NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
Le Contrôle de l'Esprit

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> PARANORMAL -> Vos expériences vécues
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mahata
Membre 4 étoiles
Membre 4 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 153
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 20/02/2013 18:16:19
Bonjour tout le monde,

Je souhaite aborder un sujet ici qui est ce qu'on nomme plus communément selon l'appellation américaine comme le mind control.

En effet, beaucoup de témoignages parlent de cette pratique aux états unis et la plupart du temps tout vient de la bas, infos, témoignages etc...

Personnellement je me pose la question sur ce qu'il en est en France, car contrairement aux idées reçues cette pratique n'est pas utilisée que chez l'oncle sam.

La première fois que j'ai entendu parler de ce sujet c'était vers les années 2002, sur un forum ou un témoignage ou plutot un appel au secours avait été posté par une fille.
Elle nous racontait de façon très décousue etre l'objet d'expérience de manipulation mentale et qu'elle n'arrivait pas à s'échapper. Elle est venue plusieurs fois chercher de l'aide, malheureusement, la majorité du forum l'a traitée de folle et de tout un tas de noms d'oiseaux et personne n'a jamais essayé de la comprendre.
Moi à l'époque je découvrais le principe de l'échange par forum et je n'osais pas parler ni répondre. Mais cette fille m'a fait beaucoup de peine parce que je la sentais terriblement souffrir et je me sentais impuissante d'autant plus qu'elle parlait d'une chose que je ne connaissais absolument pas.


La seconde fois que j'ai été confronté à ce phénomène est que moi-meme j'ai fait l'objet de ce que je pense être des attaques psy. Ces attaques ont failli me faire perdre la boule j'avoue. Et si j'en parle aujourd'hui c'est que je pense de plus en plus que j'ai subi de réelles attaques (dans le but de me destabiliser, de me faire peur, voire d'en arriver à ce que je me détruise. La raison est obscure parce que je suis un citoyen vraiment très moyen) mais surtout parce que je ne dois pas etre la seule.
Je n'ai pas la sensation d'etre une personne spécialement dangereuse, ni pour mon entourage, ni pour la société et n'ai aucune intention négative face à mes congénères ni à personne ici bas. Je ne possède pas d'information spécialement sensible que j'aurais à partager etc etc...

J'aimerais comprendre plus avant ce phénomène et aussi pourquoi tous nos yeux sont ils braqués ailleurs que sur la France ? Je ne parle pas par chauvinisme ici ne vous méprenez pas, juste que quand meme je trouve bizarre que toute l'info majoritaire nous fait nous tourner vers d'autres pays alors qu'il se passe en France des choses du meme acabit.

Je ne souhaite pas générer un débat négatif ou cauchemardesque entendons-nous bien. Parler toujours de ces choses horribles ne nous aide pas à avancer à force, au contraire, mais je pense qu'il est très nécessaire d'entamer le débat malgré tout pour ce qui se passe en France.
Cette histoire de tenter de contrôler la population doit etre prise en compte ici, car à regarder la paille dans l'oeil du voisin on en oublie la poutre que l'on a dans notre oeil.

Mon ressenti et mon constat : en France on parle toujours très peu des ovni de façon officielle bien qu'on nous fasse savoir qu'on reconnait et patati et patata. Jamais rien de très clair ici (notre pays). On parle de peu de chose d'ici en fait (à part la pédophilie qui serait liée à ces réseaux sataniques/sociétés secretes). On est éberlués par les complots des autres pays mais la France n'est certainement pas exclue. Le mot complot est ici utilisé pour donner un exemple.
Si je dois ouvrir un autre sujet spécialement pour développer l'une ou l'autre question, merci de me le faire savoir mais pour moi c'est lié. Car nous sommes tous les jours conditionnés par nos propres programmes télé et le controle mental est généralisé.

Questions : Avez vous eu connaissance de gens ayant témoigné de ces pratiques de controle mental en france ?
Avez vous constaté vous aussi qu'en France tout est comme étouffé, et qu'on nous dirige ailleurs pour ne pas voir ce qui se passe chez nous ?
Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 20/02/2013 18:16:19
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Garf
ADMINISTRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6 523
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 20/02/2013 22:16:55
Bonjour Mahata

Tout d'abord cette nouvelle dont je voulais parler dans ma rubrique.

http://adala-news.fr/2013/02/controler-lesprit-humain-une-realite-au-japon-…

J'ai été confronté au contrôle mental à plusieurs reprises, dans lesquels j'inclus ( comme certain membres du forum ) une invitation à se rendre
quelque part ( généralement une fenêtre, ou à regarder vers une direction.

Le plus gros que j'ai essuyé, car je suis certain qu'on peut te briser comme un fétu de paille était tout proche de la table des marchands à Locmariaquer

dans le 56.

Pour résumer : J'étais de nuit dans un camping et dans un lieu que je connaissais parfaitement.

Soir très venteux, je regarde droit devant et derrière la haie d'arbre je vois une lueur orange.

Je me dis que la fenêtre est mal fermée ( avec le vent ), puis je me souviens que derrière la haie il y a un champ et pas de maison ...

Au fond de moi il y a le désir d'aller voir un ovni et l'autre qui me dis de ne pas bouger pour aller voir une hypothétique lueur.

En essayant de me lever, j'étais lourd. En avançant d'un mètre je me sentais de plus en plus lourd.

J'en était conscient et plus je voulais y aller et avancer, plus j'avais l'impression de m'enfoncer en terre.

Je ne devais faire qu'une 15 aine de mètre pour pouvoir passer en dessous de la barrière.

Quand j'y suis arrivé, le phénomène m'a achevé ! Confused Je me suis penché, puis ... la pesanteur était si forte que j'ai laissé tombé

vaincu !

Cette force était amicale, et ne voulait pas être vue.

Cela m'a servi plus tard cette lutte. Cela m'a permis de voir un ovni qui lui ne voulait pas être vu. D'ou un de mes termes qui est "le camouflage mental"
_________________
http://5novembre1990.fr.gd/
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
KZI
Membre 0 étoile
Membre 0 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 17 Fév 2013
Messages: 8
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 20/02/2013 22:19:00
Bonsoir Mahata,

C'est un sujet qui m'intéresse . Je ne sais pas si j'ai réellement été confronté à ce phénomène, je ne vais pas faire dans la dentelle sur mon compte ; j'ai passé quelques temps hospitalisé à la demande d'un tiers suite à une série de comportements incompréhensibles aux yeux de mes proches.
Au final le diagnostic sera "bi-polaire" avec substances médicamenteuses à la clé. Que s'est-il passé ?
Il faudrait déjà que je commence à faire un brouillon pour ordonner les événements. Cependant je peux te dire qu'au début j'avais le contrôle de la situation, je m'amusais même, jusqu'à ce que tout m'échappe au point de vivre des situations humiliantes, dangereuses, comme un effet boomerang. C'était un cocktail composé de mes croyances et influences mélangées à mon vécu.
L'idée de contrôle de l'esprit m'a donc envahi, l'idée que je pouvais perdre l'initiative et la conduite de ma pensée, ce soit venant de ma personnalité, soit d'élément extérieur. C'est une expérience traumatisante.
Répondre en citant
Revenir en haut
Mahata
Membre 4 étoiles
Membre 4 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 153
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 20/02/2013 23:08:28
Merci d'apporter ta contribution.

Ce n'est jamais facile de parler de ce genre de choses, pour tout ce que ça génère en nous d'incompréhension. Et aussi qu'on a tendance à vraiment croire ce que les autres pensent de nous qui n'est pas forcément la vraie vérité. Je ne peux pas croire qu'on pète un cable pour rien tu vois... Il y a toujours une cause qui entraine un effet.

J'ai été aussi internée sur la demande d'un tiers et j'ai pu constater certaines choses qui ont fini de me dégouter de la psychiatrie.
J'étais en observation une semaine et bien avant les attaques psy, l'internement a eu lieu pour d'autres raisons. On a prétendu que je tentais de me suicider chose fausse, mais bon je les laisse croire. J'ai donc passé une semaine complète en observation dans un service ou toutes sortes d'etres étaient mélangés (autistes, tueurs oui oui :(..., meme un sans abri). La j'ai compris que c'était plus un dépotoir à gens dont on ne voulait pas qu'un véritable établissement de soin.

Je te souhaite du courage, afin que tu puisse comme je tente de le faire moi-meme, tout poser par écrit afin d'essayer de t'y retrouver. Je te souhaite aussi la clarté d'esprit afin que tu puisse démêler ton propre brouillard :D. J'ai confiance en une chose : la patience car grace a elle on arrive à beaucoup de résultat si on n'abandonne pas <3

Peut etre pourrais tu te renseigner sur le phénomène qu'on nomme walk-in... Je n'adhère pas trop pour moi mais peut etre que ça te parlera.


Dernière édition par Mahata le 21/02/2013 03:54:03; édité 1 fois
Répondre en citant
Revenir en haut
vi_vi
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2013
Messages: 12
Sexe: Masculin
Localisation: /

MessagePosté le: 20/02/2013 23:47:36
Salut,

bien sur que le contrôle de l'esprit est omni présent, et pas seulement aux états-unis, les noms les plus communément utilisés sont le MK Ultra et le Projet Monarch. Ces projets ont été mis au point après la seconde guerre mondiale par la CIA et des psychiatres nazi rapatriés aux USA pour poursuivre leur recherche. Toutes la production Hollywoodienne, les clips vidéos, les émissions télé, télé-réalité sont le résultat de ces expérimentations. Nous sommes tous, qu'on le veuille ou non, dans une certaine mesure, des "esclaves" de ces deux projets.

Pourrais tu copier ou envoyer un lien pour préciser quel type de discours tenait cette fille dont tu parles dans ton poste?

Projet Monarque

Pour ceux qui sont familiers des multiples sujets qui taraudent les esprits torturés des « enquêteurs » conspirationnistes, le Projet "MK Monarch" (MK pour Mind Kontrol, parait-il) est sans doute une sorte de pierre philosophale, de holly graal capable de changer le plomb en or et d'ouvrir les portes des plus sombres mystères de cette foutue planète. En effet, tout homme ou femme qui trouverait les preuves indiscutables de l'existence officielle de ce projet, de ces tenants et aboutissants serait certainement l'individu le mieux informé et le plus puissant de cette bonne vieille terre et peut-être aussi la cible plus convoitée de tous les assassins sous influence.

L'histoire est un mensonge que personne ne conteste.
Napoléon Bonaparte

Délire paranoïaque ?

Pour les novices matière de « conspirationnisme » qui constituent peut-être 99,99% des lecteurs, Monarch est ce que l'on appelle une horrible étrangeté qui n'est pas supposée exister, une série d'occultes expériences de manipulation du comportement menées par une ou plusieurs des nombreuses agences de renseignements, laboratoires militaires ou section Delta qui forment la nébuleuse sécuritaire américaine. Pour parler en termes encore plus précis, Monarch désignerait l'ensemble des techniques de conditionnements psychologiques - de l'usage de drogue en passant par la torture, les électrochocs, le viol ou les armes psychotroniques - destinés à créer de toutes pièces à partir d'un individu lambda, de préférence un enfant, un futur petit soldat qui répondra à tous les ordres, même les plus pervers. Les gens qui auraient « inventé » Monarch auraient réussi à contourner l'obstacle de la volonté, de la conscience d'un individu pour envahir puis prendre possession de ce qu'une âme a de plus intime : son inconscient !

Délire paranoïaque et conspirationniste que ces élucubrations me direz-vous ! Peut-être pas. Certainement pas à en croire des gens comme le journaliste John Rappoport ou encore John De Camp, ancien sénateur du Nebraska, avocat spécialisé dans les affaires de pédophilies et de culte satanique. Un personnage certes controversé mais assez crédible et qui a rassemblé plus que tous les autres auteurs (comme les improbables Mark Philips, David Icke etc..) un faisceau de présomptions qui les ont amenés à penser que MK Monarch est fondé sur une réalité tangible.

Tortures nazies

A ma connaissance, il n'existe aucun document officiel « déclassifié » de quelque agence de renseignement que ce soit évoquant nommément l'existence d'un projet MK Monarch qui serait - comme l'affirment bon nombre d'auteurs - un sous projet du fameux projet de la CIA MK Ultra (pour lequel les documents déclassifiés de la CIA abondent). Mais ce n'est pas pour autant que Monarch n'existe pas sous une forme ou une autre.

Pour rafraîchir les mémoires, MK Ultra recouvre tous les agissements de la CIA qui avaient pour but de manipuler les consciences, faire ce que l'on appelle du « Mind Kontrol ». En pleine guerre froide, surtout au cours de la guerre de Corée, il s'agissait de parfaire des techniques d'interrogatoires des suspects et de découvrir un sérum de vérité. Se fondant sur les premiers travaux de médecins nazis (d'où le K de Kontrol) dans les camps de concentration (notamment celui de Dachau où l'on expérimenta des séances d'électrochocs suivis d'injection de doses massives de Mescaline sur des prisonniers) qui furent évacués aux Etats-Unis sous couvert de l'opération Paperclip, les psychiatres de la CIA n'avaient qu'une envie, découvrir les procédures et les produits psychotropes qui ouvriraient l'âme des sujets jugés subversifs comme de vulgaires boites de conserve. Ainsi, le Dr Ewen Cameron , financé et patronné par la CIA alla jusqu'à rendre raide dingue de pauvres civils, de pauvres ménagères venues soigner leur dépression dans un institut de santé mental celui de Mont Royal, près de la ville de Montréal. Les malheureux « clients » dépressifs de ce « brave » et zélé Dr Cameron se voyaient réveillés de grand matin par des injections intraveineuses de Thorazine, de Phénergan, de Séconal et autres barbituriques hypnotiques hyperpuissants. Puis les patients étaient menés de gré ou de force trois fois par jour à des séances d'électrochocs de plus de 150 volts. Ce traitement baptisé par un curieux euphémisme « cure de sommeil » durait de 15 à 65 jours. Ensuite, le ou la patiente se voyait alors traiter pendant une période aussi longue à la Methédrine (amphétamine) et au LSD injectés également en doses massives. Et peu importaient alors les atroces souffrances de ces pauvres sujets qui se voyaient plongés des semaines durant dans d'odieuses transes hallucinatoires et psychotiques induites artificiellement. Enfin, les « malades » étaient conduits dans des « chambres à dormir », sorte de caisson d'isolation sensoriel dans lesquels ils étaient enfermés et où on leur diffusait 24 sur 24 un même message préenregistré pendant deux semaines. De quoi vraiment y laisser sa santé mentale ! Cameron, en torturant sans vergogne ses sujets, contre leur gré, voulait arriver en fait à déprogrammer ces derniers, effacer leur mémoire affective et créer un « blank state », sorte de mémoire vide pour procéder ensuite à une reprogrammation.

Ceci démontre au mieux les folies de l'école de psychiatrie comportementale (behavouriste) sur laquelle la psychiatrie et la sociologie modernes se sont construites. C'est sur ce même genre d'idée que des gens comme Zbigniew Brzezinski ont mis au point des concepts plus généraux de « tabula rasa » (faire table rase), de déprogrammation des valeurs de la société en général par l'usage du chaos et de la souffrance. Et une fois que la société arrivée à une sorte d'état comateux, une forme d'anarchie peuplée de peurs et de violences, il n'y a plus qu'à réinsuffler dans le corps social - à savoir Mr. tout le monde - de nouvelles valeurs, plus fonctionnelles... A brave New World, le Nouvel Ordre Mondial en pleine action si vous voyez ce que je veux dire!

Déprogrammation par le trauma

Certes, les actes de Cameron furent dénoncés et la CIA abandonna officiellement l'idée d'utiliser le LSD pour laver les cerveaux. Il y eut même des procès en dommages et intérêts gagnés par certains plaignants. Mais en fait, cette technique de déprogrammation de l'esprit par l'usage de tortures, de souffrances et trauma le plus souvent infligés par des sévices sexuels n'aurait nullement cessé. Mieux encore, la technique se serait affinée, codifiée, standardisée et répandue à travers le monde dans toutes les sphères du pouvoir. Elle aurait servi de base à une autre opération que certains témoins, victimes présumées de ces agissements horribles appellent l'opération MK Monarch. On raconte que le terme Monarch désigne symboliquement ce fameux papillon de taille exceptionnel qui passe de l'état de larve à un état plus achevé. Comme ce serait le cas des victimes de cette opération! Autre hypothèse : butterfly, papillon, est souvent utilisé en prostitution pour désigner l'acte de « butiner » de fleurs en fleurs, de changer sans cesse de partenaires. Bref, pour revenir à nos témoins victimes de l'opération Monarch, ceux-ci racontent à peu près tous le même genre d'histoire : ils ont été utilisés dès la plus tendre enfance dans des réseaux prostitutionnels très hard et vendus aux fantasmes les plus dingues de notables, d'hommes politiques, de nobles, de militaires, de magistrats, de vedettes du show business qui forment entre eux des sortes de réseaux, de sociétés secrètes soumis à d'étranges rituels à mi-chemin entre le satanisme, l'ésotérisme New Age et la reprogrammation béhavouriste.

Les actes sexuels comprenant des viols d'enfants, de nouveau nés, des mises à mort, des chasses à l'homme ainsi que des séances de cannibalisme auraient deux buts : d'une part « mouiller » les notables participants et puis acheter la fidélité à toute épreuve de ces puissants qui sont invités à ces étranges « fêtes » une première fois, une sorte d'initiation où ils acquièrent le goût du sang et en deviennent hyperdépendants. D'autre part, générer sur la victime un état de traumatisme qui a pour effet de susciter l'apparition de ce que l'on appelle des personnalités multiples. Chacune des personnalités a sa mémoire propre, sa fonction propre (une personnalité pour la prostitution, une autre pour l'assassinat, une troisième comme paravent officiel etc...) et ne communique pas avec l'autre (sauf sous certaines procédures) et l'on s'assure ainsi que la victime ne parlera pas puisqu'elle ne se souviendra de rien ou que de façon fantasmée, imparfaite. D'où, peut-être, le côté parfois vraiment délirant de certains témoignages, la victime étant incapable de réinterpréter les informations contenues dans « ses mémoires segmentées ». Les enfants sujets de l'opération de reconditionnement Monarch deviendraient alors des prostitués travaillant dans ces réseaux d'influence et de pouvoir mais également des agents de renseignements ou des tueurs à gage. Certains auteurs conspirationnistes comme Jim Keith ont découvert l'étrange passé psychiatrique et militaire de certains tueurs célèbres comme Oswald, Shirhan Shirhan, Jim Jones ou même Tim Mc Veigh. Et toujours selon ces victimes, les cercles de pouvoir de nos pays industrialisés (celui du pouvoir policier, judiciaire, parlementaire, militaire puis industriel économique etc...) seraient littéralement pervertis par ce genre de pratiques. Le fonctionnement de ces réseaux occultes du vrai pouvoir et l'obéissance quasi absolue de « ces gens de pouvoir » ne reposeraient que sur ces rituels et pratiques sexuelles de conditionnement psychologique. C'est aux Etats-Unis qu'on a vu les premiers témoins apparaître et évoquer ainsi les rituels et pratiques atroces contrôlés par la CIA et certains militaires et auxquels se seraient adonnés la plupart des grands hommes politiques américains, à commencer par la famille Bush ou encore des gens comme Kissinger, North, Clinton, Reagan, etc... Tout le gotha de la haute finance et haute politique américaine.

Que penser de tout cela ?

Une première chose : les thérapeutes qui ont examiné ces victimes sont formels pour affirmer que ces dernières sont bel et bien des victimes et qu'elles ont subi de profonds sévices sexuels. Rien qu'aux Etats-Unis, j'ai dénombré une centaine d'associations ayant pour but de recueillir et d'aider les victimes de ce genre d'abus rituels. Etrange, une telle foison d'associations dont la plupart sont tout ce qu'il y a de plus sérieux pour un phénomène qui n'existe pas... officiellement. Autre bizarrerie : des psychiatres se sont même donnés la peine de créer une association, une sorte de lobby ayant pour but de prouver que le syndrome de personnalité multiple n'existe pas et qu'il s'agirait en fait d'une triste maladie - le « false memory syndrom » (le syndrome des faux souvenirs) - dont les enfants se servent pour poursuivre leurs pauvres pères en inventant à leur encontre de fausses allégations de viols « qu'ils vivent comme une réalité mais qui est une construction de leur imaginaire ». Ces gens ont pignon sur rue, de puissantes ramifications dans les universités américaines et tentent de devenir des experts incontournables dans les affaires de viols d'enfants qui viennent devant les tribunaux. Que d'énergie dépensée dans une affaire qui relèverait du pur fantasme (thèse prônée par une partie des experts psychiatres qui estiment que les réseaux pédophiles et les affaires de cultes sataniques et rituels divers n'existent pas !). Saviez-vous, que le FBI avait décrété officiellement, que les affaires de viols rituels ou sataniques ayant pour cadre des réseaux structurés relevaient de la légende urbaine, du fantasme de victimes en mal de démons imaginaires...?

L'exemple belge, l'affaire Dutroux et les dossiers noirs

Comme je ne peux évoquer avec consistance que ce que j'ai vécu personnellement en tant que journaliste judiciaire, je parlerai à titre d'illustration pour mieux frapper les consciences des événements qui ont secoué la Belgique en 1996-1997.

Pourquoi la Belgique dans le cadre de l'opération Monarch ?
Il faut savoir que ce petit pays, véritable carrefour stratégique au centre de l'Europe du Nord et qui abrite les cerveaux de grandes institutions internationales - l'Union européenne, l'Otan, le Shape, Eurocontrol etc... - a semble-t-il servi de laboratoires grandeur nature à certaines opérations de la CIA. Comme l'affaire des réseaux Stay Behind où la CIA implanta après la seconde guerre mondiale des réseaux dormants et des structures paramilitaires d'action, de subversion et de renseignements anticommunistes. On attribue à ces structures la paternité effective ou accidentelle des fameuses tueries du Brabant Wallon qui déstabilisèrent le pays au début des années 80, permirent au pouvoir de museler les groupes d'extrême-gauche et surtout, aboutirent à ce que la gendarmerie deviennent un corps de police surdimensionné et extrêmement centralisé.

Dans le droit fil de ce dossier des tueurs du Brabant-Wallon, certains journalistes bien installés - une minorité malgré tout - estiment que l'affaire Dutroux et des témoins X en sont le triste prolongement.
Pourquoi ?
Parce que tant l'affaire des tueurs que l'affaire Dutroux et consort constituent de véritables séismes institutionnels, de jolies opérations de déstabilisation qui transformèrent la Belgique en un état paranoïaque, dysfonctionnant et ultra-policé. Ensuite, il y a fort parier que personne ne connaîtra jamais la vérité sur l'affaire Dutroux comme ce fut le cas dans le cadre des tueries et de tous les autres « dossiers noirs » belges (il y en a eu tellement, de Stay Behind aux CCC, des télex de l'Otan aux affaires criminelles liées à certaines pointures politiques belges!) qui ont secoué l'actualité de ce petit pays.

Les témoins "X"

Un petit mot d'abord sur ce qu'est l'affaire Dutroux pour le lecteur qui ne l'a pas suivie. L'affaire éclate en été 1996 lorsque la gendarmerie belge arrête Marc Dutroux et sauve d'un horrible sort deux fillettes terrifiées qu'il avait enlevées quelques semaines auparavant et dissimulées dans une cache habilement creusée dans la cave de sa petite maison de Sars-la-Bruissière, une petite localité du Hainaut. Deux fillettes que toute la Belgique traumatisée par plusieurs vagues de disparitions d'enfants recherchait activement. Activement selon la version officielle car on découvrira avec stupeur au fil d'enquêtes piégées, de contre-enquêtes sabotées, de commissions d'enquêtes parlementaires manipulées que la gendarmerie n'avait pas estimé que la recherche des enfants était prioritaire et ce, pour des raisons que personne n'a à ce jour réussi à éclaircir. Par la suite, les enquêteurs découvrirent que Dutroux avait enlevé au minimum 4 autres fillettes (sans compter le trafic des filles d'Europe de l'Est) dont on découvrit les restes enterrés dans l'une de ces propriétés.

A ce jour, face aux aveux fluctuants de Dutroux (qui en fait nie presque toute responsabilité) personne n'a été en mesure de savoir si Dutroux faisait partie ou non d'un réseau international de pédophilie et d'enlèvements d'enfants. Mais un faisceau de présomptions semblent démontrer que l'intéressé était peut-être l'un des fournisseurs qui alimentait en chaire fraîche un réseau constitué de personnes de pouvoir (industriels, noblesse, magistrat, hommes politiques).
Pourquoi ?
Car entre autre chose, un mois après l'arrestation de Dutroux et consort, se présentèrent tour à tour à la cellule d'enquête de Neufchâteau (chargée de l'affaire) une série de témoins, tous adultes, ne se connaissant pas entre eux, provenant des 4 coins du pays, d'âge et d'origines sociales différentes et qui désiraient conserver l'anonymat. Raison pour laquelle les enquêteurs, en l'occurrence des gendarmes, les baptisèrent les témoins "X", à savoir X1, X2, X3 etc... selon leur ordre d'arrivée. Et les faits que certains de ces témoins, en fait la plupart d'entre eux ont dénoncés sont tellement horribles, tellement incroyables que même le plus tolérant, le plus ouvert des enquêteurs, à fortiori pour le grand public avait du mal à accorder du crédit à ces faits ainsi dénoncés. D'abord parce qu'il s'agit de faits d'une violence, d'une cruauté inimaginable et racontés sur le ton de la banalité : faits de cannibalisme (on contraignait les victimes à manger des morceaux de corps de nouveaux nés mis à mort puis dépecés), de mise à mort d'enfants par des chiens, de viols d'enfants par des animaux, de viols de bébés, de parties de chasse dont le gibier était des enfants etc... Le tout se passait toujours dans des parcs et des donjons de châteaux ou de grosses villas (dont certaines ont pu être identifiées). Mais le pire était que ces faits, décrits dans le détail auraient été perpétré outre par Dutroux et ses complices (ayant un rôle subalterne de fournisseurs) par des personnalités connues en Belgique et dans le monde: hommes politiques, gendarmes, magistrats, industriels et... certains membres éminents de la famille royale belge dont le comportement est décrit avec un tel luxe de détails. Et certains des récits divulgués par des témoins différents se recoupent étrangement. Si l'affaire n'a pas été révélée dans ses moindres détails dans la presse belge, elle le fut suffisamment pour ébranler et dégoûter totalement l'opinion publique. Et il y eut à cause des témoins X une réelle fracture en Belgique tant au sein de l'appareil policier ou médiatique qu'au cœur de l'opinion publique, une sorte de guerre entre croyants et non croyants, entre ceux qui estimaient que les témoins X disaient la vérité, toute la vérité et ceux qui pensaient que ceux-ci relevaient plus de la psychiatrie ou du phénomène de monstres de foire.
Une chose est certaine, ces témoins X même de bonne foi, ont sans doute saboté à leur insu l'ensemble de l'enquête Dutroux à cause du climat houleux de haines irrationnelles qui électrisa la suite des investigations. Il n'y eut plus moyen de poursuivre sereinement les recherches dans le seul pan de l'affaire dans laquelle on possédait des inculpés : Dutroux et consort. On est arrivé à une telle impasse, à un tel désaveu de l'enquête et du juge d'instruction (qui fait bien entendu partie du clan des « non-croyants » qui estime que Dutroux est un prédateur isolé qui a enlevé des fillettes pour agrandir sa famille et les adopter (sic)....) que la plupart des parents des petites victimes ne se rendront même pas au procès de Dutroux en 2004, estimant qu'il s'agira d'une vulgaire mascarade qu'il est inutile cautionner par une présence.

En ce qui concerne les témoins X, on n'en parlera pas ou peu dans le cadre du procès Dutroux puisque cette partie du dossier a été disjointe pour permettre des suites d'enquête qui ne viendront sans doute jamais.

Entre fantasmes et réalités

Que penser de ces témoins X ? Sont-ils crédibles ?
Un premier constat : leur existence est incontournable. Ils racontent le même genre d'horreurs que narrent les victimes américaines du projet Monarch. Certains psychiatres belges qui ont examiné ces victimes affirment qu'elles ne sont ni délirantes, ni en état de démence ou de déséquilibre mental. Les experts précisent qu'il est certain que ces personnes ont bel et bien fait l'objet de sévices graves dans leur jeune âge.

Ont-ils raconté la vérité ?

Impossible de le dire. Mais il me semble inepte d'écarter ces récits parce qu'ils sont incroyables ou dérangeants. Ces dénonciations serviront peut-être de base pour nous expliquer une réalité dont nous n'avons aucune idée. L'un des gendarmes qui a été concerné par l'enquête Dutroux et qui a dénoncé certains des monstrueux dysfonctionnements qui paralysa l'enquête et empêcha que l'on sauve les enfants plus tôt m'expliqua la chose suivante : « selon certaines de mes indications, certains des témoins X mentent, reconstruisent la réalité. Ce sont des taupes envoyées par on ne sait qui et dont les mensonges et contradictions peuvent facilement être démontrés. Ils ont pour effet de décrédibiliser les propos des autres témoins, de semer le doute et la confusion parmi l'opinion publique et de contaminer le procès Dutroux avec le doute. ET surtout, ces faux témoins décourageront les vrais témoins, les authentiques victimes de ces réseaux de s'exprimer dans une telle cacophonie... » A mon avis, des gens comme David Icke par exemple, à cause de leur approximation, leur manque de rigueur et de recul nuisent à la cause en insistant que trop sur le côté sensationnaliste et en transformant des interprétations et des suppositions en certitudes. Les faits sont bien assez horribles et n'ont pas besoin de cette surenchère un chouïa emphatique. Cela ne va pas convaincre les vrais témoins, et ils existent, à venir s'exprimer et dénoncer des faits qui peuvent être vérifiés.

En d'autres termes, plutôt que de s'emballer sur le rôle joué par telle ou telle personnalité de la noblesse, de la politique ou du show business, il faudrait plutôt imaginer et mettre en place des structures d'accueil et de protection de ces témoins. Et garder l'esprit le plus ouvert possible car il se peut que ce que ces victimes nous raconteront nous secouera encore bien plus que tout ce qui a été dit jusqu'à présent dans le cadre de ses affaires. Je ne peux m'empêcher d'avoir le sentiment que ces témoins américains, belges etc.. ont parlé que parce qu' "on" a bien voulu qu'ils parlent et que leur témoignage poursuivait des buts bien plus sordides de déstabilisation de l'opinion publique (qui n'a jamais autant vécu dans la peur) et de décrédibilisation des futurs témoins, des futures victimes. Je ne pense pas que les témoins X soient tous des menteurs mais je crois qu'ils ont été manipulés et mis sous pression avant de livrer le contenu de leur calvaire aux enquêteurs et aux journalistes.

PROJET MONARQUE
partie 2

La programmation Monarch: définitions et descriptions
(Monarch programming : definitions and descriptions
traduit par Alain Gossens)
Traduction d'un extrait d'un texte original publié en 1999 dans "Paranoïa Magazine" sous la signature de Ron Patton. Le lien http se trouve à la fin de la traduction.

notes préliminaires : Les droits de la présente traduction appartiennent à l'auteur de ladite traduction. Cette traduction est cédée à titre de diffusion unique sans contreparties financières au site Conspiration CC. Tout emploi de la présente traduction sur tout autre site se fera avec l'assentiment de l'auteur qui pourra être contacté via le présent site.

Le texte traduit ci-dessous fait suite à la première livraison de texte que j'ai rédigé sur le projet MK Monarch, ce premier article étant une sorte de réflexion sur l'existence réelle ou non du projet, une possible manipulation et l'incroyable présence d'un phénomène qui échappe à toute analyse rationnelle, celle des abus sexuels rituels perpétrés à l'encontre de mineurs d'âge, un phénomène fort comparable à celui des "abductions", des enlèvements extraterrestres qui se dérobe également à toute analyse. Les thérapeutes sont contraints d'accepter les témoignages des victimes en tant que tel et de ne pas les mettre en doute s'ils veulent "travailler" avec les victimes.

Le texte qui suit et qui a été rédigé par Ron Patton ne met nullement en doute l'existence du projet Monarch, part du présupposé qu'il s'agit d'une opération concrète des services secrets américains. Il constitue un excellent résumé de ce qui s'est dit tant par les journalistes que par des victimes ou des thérapeutes sur ce projet. Bonne lecture à tous.
A.G.

L'évolution du projet MKUltra

Une fois la CIA et la NSA bien en installée, le premier d'une longue de série de programmes ayant pour objet le lavage de cerveau fut entamé par la Navy à l'automne 1947. Le projet "Chatter" se développa ainsi en réponse aux succès supposés obtenus par les Soviets sur les sérums de vérité. Cette démarche, ce raisonnement n'était cependant qu'un prétexte, un argument de façade au cas où le contenu véritable du programme venait à être révélé. Les recherches se concentrèrent en fait autour de substances psychotropes que l'on pouvait utiliser pour des interrogatoires ou pour le retournement et le recrutement d'agents. En 1953, ce projet était officiellement clôturé.

Mais la CIA décida de donner plus d'importance aux recherches ayant pour objet les modifications du comportement avec la mise en place du projet Bluebird, projet qui reçut l'approbation du directeur Alan Dulles en 1950. Les objectifs de Bluebird étaient les suivants :
1) mise en évidence de moyens de conditionnement individuel qui feraient barrage aux méthodes d'interrogatoire connues pour soustraire à l'ennemi de l'information
2) Recherche sur la possibilité de contrôler une personne via l'application de techniques spéciales d'interrogatoire
3) Recherches sur les moyens d'améliorer les capacités et les fonctions de la mémoire des individus
4) Mise en place de moyens défensifs ayant pour effet de protéger le personnel de l'agence

En août 1951, on rebaptisa le projet Bluebird sous l'appellation "projet Artichoke" (projet artichaut) dont les visées se focalisaient spécifiquement autour de l'usage de techniques d'interrogatoire incluant l'hypnose et les narcotiques. Ce programme prit fin en 1956. Mais trois ans avant l'arrêt d'Artichoke, soit le 13 avril 1953, sous l'impulsion de Richard Helms directeur en chef de la CIA (DDCI), le projet MKUltra émergea dans le prolongement du projet Artichoke, avec comme justification, la mise en place de mécanismes de financement extrêmement sensibles. En toute hypothèse, l'étymologie des lettres MK pourraient avoir un rapport avec l'appellation "Mind Kontrol", la traduction évidente du mot allemand Kontrol en "Control" en ce qui concerne l'anglais. Un groupe de médecins spécialistes allemands issus du vivier nazi de talents en la matière devinrent des atouts inégalables dans le cadre du futur développement du projet MKUltra.

La relation existant entre les expériences nazies menées dans les camps de concentrations et les nombreux sous-projets de l'opération MKUtra est d'une évidence limpide. Les disciplines et moyens divers mis en place pour contrôler le comportement humain dans le cadre de MKUltra incluaient les radiations, les électrochocs, la psychologie, la psychiatrie, la sociologie, l'anthropologie, la graphologie, l'utilisation de substances de harcèlement, de moyens paramilitaires. Et le LSD (acide lysergique) devint la drogue la plus communément utilisée. Une procédure particulière connue sous l'appellation de MKDelta désigna en fait toutes les opérations de MKUltra à l'étranger. De ce fait, les armements MKUltra/MKDelta furent utilisés dans des buts de harcèlement, de discréditation et de visée incapacitante.

A partir des 149 sous-projets identifiés et chapeautés sous l'appellation générale MKUltra, le projet Monarch démarra officiellement au début des années 60 (mais mis en œuvre en fait bien plus tôt) au sein de l'US Army (ndtr : désigne l'armée de terre en général par opposition à la Navy ou à l'Air Force). Ce programme Monarch se révèle être en fait le projet le plus important et est toujours considéré comme ultra-secret pour des raisons de "sécurité nationale". Monarch est sans doute l'aboutissement de l'un des sous-projets MKSEARCH telle que l'opération SPELLBINDER (captivant) qui fut mise en place en vue de créer de toutes pièces des assassins dormants (par exemple des candidats Mandchous) qui peuvent être "activés" dans une transe post-hypnotique à l'aide d'un mot clé ou d'une phrase. (ndtr: assassins dormants connus également sous l'appellation "Mandchourian Candidate" désigne en fait ces individus qui deviennent des tueurs grâce à un mot code déclencheur qui a été mémorisé par l'assassin sous hypnose. Cette appellation est tirée d'un film de 1959 sur un aspect de la guerre de Corée - the Mandchurian Candidate- avec Frank Sinatra dans le rôle principal du tueur qui s'ignore mais également d'un livre de John Marks, ancien officier au département d'état qui a écrit le premier best-seller sur MKUltra). L'opération "Often" qui désignait les recherches dont le but était d'asservir la puissance de forces occultes seraient l'un des programmes de couverture ayant pour but de dissimuler l'insidieuse réalité du projet Monarch.

Définitions et descriptions.

D'un point de vue sémantique, le terme "Monarch" ne doit pas nécessairement se voir définir par rapport au contexte dénoté par la noblesse et de la royauté mais plutôt en référence à l'insecte, au papillon du même nom, le fameux monarque. Lorsqu'une personne est soumise à un traumatisme induit par des électrochocs, un profond sentiment d'avoir vécu un lavage de cerveau apparaît comme si l'on devenait une sorte de papillon virevoltant au hasard. On peut également y voir une représentation symbolique ayant pour objet la métamorphose ou la transformation de ce bel insecte, de la chenille au cocon (phase dormante; inactivité) puis au papillon (la nouvelle création) qui retournera alors à son lieu de naissance. Un tel schéma évolutif et migratoire fait de cet insecte une espèce unique.

Le symbolisme occulte peut donner une vision supplémentaire à la véritable signification du concept de la Psyché, de l'âme. La Psyché désignant alors à la fois l'âme et le "papillon" proviendrait d'une certaine croyance selon laquelle des âmes humaines se transformeraient en papillon lorsqu'elles sont à la recherche d'une nouvelle incarnation. D'anciennes confréries mystiques comme les Gnostiques voient dans le papillon le symbole de la chaire corrompue, périssable. Et l'Ange de la mort (souvenez-vous du surnom donné au médecin nazi Mengele) d'après les croyances rituelles gnostiques est habituellement représenté en train d'écraser un papillon. Une marionnette est un pantin attaché à des fils et contrôlé par un marionnettiste.

Par conséquent, la programmation Monarch se rattache aux concepts du "syndrome de la marionnette". Le "conditionnement impérial" est un autre concept utilisé que les professionnels de la santé mentale connaissent sous l'appellation de "séquences conditionnées de stimulus-réponse". Le projet Monarch peut en fait être décrit au mieux comme étant une œuvre structurée de dissociation de la personnalité avec une intégration d'éléments occultes et ésotériques ayant pour effet de "compartimentaliser" l'âme d'un sujet en de multiples personnalités grâce à des procédures systématiques et standardisées. Au cours de ce processus, un rituel satanique utilisant le mysticisme de la Cabale est mis en œuvre dans le but de rattacher un démon ou un groupe particulier de démons à chacune des personnalités ainsi créées.

De toute évidence, les plus sceptiques désirant nier toutes les croyances irrationnelles selon lesquelles les possessions démoniaques seraient tout ce qu'il y a de plus réel pourraient simplement voir en cet aspect ésotérique de la procédure un simple moyen d'accroître le traumatisme des victimes.

Modifications (de personnalité) et mécanismes déclencheurs
Une autre manière d'examiner cette tortueuse "victimisation" du corps et de l'âme consiste à considérer l'esprit (d'une victime) comme un programme informatique complexe : un nouveau dossier (une autre personnalité) est créé grâce au traumatisme, à la répétition et à l'accentuation. Lorsque l'on veut faire apparaître une personnalité donnée, il faut alors utiliser un mot de passe spécifique (indication ou commande) ou un code d'accès. La victime/rescapée est considérée comme "esclave" par le "programmeur/manipulateur" qui sera perçu en retour comme un Dieu, un maître. Environ 75% de ces victimes sont de sexe féminin parce qu'elles ont une plus grande tolérance à la douleur et ont tendance à se dissocier (en multiples personnalités) plus aisément que les hommes.

Ces victimes furent principalement utilisées dans le cadre d'opérations militaires secrètes mais aussi dans le cadre de faits de prostitution et de pornographie; l'implication de l'industrie du divertissement étant significative. Un ancien officier militaire en relation avec la DIA (Defence Intelligence Agency, services de renseignements de l'armée US) a affirmé à l'auteur de cet article que " pour bien percevoir le plan d'ensemble, il faut savoir que les victimes du projet Monarch proviennent de toutes les classes sociales, des sans domiciles fixes aux cols blancs.

En guise de confirmation, un agent de la CIA à la retraite évoqua vaguement l'utilisation de ce genre d'individus (ndtr les victimes civiles de Monarch) à titre d'indicateurs, de mouchards, des sortes de caméléons employés pour infiltrer des groupes spécifiques, collecter du renseignement et/ou injecter un programme secret.

Les victimes/rescapées possèdent bien souvent un nombre excessif de personnalités multiples qui ont été générés par de multiples "programmes" destinés à soutenir ces personnalités, générant aussi des zones d'ombre et des sortes de miroirs virtuels. Il existe une division entre les côtés lumineux et sombre des multiples personnalités qui s'entrelacent dans l'esprit de la victime et se déploient autour d'un axe en constante rotation. L'une des principales structures (il y en aurait bien d'autres) utilisées dans ce système se représente sous la forme d'une double hélice (ndtr: la même représentation symbolique que l'ADN ou le caducée, à savoir deux spirales hélicoïdales qui s'enroulent l'une contre l'autre) au sein de laquelle s'étagent 7 niveaux.

Chaque système aurait un "programmeur" interne qui surveille le "gardien du seuil" (des démons?) qui donnera lui-même accès ou non aux différents espaces (ndtr: personnalités). Parmi les multiples images internes perçues de façon répétée par les victimes reviennent le plus souvent celles des arbres; "l'arbre de vie" de la Cabale, avec son système contigu de racines, ainsi que des nœuds infinis, des symboles et des lettres anciennes, des toiles d'araignées, des miroirs et du verre brisé, des masques, des châteaux, des labyrinthes, des démons/monstres/extraterrestres, des coquillages, des papillons, des serpents, des rubans, des arcs, des horloges, des montres, des robots, des diagrammes représentants des suites de commandes de programmes informatiques ou encore des circuits imprimés.

Lignés sanguines et gémellité

Une forte majorité de ces victimes/rescapées proviennent de lignées familiales sataniques multigénérationnelles (lignée sanguine ou souche sanguine) et sont en apparence programmées "pour remplir leur destinée en tant qu'élus ou générations élues" (un terme employé par Mengele à Auschwitz). Certains sont adoptés à partir de familles de même origine. Quant aux autres qui sont ainsi utilisés dans ce "cauchemar neurologique", ils sont condamnés à devenir des "sacrifiés" (ne faisant pas partie des bonnes souches ou lignées familiales) et proviennent généralement d'orphelinats, de homes, d'institutions de placement ou de familles incestueuses ayant un long passif de pédophilie. Il apparaît également qu'il existe une forme de schéma familial traditionnel d'appartenance à l'institution gouvernementale ou aux agences militaires de renseignement.

Nombre des victimes sont issues de familles qui utilisent le catholicisme, la religion des Mormons ou le renouveau charismatique (ndtr: nouvelle branche du catholicisme traditionaliste à tendance mystique et méditative) comme façade à leurs abominables activités (bien que des membres d'autres groupements religieux soient impliqués). Ces victimes/rescapées obéissent en général plus volontiers à une structure hiérarchique religieuse (dogmatique ou légale) rigide parce qu'elle correspond en fait à l'essence de leur programmation. En général, l'autorité n'y est jamais contestée et la volonté des individus est pervertie par un conditionnement subjectif et orienté vers la stricte observance de l'ordre donné.

Les indices permettant d'identifier des victimes/rescapées incluent généralement des cicatrices ou des cloques sur la peau résultant de chocs électriques et de brûlures multiples. Certaines parties du corps de certaines victimes peuvent même présenter des traces de mutilation par des couteaux, par du fer chauffé à blanc ou des aiguilles. Des représentations de papillons et des tatouages au symbolisme occulte sont fréquemment observés. Plus généralement, les personnes de bonne souche, de pure lignée font de toute évidence moins l'objet de telles scarifications car leur peau se doit "de rester pure et sans souillures".

La visée ultime des manipulations sophistiquées perpétrées à l'encontre de ces victimes peut sembler incroyable mais tout dépend de la compréhension et de l'interprétation que nous avons des royaumes physiques et spirituels. Les manipulations de personnalités à savoir ces "alter" (ndtr : je conserve l'appellation anglaise "alters" qui signifie cet "autre moi" - alter égo- manipulé et créé par la programmation Monarch) les plus sombres et les plus profondes qui sont perpétrées au cœur de ces lignées familiales sont supposées restées en sommeil jusqu'à ce que l'Antéchrist se manifeste.

Ces "alter" manipulés façon Nouvel Ordre Mondial contiennent probablement des instructions ou des ordres de rappel afin d'entraîner ou d'initier un grand nombre de personnes (sans doute des clones ou des clones "sans âmes") et par ce biais, stimuler des programmes de contrôle social en vue d'entrer dans le nouveau millénaire. Les jumeaux "non biologiques" sont également une autre bizarrerie observée dans la programmation Monarch. Par exemple, deux jeunes enfants n'ayant aucun lien familial pourraient être rituellement reliés par le biais de cérémonies de "filiation magique par le sang" de façon à ce qu'ils soient "inséparablement appariés pour toute éternité" (sans doute une autre connexion avec Mengele). Ces deux jeunes enfants partageront deux parties d'une même information programmée, faisant de chacun d'eux une entité interdépendante l'une de l'autre. Des phénomènes paranormaux tels que la télépathie, la projection astrale, l'ESP (les perceptions extrasensorielles) apparaissent de façon plus prononcée entre deux individus qui sont passés par un tel processus rituel.

Les niveaux de programmation Monarch.

Le niveau Alpha: ce niveau est considéré comme le mode de programmation général ou standard au cœur de la base de contrôle de la personnalité. Ce niveau se caractérise par d'énormes capacités de mémorisation en même temps qu'un accroissement prononcé de la force physique et de l'acuité visuelle. Le mode de programmation Alpha se réalise par une segmentation délibérée de la personnalité de la victime, ce qui a pour conséquence de générer l'essence même d'une division (de l'activité cérébrale) entre cerveau gauche et cerveau droit. Un tel phénomène permet alors une unification, programmée celle-là entre activité cérébrale gauche ou droite via des stimulations de connexions neuronales.

Le mode de programmation Bêta se rattache à la programmation d'ordre sexuel. Une telle programmation élimine tous les schémas moraux appris, toutes les inhibitions et stimule l'instinct sexuel sur son mode de fonctionnement primitif. Les personnalités perverses -Cat Alters- (ndtr: "Cat alters", cat en argot US signifie salope) peuvent émerger à ce niveau.

Le mode de programmation Delta est connu comme étant celui des "assassins programmés" et fut au départ mis en place pour former des agents spéciaux ou des soldats d'élite (comme les Delta Forces, le First Earth Battalion, le Mossad (services secrets israéliens) pour des opérations secrètes. La stimulation d'un taux d'adrénaline maximum et une agressivité contrôlée sont des évidences dans ce mode de programmation. Les sujets sont alors dépourvus de toute peur et répondent par une obéissance systématique aux missions et ordres qui leur sont donnés. C'est à ce niveau que l'on trouve implantée une "couche" d'instructions relatives à l'autodestruction ou au suicide des sujets.

Le mode Thêta est quant à lui considéré comme étant le mode "psychique" de programmation. Les souches familiales héréditaires provenant de traditions familiales multigénérationnelles sataniques semblent prédisposés à une plus grande propension de talents télépathiques que ne le possèdent les individus sans cette hérédité.

En dépit de limites évidentes, diverses formes de systèmes électroniques de contrôle mental furent cependant développées et introduites, à savoir des appareils de télémétrie (ndtr: de mesure) biomédicale humaine (des implants cérébraux), des lasers à énergie dirigée utilisant des micro-ondes et/ou des ondes électromagnétiques. On affirme que de tels dispositifs furent employés avec des ordinateurs extrêmement avancés et puissants et des systèmes de repérage et d'observation par satellites très sophistiqués.

Le niveau Oméga est une forme de programmation autodestructrice connue également sous l'appellation de code vert, "code green". Les comportements qui y correspondent incluent les tendances suicidaires et les pulsions d'automutilations. Ce programme entre généralement en activité lorsque la victime débute une thérapie et est interrogée ou lorsque le sujet retrouve trop de souvenirs.

Le niveau Gamma est un autre système d'auto-protection qui fonctionne sur le mode du mensonge, de la désinformation. Ce niveau s'entremêle avec un aspect occulte et de démonologie (ndtr: ce qui concerne les univers des entités démoniaques). Ce niveau a tendance à se régénérer de lui-même par après, s'il a été désactivé par des moyens inadéquats.

Méthodes et compositions

Le processus initial consiste à générer auprès du sujet des états dissociatifs de la personnalité, états qui apparaissent sans problèmes majeurs de la naissance à l'âge de 6 ans. Ce genre d'état mental est obtenu par l'utilisation de séances d'électrochocs (ECT) qui sont à certains moments appliqués même lorsque l'enfant se trouve dans l'utérus de sa mère. A cause du traumatisme extrême causé par ces électrochocs mais aussi par des abus sexuels et d'autres tortures, l'esprit se dissocie de son "centre" en plusieurs personnalités alternatives. Connu sous l'appellation de "trouble de la personnalité multiple", cette pathologie est présentée aujourd'hui comme étant un trouble dissociatif de l'identité et constitue la base de la méthode de programmation Monarch.

Par après, le conditionnement de l'esprit de la victime est renforcé par l'hypnose, une méthode de punition "double-bind", "double contrainte" (ndtr: méthode de coercition d'obéissance absolue dans laquelle la victime doit choisir entre deux châtiments, deux solutions qui n'en sont pas. Par exemple, soit vous subissez un supplice, soit vous le faites subir à l'un de vos proches), modes de punitions alternant plaisir et douleur, privation sensorielle mais également privation de nourriture, d'eau et de sommeil; le tout en combinaison avec diverses drogues psychotropes qui modifient le fonctionnement du cerveau.

L'étape suivante consiste à intégrer des ordres et des schémas de commandement à chacune des identités créées. Cela se fait par l'utilisation d'écouteurs high-tech en conjonction avec des générateurs pilotés par ordinateurs, émettant des ondes sonores inaudibles ou des harmoniques qui affectent dans l'esprit conscient et inconscient les liaisons neuronales au niveau de l'ARN (ndtr: au niveau des messages des codes génétiques et des liaisons neurochimiques).

Des appareillages optiques de réalité virtuelle sont parfois utilisés simultanément avec des générateurs harmoniques projetant des lumières pulsées et colorées et des schémas visuels subliminaux sur des systèmes d'écrans synchronisés. Des électrochocs de haut-voltages sont alors employés pour provoquer une véritable dissolution de la mémoire.

La programmation est mise à jour périodiquement et renforcées par des moyens, auditifs, visuels et écrits. Les tous premiers thèmes abordés dans la programmation incluent les univers d'Alice au Pays des merveilles et du Magicien d'Oz, deux œuvres qui sont en fait "saturées" de symbolisme occultes. Bon nombre des films et dessins animés récents produits par les studios Disney sont en fait employés de deux manières: une désensibilisation de la majorité de la population par le biais de schémas de programmations neurolinguistique et subliminales d'une part.

Et d'autre part, ces films contiennent de façon délibérée des clés et des éléments déclencheurs spécifiques qui ont été construits pour la programmation des enfants hautement impressionnables du programme Monarch. Un premier exemple qui permet de comprendre comment ce mode de programmation subliminal fonctionne consiste à examiner attentivement le célèbre film des studios Disney, Pocahontas, très curieusement estampillée comme étant le 33ième, le 33ième dessin animé des studios alors que le 33ième degré est le plus élevé dans les rites écossais de la franc-maçonnerie. Dans le film, le personnage de la grand-mère "saule", en anglais "Willow" est un vieil arbre mystique âgé de 400 ans qui conseillent la petite orpheline Pocahontas d'écouter son cœur pour l'aider à réaliser toutes les promesses qui y sont contenues. Grand-mère Saule parle en fait constamment un double langage, utilisant des phrases à double sens: comme par exemple, "La route qui va tout droit n'est pas nécessairement la plus facile".

Dans les systèmes Illuminati qui structurent le trouble des personnalités multiples, le saule représente les pouvoirs occultes du Druidisme. Le système d'imageries intrinsèques véhiculés par l'arbre, ses branches, ses feuilles et ses racines est extrêmement signifiant. De fait, les liens spirituels occultes et négatifs associés à la programmation qui se rattache au symbole du Saule sont les suivants: les branches sont utilisées pour fouetter les victimes dans des rituels de purification. Un saule peut résister à de très fortes tempêtes et est connu pour sa flexibilité et sa souplesse. Les survivants/ rescapés du programme Monarch décrivent les branches du saule qui les enlacent et les enserrent sans espoir de fuite. Le système profond des racines qui caractérise le saule fait ressentir à la victime d'intenses sentiments de plonger de plus en plus profondément dans des abysses alors que s'installe une transe hypnotique.

La musique remplit un rôle fonctionnel dans la programmation par la combinaison de sons, de rythmes et de paroles différents. Certains romans et films adaptés de l'œuvre du maître du suspens et de l'horreur Stephen King sont détournés, selon des sources fiables, à des fins sinistres.

L'un de ses derniers livres, Insomnia, montre l'image d'un Roi qui siège en dessous d'une phrase qui peut servir de déclencheur (au programme): "Nous ne dormons jamais" ( expression qui indique que quelqu'un est victime du trouble de la personnalité multiple) au-dessous de laquelle se trouve un œil tout puissant qui voit tout. Voici une liste non exhaustive d'œuvres qui sont utilisées pour renforcer la base de la programmation: Pinnochio, la Belle au bois dormant, Blanche Neige, La Belle et la Bête, Aladdin, la petite sirène, le Roi Lion, E.T., Star Wars, Ghost Busters, Trancer II, Batman, Ma sorcière bien aimée, L'île Fantastique, Reboot, les Tiny Toons, Les rouleaux de la mer morte et le livre des croyants. Certains films dépeignent certains aspects de la programmation Monarch comme Hell Raiser 3, Raising Caïn, Labyrinth, Telefon, Johnny Mneumonic, le Point de non-retour, the Lawnmower man et Closet Land...

Programmeurs et lieux
Il est très difficile d'identifier qui fut en fait le premier programmeur de ce projet satanique, ceci à cause de l'important volume de désinformations et de mensonges répétés qui fut propagés par "ceux qui sont vraiment au pouvoir".

Deux personnalités identifiées par un code spécifique, en fait une couleur (la couleur verte) se détachent: le Dr Green (Dr Vert) serait un médecin d'origine juive, le Dr Gruenbaum qu'on suspecte de collaboration avec les nazis durant la seconde guerre mondiale et le Dr Mengele dont la réputation de sang-froid et de brutalité délibérée n'a pas seulement terrorisé les rescapés d'Auschwitz mais un nombre incalculable de victimes à travers le monde. L'implication directe du Dr Mengele dans le fonctionnement du tristement célèbre camp de concentration d'Auschwitz a été minimisé au cours du procès de Nuremberg, ce qui eut pour conséquence un flagrant manque de zèle dans les moyens mis en œuvres par les Etats-Unis et les alliés pour le capturer. Afin de tromper les enquêteurs motivés qui voulaient mettre la main sur Mengele, les officiels américains auraient considéré l'intéressé comme n'étant pas une menace réelle, et affirmé qu'il était soit réfugié au Paraguay, soit au Brésil ou encore qu'il était tout simplement mort (l'Ange de la mort aurait ainsi ressuscité "miraculeusement" au moins à 5 reprises).

Les recherches "scientifiques" de Mengele qui furent faites au détriment de milliers de vies, représentèrent en fait des atouts sérieux pour les intérêts américains. Mis à part l'usage de l'appellation codée du Dr Green, les rescapés le connaissaient sous les pseudonymes de Vaterchen -"Père"- ou encore le "Beau Joseph", "David", "l'enfant prodigue". Homme élégant de belle stature, Mengele désarmait littéralement ses interlocuteurs avec ses manières polies alors qu'à d'autre moment, il était capable d'exploser dans des colères violentes.

Un autre souvenir caractéristique dont se rappellent les survivants était le pas cadencé des bottes noires impeccablement cirées de l'intéressé qui avançait et revenait sans cesse sur ses pas dans un jeu aléatoire de haine et d'amour. Et lorsqu'il dévoilait la dernière carte de ce sinistre jeu de hasard, il pouvait alors torturer avec la plus grande des malveillances ou tuer un petit enfant devant les autres enfants qu'il voulait programmer.
Des victimes encore angoissées se souviennent également avoir été jetés nus dans des cages avec des singes qui avaient été conditionnés à abuser sexuellement et brutalement d'eux. De toute évidence, Mengele jouissait du fait de pouvoir réduire ses victimes à l'état d'animaux. Il interdisait de façon délibérée ses victimes de se plaindre, de pleurer, de hurler leur douleur ou de faire montre de toute émotion excessive.

Le Dr Ewen Cameron connu également sous le nom de code Dr White (Dr Blanc) était un ancien membre des associations canadiennes, américaine et mondiale des psychiatres (ndtr: ces associations sont considérées comme étant les moteurs de la psychiatrie comportementaliste moderne et qui considèrent l'homme comme un objet d'étude dépourvu d'âme. Tout psychiatre américain qui veut exercer se doit de recevoir l'aval de ces corporations!). Grâce aux intenses expériences menées par le Dr Cameron et à sa réputation, le directeur de la CIA, Allan Dulles a fait parvenir des millions de dollars à des organisations comme la "investigation of Human Ecology" (recherches sur l'écologie humaine) que Cameron présida sans états d'âmes. Des expériences (étranges) furent menées à différents endroits de Montréal, plus particulièrement à l'Université Mc Gill, l'hôpital St-Marie et au Allan Memorial Institute.

A côté des méthodes conventionnelles de "tyrannie" psychiatrique comme les électrochocs, les injections de drogue et la lobotomie, Cameron mit au point sa méthode propre, celle du "psychic driving" , la conduite psychique, par le biais de laquelle des patients qui n'étaient pas préalablement avertis et donc consentants, se voyaient placés dans un état de coma provoqué par des drogues pendant plusieurs semaines pour se voir ensuite administrer un nombre incalculable de séances d'électrochocs alors que leur crâne était enfermé dans une sorte de casque électronique qui leur transmettait de façon répétitive des messages à différentes vitesses.

Nombre de ces personnes exploitées étaient des enfants victimes d'abus perpétrés dans le cadre du système des orphelinats de la religion catholique romaine. C'est sans surprise que le Dr Cameron fut "oublié" très opportunément par la plupart des publications scientifiques et psychiatriques d'une certaine importance parce que le projet MK Ultra fut rendu public en 1970 lorsque des rescapés canadiens et leurs familles intentèrent auprès des tribunaux des actions en dommages et intérêts. La CIA et le gouvernement canadiens s'arrangèrent hors tribunal pour ne pas se voir cité au procès et être contraint d'admettre officiellement avoir perpétré de faits répréhensibles.

Michael Aquino, ex colonel de la division de la guerre psychologique des services secrets de l'armée, la DIA (Defence intelligence Agency) est le présumé dernier "sadique" d'une longue lignée de bourreaux formés et parrainés par le gouvernement. Aquino, homme de génie excentrique est le créateur de la secte du Temple de Set, une ramification de l'église de Satan d'Anton LaVey. Son obsession des rituels nazis païens et son talent de manipulateur des foules par l'hypnose fait de lui le candidat idéal comme "Maître programmeur". Aquino est en relation avec le scandale de la crèche pour enfants de la base militaire de Presidio (ndtr: base de l'armée US à San Francisco), scandale où il fut accusé d'attentat à la pudeur contre des mineurs d'âge. Au grand effarement des parents des jeunes victimes, toutes les poursuites furent abandonnées.

Sous le nom de code de "Malcolm", Aquino développa une série de cassette de formation ayant pour sujet la méthode de création d'un esclave "Monarch". L'intéressé travailla également en tant qu'agent de liaison entre les services de renseignement de l'armée et du gouvernement, différentes organisations criminelles et des groupes occultes en vue de fournir des esclaves "formatés" par le programme Monarch.

Heinrich Mueller fut aussi un important programmeur qui fut connu sous les noms de code Dr Blue ou "Gog". Il avait apparemment deux fils qui participèrent également à l'affaire. Leo Wheeler serait quant à lui l'original, le vrai Dr Black. Il était le neveu de feu le général Earl G. Wheeler qui était le chef d'état-major de l'armée US pendant la guerre du Viêt-nam. Un protégé de Wheeler, E.Hummel s'est montré très actif dans les régions du Nord Ouest du pays au côté de W.Bowers (de la lignée des Rotschild).

Voici une liste d'autres manipulateurs du comportement de haut vol en activité ou l'ayant été: Dr Sydney Gottlieb (NDTR: l'un des principaux psychiatres de MKUltra), le Lt Colonel John Alexander, Richard Dabney Anderson (USN), Dr James Monroe, Dr John Lilly (ndtr: a travaillé sur des cétacés, inventeur des caissons d'isolation sensorielle, a admis avoir travaillé pour la CIA, s'est amendé depuis bien longtemps), Lt Comdr Thomas Narut, Dr William Bryan, Dr Bernard L.Diamond, Dr Martin T.Orne, Dr Louis J West (ndtr: responsable d'un des programmes les plus agressifs en matière d'essai de drogues de la CIA perpétrés contre des personnes non-volontaires), Dr Robert Lifton, Dr Harris Isbel (ndtr: grand figure également de MKUltra) et le Colonel Wilson Green. De façon à garder le projet MKUltra le plus discret et furtif possible, la CIA le subdivisa en de multiples sous-projets avec pour chacun leur champ de recherche et de développement et ce, dans le cadre d'universités, de prisons, de laboratoires privés et d'hôpitaux.

Tous ces acteurs furent bien entendus généreusement récompensés par des subventions du gouvernement et divers autres subsides.
Les noms des principales institutions et les lieux où furent menés les expérimentations relatives à la programmation Monarch sont les suivants: Cornell, Duke, Princeton, UCLA, University of Rochester, M.I.T. (Massashusset Institute of Technilogy), Georgetown university Hospital, Maimonides Medical Center, St Elizabeth Hospital (Washington DC), Bell Laboratories, Stanford Reaseach Institute, Westinghouse, Friendship Lab, General Electric, Arco (ndtr: concepteur de Haarp également), . En ce qui concerne le "produit final" (ndtr: à savoir les victimes humaines de Monarch), il fut généralement conçu dans le cadre d'installations et de bases militaires dans lesquels le niveau de sécurité est le plus élevé. Désignés comme étant des centres de programmation de traumatisme extrême et proche de la mort, les bases les plus lourdement impliquée dans ces projets sont: China Lake Naval Weapons Center; base de Presidio, Fort Dietrick (ndtr: spécialisé dans les armes chimiques et bactériologiques), Ft Campbell, Ft Hood, Redstone Arsenal, Offutt AFB (Air Force Base), MacGill AFB, Kirkland AFB, Nellis AFB (ndtr: près de China Lake dans le sud de la Californie, vaste installation qui comprendrait en fait Papoose Dry Lake et l'Aera 51); Homstead AFB; Grissom AFB, Maxwell AFB et Tinker AFB. Les autres sites reconnus comme étant des lieux de programmation de première importance sont le centre de recherche de Langley (ndtr: CIA), le laboratoire national de Los Alamos (Nouveau-Mexique), l'Institut Tavistock (ndtr: la Mecque présumée des idéologues du Nouvel Ordre Mondial) et certains endroits comme les Monts Shasta en Californie ou Las Vegas dans le Nevada.

Des noms célèbres
L'un des premiers cas documentés ayant pour sujet un agent secret du réseau Monarch fut la voluptueuse mannequin des années 40, Candy Jones. Le livre "The Control of Candy Jones" paru chez Playboy Press décrit 12 années d'intrigues et de suspens de la vie d'un agent de la CIA. Candy Jones née en fait Jessica Wilcox avait de toute évidence le profil psychologique requis pour devenir l'un des premiers cobayes dans le cadre d'expériences sur des êtres humains réalisées pour le compte de la CIA et du projet "scientifique" MKUltra.
Le cas le plus obsessionnel qui connut aussi la plus grand publicité est celui révélé par le livre "Trance Formation of America: la vie authentique de Cathy O'Brian, esclave de la CIA". Sur la couverture arrière du livre, on peut lire l'accroche publicitaire suivante: "Cathy O Brian est le seul témoin en vie et la seule rescapée d'une opération MKUltra de la CIA de contrôle du comportement Monarch". Cette biographie documentée contient un compte-rendu passionnant des années qu'a passé O Brian comme victime des méfaits incestueux de son père qui l'a vendue au projet Monarch. En collaboration avec le coauteur Mark Phillips qui fut son déprogrammeur et son sauveteur, Cathy révèle une série totalement incroyable de crimes et de conspirations: la prostitution forcée (la traite des blanches) avec les plus hautes personnalités du monde politique, des missions secrètes comme "mules" passeuses de drogue et comme courrier, et l'étrange relation existant entre l'industrie musicale Country-Western et les activités illégales de la CIA.

Paul Bonaci est un autre courageux rescapé qui a subi deux décennies de calvaire sous le projet Monarch. L'intéressé met en évidence un large faisceaux d'éléments de preuves vérifiées concernant des crimes à large échelle et des faits de corruptions impliquant des niveau locaux et fédéraux et remontant jusqu'à la Maison Blanche. Dans son témoignage, il évoque l'existence de jeunes adolescents de sexe masculin enlevés dans un foyer d'accueil municipal au Nebraska, victimes d'abus sexuels et envoyés à la base aérienne voisine d'Offutt où le témoin déclare que les adolescents furent l'objets d'intense séances de programmation Monarch dirigées principalement par le Commandant Bill Plemmons et l'ex Lt-Col Aquino. Ces jeunes garçons furent torturés sans relâche jusqu'à provoquer des état d'amnésie puis ils furent employés avec des jeunes filles dans des séances de pornographie et de prostitution pour le compte de très hautes personnalités de la politique et de la haute finance. Bonnaci se souvient ainsi avoir été transporté par avion cargo de la base aérienne d'Offutt vers la base aérienne de Mc Clelland en Californie. Il fut emmené en compagnie d'autres jeunes malchanceux adolescent vers la fameuse retraite campagnarde de l'élite de Bohemian Grove (sise près de San Francisco dans le Nord de la Californie). Les abuseurs profitèrent pleinement des pleins pouvoirs qu'ils avaient sur leurs victimes innocentes, commettant d'impensables perversions en vue de satisfaire leurs pulsions déviantes.

Certaines des victimes furent apparemment assassinées sous les yeux d'enfants déjà terrifiés et brisés. Une improbable actrice au talent douteux (aujourd'hui décédée), un télé-évangèliste à la moralité totalement pervertie, un ancien officier des bérets vert hautement décoré, un chanteur populaire de musique Western-Country et bien d'autres personnalités du même acabit ont toutes succombées à la folie du projet Monarch. Lee Harvey Oswald, Sirhan Sirhan, Charlie Manson, John Hinckley Jr, Mark Chapman, David Koresh, Tim Mc Veigh et John Savi; autant de tristes célébrités qui sont suspectés être autant de pions qui ont été instrumentalisés et se sont multipliés grâce à MKUltra.

Déprogrammeurs et dénonciateurs
Le Dr Corydon Hammond, psychologue à l'université d'Utah a tenu une conférence passionnante ayant pour titre: "l'hypnose dans le cadre du trouble de personnalité multiple : abus rituels" à l'occasion de la 4ième conférence régionale (pour l'Est des Etats-Unis) sur les abus sexuels et le trouble de personnalité multiple, conférence qui s'était déroulée à Alexandria en Virginie en 1992. L'intéressé a essentiellement confirmé les soupçons d'un public attentif principalement constitué par des professionnels de la santé mentale, soupçons selon lesquels une forte proportion de leur clientèle avait subi de façon intensive et systématique une programmation de contrôle du comportement (Mind Control). Hammond fit allusion aux recherches faîtes par les nazis, les militaires et la CIA en matière de Mind Control, parla également de la programmation à l'aide des lettres de l'alphabet Grec ancien et des couleurs et estima spécifiquement que le programme Monarch en tant que forme de conditionnement est toujours en vigueur.

Peu après son édifiante conférence, Hammond reçut des menaces de mort. Ne voulant pas mettre en péril la sécurité de sa famille, le Dr. Hammond arrêta jusqu'il y a peu de livrer toutes ces informations. Mark Phillips, un ancien sous-contractant électronique pour le département de la défense, eut connaissance de certaines des activités ultra secrètes perpétrées par le gouvernement en matière de Mind Control. Son comportement inquisiteur, sa forte conscience et son sentiment d'empathie à l'égard de Cathy O'Brian, " mannequin " présidentiel (ndtr : les "presidential models" dans l'affaire Monarch désigne en fait des jeunes femmes qui auraient été " programmées pour devenir des prostituées évoluant pour le compte du Président et de la Maison Blanche), tout cela a poussé Phillips à révéler au grand public le mode de fonctionnement de ces réseaux et de cette grande escroquerie depuis 1991. Au fil de leur histoire, Philips aida O'Brien a échapper à l'emprise de ses ravisseurs et fut capable de la " déprogrammer " en Alaska en l'espace d'un an. Le travail et la personnalité de Philips ont fait l'objets de vives critiques qui ont mis en doute la véracité de leurs allégations.

Valérie Wolf, une psychothérapeute de la Nouvelle-Orléans présenta le 15 mars 1995 à Washington DC deux de ses patients devant la Commission d'enquête présidentielle (ndtr : comité émanant de l'exécutif et non du Sénat) relative aux expériences impliquant des radiations sur des êtres humains. L'incroyable témoignage de ces deux femmes courageuses mit en cause des médecins allemands, évoqua non seulement l'usage de tortures, de drogues, l'électrochocs et de viols mais aussi des expositions à des taux indéterminés de radiations nocives. Tant Wolf que ses patientes affirmèrent que leur mémoire des programmes de la CIA fut restaurée sans l'aide de techniques de régression et d'hypnoses. Wolf consacre aujourd'hui la majeure partie de son temps à aider de tels rescapés.

Un ancien avocat spécialisé dans le droit des entreprises ayant travaillé pour Atlantic Richfield Company, David Rosenbaum, mena pendant 9 ans (de 1983 à 1992) une enquête concernant les accusations de tortures physiques et de coercition dont furent victimes bon nombre d'employés travaillant pour une centrale électrique de l'entreprise Arco sise à Monaca en Pennsylvanie. Ses clients, Jerry Dotey et Ann White furent victimes d'exposition à des radiations et une véritable boite de Pandore fut ouverte alors que Rosenbaum allait de plus en plus loin dans ses entretiens. Sa conclusion la plus surprenante fut que Dotey et White seraient en toute probabilité les enfants d'Adolf Hitler, se basant en partie pour confirmer ce fait sur la ressemblance étrange de leur apparence sur base de documents photographiques (les traits du visage, la taille et la structure osseuse furent pris en compte).

Rosenbaum affirma également " que mes clients éprouvent des expériences et des émotions qui semblent indiquer qu'ils sont jumeaux ". Dotey et White furent vraisemblablement victimes de tortures diverses et lorsqu'ils furent mis sous état hypnose à l'aide de drogues, il apparut que chacun d'entre eux avait été " programmés " avec au moins 3 techniques différentes par des médecins pervertis. Chacune des victimes était entraînée à entrer en transe hypnotique à l'apparition d'un stimulus spécifique qui est en général un mot ou une phrase clé et était également entraîné à " oublier de se souvenir " de ce qui se passait sous l'état d'hypnose. Ils furent soumis de façon répétée à des séquences identiques de simulus-réponse afin de produire des réactions et des comportements spécifiques à des situations précises. Les Dr Bernard Diamond, Martin Orne et Josef Mengele, tous vétérans de MKUltra fréquentèrent régulièrement la centrale d'Arco, selon Rosenbaum. Le conditionnement spécifique de Dotey et de White avait pour but la création artificielle de personnalités germaniques doubles. Rosenbaum qui est d'origine juive a maintenu des liens d'amitié profondes en dépit des circonstances épiques et dangereuse.

Voici d'autres noms de thérapeutes reconnus dans la déprogrammation : Cynthia Byrtus ; Pamela Monday, Steve Ogilvie, Bennet Braun etc… Certains conseillers spirituels chrétiens ( ndtr : ces " counselors " sont un phénomène propre aux Etats-Unis) ont été capable d'éliminer des parties de ces programmations avec un succès mitigé.
Les journalistes qui ont récemment enquêté sur le sujet de façon exemplaire sont Walter Bowart avec son livre Opération Mind Control, , Jon Rappapport avec son "US Government Mind Control Experiments on children et Alex Constantine, Psychic Dictatorship in America.
Ron Patton (traduc A.G.)
Répondre en citant
Revenir en haut
Garf
ADMINISTRATEUR

Hors ligne

Inscrit le: 04 Avr 2005
Messages: 6 523
Sexe: Masculin

MessagePosté le: 21/02/2013 01:39:31
Les sources vivi, les sources !

Je présume que cela vient de www.karmapolis.be/pipeline/monarch.htm
_________________
http://5novembre1990.fr.gd/
Répondre en citant
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Mahata
Membre 4 étoiles
Membre 4 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 153
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 21/02/2013 03:20:36
Merci de ta contribution vivi, mais il y a un mais.

je parle de ce qui ce qui se passe EN FRANCE.

Je pensais pourtant m'etre correctement exprimée sur mon idée . Ok certainement les projets nés ailleurs ont des ramifications un peu partout, mais ce que j'aimerais connaitre si c'est possible ce sont les gens à qui c'est arrivé EN FRANCE. Ou si quelqu'un a eu vent, ou lu qlq part ce genre de témoignage de français qui aurait subit ce controle mental.

Ces dossiers la je les connais. Je ne les ai pas étudiés à fond à l'heure ou j'écris, mais j'y compte bien. Il est nécessaire pour moi de me concentrer sur ce qui se passe dans le pays ou je vis, et ce meme si je trouve des informations dans d'autres pays pour expliquer cet état de fait.

Ce que j'ai vécu, d'autres aussi ont vécus des choses, et pour certains n'osent sans doute pas parler. C'est pour ça que je lance le sujet pour la France. Je n'ai rien contre toi vivi, mais cela traduit juste ce que je disais dans le sujet tout au début, en France on ne parle pas ou très peu, on parle des autres mais pas de ce qui se passe ici. Pourquoi ?

On a parlé de l'affaire Dutroux, mais on a très peu parlé des français concerné, on se débrouille toujours pour passer entre les gouttes o_O. On parle de rituels sataniques, mais on met en point de mire, l'angleterre, les états-unis et la france elle est ou? On parle de controle mental, tout le monde sait que nous somme TOUS controlés, mais on ne débat que de ce qui se passe chez les voisins et des témoignages de nos voisins.
Personne ne subit de controle mental en france autre que celui des moyens dit "normaux" ? C'est impossible vu que je suis un témoin de ca et que j'ai vu une fille en témoigner y'a plusieurs années.

Est ce que vous suivez ma pensée ? Je n'ai absolument rien contre personne, je remercie meme vivi de nous avoir remis ici de quoi comprendre mieux tout ceci, mais et la France bordel ? Je fais pas une crise de chauvinisme aigue, juste que c'est comme si on nous endormait encore avec tous les autres pour ne pas qu'on regarde ce qui se passe ICI au pays des mangeurs de camembert ^^

On ne parle que très très rarement des services secrets français. L'information semble très bien gardée je veux dire, on en parle par moment quand ça concerne les guerres et autre espionnage, mais sur les sujets comme le controle mental, ben choux blanc....

Pareil pour l'abus de personnes, on a parlé de DSK, parce qu'il fallait bien surement qu'un soit sacrifié, mais les autres tetes desquelles il était surement question au lancement de ce "scandale" pfuitt oubliées puisque c'etait DSK la vedette. et c'est toi qui t'y colle.
Pareil pour la pédophilie... Je ne sais plus ou ça a commencé, mais ça a fait un va et vient très rapide Belgique, france, belgique... ou France, belgique, belgique... je c plus pardon, mais j'ai constaté que meme si on a parlé des intervenants éventuels en France, tout est reparti en belgique parce que des noms ont été donnés etc... donc tout le réseau français du coup peut continuer ses horreurs, c'est la belgique qui s'y colle.

Personne n'a remarqué ça ?

J'espère avoir pu traduire ma pensee, et je suis désolée si je n'ai pas réussi mais j'ai vraiment fait de mon mieux.

Ne me tapez pas hein ? Confused lol sinon vous pouvez toujours ou pire ou meme Evil or Very Mad ou aussi mais nan je fuirai pas na !
Juste qu'étant née ici, et vivant ici depuis des générations cette terre et les gens qui y vivent me tiennent à coeur et ça me fait mal qu'on élude à chaque fois tous ces scrongneugneu qui jouent les anguilles.

@vivi : ce forum n'existe plus :( je ne peux pas te fournir le lien, c'est d'ailleurs dommage parce que j'aurais bien aimé relire ses posts avec ma compréhension d'aujourd'hui. Après sa fermeture il n'est pas resté très longtemps accessible meme en lecture. Tout ce dont je me souviens c'est de son appel au secours, de son langage décousu, je pensais qu'elle luttait intérieurement pour arriver à ecrire, mais qu'elle était sous le controle d'autre chose (personnalité multiple ?). Elle n'est pas venue très longtemps, au plus elle a du laisser 3 messages tout au plus. On ne l'a plus jamais revue. Tu n'as que ce que je dis et était-ce un hoax ou la vérité, pour moi ça a sonné vrai (meme si la totalité de ceux qui lui ont répondu n'en croyaient pas un mot). Double dommage meme de ne pouvoir donner ce lien qui n'existe plus car j'aurais pu avoir d'autres avis que le mien.
Répondre en citant
Revenir en haut
Walik
Membre éveillé

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2013
Messages: 155
Sexe: Masculin
Localisation: Oise

MessagePosté le: 21/02/2013 14:35:34
Bonjour à vous!

Alors pour ce qui est du contrôle de l'esprit, oui, cela fonctionne, cela existe. Je vous l'affirme parce que quand j'avais 17-19 ans, je me suis entraîné à cela.

Comment l'on appel cela? Une attaque psy? Je ne sais pas, mais il ne s'agit absolument pas d'hypnose dans le fait que la voix ne fût pas utilisé (et que je ne sais pas faire d'hypnose).

Le principe était très simple, je vais vous expliquer.

J'ai toujours étais un peu "spécial", je pouvais depuis petit, avoir de très forte intuition ou prémonitions. Lorsque j'ai voulu faire ce test, c'était parce que depuis quelques temps j'avais des visions du futur très proches (du lendemain ou du surlendemain) et qu'une personne que je connais s'était relié à moi et m'avait appelé pour me dire que mon 3éme œil s'était ouvert.

J'ai donc demandé à mon ex petite-amie et un de mes amis s'ils voulaient bien tenter l'expérience: ils ont acceptés.

Une fois mes deux cobayes chez moi, je leur ai expliqué le principe.
Il s'agissait simplement de commande par transmission de pensée, mais pas seulement, je commandais en forçant l'esprit à commander le corps. Afin de ne pas fausser les résultats, j'écrivais avant toutes expérience ce que j'allais tenter de faire, sur un papier, que je gardais pour moi ou que je montrais à la personne n'étant pas cobaye de ce test.
Ensuite, les tests se sont déroulés en plusieurs étapes.

-La première: avoir confiance.
Dans cette étape, je demandais au préalable si le cobaye était volontaire et s'il me faisait confiance. Si celui-ci se sentait prêt, je commençais le test par des choses simples (penser à un mot, pleurer, dire un mot, etc.) et même si le cobaye avait confiance, il n'était pas en confiance à 100%, il fallait donc briser chacune de ses barrières psychiques de protection. Cette étape instaurait la confiance car le cobaye se rendait compte qu'il n'avait qu'échanger une conversation mentale ou qu'il n'avait pas véritablement était contrôlé (il était maître de son corps).

-La seconde étape: le collectif et l'influence.
Cette étape intervenait quand le ou les cobayes étaient entrés en confiance avec moi. Ils demandaient même d'eux-mêmes des nouveaux tests. J'ai alors organisé des séances où ce sont les cobayes qui tentés de me contrôler, de me faire dire des mots. Grâce à cela, le cobaye est remit au même niveau que vous, même s'il n'a pas le succès. Ensuite, il m'a suffit de demander à un des cobayes, de tenter l'expérience avec son congénère afin d'apprendre la technique. Ainsi, les cobayes étaient investis à 100%. Dans cette étape, il y a aussi le contrôle collectif, c'est-à-dire que j'ai contrôlé l'esprit des deux cobayes en même temps. Puis il y a l'influence, c'est à dire qu'il faudra commander à l'esprit quelque chose, qui ne se passera qu'à un moment donné bien précis, un mot, un son, un mouvement, etc. cette étape est très intéressante car l'on peut obtenir du cobaye que le déclencheur soi nous-même ou bien n'importe qui. Ainsi, le cobaye n'a de réaction qu'au moment où la personne choisit fait la chose déclencheur. Cela permet de définir un contrôle bien plus lointain qui n'interviendra qu'au contact d'un certain élément. Les deux expériences peuvent être combinées. Ainsi, j'ai pu obtenir de mon cobaye, qu'il pense et dise la phrase "Tayo! Tayo! Tayo!", seulement après que l'autre cobaye ait répondu le mot que je lui avais ordonné de dire par contrôle de l'esprit. Mot qui lui-même était déclenché par une phrase que je dirais.
Comment vous expliquer clairement? Je veux dire qu'en même temps, j'ai ordonné deux choses différentes à chacun des cobayes. Que ces cobayes agiraient grâce à une phrase qui je prononcerais, qui déclencheras un mot du cobaye 1, mot qui déclenchera la pensait de la phrase au cobaye 2 qui ne la dira qu'à partir du moment où j'aurais dis "Je vais me boire une petite bière". Cette expérience s'est déroulée avec succès. Une fois que le cobaye 1 eut dit son mot, le cobaye 2 fut prit d'un fou rire, je lui ai donc demandé ce qu'il avait, il me répond "Rien". Il continu de rire, je lui dis qu'il n'est pas très net, le cobaye 1 rit et lui demande à quoi il pense, le cobaye 2 répond qu'il pense à un mot qui est trop c** et dont il ignore s'il existe. Nous lui demandons ce mot, mais le cobaye 2 reste muet. Je propose donc une bière aux deux cobayes qui acceptent, et m'allume une cigarette. Je fume et continu de parler avec les deux cobayes, le cobaye 2 ayant toujours un petit sourire. Après ma cigarette, je dis "Bon. Je vais me boire une petite bière" et à ce moment là, le cobaye 2 me regarde et dit: "Tayo! Tayo! Tayo!".

-La troisième et dernière étape: le contrôle du corps et de l'esprit.
Cette étape est la plus compliqué car elle réactive au fur et à mesure les barrières du cobaye qui va finir par perdre confiance en moi. Ainsi, il s'agit exactement des étapes précédentes, sauf que l'on laisse le cobaye dans le doute sur la nature du test, on lui demande tout simplement de se porter volontaire pour un nouveau type de test, et on lui demande d'être prêt à voir les choses les plus folles, donc qu'on va tenter de le contrôler. A partir de ce moment, le cobaye perd sa confiance, et, même s'il est toujours volontaire, son inconscient va tenter de lutter contre l'influence. Il suffira alors d'ordonner un mouvement, un acte ou même une suite de mouvements, de pensées. Le tout peut être associé avec les étapes précédentes. Ainsi, j'ai pu ordonner au cobaye 2 de ne pas pouvoir se lever avant qu'un mot soi dit, une fois que le cobaye 2 est levé, c'est son congénère, le cobaye 1, qui se met à tourner sur lui-même, ainsi, l'action du cobaye 1 influence une nouvelle action de cobaye 2 qui sera de sauter en hurlant et levant le bras: "Tayo! Tayo! Tayo!" La chose qui finira le cycle est la chanson: "tête, épaule et genoux-pied" que je me mettrais à chanter, ainsi, et seulement à la fin de cette chanson, les cobayes s'arrêteront, ne comprenant pas ce qu'il est arrivé.

Afin de procéder, je posais tout simplement ma main sur celle du cobaye, nous fermions les yeux, et je me concentré à lui transmettre les ordres par la pensée. Une fois que j'avais détruis chacune des barrières psy et que je sentais que le message était passé, je stoppais doucement le processus et suivait dans l'immédiat ou après plusieurs minutes, ce que j'avais ordonné au cobaye. Le seul problème de ces tests, c'est que forcer l'esprit des gens, même volontaires, les fatigues énormément. Ainsi, au bout d'un moment, ceux-ci n'ont plus voulu continuer l'expérience.
Il est moins fatiguant au donneur d'ordre de rentrer, sauf si le cobaye possède des barrières puissances.

Après cela, une sorte de connexion s'établit entre les cobayes et le donneur d'ordre. Au point où un jour, même si les cobayes avaient décidés d'arrêter, ils ont pu être contrôlé par un touché de ma main. Ce jour là, j'avais posé ma main sur le sol, pressentant un très gros drame, pour moi il s'agissait de la terre qui me demandait de l'aide et qui pleurait, je sentais beaucoup de gens mourir et m'appeler. Lorsque je me suis arrêter de toucher la Terre, j'étais en train de pleurer, le cobaye 2, alors qu'il ne voulait plus faire cette expérience, à voulut que je lui transmette par la main ce que j'avais vu, j'ai refusé, celui-ci insista fortement ce qui me mit en colère, je saisis sa main pour lui montrer et celui-ci s'écroule sur le sol en pleurant. Le cobaye 1 assistant à la scène veut nous séparer, il attrape ma main pour que je lâche le premier, et celui-ci s'écroule de la même manière sur le sol en pleurant. Lorsque j'ai lâché l'emprise, les deux étaient très fatigués et très bouleversés. Ceci c'est passé sous les yeux d'autres témoins. Une semaine plus tard, il y avait les raz-de-marée en Thaïlande...

Voilà, j'espère que c'était instructif. Tout cela pour dire que le contrôle mental existe, au moins par le touché.
_________________
La réalité est un rêve, le rêve est la réalité.
Répondre en citant
Revenir en haut
vi_vi
Membre 1 étoile
Membre 1 étoile

Hors ligne

Inscrit le: 13 Fév 2013
Messages: 12
Sexe: Masculin
Localisation: /

MessagePosté le: 21/02/2013 15:00:58
Hello,

pour la source, oublis, oui il s'agit de Karmapolis!

et pour Mahata, ces projets sont utilisés constamment à travers la télévision, les films, etc. je suppose qu'en France vous avez la télévision.

Ensuite, tout ceci est directement lié aux réseaux francs-maçons, Illuminati (si ceux ci existent bien), la mafia, ou encore certaines sociétés secrètes, par conséquent, oui, partout en Europe, il y à ce procédé de contrôle de l'esprit qui est appliqué. C'est un réseau de criminels, n'ayons pas peur des mots, et je pense qu'ils sont extrêmement discret. Aux USA, ça fait partie de leur culture car les Américains sont ultra parano depuis le 9/11, ici en Europe, la culture est différente, on a beaucoup plus de mal à prendre en considération ces factions du crime organisé.

La preuve en est qu'ici, tu parles d'ovni, on te rit au nez, tu te fais passer pour un guru en moins de deux, et personne n'achètera ton histoire, ou difficilement.

C'est un problème de culture.

Il y a également les Men In Black, ils sont en France aussi, partout où il y a lieu de faire taire une personne.

DECLARATION DE WAYNE SUR LES MEN IN BLACK

« Il y a de nombreuses nombreuses années, à l’école primaire , on sélectionna un groupe de six enfants qui furent mis dans une pièce pour rencontrer trois adultes, tous vêtus de noir. J’étais un de ces enfants, il y avait deux hommes et une femme. Le directeur nous avait dit que c’étaient des gens du gouvernement qui faisaient un genre de recherche d’étudiants, et que nous devions coopérer avec eux.

La première fois qu’ils sont arrivés nous étions en 5ème année, comme c’est étrange d’y penser maintenant en tant qu’adulte, parce qu’ils n’ont jamais parlé à aucun d’entre nous. Ils sont juste restés debout, mais nous savions ce que la femme nous demandait. C’est étrange comme les enfants acceptent ce que des adultes n’auraient pas accepté. On nous « demanda » si nous étions biens et avons accepté, et qu’ils veilleraient sur nous tout au long de nos vies. Ils revinrent l’année scolaire suivante, puis une dernière fois après le passage de l’école primaire à l’école secondaire de premier cycle. Je peux encore me souvenir d’eux comme si c’était hier. Je me souviens avoir parlé à mes parents lors du souper à table lorsque mon papa fut de retour du travail, de la première visite seulement. Je peux encore me rappeler l’expression de son visage lorsque j’ai dit que des gens du gouvernement étaient venus dans mon école et qu’ils veilleraient sur moi sans bouger leurs lèvres. D’une certaine manière, à ce jour, j’ai eu l’impression qu’il en savait plus qu’il n’était prêt à dire.

Après toutes ces années, grâce à facebook, j’ai repris contact avec un de mes camarades de classe qui avait été sélectionné avec moi. Lui aussi ne l’oublia jamais non plus, il est sur ma liste d’amis. D’une certaine façon Ken, j’ai l’impression de plus en plus que ce qui s’est passé pour moi dans ma vie depuis, n’était pas par accident. J’aimerais réellement être mis sous hypnose pour commencer à ouvrir ces très étranges portes de mon passé. «

Wayne

source; http://ufoetscience.wordpress.com/2012/05/24/les-men-in-black-et-les-enfants/

Voila, il est clair que ces issues peuvent mener une personne qui en sait trop à la folie, ça peut aller loin.

Il y a le Gangstalking aussi, enfin il faut se renseigner.

je pense que quand on lit le livre sur la divulgation qui a été posté sur ce Forum, on peut s'imaginer qu'entre la réalité que monsieur tout le monde connait d'un point de vue technologique, et là où ils sont réellement au niveau technologique dans leur base secrète du gouvernement, on est LOIN du compte.

Voici d'autres symptômes qui peuvent identifier si on est harceler par le MkUltra; (traduction google)

SIGNES QUE VOUS POUVEZ AVOIR PAR DU HARCELEMENT DE GROUPE ou PAR OU HARCÈLEMENT ÉLECTRONIQUE

Vous pouvez être victime d'un harcèlement organisé si:

Vous sentez vous êtes surveillés et suivis partout où vous allez.
Vous remarquez un comportement grossier toujours des gens que vous ne connaissez pas, sans raison apparente.
Vous entendez des extraits de conversations que vous aviez dans l'intimité de votre maison venant de gens autour de vous.
Vous pensez que ceux qui vous entourent ont accès à vos pensées.
Vos relations et des amitiés deviennent tous lointain ou tendues, sans raison apparente.
Vous avez des problèmes au travail, où des groupes de personnes complotent de vous avoir interrompue.
Votre entreprise traite toujours passer à travers sans raison apparente.
Vous rencontrez le vandalisme sur une base régulière.
Vous remarquerez que vos choses ne sont pas au même endroit que vous les avez laissées lors quitté la maison ou des petits objets peuvent être manquants.
Vous rencontrez réparation automobile fréquentes.
Vous rencontrez appareil fréquents ou défaillance électronique.
Vous pouvez être victime de harcèlement électromagnétique si:

Vous rencontrez des sensations de brûlure sur la peau ou les organes internes.
Vous vous sentez piqûres d'épingle sur différentes parties de votre corps.
Vous vous sentez un certain type de «l'énergie» se déplaçant à l'intérieur de votre corps.
Vous ressentez des douleurs de tête extrêmes.
Vous vous sentez drop-in-your-pistes fatigue sur une base régulière.
Vous avez toujours des difficultés à dormir.
Vous rencontrez discours forcé.
Vous rencontrez incontrôlée-by-vous des mouvements des membres ou autres parties du corps.
Vous entendez les voix d'autres personnes à l'intérieur de votre esprit avec aucun autre signe de maladie mentale

source, http://osnanaimo.org/
Répondre en citant
Revenir en haut
Mahata
Membre 4 étoiles
Membre 4 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 153
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 21/02/2013 17:41:30
Un grand merci à vous 2 !!

Selon ce que tu transmets vivi, le 2ème test ma parle beaucoup. Je vais me renseigner plus avant.

Il faut savoir qu'il y a 2 jours j'ai subi une nouvelle attaque, mais j'ai décidé de ne plus me laisser faire et je n'ai presque plus peur. Peur essentielle au bon fonctionnement de la manipulation je pense. Je travaille intensément la dessus ainsi que sur le renforcement de ma force "mentale".

Je cherche absolument le moyen de faire de ma tete un lieu sécurisé ou ne rentre que ce que j'ai décidé qu'il y rentre (cela fait d'ailleurs des années que je ne regarde plus la télé). Ces attaques ont complètement piraté les communications télépathiques que j'avais a l'époque et que j'appréciais car elle étaient la source d'un véritable enseignement, bref, je pense que cela pourra reprendre si je le souhaite et si j'arrive à ne pas laisser n'importe qui me 'rentrer dedans".

Il faut que je vous raconte ce que je nomme attaque. Effectivement j'ai de forts maux de tetes, les douleurs ne sont pas toujours au meme endroit. Parfois derrière l'oeil, l'autre jour c'était du sommet du crane coté gauche jusque derrière l'oreille gauche au niveau du lobe.

Cette attaque donc : je me sens comme bouillir intérieurement, comme si on m'envoyait des décharges électriques mais pas suffisamment fortes pour que je "grille". Je sens qu'on me parle (j'en suis sure) mais je n'entends rien. Les nouvelles incursions qui ont été tentées quand ça a repris il y a 2 jours, me parlaient d'un code à 4 chiffres. En premier on me demandait (je n'entendais pas) mon code de carte bleu o_O ... Je dis qu'on me le demande parce que je ne pense jamais à ce code autrement que quand je vais au distributeur. Il y a 2 jours au distributeur, je me suis surprise à inventer un autre code pendant que je tapais mon vrai code. Je me sentais en quelque sorte en danger et je devais ABSOLUMENT ne pas donner ce code (c'est évident). Le lendemain soir c'était mon code pin u_u mais honnetement pour moi c'est une preuve flagrante d'incursion parce que ces codes la je m'en fiche mais royalement, il sont juste utile quand j'en ai besoin, je n'y pense jamais autrement.
Parallèlement à cela je sens qu'on essaye de me parler, de communiquer. Après ces attaques la en général, j'ai une sorte de communication externe-interne (non plus incursive, mais télépathique cette fois, dans le respect de ma personne). Genre je suis attirée spontanément par une image et je sens qu'on essaye de me dire quelque chose via cette image. Ce coté est plus "fun" car je me suis tapée nombre de fous-rires avec ceci.

J'en avais conclus à l'époque qu'une entité qui ne parle pas notre langue correctement ni ne connait notre fonctionnement humain ni le respect de celui-ci (ce qui validerait son coté "étranger" et l'ignorance du comportement à tenir) essayait d'entrer en contact avec moi. Cette entité ne connait donc que très mal notre langage, ou tout au moins elle le connait en partie mais pas suffisamment pour nous comprendre mieux. Apparemment elle a une sorte d'affection pour ma personne. Mais sa façon de communiquer n'est pas adaptée à moi qu'elle aurait choisie. Quand je m'énerve de cette incursion en moi avec les remous intense que ça provoque et que je me mets à hurler très fort qu'on me foute la paix, ça a tendance à s'arreter et je sens clairement un éloignement (je me suis demandée si pendant ces moments la y'avait pas un vaisseau planant pas loin) et le soulagement. Puis viennent ces images inspirantes, mais c'est toujours lié à cette sorte de com qu'on tente d'établir avec moi. Il y a comme une sorte d'empreinte énergétique que je ressent et qui correspond à la meme source.
Ce que j'ai clairement constaté c'est que l'attaque d'il y a 2 jours, (je n'en avais plus jamais eu depuis 2006 et que ça revient maintenant que j'ai la force de replonger dans ce passé pour tenter de l'éclaircir) c'est qu'avant je n'étais pas comprise quand je demandais qu'on me laisse tranquille. La le message a été reçu très rapidement, je me suis dit qu'en plusieurs années cette "entité" avait appris de l'humain.
Et mon dilemne se trouve ici parce que je ne sais pas si effectivement ces attaques viennent d'une entité avec laquelle je serais entrée en contact suite à une expansion de conscience que j'ai eu à l'époque, parce que c'est à partir de la que les attaques ont commencées. Ou alors c'est le coup de ce programme de manipulation qui se produit sur terre pour tous les humains. Quelques humains seraient "selectionnés" pour leur capacités psy et utilisés je ne sais à quelle fin. Mon gros tiraillement se trouve entre ces 2 paramètres c'est pour cela que je cherche à démêler tout cela après 7 années de repos total, j'étais à bout de force à cause de ça.


Les attaques ont commencé suite à cet évènement la :

J'avais vu un etre biologique extraterrestre dans une base qui ne se nourrissait que de végétaux, il avait envoyé un signal de détresse et je l'ai reçu. Je l'ai vu en souffrance -en quelque sorte, le mot souffrance est inapproprié pour définir ce qu'il ressentait, car cet etre ne pense pas comme nous humains - j'étais très touchée par sa condition du moment parce que les humains le torturaient et je trouvais cela insupportable. Je pleurais beaucoup parce que je le voyais et je ne pouvais absolument rien faire. Je n'arrivais pas à le "tracer". Tout ce que je sais c'est qu'il était dans une base, mais ou ? aucune idée. Je l'appelais EBE, et je pense que ce mot c'est lui qui me l'a donné pour me définir ce qu'il "était" en quelque sorte (ou alors j'ai perçu la façon dont il était nommé dans cet endroit). Je me rappelle que suite à ces contacts, je devais sortir en pleine nuit. Parfois je faisais des dizaines de kilomètres mais je ne savais pas ou aller. C'était comme si on me donnait un rendez vous mais je ne l'entendais pas clairement. A la fin je me suis quand meme retrouvée née à nez avec un vaisseau noir en forme d'aile delta que j'ai pris à l'époque pour un furtif. Et ce soir-là j'avais entendu : c'est elle c'est elle. Dans ce vaisseau tous feux éteint ('il se trouvait en suspension juste au dessus des fils électriques et n'était éclair que par les réverbère), dont je n'ai pu voir que l'avant inférieur clairement, le reste de son aspect était devinable, il y avait 2 etres biologiques.
Mais à la vue de ce truc j'ai fui parce que je ne voulais pas etre prise et cela a été compris je pense et respecté (tout au moins pendant ce moment de reveil). Ce qui m'a fait grandement douter, c'est que je voyais l'aspect humain de ces 2 etres, mais quelque chose en moi m'a dit que c'était un "apparat" que ce n'était pas leur véritable aspect. Donc dans le doute je suis partie. Ce qui a fait que j'ai longtemps douté que ce pouvait etre un vaisseau c'est que dans tous les témoignages que j'avais pu lire, aucune rencontre ne s'était faite en pleine ville. Mais plus tard je suis tombée sur un livre dans lequel une personne qui vivait dans la meme ville que moi avait eu un contact avec un vaisseau et ce en pleine ville lui aussi.
Comme j'essaye d'etre concrete, le doute s'est insinué en moi. J'ai du mal à accepter le fait d'avoir été contactée en fait, donc il est plus plausible pour moi que ce soit une manipulation humaine que non humaine, mais tout ce que je vous explique sur cette vision et ces attaques qui ont suivi me font toujours douter de ma santé psychique et mentale :(

La seule chose que je tiens pour véritable est cette télépathie que j'ai eu avec des etres dans un vaisseau(ou plusieurs) et qui m'ont enseigné des choses que je ne pouvais pas savoir. Cela je le reconnais comme réel. Pour le reste c'est un véritable sac de noeud.

Ce que j'ai ressenti il y a 2 jours est très similaire à ce que j'ai vécu avant 2006 la seule différence ici c'est que lorsque j'ai commencé à bouillir intérieurement à cause de cette énergie bizarre et de l'énervement que ça provoquait en moi, c'est parti très vite. A l'époque ça ne partait pas, ou pas avant un long moment.
Et ceci je peux vous assurer qu'encore aujourd'hui je doute, et c'est principalement ceci qui a failli me faire péter un cable. Cette forme de communication, cette énergie super louche qui me rentrait dedans en plus de pensées auxquelles je répondais sans savoir ce qui m'était demandé. Je devinais la question à ma réaction dans l'instant. Je ne sais pas si c'est compréhensible tout ce que j'exprime la :(.

Pour finir j'ai pensé aussi que cet etre eventuel qui cherchait le contact avec moi le faisait parce que je ne suis pas dans un état de jugement, qu'il le faisait parce que (peut etre) j'étais capable de comprendre sa condition à un certain niveau, ou encore pour ce que j'ai capté à cette époque la et il a saisi que je pouvais le comprendre d'une certaine façon. Je vais donner un exemple. Ceux que l'on nomme les gris. Ils sont des etres principalement mentaux, pas d'émotions, pas de sentiments. Je n'ai pas de jugement sur eux. Malgré tout le mauvais qu'on leur prête, je me dis que s'ils comprenaient de façon non emotionnelle que leur comportement est erroné peut etre que certains d'entre eux changerait. J'ai peut etre été moi meme enlevée. je n'ai pas de souvenir, je n'en ai pas l'impression, mais le doute s'imisce quand je revois cette radio avec ces trucs que j'ai dans la main. Malgré ceci et meme si je l'ai été, et meme si j'ai été (peut etre) comme d'autre torturée, je n'ai pas de haine par rapport à eux. Je veux dire que j'essaye de m'élever au dessus de ces choses de jugement et ça me donne une autre vision des choses plus vaste.

J'ai une question pour toi qui a su manipuler les autres. Comment définis-tu une PROTECTION EFFICACE ? T'es t il arrivé ne pas pouvoir rentrer en quelqu'un ?
Répondre en citant
Revenir en haut
Walik
Membre éveillé

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2013
Messages: 155
Sexe: Masculin
Localisation: Oise

MessagePosté le: 22/02/2013 00:29:42
Je n'ai pas le souvenir de n'avoir jamais su rentrer en quelqu'un, bien qu'il me semble que les "incroyants" aient une protection efficace.
Ce que je veux dire, c'est que d'autres que mes deux cobayes ont voulu tester, mais ils n'étaient pas croyant, ce qui fait qu'il avaient une tonne de barrières, leurs but premier étant de prouver que j'avais tord ou que j'étais fou. N'étant qu'un apprenti, j'ai eu extrêmement de mal à pénétrer en eux et à leurs faire sauter des barrières. Si bien que, je n'ai pas su les contrôler, il est vrai. Et que du coup ceux-ci étaient très fières d'eux, au seul point près: j'avais recueillis sur eux assez d'informations sur leurs vies. Et ça, ils n'ont jamais pu le nier, alors que je ne connaissais rien ou presque rien d'eux. Donc l'on peut dire que le contrôle mental était effectif. D'ailleurs, je suppose que ce qui a suivi faisait parti de cette expérience puisque très souvent ils tombaient malades mais qu'à chaque fois ils étaient très fatigués. Suite à ces tests, ces mêmes personnes se voyaient se confier à moi alors qu'ils n'étaient pas dans mes relations proches. Puis j'ai fini par couper tous contacts avec eux car ils ne faisaient que parler de moi comme une idole, ce qui compliquait leur vie de couple.

Par contre, d'après les tests avec les cobayes, où j'ai pu m'entraîner sur des sujets confiant puis qui ont tentés de se protéger, et les essais avec des "incroyants", j'ai pu remarquer que lorsque l'on tente de s'introduire dans l'esprit d'une personne qui vous refuse, l'on ressent soi-même une fatigue.
J'en conclu donc que la force mentale est très importante. Oui, parce qu'être méfiant c'est bien, mais nous ne pouvons pas le rester perpétuellement sous peine de devenir parano. Donc plus ta force mentale est élevée et plus tu peux créer des barrières qui empêcheront une intrusion.
Certes, les attaques te fatigueront deux fois plus vite que celui qui t'attaque, mais si tu es endurant et que l'autre moins, il finira par lâcher prise.

Le truc, c'est que le psy a des barrières naturelles, celles-ci sont de différents "matériaux" (oui j'aime à dire que des barrières sont en bois ou en brique, etc) suivant la force de base du psychisme. Le plus fatiguant est de créer une barrière, barrière qui peut être créer n'importe quand. Les barrières sont éternelles, ce que je veux dire, c'est qui si rien ne viens se heurter à celles-ci, tu peux les garder intactes de longues années. Le problème, c'est que dans notre société, tout est fait pour que ces barrières se détériorent très vites.
Aussi, il est beaucoup plus fatiguant de résister à une attaque que de la laisser aller, mais il est encore plus fatiguant de créer des barrières pendant l'attaque.

Ce que je peux conseiller, c'est de créer une multitude de barrières à l'avance, beaucoup en bois et partout, ainsi, l'attaquant ne sait pas où attaquer et se retrouvera ralenti. Ensuite, il faut obligatoirement mettre quelques barrières plus puissantes, comme cela, l'attaquant usera beaucoup plus d'énergie. Pour finir, il faut se concentrer à créer une très grosse barrière à l'endroit que l'on veut protéger.

Mais pour une protection efficace, l'on peut grâce à ces multiples barrières, avoir le champ libre pour contre-attaquer, c'est-à-dire, renvoyer l'attaquant sur lui-même, ou bien directement aller le chercher. Ce qu'il va se passer, c'est que chacun d'entre-vous êtes attaquant et défenseur, l'attaquant devra donc recréer ses barrières avant d'être imprégner par ton esprit. La plupart du temps, celui-ci stoppera son attaque avant même que tu ai intégrer son esprit, car l'attaquant cherche toujours à garder le contrôle et ne veut pas de quelqu'un dans sa tête.

C'est ce qui m'est arrivé il y a 6 ans, alors que quelqu'un cherchait à entrer dans ma tête, je sentais que cette personne avait un rapport avec le nouveau copain de mon ex, j'ai donc dis à celle-ci de lui dire d'arrêter, mais il a refusé. J'ai alors prévenu mon ex que s'il continuait, je rétorquerais. Son nouveau copain a refusé, il cherchait à ce qu'elle n'ai plus de contacte avec moi car il l'embarquait dans une secte et j'étais le dernier rempart. Avant d'éteindre mon ordinateur, j'ai dis à mon ex qu'il n'aurait que ce qu'il méritait.

Je n'ai pas chercher à lutter de suite, ayant beaucoup de barrières en moi, mais je me suis concentré à créer une énorme barrière. Lorsqu'il est arrivé dessus, il était tellement concentré à la détruire, qu'il n'a pas senti que je détruisais les siennes, et celui-ci étant très affaiblit et trop sûre de lui, je n'ai pas eu beaucoup de mal. Je lui ai renvoyer l'image de démons. Ainsi, je suis partis me coucher avec lui qui attaquait toujours, et lorsqu'il fut à bout de force, il est parti dormir pour retenter le lendemain. Le problème, c'est qu'en rêve, il à vu un démon nommé Abigor lui demander de cesser de m'embêter. Il s'est réveiller en sursaut et chaque fois qu'il tentait de dormir, il se faisait attaquer par un démon. Il à donc décidé d'arrêter de m'attaquer et s'est excusé. Seulement, quelques temps plus tard, il à tenter de séparer mon ex de sa famille, et comme j'avais réussi à faire un lien avec lui, j'ai renvoyé les démons par un simple ordre, j'ai seulement dis à mon ex qu'il n'aurait pas de repos tant qu'il était dangereux. Ainsi, chaque jours et chaque nuits, il voyait des entités diaboliques et entendait des voix. Il à quitté mon ex mais les entités ont continuées 3 mois encore jusqu'à ce qu'il me supplie d'arrêter. J'ai tout simplement dit à ce garçon qu'il n'aurait pas à s’inquiéter, qu'il dormirait de nouveau normalement. Sa vie est redevenu normale le lendemain après que ces démons aient pour une dernière fois donné un avertissement.

Donc, une défense efficace c'est: un bon mental, beaucoup de barrières leurres, de l'endurance et l'attaque.
_________________
La réalité est un rêve, le rêve est la réalité.
Répondre en citant
Revenir en haut
Mahata
Membre 4 étoiles
Membre 4 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 153
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 22/02/2013 06:06:49
Wow

C'est vraiment très intéressant, et c'est bizarre parce que ça me rappelle que pendant mes attaques, j'essayais de monter un mur de brique, mais je n'ai jamais pensé à poser des barrières avant. Je savais peu de choses la dessus. Il a fallu qu'on m'attaque pour que je cherche sur ce sujet.
Ce mur de brique vient d'un film que j'avais vu y'a très longtemps sur des enfants psychiques, et il se protégeaient comme ça.

Je vais etudier tout ça de plus près.

J'ai une question sur les attaques. Ce que tu as fait toi, d'attaquer celui qui t'avait agressé, tu l'attaquais avec des images? Ou y'a d'autre procédés selon ce que tu connais ?

J'ai une autre question walik, comment as tu appris ça ? c'était en toi ou tu as lu des choses sur le sujet ?

Je te remercie en tout cas du temps que tu as pris pour écrire si longuement, c'est très riche
Répondre en citant
Revenir en haut
Walik
Membre éveillé

Hors ligne

Inscrit le: 30 Jan 2013
Messages: 155
Sexe: Masculin
Localisation: Oise

MessagePosté le: 25/02/2013 15:32:48
Mahata a écrit:
Wow

C'est vraiment très intéressant, et c'est bizarre parce que ça me rappelle que pendant mes attaques, j'essayais de monter un mur de brique, mais je n'ai jamais pensé à poser des barrières avant. Je savais peu de choses la dessus. Il a fallu qu'on m'attaque pour que je cherche sur ce sujet.
Ce mur de brique vient d'un film que j'avais vu y'a très longtemps sur des enfants psychiques, et il se protégeaient comme ça.

Je vais etudier tout ça de plus près.

J'ai une question sur les attaques. Ce que tu as fait toi, d'attaquer celui qui t'avait agressé, tu l'attaquais avec des images? Ou y'a d'autre procédés selon ce que tu connais ?

J'ai une autre question walik, comment as tu appris ça ? c'était en toi ou tu as lu des choses sur le sujet ?

Je te remercie en tout cas du temps que tu as pris pour écrire si longuement, c'est très riche


Le mur de paille, de bois et de brique... La première fois que j'ai fais mes barrières (quand j'étais petit) je crois que j'ai fais ça à cause de l'histoire des "trois petits cochons". C'est bizarre à dire, mais disons que je me suis dis qu'au final, le Loup avait perdu beaucoup de temps et d'énergie pour souffler les deux autres maisons, ce qui avait, j'en suis sûre, permis à la maison de brique de résister (car le Loup était déjà affaiblit). Mais bon, ça c'est mon cerveau, au lieu de me dire comme tout le monde: "La maison de brique est la plus résistante" ; je me suis dis: "Le cochon de la maison de brique peut remercier ses frères d'avoir retardé le Loup et de l'avoir fatigué." J'en ai donc déduis que si l'on faisait des leurres, de plus ou moins bonne résistance, l'on avait plus de chances de se protéger.
Après, tu peux créer un bunker, tout est possible, et ça, tu l'imagines, ce n'est pas l'objet en lui-même qui est important, mais l'importance de la résistance que tu lui donne. Tu peux très bien créer une barrière invisible ultrarésistante, ce n'est pas un souci. Mais, si tu arrives à créer une barrière psychique "visuelle", un château par exemple, tu peu déjà désorienter l'intrus (car il le verra).

Il s'est fait attaqué par une "image" si on peut dire.
En fait, quand il m'a attaqué et que j'ai résisté, j'ai visualisé ses barrières, il en avait beaucoup. J'ai transformé beaucoup des ses barrières en bois, en premier lieu, et ça, je ne sais pas si c'est facile ou pas à faire (ce jour là, j'étais très en colère). Ensuite, j'ai détruis certaines de ses barrière (afin de le perturber et de lui faire comprendre que j'étais entré) puis j'ai tout simplement créé mes propres barrières dans son esprit (là, il n'a pas pu s'apercevoir l'étendu des dégâts). Une fois cela fais, j'ai eu quelques informations juste avant qu'il ne coupe le contact, oui car il sentait que c'était trop tard, du coup il à arrêté l'attaque, le contact s'est rompu. J'ai pu apprendre qu'il était en relation avec un groupe, peut-être une secte, et que celui-ci prétendait contrôler le feu et s'appeler "Lucifer" le Prince des ténèbres et Apollon.
J'ai donc attaqué avec quelque chose qui m'a toujours fait peur: un démon que je vois en rêve et qui serait Méphistophélès (dans mon rêve il s'appelle Muphestafas). Sauf que je n'ai pas voulu être trop méchant alors j'ai envoyé une Légion dirigée par Abigor. Je l'ai visualisé, et je lui ai dis ce que je voulais. Cette image est partie dans son esprit par les barrières que j'avais créé. Le truc, c'est que j'ignore si il ne s'agissait que d'une image ou non, car j'ai su qu'il l'avait vu en rêve pendant très longtemps comme je l'ai expliqué plus haut, mais aussi qu'il voyait les Légions et Abigor la journée.

Comment je l'ai appris? Je ne sais pas. Je crois que j'ai tout simplement essayé de refaire ce que je faisais en rêve. Un peu comme quand j'essayais de voler quand j'étais petits. J'étais persuadé de pouvoir y arriver, ce qui finissait par devenir dangereux... Comme quand j'ai essayé de traverser un mur, faire le passe-muraille comme j'appel ça. Comme quand j'ai essayé d'être invisible, d'arrêter le temps, de faire de la télépathie, de la télékinésie (qui avait peut-être fonctionné si je ne confond pas avec mes rêves) ou comme quand j'ai tout simplement essayé de faire venir mon meilleur ami dans mon rêve (ce qui avait fonctionné mais comme celui-ci n'était pas prévenu, il à eut peur d'avancer dans la lumière du coup, le lien ne s'est pas fait correctement). Je crois que c'est tout simplement en moi, et que, je le ressens. Le problème c'est que beaucoup de gens très spirituelles me disent que j'ai d'énormes dons, mais personnes ne veut m'apprendre pour des raisons très obscures, toutes tiennent le même genre de discours (il vaut mieux que tu te tiennes loin de ça; tu n'es prêt; certaines choses ne doivent pas être réveillé, etc. etc... Et dans tout ça, moi je nage en plein délire quand on me sort des choses comme cela: serais-je dans un film? Un rêve?) Si j'en crois Daisy, je serais dans un rêve, nous le serions tous, nôtre réalité, si j'ai bien compris, serait un souvenir de notre vie passée. Et nos rêves seraient notre véritable vie. Nous serions endormis car nous avons subit une catastrophe, et nous sommes ici pour trouver la clef, l'erreur, et réparer. Ceux qui sont proches ou tendent vers le but se réincarneront, ceux qui n'ont pas avancé, se réveilleront dans notre vrai monde, stérile et désolé. En fait, pour certains d'entre-nous (humains et créateurs) nous serions endormis afin de sauver notre monde (l'infini des univers).

Après, étant donné que mes rêves sont étranges depuis petit, j'ai forcément finis par orienter ma lecture sur des livres de magie, ou autre, donc il se peut qu'inconsciemment, j’aie glané certaines informations par ci et par là.

J'espère t'avoir répondu.
_________________
La réalité est un rêve, le rêve est la réalité.
Répondre en citant
Revenir en haut
Mahata
Membre 4 étoiles
Membre 4 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 05 Fév 2013
Messages: 153
Sexe: Féminin

MessagePosté le: 27/02/2013 01:37:08
Merci Walik,

Oui tu m'as répondu et bien au delà de ce que j'espérais.

En ce qui concerne tes dons. A la première lecture d'une de tes interventions, j'ai tout de suite su que tu as des dons. Bien que nous en ayons tous, chez certains ils sont très présents prêts à être exprimé.
J'aimerais te dire que ces gens qui ont refusé de t'enseigner ont certainement eu peur. Comment peuvent-ils juger en te disant ne pas être prêt ? Bien souvent l'élève dépassant le maître il est fort possible que ces gens aient eu peur justement du fait que tu deviendrais leur enseignant une fois que tu aurais su comment exprimer ces dons. Bien souvent c'est une histoire d'ego, on ne veut pas perdre la place qu'on croit avoir gagné et que l'on croit légitime.

Puisque tu parles de magie, justement, moi j'ai ma propre magie. Je n'ai jamais lu trop de livre sur la question parce que comme toute technique il y a une part dangereuse et je n'ai jamais voulu m'acoquiner avec quelque entité dite noire. Néanmoins j'ai découvert (meme si c'était dit par quelques personnes) que nous sommes accompagnés d'entités noire qui sont à notre service. Je l'ai compris pendant un moment de grande colère ou je me rebellais contre certaines forces lumineuses lol. Je me rebellais parce que ce que je vivais ne correspondais pas à ce que je tentais de créer pour moi meme. Je pars du principe que nous avons quelque chose à accomplir ici bas. C'est encore plus vrais pour certains d'entre nous qui ont une réelle mission, de sauvetage.

En ce qui me concerne, je te rejoins assez concernant cette notion de reve qui serait la réalité, car mes reves sont si vrais. De plus l'espace-temps on peut en changer, j'en ai déjà fait l'expérience. On m'a montré certaines choses qui me concernent et je n'étais plus dans le meme espace temps que les autres. Cela pourrait coincider avec cette notion de rêve qui est un autre espace temps, puisque nous ne ressentons pas spécialement de la meme façon dans un reve ou dans la vie (la je sais que tu me suis).

Je te souhaite sincèrement de retrouver ta mémoire afin d'utiliser tes dons, puisque j'ai constaté que tu as choisi de les utiliser dans un sens de vie, de protection et non l'inverse et j'estime que dans ce le monde actuel ou on nous bouffe littéralement notre énergie de toutes les façons possibles, ce qui provoque un état "légumisant" qui nous empeche d'ouvrir les portes en nous, il est très important d'avoir des gens comme toi, conscients de leur pouvoir, meme si comme tu le dis, tu ne peux encore appliquer.

Comme toi j'ai toujours pensé que j'étais capable de voler, mais ce qui est récurrent c'est la téléportation, je suis toujours convaincue que l'on peut se transporter ou on le veut, mais je n'ai pas encore trouvé le procédé, je l'ai en moi c'est plus que clair. Nombre de reves ou je me déplace sans toucher le sol, ou je traverse les murs (merci de m'avoir fait m'en rappeler), et un reve spécifique que je faisais pour défendre quelqu'un qui m'était cher, j'étais capable d'enflammer par mon esprit n'importe quoi. Don que bien sur je n'ai jamais cherché à utiliser ni à travailler, parce que je ne m'en souvenais pas. Beaucoup de choses ressortent actuellement suite à mes recherches. Comme autant de pièces que je me dois de réunir pour voir une sorte d'image finale.

Peut etre travailles tu déjà avec l'énergie ? Le principe des vortex (chakras) est intimement lié à nos dons. Je travaille actuellement la dessus. Principalement à créer des boules d'énergie de couleur différente qui ont chacune leur fonction, c'est très intuitif de ma part, mais ce que je crois vraiment c'est que nous savons déjà, il nous suffit de nous rappeler. Ce que nous lisons dans certains livre, concerne des techniques propre peut etre à la personne qui les as utilisées. Meme s'il y a une technique de base pour tout le monde après le reste est selon notre personnalité.
Tout comme tu as défendu cette personne en appelant ces forces dites sombres, peut etre pourrais tu travailler également avec les forces lumineuses en ayant une conversation avec elle afin de retrouver ta mémoire ? Elles sont la pour nous aider et qu'on le veuille ou non nous somme "protégés" et par des forces lumineuses et par des forces sombres.
Ces dites force sombres correspondent peut etre à un vécu spécifique de chacun pendant lequel nous n'aurions pas été bons, ou que nous n'aurions pas été dans le sens de la vie et de la construction (j'espère m'exprimer clairement sur ce point).
Il y a des informations disponibles dans une sorte de strate commune à toute vie ici bas. Cette strate est comme la mémoire centrale de l'humanité (peut etre la connais tu). Il est possible d'y puiser. Certains l'appellent la conscience collective, mais il y a forcément aussi l'inconscient collectif, la ou comme dans notre inconscient propre se trouvent nos mémoires. J'essaye de te donner des idées, qui j'espère te feront rebondir sur des idées qui te seront utiles pour exprimer qui tu es vraiment.

Pour finir, la colère. Utilisée à bon escient (je parle de ce que je connais) elle amplifie grandement notre force. Car si on ne succombe pas à elle notre pouvoir en est accru.

Merci encore d'avoir partagé (je crois pas que tu aies conscience du grand service que tu me rends) des renseignements qui pour moi sont très précieux car je n'ai jamais pu avoir ce genre de discussion avec personne. Chacun garde sa technique de peur qu'on ne lui prenne (réaction puérile à mon sens). L'explication de la façon que tu as d'utiliser ton don, ne pourra que me faire rebondir sur moi-meme en utilisant avec ma personnalité le meme don que j'ai, parce qu'on me dit souvent que j'ai une immense force. Que malgré tout ce que j'ai traversé il traverse de moi une notion de vivant très intense. Cette force je m'en suis toujours servie pour protéger et aider, défendre aussi, mais pas du tout de la meme façon que toi.
Ton explication va me permettre d'assurer ce que j'avais déjà commencé à faire pour me protéger, car le doute c'est comme autant de fendillement dans les barrières que l'on pose pour se protéger.
Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 26/05/2017 02:47:16
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> PARANORMAL -> Vos expériences vécues Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com