NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

 
Relativité Générale

 
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Sciences
Previous topic :: Next topic  
Author Message
glevesque
Modérateur

Offline

Joined: 07 Apr 2005
Posts: 4,509
Sexe: Masculin
Localisation: Longueuil
Point(s): 69
Moyenne de points: 0.02

PostPosted: 02/09/2005 16:25:44
La Relativité Générale :



La relativité générale a été élaborée en 1915 par Albert Einstein, elle intègre désormais dans ces cadres mathématiques, les principes de la gravitation Universelle reliée aux principes de la relativité restreinte. La relativité générale devient ainsi une métrique et une géométrie gravitationnelle variable. Elle bannie à tout jamais les vieux concepts absolus d’espace et de temps de la mécanique céleste de Newton, mais qui reste cependant toujours valable aux vitesses non relativistes. La gravitation ne sera plus jamais interprétée et représentée par une force comme les autres. Mais devient en réalité un concept plus subtil, qui est relié à la masse des corps et de leurs actions directes sur la courbure géométrique de l’espace et du temps. Le tissu spatio-temporel de l’Univers est ainsi déformé par la seule présence de matière-énergie, qui devient en relativité générale de la matière-espace-temps. La courbure de l’espace-temps ainsi créé, va désormais influencer la trajectoire des ondes électromagnétiques et de la matière, leur faisant ainsi suivre des trajectoires géodésiques, qui représente la distance la plus courte entre deux points dans une géométrie d’Univers à espace courbe.



Tout comme pour la relativité restreinte, la courbure de l’espace est étroitement associée et reliée à celle du temps dans une relation de proportionnalité V/C, et relative pour chaque référentiel d’observation. Les ondes gravitationnelles qui ont pour effet de courber l’espace et le temps, sont représenté en mécanique quantique par le graviton, et voyage à travers l’Univers à la vitesse de la lumière. La relativité générale détermine et explique à elle seule la véritable géométrie de l’espace, qui sans la présence de matière-énergie ou de matière-espace-temps, ne pourrait tout simplement pas exister, tout comme l’Univers d’ailleurs. Elle est responsable de toutes les formes et de toutes les dimensions véritables des objets célestes, comme les objets planétaires, stellaires et galactiques de notre Univers. La gravitation est d’ailleurs la seule et véritable interaction de la nature qui est responsable de la structure de l’Univers, et qui définit le monde macroscopique de l’infiniment grand. La relativité générale est un concept mathématique de géométrie variable de l’espace-temps, qui est appliqué aux masses et à leurs différentes interactions gravitationnelles.

La matière-énergie, c’est-à-dire les atomes et les autres particules de matières, comprime tout autour d’eux en quelque sorte, le tissu Universel d’espace-temps, et déforme ainsi la structure géométrique de l’espace. Ainsi un corps qui tombe en chute libre sur la terre, ne subit pas de force gravitationnelle comme t’elle, mais subit plutôt l’influence de la courbure géométrique gravitationnelle. Ce qui a pour effet d’accélérer les corps en chute libre, par des changements très brusques de référentiel de courbure géométrique à densité variable du tissu espace-temps qui l’entoure. Comme si l’objet se déplaçait en fait à la même vitesse en se rapprochant de la terre, mais à travers différent intervalle de temps et d’espace. Ainsi le temps nous semble passer plus rapidement à la surface de la terre qu’en orbite autour de celle-ci et à vitesse plus grande.

L’Univers est en fait constitué d’un tissu d’espace, qui est créer et entretenu de manière permanente par la présence et l’influence vibratoire de la matière-énergie. L’espace sert entre autre de support pour la propagation des ondes électromagnétiques, comme s’il s’agissait de l’éther d’autrefois de Maxwell. Un vaisseau spatial qui voyage dans l’espace à une vitesse relativiste, comprime le tissu d’espace qui se trouve alors tout autour de lui, et qui résulte en fait du nouvel état vibratoire de la matière-énergie du vaisseau. Ce nouvel état vibratoire est acquit grâce aux vitesses relativistes, qui fait évoluer le système vers un nouveau référentiel tissulaire d’espace-énergie. L’aspect temporel est donc un phénomène purement illusoire, qui est relier tout simplement au formalisme mathématique de la relativité, pour décrire l’évolution des différents états vibratoires de la matière-énergie qui travers différent courbures densitométrique des champs gravitationnels.
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est mieux.
Les panoramiques martiens
Évolution de la Conscience Spirituelle
INDEX DES VIDÉOS


Reply with quote
Back to top
Visit poster’s website
Publicité






PostPosted: 02/09/2005 16:25:44
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
glevesque
Modérateur

Offline

Joined: 07 Apr 2005
Posts: 4,509
Sexe: Masculin
Localisation: Longueuil
Point(s): 69
Moyenne de points: 0.02

PostPosted: 02/09/2005 16:33:20
L'Origine des Choses Indéfinissables

Quote:
Temps et graviton, il s'agit ici peut-être d'un effet de la manifestation interactionnelle des gravitons sur les différents champs de matire-énergie et de leurs différents comportements vibrato-énergétique en relation avec les champs gravitationnelle


Je vous offre un petit voyage dans l'Univers qui va vous schématiser un peut les différentes connaissances actuelles en physique. Dans un premier temps il faut se situer dans une dimension très étrange et mystérieuse, située au plus grande profondeur de notre Univers. Un lieu qui décrit un monde incompréhensible et imperceptible pour l'entendement et la compréhension humaine, ou toutes choses n'ont tout simplement plus de sens descriptible aux yeux de la physique contemporaine. Ce lieu est le mure de Planck et nous allons nous situer juste au niveau de sa limite, de manière à pouvoir surfer à sa surface. Il s'agit de la plus petite dimension de l'échelle spatiale jamais connue jusqu'à lord, qui est de l'ordre de 10 exp -33 mètres (longueur de Planck), le temps y est également représenté par sa plus petite unité de mesure possible qui est de 10 exp -44 secondes (temps de Planck). Nous sommes maintenant rendues à l'échelle la plus fondamentale de la nature, qui est connu et pressentie par nos lois physiques. Dans ce lieu il existe une forme de pure énergie, qui définit une dimension colossale de l'ordre de plus de 10 exp 28 électron-volt (énergie de Planck) et d'une température de 10 exp 32 kelvins (température de Planck).

L'Univers vu à travers cette dimension beigne dans une espèce de fluide (espace-énergie) de consistance plutôt continue et qui s'étant dans tout l'étendu de notre Univers, elle le définit et le supporte en quelque sorte. Il s'agit du fluide fondamental qui est situé tout juste aux limites du tissu originel d'espace-temps, dont l'essence même n'existe toujours pas sous cette échelle de la nature. Il n'y a plus de dimension spatio-temporelle perceptible en dessous de cette frontière, et les trois dimensions spatiales et celle du temps se confondent dans une seule et même dimension indéfinissable d'énergie pure. Il n'y a pas de notion de haut, de largeur, de bas ou de distance et il n'a pas également de notion temporelle.

Ce fluide est là tous simplement tout autour de nous et personne ne peut le définire ou le décrire. Il est là et partout à la fois et il ne fait qu'un avec l'Univers. C'est de ce fluide indéfinissable et sans consistance véritable, que toute essence d'espace-temps émerge ou a émergé, pour créer toute la matière-énergie qui existe à travers Univers, et qui se fait de manière continue par les fluctuations quantiques de vide.

Maintenant levons notre regarde au-delà de cette frontière la plus mystérieuse de l'Univers. Si nous prêtons une certaine attention sur ce qui se passe tout autour de nous. Nous allons remarquer de plus en plus de petite forme ondulante qui émerge par-ci et par-là. Le tout ce fait à une vitesse folle et à partir de cette petite membrane virtuelle et imaginaire qui délimite en quelque sorte, les frontières physique et perceptible du monde matériel de notre Univers. Situé juste un peut au-dessus du niveau de cette membrane, c'est notre Univers d'espace-temps standard qui commence et les petites ondulations se matérialise sous forme de fluctuation quantique. Ce niveau représente la plus petite échelle de la nature, d'où émerge toute la matérialité spatio-temporelle des choses de notre Univers et du monde sensible.

Il arrive parfois que les fluctuations quantiques on un peut plus d'énergie vibratoire que l'habitude (assymétrie de leurs interaction avec leur milieu). Alors survient un phénomène ou un événement extraordinaire et d'une très grande beauté pour la destiné et la structure matérielle de notre propre Univers. La fluctuation quantique se disloque peut à peut de la membrane d'énergie pure qui l'englobe et la soutient de tout les cotés et de tout part, elle vibre un peut sur elle-même à très grande vitesse et se recourbe et se replie finalement sur elle-même. Nous venons tout juste d'assister à la naissance de la plus petite particule fondamentale de matière-énergie de l'Univers (non ponctuelle mais étendut). Dont l'influence et la traversée vers notre monde physique à laisser les toutes premières traces de l'interaction gravitationnelle, qui a fait vibrer le tissu d'espace-temps qui l'englobe et qui se trouve tout autour d'elle, sous forme de plissement et de courbure de toutes sortes. Nous venons tout juste d'assister à la naissance de l'interaction gravitationnelle. S'agient-ils alors des quarks qui sont situé sur une échelle de l'ordre de 10 exp -18 m, peut-être car pour l'instant personne ne le sait véritablement. Mais il peut s'agire également de particule intermédiaire beaucoup plus petite que les quarks, mais qui ne sont pas encore prévu et découvertes dans les différents modèles standard de la physique actuel.

Appelons pré-Quarks, cette nouvelle particule qui vient tout juste de sortie virtuellement de nul part. Que s'est-il passer au juste lors de la création de cette particule ? La membrane d'énergie pure (du tissus univers) est définit et délimitée par une sorte de texture de consistance inconnue, et juste au-dessus de celle-ci c'est le tissu d'espace-temps (ce qui décrit et non pas comme substance de la nature) de notre monde. Mais ce qui sort de la membrane par contre est de consistance et d'essence interprétative spatio-temporelle, formée de champs d'intensité variable qui sont alors axées sur les différents états vibratoires de l'énergie pure qui est plus fondamentale (ce sont les différentiel entre énergie qui fais agire les chose entre elles, et non des ponction de temps qui le décrit !!!).

Celle-ci ce repli alors sur elle-même et donne ainsi une certaine forme qui est toujours indéfinissable, si ce n'est que par une certaine forme qui est définit par les limites interactionnelles permises de la nouvelle particule sur le plan vibratoire. C'est une sorte de transition de phase que subit alors l'énergie pure, avec tout plein de nouvelles propriétés sur le plan physique et matériel, qui émerge dans notre Univers.

Cette nouvelle particule interagit avec son nouveau milieu spatio-temporel ambiant qui l'englobe de tout les cotés, comme une sorte de voilure aux dimensions et densité impénétrable. Cette influence créer des zones de turbulence et d'influence sur le tissu originel d'espace-temps ou d'espace-énergie, il s'agit de la courbure qui est associée à la métrique gravitationnelle et qui se rapporte à la densité matérielle des choses de la nature. Les ondes gravitationnelles sont des zones de compression et de torsion du tissu originale d'espace-temps (descriptif) ou d'espace-énergie (notion de substance). La matière n'est donc en réalité que le fruit de tourbillons d'énergie prit à l'état pur, enrobé dans une parcelle indéfinissable du tissu d'espace-temps qui décrit ces différentes formes de transitions, son essence est donc faite d'une sorte de pelure à surface d'espace-énergie, ayant l'aspect et une forme inertiel en équilibre vibratoire par rapport au tissu d'espace-temps qui l'entoure et le supporte (champs de matière-onde quasi-stationnaire). Cela n'est qu'une hypothèse bien sur, et ne sert qu'à vous schématiser le décor des dimensions de Planck.

Les photons et les différents bosons qui sont des vecteurs d'interactions, sont véhiculer juste à la surface du tissu originelle d'espace-temps ou d'espace-énergie, quand ceux-ci ne se transforment pas en particules de matière-énergie par différentes interactions. C'est peut-être cela qui explique la résistance zéro qui est associé à la propagation des ondes de toute sorte, sauf ceux qui sont associés à la matière bien sure (distorsion du tissu originel). Les ondes électromagnétiques représentent une sorte de résonance de forme sphérique très mince, ce qui représente l'amplitude d'une probabilité d'une onde qui croit alors à la vitesse de la lumière en faisant vaguer, onduler et vibrer le tissu originel d'espace-temps qui se trouve sur sa trajectoire (ou qui la forme !). Cela représente la propagation dans l'espace du paquet d'onde de probabilité d'une onde électromagnétique et quant celle-ci interagit avec son entourage, nous assistons à la réduction quasi instantanée du paquet d'onde de probabilité, et cette brisure représente l'aspect corpusculaire de l'onde.

Situé à une plus grande échelle, nous retrouvons les six différents type Quarks, qui s'associent entre eux par groups de trois en échangent continuellement des gluons (force des couleurs) pour se stabiliser, et forme alors les nucléons (proton et neutron). Les nucléons s'associent entre eux à leurs tours et s'échangent des mésons (pion, kaon etc.) pour établire la cohésion nucléaire. Ce travail ce fait à l'intérieure des étoiles de différentes masse. Et ainsi de suite, jusqu'aux planètes, étoile et nous.

Gilles
_________________
Croire c'est bien, mais comprendre c'est mieux.
Les panoramiques martiens
Évolution de la Conscience Spirituelle
INDEX DES VIDÉOS


Reply with quote
Back to top
Visit poster’s website
Contenu Sponsorisé






PostPosted: 17/10/2019 03:24:47
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Sciences All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

 
Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group