NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
Principes classiques de la physique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 12/05/2014 04:09:59
Rappelons que les théories physiques sont dites classiques si les 4 principes qui suivent leurs sont applicables :
1/ Le principe de localité qui stipule que les systèmes physiques possèdent toujours une position définie dans l’espace et dans le temps.
2/ Le principe de séparabilité qui stipule que des systèmes physiques indépendants sont séparés spatialement.
3/ Le principe d’action locale selon lequel aucune interaction entre deux objets ne peut être transmise à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière.
4/ Le principe d’individualité selon lequel deux systèmes physiques se distinguent l’un de l’autre à un instant donné au moins par leur position.


La théorie classique des particules, la théorie classique des champs, ainsi que la théorie de la relativité respectent ces principes. 
Il en est autrement de la physique quantique pour laquelle les paramètres d’un système peuvent ne pas être indépendants les uns des autres. La valeur précise des paramètres physiques tels que la position ou la vitesse n’est pas déterminée tant qu'elle n’est pas mesurée, seul compte la distribution statistique de ces valeurs, parfaitement déterminée à tout instant t. 
Pour rappel, le théorème d’Heisenberg démontré en 1927 donne une inégalité relative à chaque couple d’opérateurs ne commutant pas. Les mesures répétées de ces paramètres donneront des résultats différents pour chaque mesure. Chaque distribution des valeurs est caractérisée par un écart-type, un pour la position et un pour l’impulsion, dont la relation est définie par le théorème d’Heisenberg. 


A cela s’ajoute des phénomènes de superposition d’états quantiques et d’intrication qui donneront naissance à toute une série d’interprétations de la physique concernant le réalisme local et le réalisme macroscopique.
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 12/05/2014 04:09:59
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Madarion-2
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 1 288
Sexe: Masculin
Localisation: Sud France

MessagePosté le: 12/05/2014 08:39:39
donc quatre verrous psychologique ?
Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 02/06/2014 05:36:23
J'en avais parlé en janvier 2013, je re-poste cela puisque Science&Vie en parle enfin :

Un lien entre intrication quantique et trous de ver ? ^^

La plupart des phénomènes physiques vérifient le principe de localité qui découle de la relativité restreinte, c’est-à-dire qu’aucun signal ne se propage plus vite que la lumière. L’intrication quantique et les trous de ver semblent violer ce principe. En apparence seulement, car ni l'intrication quantique ni les trous de ver ne permettent d’échanger une information. Dans le cas de l’intrication, on ne choisit pas l’état que prennent les particules lors de la mesure. Quant aux trous de ver, les physiciens John Wheeler et Robert Fuller ont montré que les trous de ver de type ER sont si instables qu’ils s’effrondreraient sur eux-mêmes avant que la lumière ne puisse les traverser.
En juin 2013, Juan Maldacena, de l’Institut d’études avancées de Princeton, aux États-Unis, et Leonard Susskind, de l’Université de Stanford en Californie, ont suggéré l'existence d'un lien entre l’intrication du paradoxe EPR et le pont Einstein-Rosen. Ils résument cette idée par l’égalité ER = EPR. Ils ont supposé que si deux trous noirs sont intriqués quantiquement, il se forme un pont ER non traversable qui relie l’intérieur des deux trous noirs. Ils vont plus loin et suggèrent qu’à toute intrication est associée un type particulier de trou de ver, de type pont ER non traversable. Er selon eux, d’autres types de systèmes quantiques intriqués pourraient produire des ponts ER.
Kristan Jensen, de l’Université de Victoria au Canada, et Andreas Karch, de l’Université de Washington, à Seattle aux États-Unis, ont étudié le cas de deux particules fondamentales – une paire quark-antiquark – qui s’éloignent rapidement l’une de l’autre dans un espace à trois dimensions. Les particules sont intriquées par un lien qui, dans un espace à quatre dimensions, s’interprète comme un trou de ver. Julian Sonner, de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT), aux États-Unis, est arrivé à la même conclusion. Pour étudier ce scénario, les trois physiciens ont utilisé le principe holographique, un outil développé par J. Maldacena qui permet d’établir des équivalences entre des problèmes formulés dans des espaces ayant des nombres de dimensions différents. Par exemple, comme pour un hologramme optique, l’information contenue dans un support à deux dimensions permet de décrire un objet à trois dimensions. Avec ces outils, les physiciens ont montré que l’intrication dans l’espace à trois dimensions serait équivalente à un trou de ver dans un espace à quatre dimensions.

http://www.pourlascience.fr/ewb_pages/a/actu-un-lien-entre-intrication-quan…

Cool horizons for entangled black holes par Juan Maldacena et Leonard Susskind ^^
http://arxiv.org/abs/1306.0533

Wormholes and Entanglement States par Juan Maldacena ^^
http://www.youtube.com/watch?v=OH3rC65wuDg

Black Holes and the Structure of Spacetime par Juan Maldacena ^^
http://www.youtube.com/watch?v=dsfsCnvVG1U

"General relativity contains solutions in which two distant black holes are connected through the interior via a wormhole, or Einstein-Rosen bridge. These solutions can be interpreted as maximally entangled states of two black holes that form a complex EPR pair. We suggest that similar bridges might be present for more general entangled states. In the case of entangled black holes one can formulate versions of the AMPS(S) paradoxes and resolve them. This suggests possible resolutions of the firewall paradoxes for more general situations." (Juan Maldacena, Leonard Susskind)

En conclusion de l'article :
"We claim that any pair of entangled black holes will be connected by some kind of
Einstein-Rosen bridge. The Einstein-Rosen bridge is a manifestation of entanglement. We further suggest that the connection is more general than just black holes, although in most cases the bridge may not have a smooth geometric interpretation. The general principle relating Einstein-Rosen bridge and entanglement we summarized by the relation ER = EPR
Black holes created by collapse are usually considered to be one-sided. But as a normal one-sided black hole evaporates it e ffectively becomes two-sided at the Page time when it has become maximally entangled with the outgoing radiation. By the ER=EPR principle it is connected to the outgoing radiation by a complex Einstein-Rosen bridge with many outlets. The outlets connect the bridge to the black hole, and to the radiation quanta. An observer called Alice can collect the radiation and run it through a quantum computer. The output will be a second black hole maximally entangled with the first, and therefore connected to it by a smooth Einstein-Rosen bridge." (Juan Maldacena, Leonard Susskind)
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.
Répondre en citant
Revenir en haut
glevesque
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 07 Avr 2005
Messages: 4 431
Sexe: Masculin
Localisation: Longueuil

MessagePosté le: 02/06/2014 13:54:00
Salut Ase

Très intéressant effectivement !

Merci pour l'info.

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est mieux.
Les panoramiques martiens
Évolution de la Conscience Spirituelle
INDEX DES VIDÉOS
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Madarion-2
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Jan 2012
Messages: 1 288
Sexe: Masculin
Localisation: Sud France

MessagePosté le: 02/06/2014 16:00:53
Citation:
La plupart des phénomènes physiques vérifient le principe de localité qui découle de la relativité restreinte, c’est-à-dire qu’aucun signal ne se propage plus vite que la lumière. L’intrication quantique et les trous de ver semblent violer ce principe.


Einstein avait une conscience poussé, mais il n'avais pas la conscience absolue.
Ses observations était locales, et il est certain que dans l'assemble de l'univers certaines valeurs qui sont ici fixes pourraient changer.
Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 29/05/2017 16:14:28
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com