NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
La matière noire.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Astronomie
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Supernova
Membre 15 étoiles
Membre 15 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 24/07/2014 19:05:02
La matière noire.

En astrophysique, la matière noire (ou matière sombre) désigne une catégorie de matière hypothétique jusqu'à présent non détectée,
invoquée pour rendre compte d'observations, notamment les estimations de masse des galaxies, des amas de galaxies et les propriétés des fluctuations du fond cosmologique.
Différentes hypothèses sont émises et explorées sur la composition de cette hypothétique matière noire :
gaz moléculaire, étoiles mortes, naines brunes en grand nombre, trous noirs, etc.
Cependant, les estimations de la densité de l'univers et l'estimation de sa densité sous forme d'atomes, la matière baryonique donc,
impliquent plutôt une nature non-baryonique, et donc encore inconnue, encore que l'on suppose fortement des particules,
peut-être des super-partenaires tels que le neutralino.
Ces particules exotiques sont regroupées sous le nom générique de WIMP, acronyme de l'anglais Weakly interacting massive particles
(particules massives à interaction faible),
La matière noire aurait pourtant une abondance au moins cinq fois plus importante que la matière baryonique,
pour constituer environ 24% de la densité d'énergie totale de l'Univers observable,
selon les modèles de formation et d'évolution des galaxies, ainsi que les modèles cosmologiques.




Les vides cosmiques contiendraient bien de la matière noire
Les campagnes d’observation de la répartition des galaxies en 3D, en particulier le célèbre Sloan Digital Sky Survey, nous ont montré que les superamas de galaxies se rassemblaient en filaments laissant des régions larges de plusieurs dizaines de millions d’années-lumière presque vides de galaxies. On vient de détecter la présence de la matière noire dans ces vides.

La théorie de l’inflation permet de comprendre comment sont nées et sont réparties à grande échelle les galaxies.
L’inflaton, l’hypothétique champ scalaire qui aurait déclenché une phase d’expansion accélérée très importante 10-37 secondes après l’hypothétique temps zéro de l’univers selon les mesures de Bicep2, devait être soumis à cette époque à des fluctuations quantiques.
Elles auraient engendré des fluctuations de densité dans la matière nouvellement créée à la fin de l’inflation par l’inflaton lui-même.
Déjà dominante, la matière noire se serait ensuite effondrée gravitationnellement, entraînant à son tour l’effondrement de la matière normale après la recombinaison, 380.000 après le Big Bang.


Ces fluctuations de densité vont former les premières étoiles et les premières galaxies.
Au fil du temps, ces galaxies vont se rassembler en amas puis en superamas de galaxies.
Il va donc se former progressivement ce qu’on appelle les grandes structures de l’univers dans le cadre du modèle de la matière noire froide (CDM pour cold dark matter en anglais).
Ces grandes structures ont été observées par des programmes de cartographie de la répartition des galaxies dans le cosmos observable.
Le plus célèbre étant le Sloan Digital Sky Survey (SDSS).
On arrive à reproduire leur formation à l’aide de simulations numériques.
Si les premiers stades de l’effondrement de la matière noire et de la matière baryonique peuvent se décrire analytiquement, parce qu’on reste dans des régimes que peuvent décrire des équations différentielles linéaires, ce n’est plus le cas au bout d’un moment.
Comme cela arrive souvent avec des équations non linéaires, il faut alors avoir recours aux ordinateurs.

Grandes structures de l'univers

Les grandes structures que l’on voit apparaître dans les modèles numériques ressemblent beaucoup à celles que l’on observe, à savoir des superamas de galaxies qui se rassemblent pour former un réseau de filaments entourant des zones presque vides de galaxies.
À l’échelle de cubes de quelques centaines de millions d’années-lumière de côté, l’univers observable apparaît inhomogène, mais ce n’est plus le cas à des échelles supérieures, ce qui permet de considérer les contrastes de densité comme négligeables et permet de décrire le cosmos à l’aide des modèles homogènes et isotropes simples de la relativité générale.

Les vides cosmiques, des lentilles gravitationnelles concaves
Deux astronomes de l’université de Pennsylvanie, le professeur Bhuvnesh Jain et son doctorant Joseph Clampitt, ont entrepris de vérifier l’existence de la matière noire dans ces vides cosmiques.
La tâche n’avait rien d’évident, puisque ces vides contiennent peu de galaxies, ce qui rend à priori difficile l’évaluation de la masse qu’ils contiennent par effet de lentille gravitationnelle faible.
Toutefois, parce que ces vides sont moins denses que les filaments, ils se comportent comme des distributions de masses négatives.
Alors que les distributions de galaxies dans les filaments se comportent comme des lentilles convexes courbant les rayons lumineux d’autant plus qu’elles sont massives, les vides se comportent comme des lentilles concaves.

Bien que l’effet soit faible et noyé dans un bruit de fond généré par l’atmosphère de la Terre et les imperfections des instruments d’observation, cette caractéristique permet à un algorithme approprié de faire émerger l’information recherchée à partir des observations archivées concernant près de 40 millions de galaxies.

Comme ils l’ont annoncé dans un article publié sur arxiv, les deux chercheurs sont bel et bien parvenus à observer et mesurer la présence de la matière dans les grands vides. La densité y est moitié moindre environ que la densité moyenne de l’univers observable.

Cela représente un déficit de presque un million de milliards de masses solaires.
Personne ne pensait que cette mesure serait réalisable avec le volume de données collectées par le SDSS avant que les deux astronomes n’aient eu une idée ingénieuse pour traiter correctement celles déjà disponibles.
Il n’y a finalement pas eu besoin d’attendre les résultats de futures campagnes d’observation.
Les cosmologistes peuvent donc déjà utiliser les estimations sur les masses des vides cosmiques pour mieux contraindre et comprendre la formation des galaxies et des grandes structures.

Futura-Science.
                   
          
 
▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬

 
 

_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace


Dernière édition par Supernova le 24/07/2014 20:29:48; édité 2 fois
Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/07/2014 19:05:02
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Madarion-2
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 1 410
Sexe: Masculin
Localisation: Sud France
Point(s): 109
Moyenne de points: 0,08

MessagePosté le: 24/07/2014 19:53:52
ça commence a être un peut compliqué.

Pour le moment je comprend l'astronomie, mais là ça ressemble à ceux que les umites affirment ?


Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Membre 15 étoiles
Membre 15 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 24/07/2014 20:07:38
Madarion-2 a écrit:
ça commence a être un peut compliqué.

Pour le moment je comprend l'astronomie, mais là ça ressemble à ceux que les umites affirment ?


Je ne connais pas les umites, qui sont-ils ?
Perso, j'ai posté ces information parce que la matière noire, la cosmologie me passionne et je les trouvaient instructif.
C'est vrai que la partie sur les photons noirs est compliqué, je vais la supprimer si c'est trop compliqué.
Je l'ai relu et j'ai effectivement du mal à comprendre, et ce n'est pas le but qu'une petite partie sache se que ce sujet traite.
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace


Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Membre 15 étoiles
Membre 15 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 24/07/2014 20:27:09
Le sujet à été réédité Madarion, n'hésite pas à me le signaler une seconde fois si ça n'est toujours pas assez compréhensible.
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace


Répondre en citant
Revenir en haut
davidgag
Membre 10 étoiles
Membre 10 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 23 Mar 2007
Messages: 478
Sexe: Masculin
Point(s): 6
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: 24/07/2014 20:45:25
Je le met ici , ce n'est pas de la matiere noire mais une couleur noire qui absorbe 99,96% de lumière !

Surrey Nanosystems travaille actuellement à améliorer le rendu : elle indique avoir créé le « noir le plus noir du monde », grâce à la nanotechnologie. Le matériau en question, appelé Vantablack, est composé de nanotubes de carbone dans lesquels la lumière se reflète et est au final absorbée. D’après la société britannique, cette couleur absorbe 99,96% du spectre, on s’approche donc énormément du 100%, en tout cas beaucoup plus qu’avec ce que nous avons aujourd’hui.

Et selon eux, regarder un objet de cette couleur est très singulier : on a l’impression qu’il n’y a rien, qu’il s’agit d’un trou. Le matériau efface ainsi tout relief sur un objet, et l’œil humain a l’impression de regarder dans le vide. D’après le chef du projet lui-même, le rendu est « très étrange ».

Ce type de couleur s’utilise principalement pour les télescopes par exemple, qui ont besoin pour leur bon fonctionnement d’une absence totale de couleur reflétée. D’ailleurs, la NASA avait également développé une couleur similaire, mais absorbant « seulement » 99,5% du spectre.

source

Razz
_________________


Répondre en citant
Revenir en haut
Madarion-2
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 1 410
Sexe: Masculin
Localisation: Sud France
Point(s): 109
Moyenne de points: 0,08

MessagePosté le: 25/07/2014 08:02:05


les Ummites sont des I.T. qui sont originaire d'Espagne.
Depuis les années soixante ils ont contactés bon nombre de personnes importantes.



voici un extrait de leur explication de l'univers :

http://[url=http://www.syti.net/Ummo.html

Citation:
IBOZOO-UU Constituant fondamental de la matière, qui régit les notions d'espace et de temps. L'IBOZOO-UU est défini comme une unité élémentaire d'information holographique, ou "d'énergie informationnelle"...



WAAM, l'univers, et U-WAAM, son univers gémellaire associé

- Matière et anti-matière sont présentes dans les 2 univers.

- C'est l'existence d'un WAAM jumeau qui est à l'origine de "l'énigme de la masse manquante de l'univers".

- Chaque WAAM se caractérise par une vitesse de la lumière (ou vitesse d'un quantum d'énergie) qui lui est propre.

- Il existe de nombreuses autres paires d'univers semblables au notre.

- Si la masse de l'univers est inférieure à la masse critique, son expansion est suivie par une contraction (big crunch) qui génére à son tour une nouvelle expansion. Si sa masse est supérieure (comme pour notre univers semble-t-il), son expansion est illimitée mais débouche sur un univers stable d'où la vie est appelée à disparaitre.

- Les univers interagissent les uns avec les autres. Ce sont ces interactions qui sont à l'origine des irrégularités, des fluctuations de la répartition de la matière de l'univers, condition nécessaire pour la formation des galaxies et donc l'apparition de la vie.

- Ces interactions entre les univers provoquent des vagues, des plissements de l'espace-temps qui peuvent être exploités pour les voyages interstellaires.



WAAM-WAAM: L'Univers des univers. Faisceau ou ensemble des univers existants, il s'agit du niveau d'organisation situé "au-dessus" de ce que les Ummites appellent "l'univers", et qui n'est que l'un des univers de l'Univers.

- L'Univers est multidimentionel (au moins 10 dimensions, peut-être beaucoup plus)

- Le WAAM-WAAM contient de nombreux univers, mais deux sont particuliers et inaccessibles par un voyage spatial: le WAAM-B et le WAAM-BB. (voir plus loin...)

- Il ne s'agit pas d'une multitude d'univers parallèles, mais plutôt d'univers aux propriétés physiques différentes, ces propriétés étant liées étroitement aux orientations des multiples vecteurs des IBOZOO UU.
...


Dernière édition par Madarion-2 le 25/07/2014 14:28:09; édité 2 fois
Répondre en citant
Revenir en haut
Supernova
Membre 15 étoiles
Membre 15 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Sep 2013
Messages: 929
Sexe: Masculin
Localisation: Parmi les étoiles.
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 25/07/2014 13:03:27
Madarion-2 a écrit:


les Ummites sont des I.T. qui sont originaire d'Espagne.
Depuis les années soixante ils ont contactés bon nombre de personnes importantes.



voici un extrait de leur explication de l'univers :

http://www.syti.net/Ummo.html

[quote">IBOZOO-UU Constituant fondamental de la matière, qui régit les notions d'espace et de temps. L'IBOZOO-UU est défini comme une unité élémentaire d'information holographique, ou "d'énergie informationnelle"...



WAAM, l'univers, et U-WAAM, son univers gémellaire associé

- Matière et anti-matière sont présentes dans les 2 univers.

- C'est l'existence d'un WAAM jumeau qui est à l'origine de "l'énigme de la masse manquante de l'univers".

- Chaque WAAM se caractérise par une vitesse de la lumière (ou vitesse d'un quantum d'énergie) qui lui est propre.

- Il existe de nombreuses autres paires d'univers semblables au notre.

- Si la masse de l'univers est inférieure à la masse critique, son expansion est suivie par une contraction (big crunch) qui génére à son tour une nouvelle expansion. Si sa masse est supérieure (comme pour notre univers semble-t-il), son expansion est illimitée mais débouche sur un univers stable d'où la vie est appelée à disparaitre.

- Les univers interagissent les uns avec les autres. Ce sont ces interactions qui sont à l'origine des irrégularités, des fluctuations de la répartition de la matière de l'univers, condition nécessaire pour la formation des galaxies et donc l'apparition de la vie.

- Ces interactions entre les univers provoquent des vagues, des plissements de l'espace-temps qui peuvent être exploités pour les voyages interstellaires.



WAAM-WAAM: L'Univers des univers. Faisceau ou ensemble des univers existants, il s'agit du niveau d'organisation situé "au-dessus" de ce que les Ummites appellent "l'univers", et qui n'est que l'un des univers de l'Univers.

- L'Univers est multidimentionel (au moins 10 dimensions, peut-être beaucoup plus)

- Le WAAM-WAAM contient de nombreux univers, mais deux sont particuliers et inaccessibles par un voyage spatial: le WAAM-B et le WAAM-BB. (voir plus loin...)

- Il ne s'agit pas d'une multitude d'univers parallèles, mais plutôt d'univers aux propriétés physiques différentes, ces propriétés étant liées étroitement aux orientations des multiples vecteurs des IBOZOO UU.
...
Je n'avais pas idée de leurs existences, je te remercie.
_________________
« L'Astronomie considérée dans son ensemble, est le plus beau monument de l'esprit humain, le titre le plus noble de son intelligence. » Pierre-Simon de Laplace


Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 23/10/2017 16:04:51
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Astronomie Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com