NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
Paralysie du sommeil + Voyage astral + Contact E.T. ?
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> UFOLOGIE -> Vos observations ou contacts avec extraterrestres
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Anniebel
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 11
Sexe: Féminin
Localisation: Québec, Québec, Canada
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 12/10/2013 16:39:12
Bonjour à tous Surprised
Je suis nouvelle sur le forum et c'est avec beaucoup d'intérêt que j'ai parcouru bon nombre de messages déjà.

J'ai besoin d'être éclairée sur une expérience que j'ai vécue il y a 3 ans.
J'aimerais avoir vos opinions à propos de cette expérience, car honnêtement, et j'ignore pourquoi, même si cette expérience m'avait boulversée sur le moment, depuis peu je ressens le besoin de la comprendre autrement. J'ai l'impression que plusieurs choses que j'ai vécues ont peut-être finalement un lien entre elles.

Alors voilà...je me lance!
J'ai 37 ans, et depuis l'âge d'environ 24 ans il m'est arrivé de vivre des paralysies du sommeil. en moyenne 8-10 fois par année avec des périodes plus intenses ou plus calmes. À la longue, j'avais développé une stratégie personnelle pour m'en sortir, mais cela me demandait énormément d'énergie. Le nom que j'avais donné pour baptiser ces épisodes est «combats de volonté». Je dois dire que c'était cependant très épuisant mentalement comme exercice....

Le scénario de mes paralysies était toujours sensiblement le même :

    - Ça arrivait durant la phase d'endormissement profond, que je sois seule ou non dans mon lit
    - Impression subtile d'un appel, raison inconnue sur le moment de m'éveiller, quelque chose qui approche
    - Sensation de lourdeur grandissante, je prend conscience que je dors mais que je suis éveillée en même temps
    - Son à la fois très grave et très aigü (bourdonnement/sillement) qui s'intensifie, comme s'il approchait
    - Ambiance différente, que je qualifierais de «bleutée» et froide
    - Capacité à voir au travers de mes paupières si je le veux, avec une vision différente
    - Perception différente de mon environnement (comme par exemple, le matériel est perçu comme tel, de la simple matière, sans aucun attachement émotif, c'est difficile à expliquer)
    - Sensation d'une présence vraiment malveillante, elle est toujours derrière mon épaule droite et je ne peux pas la voir, comme si quelqu'un me respirait dans l'oreille
    - Sentiment d'insécurité qui s'accroit, tout en réalisant également que je ne peux pas bouger et/ou crier
    - Sensation d'une forme de «pression» qui s'intensifie sur ma tête, voire même ma pensée, comme si on voulait me contrôler, à la limite me posséder
    - Turbulences, chaos, vibrations intenses pendant l'expérience
    - Instinct de survie qui arrive, je démarre mon «combat de volonté» contre cette présence qui veut entrer dans ma tête. Ça me demande tellement de concentration que (ne riez pas!) j'ai l'impression d'entendre mes propres neurones qui font un son qui pourrait se comparer au chant de milliers de cigales. Comme si mon cerveau passait au micro-ondes, plus je concentre ma volonté, plus ce son strident est intense :S
    - Après ce qui me semble un temps interminable, peut-être 2-3 minutes en réalité, à force de combattre la pression «sur ma tête» s'estompe, je sens la présence se dissiper
    - L'ambiance revient à la normale tranquilllement, je reprend le contrôle.




Voilà le scénario typique de la majorité de mes paralysies du sommeil.
Je dois préciser que je n'ai jamais eu de difficulté à respirer ou senti une entité ou une opression sur ma poitrine comme je l'ai souvent lu dans d'autres expériences. Mon opression elle se fait sentir «dans ma tête».

Au fil du temps et à force d'en avoir vécues, comme je sentais que la personne derrière moi dégageais toujours la même énergie, j'arrivais parfois, pendant mon «combat de volonté», à aller sonder cette entité au passage... Mais je sentais qu'il le savais quand j'allais faire ça, c'était délicat car ça semblait intensifier l'opression en même temps.
Jamais rien de positif n'est ressorti. Ce que je sentais, c'était une présence masculine, très déterminée, menacante voire même maléfique. Rien de sexuel, une histoire de contrôle et de pouvoir. J'avais l'impression qu'il me faisais sentir intérieurement qu'il allait avoir un jour le dessus sur moi, à l'usure...

Et moi je tentais toujours de résister à son acharnement, et je résistais de toutes mes forces à chaque épisode. Il y a eu des expériences de paralysies plus extravagnates ou je me suis retrouvée au pied de mon lit face-à-face à une ombre à tenter de le combattre avec des mouvements tout à fait hors de l'ordinaire, mais je crois qu'on tombe dans un autre registre avec cet épisode... et ce n'est pas cette expérience que je veux approfondir de toute façon.

Alors après toutes ces années, ça faisait presque partie d'une routine, même si de fois en fois l'intensité de l'angoisse restaient aussi présentes.

Une nuit en 2010, le bourdonnement refait surface au milieu de la nuit....
Même scénario, même «combat de volonté» pour rester maître de moi-même contre cette présence, et comme je criais encore en pensée «Mais qu'est-ce que tu me veux!» j'en ai eu soudainement assez de me battre, épuisée... avec l'impression de tourner en rond depuis trop longtemps.
Cette fois-là, j'ai lâcher-prise et je me suis dit «Arrive ce qui doit arriver».

Et bien dès ce moment, aussi incroyable que ça puisse paraître, j'ai vécu la plus belle expérience -du genre - de ma vie!

Premièrement je me suis sentie «partir», «m'envoler» comme si j'étais remplie d'hélium, puis j'ai vu une panoplie de couleurs défiler très rapidement devant mes yeux en lignes horizontales qui se succédaient les unes après les autres. Des couleurs d'une intensité que je n'avais jamais vues aupravant. C'était euphorisant. Sur le coup j'ai brièvement pensé que je devais traverser le plafond de ma chambre à cause de la sensation d'élévation. Et comme je m'attendais, de façon «prévisible», à me retrouver à l'extérieur, au-dessus de mon appartement, et bien non, je me suis retrouvée dans un néant total.

Néant, c'est le seul mot qui me vient à l'esprit pour décrire cette dimension.
C'était noir, mais j'y voyais, bien qu'il n'y avait rien à voir (difficile à expliquer). Ça me semblait sans fin. Je flottais dans le vide. C'est comme se trouver dans l'Univers, mais si on y retire tous les astres. La lumière était comme "noire", mais n'était pas moins une lumière pour autant.

J'étais seule, là au milieu de nulle part, dans un temps qui n'existe pas. C'était calme et neutre.
Le temps de me remettre de ma première série d'émotions avec les couleurs, j'ai réalisé que j'étais comme devant une page blanche avec ce vide qui m'entourait, alors j'ai eu l'idée d'essayer quelque chose : je me suis remémoré une plage où j'avais été des années auparavant et instantanément et à ma grande surprise, je m'y suis retrouvé en l'espace d'une demie seconde, même si dans les faits cette plage se trouve à 4000 km de chez moi. Je crois bien avoir pensé "wow" après avoir vécu ma téléportation instantanée (ou dumoins, ce qui me semblait être un changement de lieu).

À ce moment, sur cette plage, je me sentais «toute petite», comme un point lumineux qui tiendrait dans la paume d'une main, et je flottais à environ 1 mètre du sol, survolant la plage. Ma vision était différente, je m'attardais sur la brillance des grains de sable que je survolais lentement, une brise légèrement différente de ce que j'aurais pu ressentir normallement. et les vagues d'une lenteur exagérée qui venaient et se retiraient sur ma gauche. Cependant j'ai vite compris que je n'y étais pas «réellement» sur cette plage, car ça manquait de détail et d'horizon... c'était un peu flou quand je tentais de voir au loin. Par contre je me sentais bien, dans un état contemplatif, remplie de grattitude de vivre ce moment spécial et cette expérience... Je suis restée là quelques minutes comme ça à profiter de mon nouvel état, et l'apprivoiser un peu aussi.

Après un moment à flotter comme ça, je me suis mise à penser à ce que je vivais avec cette expérience et je réalisais que finalement, il me suffisait de vouloir quelque chose pour le rendre réel. Que ma pensée pouvait créer.
Je trouvais ça merveilleux après réflexion car de ma brève expérience je venais de retirer deux enseignements très importants à mes yeux. En fait ce sont à mon avis les deux seules vérités qui semblent s'appliquer dans cette «dimension» là :
1) Je veux donc je peux (pouvoir de la volonté, de la pensée consciente)
2) Je pense donc je suis (je n'étais plus, mais j'existait toujours par mon essence, je me sentais complète)

Après avoir réalisé cela j'aurais pu aller ailleurs, et m'amuser, explorer.
Mais l'idée de cette pensée créatrice, bien que fascinante, me paraissait «vide».
Il manquait quelque chose... quand je me suis penché sur le sentiment qui m'habitait, j'ai réalisé qu'il manquait quelqu'un.
D'un seul coup je me suis sentie seule. «À quoi ça sert si c'est pour le vivre seule avec moi-même, je serai toujours d'accord avec moi-même».
Alors je me suis dit que je ne devais sûrement pas être la seule à se trouver là, dans cette «dimension» et j'ai éprouvé le besoin de rencontrer les autres, s'il devait y en avoir bien sûr.

Et c'est surtout à partir d'ici où j'aimerais avoir votre avis sur l'expérience....

Dès le moment où j'ai exprimé intérieurement ce souhait, je me suis retrouvée encore une fois dans ce même néant que celui du début, sauf que cette fois, il avait une certaine «personnalité». Je ne sais pas comment l'expliquer, mais il y avait une énergie particulière enveloppante autour de moi, le néant n'était plus aussi vide (lol). À ce moment, contrairement à la plage, je me sentais à nouveau redevenue moi-même, c'est-à-dire que je n'étais plus un point lumineux, mais j'avais plutôt l'impression d'avoir ma propore image corporelle comme dans la vraie vie.

Comme j'étais dans ce vide, sentant ce «quelque chose dans l'air» qui me faisait appréhender tous les possibles, j'ai vu quatre espèces de rayons lumineux apparaître, comme des fissures qui s'ouvraient dans le vide qui m'entourait, De ces traits lumineux sont nées des formes humanoïdes. Sauf qu'en comparaison à nous, ils étaient très grands, vraiment très élancés, faits de lumière ou dumoins très blancs et rayonnants, de telle sorte que je ne me souviens pas avoir pu distinguer les traits d'un seul visage, simplement les contours et leur forme générale. Mais ils avaient chacuns à la fois une énergie particulière, et une autre qui les réunissaient tous. Je sentais une unité, et je sais pas pourquoi les 4 formaient un ensemble, un tout, se complétaient sans doute.

Mon sentiment au début était un mélange d'inquiétude et de curiosité... Je me demandais à quoi je devais me préparer, car je ne me sentais pas préparée à ça pour dire vrai. Je me trouvais donc au centre de ces 4 êtres qui se tenaient autour de moi comme des piliers bien droits. Je me sentais petite en comparaison, et un peu perdue et loin de chez moi quoique fascinée par ce qui se passait.

Ils ne m'ont pas parlé verbalement, mais j'ai senti immédiatement un baume m'envelopper comme pour me dire intérieurement que j'étais en sécurité, ce qui a très bien fonctionné car je me suis sentie complètement rassurée après ce premier contact. Aussitôt je me suis sentie humble face à ce que je percevais d'eux : une grande sagesse, je les sentaient très évolués. Je ne sais pas si c'est en terme d'âge, mais je les sentaient très anciens. Comme s'ils étaient plus près des réponses que nous le sommes, nous les humains, dans notre évolution. Tout cela imposait une certaine forme de respect, d'où mon sentiment d'humilité.

Les questions se sont bousculées un peu dans ma tête mais j'étais aussi consciente que je devais me calmer et préciser ma pensée afin qu'elle soit claire, surtout si c'était par télépathie qu'on devait échanger... J'ai voulu leurs demander qui ils étaient, pourquoi j'étais là, d'où ils venaient, où nous étions, etc. Comme les questions possibles se bousculaient dans ma tête, je les ai «entendus» me dire qu'il y avait un temps pour chaque chose, que nous allions commencer par le début. Cela à mes yeux a précisé le fait qu'ils pouvaient lire dans mes pensées, en quelque sorte. Je dit le mot «entendu», mais ce n'est pas comme si on me parlait dans ma tête (comme chacun le fait avec soi-même en pensée), c'était plutôt comme si on plaçait en moi un ensemble de choses (images, sensations, symboles) qui me donnaient une forme de réponse qui se verbalisait ensuite en moi plus précisément.

Bref... j'ai fait le vide dans mon esprit, j'en suis revenue à l'essentiel, je me suis interrogée sur l'expérience que je venais tout juste de vivre avant qu'ils apparaissent. Je voulais développer avec eux la dernière pensée que j'avais eue avant de me retrouver là, c'est-à-dire que pour évoluer, nous avons besoin des autres, que c'est fondamental.

On s'est mis à échanger comme ça, mais à partir de là tout s'embrume, je ne me souviens pas de ce que l'on s'est dit et combien de temps ça a pu durer... mais je reste sur une impression que nous avons échangé comme ça pendant longtemps. et je me suis finalement réveillée brusquement dans mon lit, complètement renversée par ce que je venais de vivre. Je considère cette expérience comme extrèmement positive.

Mon seul regret, vous le devinerez, c'est bien sûr de ne pas me souvenir de cette discussion, je n'ai que des impressions, dont celle que c'est quand même présent en moi, mais peut-être pas au niveau conscient (?).

Voilà en gros mon expérience...
J'aimerais vraiment avoir votre point de vue.
Je dois préciser que j'ai déjà fait des rêves conscients, j'ai d'ailleurs passé pas mal de temps ces dernières années à développer tout ça, ainsi que la méditation, je me suis aussi énormément intéressé à la projection astrale, j'en ai fait quelques unes. Mais cette expérience que j'ai racontée avait un niveau de réalité que je n'ai jamais vécu autrement.

Ces êtres qui m'entouraient, qui étaient-ils?
Guides? anges? E.T.? Fruits de mon imagination?
Je dois avouer que je ne sais pas trop quoi en penser.

Merci de votre temps, j'ai hâte de lire vos commentaires
_________________
Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

Qui regarde dehors rêve et qui regarde à l'intérieur s'éveille.


Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 12/10/2013 16:39:12
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Rama
ADMINISTRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2005
Messages: 21 216
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 111
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: 12/10/2013 17:34:21
Bonjour Anniebel et merci pour le partage de ton expérience.

Difficile de donner un avis, sincèrement.
J'attends de voir celui d'autres membres.

Les personnages, ils étaient blanc, mais un peu comme ceux là ?


_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Répondre en citant
Revenir en haut
Anniebel
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 11
Sexe: Féminin
Localisation: Québec, Québec, Canada
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 12/10/2013 22:14:30
Merci quand même de m'avoir lue Rama :)

Rama a écrit:
Les personnages, ils étaient blanc, mais un peu comme ceux là ?

Oui, ça pouvait ressembler à cette image, mais avec moins de détails, et plus de lumière. Ils étaient aussi plus élancés.
je me suis permis de modifier ton image pour donner un portrait plus fidèle de ceux que j'ai rencontrés.
Et j'ai mis les 4 debouts en effet miroir car ils se tenaient droit comme des pilers, ils n'ont jamais fait de geste en particulier.



En espérant que certains d'entre vous sauront m'apporter des pistes...
Au plaisir de vous lire!
_________________
Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

Qui regarde dehors rêve et qui regarde à l'intérieur s'éveille.


Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 13/10/2013 06:40:50
Merci Anniebel pour cette belle et riche description.
Je remarque que tout au long de ton expérience tu ne parles pas de l'amour de ces êtres, par contre tu parles de la "luminosité" et de "l'unité" de ces "êtres". Or dans bien d'expériences de ce type ces trois notions "amour", "unité", "lumière" vont de pair.
Je remarque, également, que tu ne parles pas de "vibrations" qui parcourent ton corps. Or souvent dans l'état préliminaire à l'OBE ("voyage astral"), c'est ce qui se manifeste.



Citation:
Après un moment à flotter comme ça, je me suis mise à penser à ce que je vivais avec cette expérience et je réalisais que finalement, il me suffisait de vouloir quelque chose pour le rendre réel. Que ma pensée pouvait créer.


Razz


Citation:
pour évoluer, nous avons besoin des autres, que c'est fondamental.


Razz


Citation:
Je sentais une unité, et je sais pas pourquoi les 4 formaient un ensemble, un tout, se complétaient sans doute


Parce qu'à ce niveau-là, dans cette "dimension", la notion de distance, de séparation, de temps n'existe pas.
Je dirais que dans notre "dimension", la notre, également, mais c'est un autre débat.
Cet effet de complétude est décrit dans des millions de témoignages. Tout ceci t'en apprends sur cette "dimension".


Citation:
Mon seul regret, vous le devinerez, c'est bien sûr de ne pas me souvenir de cette discussion, je n'ai que des impressions, dont celle que c'est quand même présent en moi, mais peut-être pas au niveau conscient (?).


Qu'importe que ce ne soit pas conscient. Et même tant mieux que ce ne le soit pas. Car si c'était conscient, ton mental le récupérerait très rapidement. Il vaut mieux que cette expérience, et les enseignements donnés dans celle-ci restent silencieux afin que ce mental ne s'y accroche pas.
Alors bien-sûr, comme tu le dis, c'est frustrant, mais c'est un "mal" nécessaire.
L'important est que ton subconscient est enregistrée cette belle expérience de vie, et que celle-ci s'instille dans chacune de tes actions.

Bien à toi,
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.


Répondre en citant
Revenir en haut
Rama
ADMINISTRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2005
Messages: 21 216
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 111
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: 13/10/2013 06:46:13
J'ai déjà vu ces humanoïdes dans un film et comme je n'ai pas trouvé, je t'ai mis une illustration du film Prédictions, avec Nicolas Cage.
Mais je suis persuadé de les avoir déjà vu en SF.

Je ne sais pas comment appréhender ton expérience et donner des pistes de réflexion.
Tu pense toi-même être victime de paralysie du sommeil.
Or, son processus correspond à peu près aux expériences "ufo-paranormales".
On sait aussi que parfois, certaines entités communiquent par l'intermédiaire des songes.
Mais là, ton expérience me fait étrangement penser à une décorporation, à un voyage astral.
C'est tout ce que je peux te dire.
Te donner des explications m'est impossible si je suis honnête avec toi.

J'espère que quelqu'un pourra t'aider.

_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Répondre en citant
Revenir en haut
Rama
ADMINISTRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2005
Messages: 21 216
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 111
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: 13/10/2013 06:48:15
Salut ase ! Razz
Post croisé avec toi qui parle aussi de voyage astral.

_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 13/10/2013 09:12:48
Citation:
Tu pense toi-même être victime de paralysie du sommeil.
Or, son processus correspond à peu près aux expériences "ufo-paranormales".


Oui et on peut remonter depuis l'aube de l'humanité.
Au Moyen-Âge, par exemple, ce sont ces paralysies qui étaient à l'origine du folklore des apparitions des incubes et des succubes, et en ufologie à notre époque, il est très probable que les fausses impressions d'abductions / agressions extraterrestres modernes soient liées à celles-ci également.
Je ne sais pas si les paralysies du sommeil sont toujours associées à des hallucinations, il faudrait demander à Sumer, c'est elle qui était assez experte dans ce sujet. Je me souviens qu'elle nous avait dit qu'un bon pourcentage de la population était touché par ces paralysies.
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.


Répondre en citant
Revenir en haut
Rama
ADMINISTRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2005
Messages: 21 216
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 111
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: 13/10/2013 13:59:50
Quelques réponses à tes questions : http://fr.wikipedia.org/wiki/Paralysie_du_sommeil

Citation:
À cette sensation d'immobilisation sont couramment associées des hallucinations auditives, kinesthésiques ou visuelles ainsi que des impressions d'oppression, de suffocation, de présence maléfique et de mort imminente.


Citation:
Selon les études, 25 à 60 % de la population générale l'expérimentent au moins sous une forme légère une fois dans la vie, seuls 0,3 à 6,2 % des cas l'expérimentant de façon régulière et sous une forme plus ou moins sévère.

_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Répondre en citant
Revenir en haut
Marianne
Membre 18 étoiles
Membre 18 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2009
Messages: 5 617
Sexe: Féminin
Localisation: herault
Point(s): 2
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 13/10/2013 23:22:05
Bonjour Anniebel,

Je pense qu'il y a 3 façons de faire une expérience hors du corps :

- souvent cela se passe par une secousse quand on est très fatigué et que notre âme s'empresse d'aller se ressourcer dans le monde invisible.
- Aussi cela peut arriver plus lentement et la on peut percevoir son propre corps physique comme dur rigide. Ce n'est qu'une sensation brève à laquelle il ne faut pas s'attarder. En effet quand on dort tout est au ralenti et ça peut donner cette impression d'un corps paralysé quand on le délaisse.....
- La 3ème possibilité de quitter son corps c'est de le faire volontairement. Tu devrais réessayer Anniebel en songeant à ces êtres. Peut être qu'ils pourront t'accompagner dans ton aventure qui sait ? Mr. Green


Répondre en citant
Revenir en haut
Anniebel
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 11
Sexe: Féminin
Localisation: Québec, Québec, Canada
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 14/10/2013 19:02:33
Merci à tous pour vos nombreux messages
Vous savez, je n'attend pas de réponses, je suis consciente que personne ne possède ces réponses, je cherche plutôt des angles de vue différents. Et je dirais aussi que je ressens une forme de besoin intérieur de ne pas me sentir "seule" à avoir vécu cela, ou une expérience similaire. Il me semble que ça serait réconfortant en quelque sorte. Je dois l'avouer il y a quand même, quand j'y pense, un besoin de validation qui m'habite, mais même s'il ne devait pas arriver, cela ne remettrait pas en doute ce que j'ai pu vivre, quelle qu'en soit son explication, rationnelle ou non.

ase a écrit:

Je remarque que tout au long de ton expérience tu ne parles pas de l'amour de ces êtres, par contre tu parles de la "luminosité" et de "l'unité" de ces "êtres". Or dans bien d'expériences de ce type ces trois notions "amour", "unité", "lumière" vont de pair.

Oui effectivement, le sentiment d'amour ne m'a pas renversée sans quoi j'aurait mis plus d'accent sur l'amour ressenti venant d'eux. Je crois que peut-être c'est parce que j'étais déjà dans un niveau vibratoire élevé avant qu'ils apparaissent, je baignais déjà dans un sentiment d'amour profond. C'était un sentiment de grande plénitude, de paix, un bien-être et un sentiment d'accord profond avec tout ce qui est, un émerveillement. C'était comme «être enfin arrivé» (difficile à expliquer). C'est peut-être pour cette raison que j'ai plus ressenti «l'unité» que l'amour provenant d'eux, puisque nous étions «sur la même longueur d'ondes», si je peux me permettre d'utiliser cette expression qui je crois s'applique très bien dans ce cas-ci. C'est sans doute ce baume enveloppant que j'ai ressenti et qui m'a rassurée au moment où justement je m'éloignait de cet état vibratoire qui m'habitait juste avant leur apparition, ils m'ont fait ressentir ce que je venais tout juste de ressentir, et ça m'y a ramené.


ase a écrit:

Je remarque, également, que tu ne parles pas de "vibrations" qui parcourent ton corps. Or souvent dans l'état préliminaire à l'OBE ("voyage astral"), c'est ce qui se manifeste.

Je le mentionne dans les étapes habituelles de mes paralysies nocturnes :
«Turbulences, chaos, vibrations intenses pendant l'expérience »
C'est comme si mon corps se trouvait dans un avion traversant de grosses turbulences et secousses, je vibre comme un marteau-piqueur et mon corps est traversé de vagues lourdes qui donnent un peu le vertige à la fois. Ce n'est pas très agréable comme ensemble de sentations pour dire vrai.

Cependant il m'est aussi arrivé de «partir» de façons bien différentes, beaucoup plus légères. Si je peux décrire a plus remarquable d'entre elles, je la décrirais comme suit : cette fois-là, c'est comme si je pouvais sentir chacunes de mes cellules vibrer au diapason, comme si mes cellules étaient des petites billes de verres et que j'avais conscience de chacunes d'entre elles et elles vibraient très rapidement à l'unisson entre elles, sur un son très aigü et cristallin, et les vagues qui me traversaient était plus douces et diffuses, très agréables même si un peu électriques, comme une forme légère d'électricité statique. Je me sentais transparente et légère à la fois, j'avais l'impression de léviter à 30 cm au-dessus de mon lit.

ase a écrit:
[concernant mon regret de ne pas me souvenir de l'échange]
Qu'importe que ce ne soit pas conscient. Et même tant mieux que ce ne le soit pas. Car si c'était conscient, ton mental le récupérerait très rapidement. Il vaut mieux que cette expérience, et les enseignements donnés dans celle-ci restent silencieux afin que ce mental ne s'y accroche pas.
Alors bien-sûr, comme tu le dis, c'est frustrant, mais c'est un "mal" nécessaire.

Tu sais, je lis ce que tu as écris et somme toute, je suis d'accord, J'aurais cherché à comprendre peut-être plus que nécessaire et donc j'aurais peut-être perdu l'essentiel du message à tenter de rationnaliser cette expérience. Peut-être aussi que cet échange contenait trop d'information et qu'il m'aurait été difficile de tout assimiler en bloc. Il est sans doute préférable comme tu le dis que cet enseignement, si c'en était un, demeure "latent". J'imagine, et même j'espère (hihi) qu'un jour ceci sera mis en lumière et prendra une certaine forme dans le «concret».

ase a écrit:

L'important est que ton subconscient est enregistrée cette belle expérience de vie, et que celle-ci s'instille dans chacune de tes actions.

Je vais être honnête, il y a toujours place à amélioration, mais je vis le plus possible en accord avec moi-même, les autres, et surtout ces valeurs profondent qui m'ont toujours habitées. Ce qui a changé le plus, je crois, c'est que juge beaucoup moins facilement et j'accepte les choses le plus possible comme elles sont, tout comme les événements qui se présentent, sans pour autant croire que je n'ai pas de pouvoir sur les choses qui m'entourent, car tout est relié et tout fait partie de notre expérience humaine individuelle et collective. Je vis plus en unité avec «tout». Mais ceci fait partie d'une démarche personnelle plus large (au sens spirituel), ce n'est pas que cet événement unique qui a opéré ces changements en moi, mais un ensemble d'expériences et de prises de conscience. C'est dans cet esprit que je tente de poser un regard différent sur l'expérience que j'ai racontée, carelle fait sans doute aussi partie de cet ensemble plus élargi d'expériences et j'aimerais bien imbriquer cette pièce du puzzle dans l'ensemble, puisqu'intérieurement je sens que c'est en accord avec le tableau final.

Rama a écrit:
J'ai déjà vu ces humanoïdes dans un film et comme je n'ai pas trouvé, je t'ai mis une illustration du film Prédictions, avec Nicolas Cage. Mais je suis persuadé de les avoir déjà vu en SF.

En SF? Science-Fiction? Parles-tu d'êtres qui ressemblent plus à ceux de la photo que j'ai modifiée ou de celle que tu avais publiée initialement? J'ai vu aussi ce film, très touchant d'ailleurs, il me semblait avoir déjà vu ça quand tu as publié la photo. Je sors du sujet un peu mais dans la même veine, le plus beau film qu'il m'a été donné de voir sur le sujet et avec lequel je suis intimement et profondément en accord, c'est le film «Contact», avec Jodie Foster.

Rama a écrit:
[À propos des paralysies du sommeil]
Or, son processus correspond à peu près aux expériences "ufo-paranormales".
On sait aussi que parfois, certaines entités communiquent par l'intermédiaire des songes.
Mais là, ton expérience me fait étrangement penser à une décorporation, à un voyage astral.

Oui je crois aussi que c'était un genre de voyage astral (ou projection astrale) que j'ai vécue. Par la suite je m'y suis vraiment beaucoup intéressé, j'en ai fait quelques autres à partir de la méditation ou de rêves conscients, mais je n'ai jamais vécu quelque chose de similaire et d'aussi intense et "vrai" à mes yeux que cette expérience que j'ai décrite.


Rama a écrit:
[À propos des paralysies du sommeil]
Oui et on peut remonter depuis l'aube de l'humanité.
Au Moyen-Âge, par exemple, ce sont ces paralysies qui étaient à l'origine du folklore des apparitions des incubes et des succubes.

Une autre expérience troublante que j'ai vécue suite à une paralysie était avec une rencontre avec un «titan» (lol). Je n'ai pas d'autre mot pour le décrire, il avait l'apparence d'un géant, plutôt hideux et repoussant. Sur le coup j'ai eu peur mais tout en le regardant j'ai décidé d'aller du-delà de l'image devant moi et j'ai ressenti beaucoup d'amour, de tendresse, voire même une certaine forme de mélancolie en lui. Je sentais qu'il manipulait mon désir sexuel avec un peu mon accord dans une certaine mesure et nous avions commencé un genre de jeu ou les corps s'entremêlent et se frôlent, se mélangent tout en flottant, c'était plus érotique que sexuel et ça n'a pas été plus loin. Je me suis «réveillée» après avoir entrevu au cours de ces mouvements le linge par terre au pied de mon lit. Je crois que mon cerveau n'est pas arrivé à concilier les deux informations ensemble et ça a fait en sorte que je suis revenue à moi J'écris ces lignes au risque de me faire juger mais j'ai secrètement désiré qu'il se manifeste à nouveau, pour ressentir ce que j'avais ressenti cette fois-là et pour tenter d'en savoir plus. Encore une fois la présence du sentiment d'amour et d'unité. Enfin... c'est une toute autre histoire... Je l'ai déjà racontée en détail dans un autre forum où j'ai été présente pendant quelques mois il y a quelques années, justement quand je cherchais à comprendre et expérimenter davantage les sorties astrales et tout ce qui touche à ce domaine (astralsight).


Concernant mon expérience et les paralysies du sommeil, e n'exclue rien concernant les explications possibles. Nous en connaissons si peu en réalité. Je préfère toujours garder l'esprit ouvert et j'accepte autant l'idée d'une intervention extérieure que celle où ce serait une pure création de notre propre cerveau. Mais il n'en demeure pas moins que je suis habitée d'une certitude intérieure, et celle-ci me dit qu'au lieu de chercher à comprendre, je doit accepter ce qui est tout simplement. Chercher à comprendre, c'est ne pas être dans son présent, c'est être détaché de nos expériences. Enfin, tout est possible, et c'est très bien comme ça. Mais bon, je cherche un peu encore quand même Wink

Marianne a écrit:

Tu devrais réessayer Anniebel en songeant à ces êtres.
Peut être qu'ils pourront t'accompagner dans ton aventure qui sait ?

J'ai longtemps essayé mais sans succès... même si j'ai vécu d'autres expériences, je ne les ai jamais rencontrés de nouveau. Dumoins je n'ai pas de souvenir si tel est le cas. Je crois que mon «insuccès» est intimement lié au fait que je veuille atteindre une forme de résultat, ce qui fait en sorte que le lâcher-prise nécessaire est dénaturé et n'en est plus un. S'il y a quelque chose que j'ai compris au travers mes expériences, c'est que c'est lorsqu'on ne cherche plus qu'on trouve. Alors je m'efforce de laisser aller, et si ça doit arriver de nouveau, alors tant mieux. Même si je n'ai pas les réponses, cette expérience me semble quand même complète et parfaite en soi.

C'était déjà le cas avant, même dans les périodes les plus difficiles de ma vie, et c'est peut-être simplement une question de foi profonde (en excluant toutes religions, mais au sens spirituel uniquement), mais ce que cette expérience m'a apporté de plus tangible, je crois, c'est de me confirmer un peu plus que nous ne sommes jamais seuls. C'est cette chose que j'aimerais que chacun puisse ressentir. C'est comme une forme d'espoir.

Pour en revenir à mon sujet, je crois que ce serait peut-être préférable à ce stade-ci de préciser les points que j'aimerais éclairer, puisque plusieurs sujets différents sont abordés de près ou de loin dans mon message initial.

En fait tout m'intéresse bien sûr, cependant j'aimerais savoir si d'autres ont vécu une rencontre comparable, qu'est-ce que vous en avez retiré, quelle est votre réflexion sur votre expérience? Avez-vous vécu cette expérience à plus d'une occasion? Est-ce qu'elle s'inscrivait «à point» dans votre parcours de vie personnel? Ahhh, j'aurais tant de questions en fait.....

J'ai bien hâte de vous lire à nouveau, merci de m'accorder de votre temps :)
_________________
Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

Qui regarde dehors rêve et qui regarde à l'intérieur s'éveille.


Répondre en citant
Revenir en haut
ase
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 10 Avr 2005
Messages: 3 251
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 14/10/2013 20:47:33
Rien à redire.
Razz
_________________
Nous vivons à une époque où il est possible de démontrer que la mort n'existe pas. Une croyance ? Non juste un fait scientifique.


Répondre en citant
Revenir en haut
Rama
ADMINISTRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2005
Messages: 21 216
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 111
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: 14/10/2013 21:46:36
Anniebel a écrit:
Rama a écrit:
J'ai déjà vu ces humanoïdes dans un film et comme je n'ai pas trouvé, je t'ai mis une illustration du film Prédictions, avec Nicolas Cage. Mais je suis persuadé de les avoir déjà vu en SF.

En SF? Science-Fiction? Parles-tu d'êtres qui ressemblent plus à ceux de la photo que j'ai modifiée ou de celle que tu avais publiée initialement? J'ai vu aussi ce film, très touchant d'ailleurs, il me semblait avoir déjà vu ça quand tu as publié la photo. Je sors du sujet un peu mais dans la même veine, le plus beau film qu'il m'a été donné de voir sur le sujet et avec lequel je suis intimement et profondément en accord, c'est le film «Contact», avec Jodie Foster.

J'ai déjà vu des êtres au physique que tu décrit dans un film de Science-Fiction.
Mais il m'est impossible de me rappeler lequel.

Quant au film "Contact", il fait parti des rares films qui portent un message bien particulier.
C'est comme le film "Abyss" pour ceux qui ne connaissent pas.

Pour ton expérience érotique avec l'être que tu as décrit, et bien là je sors mon jocker.
Je ne peux rien apporter de plus.



Tu as également écrit une citation dont les propos ne sont pas les miens, je la corrige. :

Ase a écrit:
[À propos des paralysies du sommeil]
Oui et on peut remonter depuis l'aube de l'humanité.
Au Moyen-Âge, par exemple, ce sont ces paralysies qui étaient à l'origine du folklore des apparitions des incubes et des succubes.

_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Répondre en citant
Revenir en haut
Anniebel
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 11
Sexe: Féminin
Localisation: Québec, Québec, Canada
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 15/10/2013 06:32:20
Rama a écrit:
Quant au film "Contact", il fait parti des rares films qui portent un message bien particulier.
C'est comme le film "Abyss" pour ceux qui ne connaissent pas.

Oui tu as bien raison, Contact est un fils exceptionnel à plusieurs niveaux en ce sens.
Pour Abyss, je l'ai vu mais il y a très longtemps, je suis certaine qu'il mérite une nouvelle écoute, mon regard aura certainement changé depuis le temps et j'y verrai sans doute plus de profondeur qu'à l'époque :-)

Rama a écrit:
Pour ton expérience érotique avec l'être que tu as décrit, et bien là je sors mon jocker.
Je ne peux rien apporter de plus.

Hihi, j'ai bien aimé la référence au jocker.
Oui, je ne sais vraiment pas trop quoi en penser non plus, j'ai classé cette expérience dans les «expériences astrales qui restent à comprendre».
Il y a sans doute dans cette expérience un mélange d'inconscient, de symboles et de certains besoins qui avaient trouvé un endroit pour s'exprimer là, tout comme un peu ce qui se passe parfois dans les rêves. À moi de voir quel écho cela faisait avec mon présent et mon gabage personnel. Tout ce que j'en retire pour le moment c'est cette leçon : «Si tu n'aimes pas quelqu'un, c'est que tu ne t'es pas donné le temps de le connaître réellement.». Bref, aller au delà du jugement et des apparences, et donc souvent de nos propres jugements et peurs.


Rama a écrit:
Tu as également écrit une citation dont les propos ne sont pas les miens, je la corrige. :

Oups, toutes mes excuses, j'ai dû avoir un moment d'inatention pendant mes copier-coller Wink

À très bientôt
_________________
Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

Qui regarde dehors rêve et qui regarde à l'intérieur s'éveille.


Répondre en citant
Revenir en haut
Rama
ADMINISTRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2005
Messages: 21 216
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 111
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: 15/10/2013 10:08:02
Anniebel a écrit:
Tout ce que j'en retire pour le moment c'est cette leçon : «Si tu n'aimes pas quelqu'un, c'est que tu ne t'es pas donné le temps de le connaître réellement.».

Si tout le monde pouvait en arriver à ce niveau, le monde changerait vite d'aspect.
_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Répondre en citant
Revenir en haut
Anniebel
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 11
Sexe: Féminin
Localisation: Québec, Québec, Canada
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 16/10/2013 03:07:19
Qui sait avec un peu (énormément) de patience.... on y arrivera peut-être!

Je ne veux pas trop m'écarter du sujet, j'ajoute juste un petit truc puisque ça m'y fait penser.
Je précise que je n'endosse pas tout ce qui relève de la «religion» mais l'autre jour j'ai compris quelque chose, autant l'écrire...

Dans la bible il est dit ceci :
«Tu aimeras les autres comme tu t'aime toi-même».

Je crois que ça ne veux pas dire, comme on l'a entendu si souvent, de traiter les autres comme on aimerait être traité soi-même.

C'est une légère nuance, mais elle est de taille : et si c'était plutôt que notre capacité à aimer autrui est intimement liée à notre propre capacité à s'aimer et s'accepter soi-même tel que l'on est? À mes yeux ça aurait du sens, dans l'optique où nous sommes tous un reflet des uns et des autres, et c'est justement souvent ce qu'on a du mal à accepter en nous-même qui nous heurte le plus chez autrui... enfin ... lol... à méditer sans doute!

Bonne soirée à toi Wink
_________________
Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

Qui regarde dehors rêve et qui regarde à l'intérieur s'éveille.


Répondre en citant
Revenir en haut
Rama
ADMINISTRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 03 Avr 2005
Messages: 21 216
Sexe: Masculin
Localisation: DOUBS
Point(s): 111
Moyenne de points: 0,01

MessagePosté le: 16/10/2013 13:24:34
Anniebel, je t'invite à te bloquer 2 heures pour écouter cette conférence : http://www.youtube.com/watch?v=ie65CWAQMLk
Ça pourrait compléter ta réflexion.


_________________
ON NE TE DEMANDE PAS DE CROIRE, MAIS D'AVOIR LE DROIT DE SAVOIR !
C’est une sotte présomption d’aller dédaignant et condamnant pour faux ce qui ne nous semble pas vraisemblable. (Montaigne)




Répondre en citant
Revenir en haut
Anniebel
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 11
Sexe: Féminin
Localisation: Québec, Québec, Canada
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 17/10/2013 02:38:52
Rama a écrit:
Anniebel, je t'invite à te bloquer 2 heures pour écouter cette conférence [url]
Ça pourrait compléter ta réflexion.

Bonsoir Rama, je n'ai pas encore atteint 5 minutes et je sens déjà que je vais adorer, merci pour le lien, j'y retourne Wink
_________________
Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

Qui regarde dehors rêve et qui regarde à l'intérieur s'éveille.


Répondre en citant
Revenir en haut
Simplicité1
Membre 4 étoiles
Membre 4 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 22 Juil 2006
Messages: 164
Sexe: Féminin
Localisation: Québec
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 21/10/2013 22:49:06
J'aime bien ton témoignage et surtout ta prise de conscience lors de ses contacts.

C'est exactement ce qu'il faut faire et ne pas laisser la peur s'emparer de nous.



Simplicité1
_________________
Il n'y a sur cette Terre aucune sécurité; il n'y a que des occasions à exploiter.


Répondre en citant
Revenir en haut
John Parrish
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 20 Oct 2013
Messages: 13
Sexe: Masculin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 25/10/2013 02:11:18
Bonjour Anniebel,

J'ai vécu à des centaines de reprises ces combats nocturnes, des fois jusqu'à 5 fois dans une semaine, seul ou avec ma compagne. La dernière fois fût il y a environ 4 mois. Je dormais et je rêvais qu'une personne frappe à la porte. Je lui ai dit d'entrer et le rêve s'est terminé. Le combat a commencé comme pour les autres fois, j'étais paralysé et ne pouvais crier. On m'avait dit pour me défendre d'insister et dire que j'avais droit à mon Libre Arbitre et exiger qu'ils partent. Entre-temps, je convulse dans le lit et ma compagne me serre en m'aidant énergétiquement. Je reprend conscience peu à peu et je me réveille frustré de savoir qu'on est entré dans mon esprit et que je ne peux mettre un visage sur l'agresseur. J'ai tenté 2 fois une régression hypnotique mais ça n'a pas fonctionné. J'attend la prochaine visite nocturne, j'avais l'intention de faire comme toi et me laisser aller...vers la mort. C'est ce que je ressens. Je suis content d'en savoir un peu plus sur ton expérience, c'était mon plan "B". Ma dernière expérience a eu lieu vers 5h30.

J'ai eu beaucoup de réveils, souvent avec paralysie, à exactement 3h33. Je sentais une peur incroyable et il m'est arrivé de voir des ombres ou nuages noirs dans ma chambre au réveil. L'année dernière, une voix autoritaire pour ne pas dire "diabolique" m'a réveillé en m'appelant par mon prénom à deux reprises. Le réflexe a été de demander l'heure à ma compagne, évidemment 3h33! Une autre fois, selon ma compagne parce que je ne me suis pas réveillé de la nuit, elle m'a conté que j'avais parlé une langue étrange et que ça semblait sortir de mon ventre, digne d'un film d'exorcisme.

Depuis un an, j'ai vu plusieurs ovnis dont certains venus à ma demande. Des entités ont tenté de communiquer par télépathie avec moi un matin mais le message n'était pas clair. Ils sont donc revenus le soir à ma demande, mais sous la forme d'une boule orangée dans le ciel. Et d'autres fois par la suite. C'est une histoire de quatre générations, de ma grand-mère à mes filles. J'ai aussi fait des voyages hors-corps et j'ai visité une autre dimension. J'ai le sentiment d'avoir été abducté et je suis prêt à tout pour revivre une autre expérience "consciente". J'ai trop de questions et je ne sais pas qui vient à moi. Ma vie est un méli-mélo d'expériences paranormales et j'aimerais pouvoir reconnaître les différentes entités qui s'intéressent à moi.

Ma prochaine expérience en sera une de laisser-aller comme tu as fait. Je te ferai part de l'expérience. Merci d'avoir partagé.
_________________
« La seule source de connaissance est l'expérience. »
Albert Einstein


Répondre en citant
Revenir en haut
Anniebel
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2013
Messages: 11
Sexe: Féminin
Localisation: Québec, Québec, Canada
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 25/10/2013 06:16:51
Bonjour John, merci de m'avoir lue et d'avoir pris le temps de partager ton expérience.

Premièrement : 3:33! ... c'est aussi mon heure!
Ce détail, même si je sais bien que c'est anodin pour plusieurs, a du sens pour moi. Maintenant pour ce qui est d'expliquer pourquoi de cette heure... je ne saurais dire. C'est tellement «connu» que mon meilleur ami et moi on se fait même des blagues parfois au sujet de mon 3:33...

Pour en revenir à ton message, bien que j'ai vécu des expériences bien différentes que celle que j'ai racontée ci-haut lors d'épisodes de paralysie nocturne, et que j'ai aussi vécu plusieurs expérience inexplicables en tous genre, je dois dire que mon parcours semble tout de même beaucoup moins chargé que le tiens.

John Parrish a écrit:
J'ai eu beaucoup de réveils, souvent avec paralysie, à exactement 3h33. Je sentais une peur incroyable et il m'est arrivé de voir des ombres ou nuages noirs dans ma chambre au réveil.


Tu as parles d'ombres... pour ma part je ne les ai jamais vues au réveil, mais toujours dans un état de conscience altéré, durant les paralysies. Et j'ai toujours eu la nette impression de retrouver la même entité, de fois en fois. La plus mémorable expérience de paralysie que j'ai vécue avec cette ombre s'était terminée par un espèce de combat vaporeux contre une ombre noire sans visage, mais dont la présence et surtout les intentions n'étaient que trop palpables. C'était une énergie masculine, qui voulait conserver son mystère (ça donne du pouvoir sur l'autre) et je la sentais vraiment malveillante et froide, c'est tout ce que je peux en dire.

Comme mentionné ci-haut, je peux souvent voir au travers de mes paupières lors de ces épisodes, mais ma perception de mon environnement est altérée (ambiance, lumière bleue, aura autour des objets parfois, impression que tout est comme un hologramme, sans substance). Je ne sais pas trop comment j'y suis arrivée à l'époque, mais comme le bourdonnement venait tout juste de commencer j'ai voulu prendre de vitesse «cette entité» avant qu'elle n'arrive, déterminée à en finir ou au moins savoir à qui j'avais affaire. Alors c'est comme si je m'étais dédoublée ou sortie de moi-même et cachée dans un coin sombre de ma chambre, en me concentrant à me maintenir invisible à ses yeux, tout en étant encore dans mon lit. En fait, je me servais de moi-même, mon double dans mon lit, comme appât, si on veut.

Il est arrivé de nulle part, il s'est simplement «formé» devant moi au pied de mon lit une silhouette noire, vaporeuse, dense, sombre, comme un trou noir., qui avançait vers «l'autre moi» dans mon lit Ce qui me «choquait», c'était de ne pas arriver à voir son visage. Enfin bref... ne sachant pas trop comment réagir je suis tombée en mode survie, et dans des mouvements que je ne pourrais pas reproduire dans le réel parce que j'avais la même inconsistance que lui à ce moment, je l'ai affronté dans un genre de combat éthéré. Maladroitement au début, car j'avais à me familiariser avec la façon dont je pouvais me mouvoir, et j'ai vite compris que la «forme» et le «mouvement» n'étaient que des supports purement symboliques, en fait c'était le même combat de volonté qu'à l'habitude mais ENFIN un peu plus d'égal à égal, car je sentais que j'arrivais à l'atteindre cette fois, et je ne cacherai pas que sentir ça m'a encouragé à persister. Ça a duré un moment, assez long, ça m'a semblé une dizaine de minutes, je me demandais même à un certain moment si je n'étais pas en train de me battre dans le vide, mais a force de s'enlever mutuellement «des points», il a fini par partir, de la même façon qu'il était arrivé, en se dissipant comme de la fumée devant un ventilateur. J'ai vécu encore par la suite quelques épisodes de paralysie et dans la même année j'ai vécu l'expérience positive que j'ai racontée au début. Puis plus aucune paralysie du sommeil depuis, ça fait environ 3 ans.

John Parrish a écrit:
L'année dernière, une voix autoritaire pour ne pas dire "diabolique" m'a réveillé en m'appelant par mon prénom à deux reprises. Le réflexe a été de demander l'heure à ma compagne, évidemment 3h33!

Je n'ai jamais vécu cela dans ma vie adulte, d'entendre une voix très claire de cette façon. Cependant, quand j'étais enfant, dans ce que j'appelle «l'entre deux», c'est-à-dire le moment où l'on va basculer dans le sommeil mais nous n'y sommes as tout à fait encore (souvent c'est à ce moment qu'on se réveille en sursaut après une impression de chute), j'entendais des murmures autour de moi, puis cela s'amplifiait comme autant de gens qui s'ajoutaient. Je pouvais entendre mon nom ressortir ponctuellement de ces murmures, et à la fin je sentais que toutes ces personnes se refermaient autour de moi, voulaient quelque chose que je ne comprenait pas, alors je combattais de toutes mes forces pour me réveiller. À chaque fois je me sentais prise au piège. Je ne peux pas affirmer que ces personnes ou voix étaient clairement négatives, mais pour l'enfant que j'étais, c'était plutôt terrifiant. Ça arrivait presque toutes les nuits, jusque vers l"âge de 7-8 ans, si bien que j'en suis venue à vraiment détester dormir. Au final, la seule solution que j'avais trouvée c'était de combattre le sommeil le plus longtemps possible en jouant ou en lisant, et comme je tombais d'épuisement, et bien ainsi je «zappais» carrément le passage dans le demi-sommeil. Ça m'est resté, j'ai bien du mal à aller dormir même aujourd'hui si je ne suis pas vraiment très fatiguée. As-tu vécu quelque chose de comparable aussi dans ton enfance? As-tu entendu des voix du même genre à d'autres occasions?


John Parrish a écrit:
Une autre fois, selon ma compagne parce que je ne me suis pas réveillé de la nuit, elle m'a conté que j'avais parlé une langue étrange et que ça semblait sortir de mon ventre, digne d'un film d'exorcisme.

Jamais vécu cela non plus... c'est intéressant.

John Parrish a écrit:
[...] Le combat a commencé comme pour les autres fois, j'étais paralysé et ne pouvais crier. On m'avait dit pour me défendre d'insister et dire que j'avais droit à mon Libre Arbitre et exiger qu'ils partent. Entre-temps, je convulse dans le lit et ma compagne me serre en m'aidant énergétiquement. Je reprend conscience peu à peu et je me réveille frustré de savoir qu'on est entré dans mon esprit et que je ne peux mettre un visage sur l'agresseur.

Ça, je le comprend vraiment bien ce sentiment. Ce sentiment d'agression contre mon gré, ça me révoltait. Et ne pas savoir qui se cachait derrière ça, c'était pire encore. J'avais fini par le percevoir comme une forme de lâcheté de sa part (parce que dans mon cas je sentais toujours la même énergie), ce qui ne faisais que m'encourager dans mon élan combattif. Pour ce qui est des demandes et du libre arbitre, personnellement je suis une personne de nature très pacifique et j'ai constaté assez rapidement que de tenter de raisonner cette présence n'avait aucun effet, sinon de faire de moi une victime plus compatissante, ce que je ne voulais pas être. Quand tu dis «entrer dans mon esprit», je dois ajouter que c'est exactement la sensation que j'avais. Que si je lâchais prise quand je sentais cette pression sur et dans ma tête, on allait «prendre possession de moi». Comme un vol d'identité.

C'est frustrant de ne pas savoir... C'est un peu le même genre de sentiment que dans un rêve où quelqu'un s'apprête à vous tuer, et vous ne voulez qu'une chose avant le geste fatal, savoir pouquoi. Ensuite, quoi qu'il arrive, qu'on accepte ou non la raison, au moins on sait. C'est ce dont j'avais besoin et que je n'ai jamais eu tout le temps qu'ont duré mes paralysies : le pourquoi.

John Parrish a écrit:
J'ai tenté 2 fois une régression hypnotique mais ça n'a pas fonctionné. J'attend la prochaine visite nocturne, j'avais l'intention de faire comme toi et me laisser aller...vers la mort. C'est ce que je ressens. Je suis content d'en savoir un peu plus sur ton expérience, c'était mon plan "B". Ma dernière expérience a eu lieu vers 5h30.


Oui, je vais t'avouer que moi aussi, j'avais l'impression que ce qui m'attendait, si je devais lâcher prise, aurait été la mort. Même pire, parce que ça aurait été la mort de «qui je suis», dans mon essence. Comme si on m'aurait totalement anéantie, au-delà du corps physique. En tout cas c'est ce que je percevait des intentions de cette entité. Pour ce qui est de l'hypnose, je m'y intéresse aussi mais je suis prudente. Ça va sembler bizarre ce que je vais dire, mais en ce moment j'éprouve plus le besoin de me connecter à mon «äme», ma lumière intérieure, moi «Soi supérieur» (peu importe le nom) pour connaitre ma voie, que de revoir les expériences passées pour tenter de le comprendre. Sans doute parce que dans ma vision des choses, j'ai choisi de les vivre dans un autre plan pour évoluer. Bref, l'objectif m'intéresse davantage maintenant que le chemin parcouru. J'ai besoin de me sentir à nouveau en accord avec tout. Si je comprend mon objectif personnel, ce que j'ai à réaliser, alors là je me sentirai assez «solide» pour aller fouiller le passé ou les souvenirs enfouis, car j'aurai un autre niveau de compréhension de ces événements. Et s'il doit ressurgir des émotions douloureuses, j'y serait moins attachée, car j'aurai conscience qu'elle font parti d'un plan, d'un ensemble. Mais bon, c'est mon avis personnel bien entendu. Si c'est ce que tu ressens, si ta démarche te pousse à aller vers là, alors je te dirais de suvre ta petite voix intérieure Wink

John Parrish a écrit:
Une autre fois, selon ma compagne parce que je ne me suis pas réveillé de la nuit, elle m'a conté que j'avais parlé une langue étrange et que ça semblait sortir de mon ventre, digne d'un film d'exorcisme.

Je n'ai jamais vécu quelque chose comme ça, mais ta compagne devais vraiment flipper hihihi.

John Parrish a écrit:
Depuis un an, j'ai vu plusieurs ovnis dont certains venus à ma demande. Des entités ont tenté de communiquer par télépathie avec moi un matin mais le message n'était pas clair. Ils sont donc revenus le soir à ma demande, mais sous la forme d'une boule orangée dans le ciel. Et d'autres fois par la suite. C'est une histoire de quatre générations, de ma grand-mère à mes filles.


Si j'ai vu un ovni un jour dans ma vie, alors ça s'est passé lors d'un voyage en Roumanie en 2009, très loin de chez moi! (je demeure au Québec), Mais c'était en plein jour, et à plusieurs centaines de mètres au dessus d'un champs. Ça n'avait rien de spectaculaire comme ce à quoi j'aurais pu m'attendre, sauf que la forme de l'objet se modifiait d'une boule en un trait allongé, et les déplacement et la vitesse ne pouvaient pas être effectués ni par un avion, ni un oiseau, dans des changements d'angles et de vitesses très précis, très spontanés. Et ça a disparu subitement dans une vitesse incroyable. Pour la télépathie, je peux le faire avec certaines personnes selon si j'arrive ou non à me mettre sur leur «fréquence», mais je n'ai jamais rencontré d'entités qui ne soient pas «humaines» tentant de communiquer avec moi par télépathie, dans le monde matériel. Sinon la plupart du temps ce qui me sert le mieux c'est mon ressenti je dirais. Et j'aime bien le faire avec les animaux en particuliers parce que pour eux c'est naturel, ils n'y voient pas une «intrusion», ça ne génère pas de malaise comme chez les humains qui ont la plupart du temps peur de se dévoiler complètement (moi y compris lol) quand ils sentent ce qui se passe.

C'est vraiment intriguant ton histoire, surtout que tu parles de 4 générations. J'en déduis donc que tes filles aussi auraient vécu des expériences similaires? Ce sont des expériences qu'elles t'ont racontées? Ça me fait penser immédiatement à la série Taken )Disparitions) de Steven Spielberg. Je dois avouer que si je me trouvais dans ta situation, et que ça devait impliquer mes enfants, j'aurais encore plus de mal à accepter de ne pas savoir. Le pourquoi. Mais tu as un avantage je crois, celui de pouvoir être entendu lorsque tu désire un contact. C'est une chance incroyable je crois, mais ça peut aussi être un problème carpuisque la porte est «toujours ouverte», et bien ils peuvent aussi venir quand tu ne le désire pas. Il y a peut-être une façon, dans une forme de dialogue avec eux, de passer un accord en ce sens... je m'interroge, je réfléchis tout haut là...

John Parrish a écrit:
J'ai aussi fait des voyages hors-corps et j'ai visité une autre dimension. J'ai le sentiment d'avoir été abducté et je suis prêt à tout pour revivre une autre expérience "consciente". J'ai trop de questions et je ne sais pas qui vient à moi. Ma vie est un méli-mélo d'expériences paranormales et j'aimerais pouvoir reconnaître les différentes entités qui s'intéressent à moi.


J'ai expérimenté aussi les sorties hors du corps, mais j'ai mis tout ça de côté depuis un certain temps. À trop vouloir, à chercher, il me semble que j'allais contre un principe fondamental, alors j'ai pris une pause, je laisse les choses aller par elles-mêmes. N'empêche que le désir est toujours aussi présent de recevoir un signe. C'est aussi en voulant trouver un fil conducteur à toutes mes expériences que j'ai publié mon message. Je ne sais pas quelles sont tes croyances, mais as-tu essayé de communiquer avec ton guide? Parfois dans un état méditatif, en fait le même état de vibrationq ue lorsque tu peux choisir de faire une prokection astrale, tu peux aussi te connecter intérieurement à ce guide. Peut-être que tu aurais certaines réponses. Parfois, un changement d'angle de vue suffit à comprendre autrement certaines expériences. En tout cas je te souhaite vraiment de tout coeur d'y voir plus clair.

De mon côté je ne crois pas avoir été abductée, ou si c'est arrivé, alors je n'en ai pas de souvenirs conscients. Par contre, fait curieux que je dois mentionner, j'ai pris l'avion 5-6 fois dans ma vie et presqu'à chaque fois je ne passe pas la barrière aux douanes sans que l'alarme se déclenche. Et quand on me scanne avec le baton, manuellement, je sonne plus fort à la nuque, aux deux poignets, et aux deux chevilles. Mais bon, ils sont bien obligés de me laisser passer quand ils voient que je ne cache rien! Mais malgré ça, je n'ai vraiment pas l'impression de porter un traumatisme quelconque ou d'avoir vécu une expérience qui pourrait ressembler à ça. Qu'est-ce qui te fait croire que tu aurais pu être enlevé? Certains souvenirs ou des impressions?

John Parrish a écrit:
Ma prochaine expérience en sera une de laisser-aller comme tu as fait. Je te ferai part de l'expérience. Merci d'avoir partagé.

Je ne sais pas si tu vivras la même chose, mais je ne peux que t'encourager à le faire, ne serait-ce que pour t'affranchir de cette peur en l'affrontant. J'aimerais vraiment savoir, lorsque ça arrivera, comment ça s'est passé pour toi.

Mais vois-tu, d'un autre côté, après mon expérience, et d'autres, je comprend qu'il n'y a rien qui puisse naître sans la mort de quelque chose. Le début d'une chose nécéssite la fin d'une autre. Faire un choix, c'est aussi renoncer à d'autres possibles. Alors lâcher prise devant l'inconnu, c'est en somme une forme de geste de foi, car on ne sait pas à quoi on renonce. Accepter que les choses soient... Ainsi soit-il....
Bonne nuit
_________________
Les grands artistes ont du hasard dans leur talent et du talent dans leur hasard.

Qui regarde dehors rêve et qui regarde à l'intérieur s'éveille.


Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 21/10/2017 18:39:30
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> UFOLOGIE -> Vos observations ou contacts avec extraterrestres Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com