NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
Canada : 90% des scientifiques fédéraux se disent muselés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> N.O.M
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eusebius
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Nov 2007
Messages: 1 192
Sexe: Masculin
Localisation: Loin de la ville !!

MessagePosté le: 24/10/2013 12:37:49
Citation:
Près de 25 pour cent des scientifiques à l’emploi du gouvernement fédéral affirment qu’on leur a demandé d’omettre de l’information ou de la modifier pour des raisons qui n’ont rien à voir avec la science, révèle un sondage réalisé pour l’Institut de la fonction publique du Canada.

Et la très grande majorité des scientifiques, soit 90 pour cent, ne se sentent pas libres de parler de leurs travaux aux médias, ont-ils confié en répondant au coup de sonde mené par la firme Environics en juin dernier.

censure2

Ces données ont été révélées lundi par le syndicat qui représente le plus grand nombre de scientifiques au Canada employés par le gouvernement fédéral.

Quelques cas de scientifiques qui se disaient muselés par le gouvernement avaient déjà été rapportés. Mais le syndicat disait vouloir connaître l’ampleur du phénomène.

Les constats s’accumulent dans le rapport et montrent l’inquiétude des employés qui ont répondu au questionnaire.

La plupart (86 pour cent) croient que si leur ministère prenait une décision susceptible de nuire à la santé ou à l’environnement, et qu’ils décidaient de la dénoncer ou d’en parler ouvertement, ils feraient face à des représailles ou à de la censure.

Le rapport, intitulé «Coup de froid sur la science publique», a été commandé après plusieurs incidents lors desquels des scientifiques ont rapporté avoir été bâillonnés, avance le syndicat.

«Les scientifiques fédéraux vivent dans un climat de peur», a déclaré le président de l’Institut de la fonction publique du Canada, Gary Corbett.

Environ 37 pour cent d’entre eux affirment aussi qu’on les a empêchés de répondre à des questions du public et des médias au cours des cinq dernières années.

Pour eux, cela signifie que le public ne sait pas réellement ce qui se passe, ce qui est décidé et pourquoi.

«La science est écartée du processus décisionnel», a commenté pour sa part Peter Bleyer, chef des communications et politiques à l’Institut.

Et la peur de représailles serait bien présente, rapportent les employés fédéraux.

«La haute direction s’attend à ce que les fonctionnaires se fassent accroire qu’ils sont là pour donner sans crainte de bons conseils aux décideurs. En réalité, exprimer la moindre réserve à propos d’un plan d’action déjà choisi peut se retourner brutalement contre vous», a rapporté un répondant au sondage.

Les gens de la science sondés ne peuvent mettre le doigt sur le moment précis où les choses ont changé. Mais ils disent que la situation dénoncée a récemment empiré, ou ils relient les changements à la mise en place des nouvelles directives de communication et à l’actuel gouvernement conservateur.

Un peu plus de 4000 scientifiques de la fonction publique ont répondu au sondage en ligne en juin 2013, soit 26 pour cent des quelque 15 000 qui sont employés par le fédéral. La marge d’erreur du sondage est de plus ou moins 1,6 pour cent, 19 fois sur 20.

La firme Environics a indiqué qu’elle avait obtenu un bon échantillon, dans les provinces et aussi dans les différents ministères et agences.
democratie

Quant au gouvernement, contacté pour réagir au sondage, il a choisi d’éviter de le mentionner.

Il a plutôt fait valoir, par courriel, ses «investissements record» dans le domaine de la science.

«Ainsi, le Canada est au premier rang dans les pays du G-7 pour le soutien à la recherche et au développement dans les collèges, les universités et les autres établissements», a fait valoir le bureau du ministre d’État de la Science et de la Technologie, Greg Rickford.

Mais pour le Nouveau Parti démocratique (NPD), le constat est troublant.

Le député Robert Aubin note que de nombreux scientifiques se sont déjà vus montrer la porte dans le cadre des compressions budgétaires.

«Que ceux qui restent disent qu’ils n’ont pas l’impression d’avoir cette liberté d’émettre les avis ou les conclusions de leurs propres recherches, c’est pour le moins inquiétant», a-t-il dit.

Même son de cloche au Bloc québécois.

«Ce n’est pas surprenant de la part d’un gouvernement qui veut tout contrôler, qui veut tout cacher», tranche pour sa part le chef du Bloc québécois Daniel Paillé, en réaction au sondage.

http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/10/21/90-des-scientifiques-a-lemploi-d…

_________________
RÈGLE ESSENTIELLE SUR CE FORUM : RESPECTER L'AVIS DE CHACUN !!


Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 24/10/2013 12:37:49
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
innosang
Membre 2 étoiles
Membre 2 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 15 Juil 2013
Messages: 56
Sexe: Masculin
Localisation: Charente

MessagePosté le: 24/10/2013 18:04:40
Sur l'information faite au grand public, je suis convaincu que notre pays n'a pas grand chose à envier du Canada...

La plupart des agents de l'Etat ont déjà subi ce genre de situations où on leur demande expressément de ne pas évoquer tel sujet ou tel autre ou encore on leur dit clairement les éléments de langage à tenir sur une problématique donnée sans pouvoir y déroger alors même que des éléments fondamentaux peuvent être retenus dans l'information passée...

Allez, un seul exemple: les agents d'un établissement public de l'Etat français, spécialisé dans l'Eau, ont fait des prélèvements de poissons sur des rivières et fleuves métropolitains pour des analyses quant aux teneurs en PCB. Ces mêmes agents, quelques mois plus tard, recevaient des instructions (écrites) de ne pas diffuser les résultats de données brutes et de ne pas s'exprimer sur le sujet...

Quand on sait le danger que représentent les PCB et qu'on laisse la population manger du poisson contaminé ça me laisse perplexe... Quid des sujets encore plus importants... ?
_________________
Même le chemin de mille lieues commence par un pas. Ne crains pas d'avancer lentement. Crains seulement de t'arrêter.
Répondre en citant
Revenir en haut
Oceanne
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 2 256
Sexe: Féminin
Localisation: Planète guerres

MessagePosté le: 28/10/2013 15:57:32
L'argent a tout prix mène le monde.
Le pouvoir des peuples appartient maintenant au lobbying industriel.


_________________
L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.
''Koan zen''

C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison ! » ''Coluche''
Répondre en citant
Revenir en haut
Oceanne
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 23 Juin 2010
Messages: 2 256
Sexe: Féminin
Localisation: Planète guerres

MessagePosté le: 07/11/2013 23:35:54
Campagne pour une fonctionnaire de l'assurance-emploi congédiée pour avoir parlé
PC | Par Lise Millette, La Presse Canadienne
Publication: 24/10/2013 15:13 EDT

MONTRÉAL - Congédiée pour avoir divulgué des informations

sur les quotas des enquêteurs fédéraux de l'assurance-emploi.
Mais ironiquement, Mme Therrien n'a pas droit aux prestations de l'assurance-emploi.

Les exigences formulées aux enquêteurs avaient pris une forme qu'elle ne pouvait plus endosser. Elle affirme que les chômeurs en paient le prix et font l'objet d'un véritable harcèlement de la part des enquêteurs. Les employés, quant à eux, n'ont pas d'autre choix, parce qu'on leur impose de dégager des économies, même si cela implique de sabrer dans les prestations de chômeurs qui ne sont pas des fraudeurs.

En substance, elle lui a révélé que l'objectif n'était plus de traquer les fraudeurs de l'assurance-emploi,
mais bien de trouver des prétextes pour récupérer 50 000 $ par mois, et ce, pour chaque enquêteur du service à l'intégrité.

«Je ne pouvais faire autrement. Ça prenait un certain courage pour aller à l'encontre du statu quo qui était très fort, mais je ne pouvais tout simplement pas envoyer des gens à la rue pour des chiffres. Ça n'avait pas de bon sens.»



http://quebec.huffingtonpost.ca/2013/10/24/campagne-pour-une-fonctionnaire-…

C'est pareil a mon travail.
Pression au bout.
Vient un temps ou tu ne peux plus continuer.

_________________
L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.
''Koan zen''

C’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison ! » ''Coluche''
Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 19/01/2017 20:07:36
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> N.O.M Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com