banque Royale du Canada , Sun Life Assurance Co . of Canada , Sun Alliance et le London Assurance Group .

Tableau N°9

Les sources de ces tableaux proviennent du livres et des travaux d'Eustace Meullins.

J'espère t'avoir répondu. Wink
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace
Répondre en citant
Revenir en haut
Azadkehr
Membre 8 étoiles
Membre 8 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 29 Nov 2013
Messages: 398
Sexe: Masculin
Localisation: Rhône/Alpes

MessagePosté le: 16/11/2014 16:09:10
@Supernova :
L'analyse et révélations sont bonnes , mais quelle est la finalité de tout cela ? car , si de nouveau on dissèque toutes ces institutions, toutes mènent à une auto-destruction , à couper la branche sur laquelle elles sont assises ! mais si tout ceci a un but , quelle est l'instance supérieur qui la dirige , la manipule ? mais peut-être y a-t-il une autre explication ? la dégénérescence programmée de toute organisation qui comporte un vers dès le départ ? mais même là , pour qu'il y ait un vers , il faut qu'il y est au moins une mouche alors ?
Qui va donc profiter de tout cela si la terre et l'humanité courent à leur perte ? le profit immédiat ? l'hégémonie immédiate ? le pouvoir immédiat ? mais cette concentration de bêtises peut-elle être uniquement humaine ?
L'homme , en définitive , n'est il pas programmé pour vivre toutes ces expériences avant de disparaître ?mais pour cela , il faudra une conscience générale où l'humanité ne formerait qu'une seule âme !
Que peut-on retenir de la 1ère guerre mondiale ? un nouvel ordre mondial ? NON ! mais la destruction de l'empire austro-hongrois et la disparition totale d'un peuple de l'empire ottoman ! en dehors de ça ? 50 000 de morts ? et de gros paquets de fric pour certains ....
_________________
Nous avons perdu cette capacité de voir l'invisible dans le visible .
Memento mori .


Dernière édition par Azadkehr le 16/11/2014 18:05:21; édité 1 fois
Répondre en citant
Revenir en haut
glevesque
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2005
Messages: 4 431
Sexe: Masculin
Localisation: Longueuil

MessagePosté le: 16/11/2014 18:04:39
La réponse : Le pouvoir transmissible par dynastie tout simplement, le pouvoir corrompt et rend fous d'une génération à l'autre ! Et là, tous ses fous rendu transnationale sans nation ni point d'attache, n'ont qu'une seule idée en tête, la conquête du dernier royaume, celui de la terre entière via l'économie et les banques centrale coopérant entre elle pour démolir le tissus et la cohésion sociale des nations via l'endettement.... Un rêve impossible à réaliser par la force et l'exploitation à outrance mais dont seuls les fous pris dans leur Ego fermer sur eux-même et leur groupe peuvent le rêver....

Voir ma signature plus bas....
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est mieux.
Les panoramiques martiens
Évolution de la Conscience Spirituelle
INDEX DES VIDÉOS
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 20/01/2017 00:22:42
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Coin Café -> Sujets populaires Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com