NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Index du Forum
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

 
danger nanotechnologie

 
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> ARCHIVES GÉNÉRALES -> ARCHIVES GLOBALES NNSPS -> Archives NNSPS -> Nouvel Ordre Mondial -> Nanotechnologies
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
einstein42
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 21 Juil 2012
Messages: 1 036
Sexe: Masculin
Localisation: millau
Point(s): 0
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 01/01/2013 17:35:17
preums
Les dangers de la nanotechnologie
Normand Mousseau, le 19 mars 2006, 11h55
Je viens tout juste de terminer un article sur les nanotechnologies
publié dans le mensuel « Le Monde diplomatique » du mois de mars.
Contrairement aux articles qu'on lit normalement, qui portent aux nues
ce champ de recherche, celui-ci propose une discussion beaucoup plus
pesée et critique. Il y a quelques semaines, on m'avait posé une
question au sujet des dangers que pourraient comporter les nanotubes de
carbone entre les mains d'un groupe de terroristes. J'avais alors
répondu que leur prix était bien trop élevé pour qu'elles soient
réellement utilisées par ces groupes. Malheureusement, il semble que
les dangers puissent être plus grands dans une utilisation de tous les
jours. On n'arrête pas le progrès...


Cliquer sur la photo pour agrandir 
 
L'expression « nanotechnologie » recouvre une gamme variée de systèmes
et d'applications. Profitant des financements importants accordés dans
le domaine, une bonne partie des physiciens de la matière condensée et
des chimistes se sont rebaptisés nanoscientifiques. En effet, tout ce
qui porte sur la fabrication de structures organisées sur une taille
allant de quelques atomes à quelques dizaines d'atomes entre dans cette
catégorie. Ceci inclut la fabrication de molécules — un champ qui
définit la chimie traditionnelle dans son ensemble, mais aussi de
nouveaux domaines basés sur l'auto-assemblage, par exemple.
Ainsi, la fabrication de circuits électroniques de plus en plus petits,
bien qu'atteignant des tailles nanométriques (la prochaine génération
de puces sera composée de fils de 90 nm de large), n'est pas à
proprement parler de la nanotechnologie. Tour de force technologique,
il n'en reste pas moins que les techniques utilisées ne sont que des
raffinements de méthodes en place depuis de nombreuses années. Nulle
part ne fait-on appel à de nouvelles propriétés des semi-conducteurs
qui pourraient dominer à cette échelle; au contraire, on continue de
penser ces circuits avec les mêmes modèles que ceux utilisés pour des
circuits 10 ou 100 fois plus gros.
La situation est similaire lorsqu'on parle de nanotubes de carbone ou
de nanograins d'oxyde de titane. Pour beaucoup d'applications, ces
matériaux sont utilisés essentiellement pour leurs propriétés
classiques, telles que la rigidité ou leurs propriétés optiques. Il
s'agit bien plus d'une chimie classique que de la fabrication de
structures dont les propriétés dépendent intrinsèquement de leur petite
taille. Là où ça se gâte, c'est qu'on ne connaît pas généralement
l'impact de ces structures sur l'environnement ou sur le vivant. Ainsi,
il est possible que ces structures très petites, mais inorganiques
puissent se loger dans les alvéoles pulmonaires ou même traverser les
barrières qui protègent le cerveau. La nouveauté est vraiment qu'on
relâche dans l'environnement de nouvelles formes dont on connaît très
peu les propriétés. Déjà, tel que cité dans le Monde diplomatique,
certaines études suggèrent que ces nanoparticules peuvent traverser la
barrière placentaire, et donc pourraient affecter les fétus.
Les dangers sont certainement bien moindres lorsqu'on considère des
nanostructures intégrées à des objets macroscopiques. Ainsi, on
travaille présentement au développement de surfaces de puces de
silicium ou d'autres matériaux nanostructurés sur lesquels on pourrait
déposer des molécules organiques afin de créer des interfaces
organo-électroniques. Comme la puce elle-même est macroscopique
(typiquement une taille de plusieurs mm), il n'y a pas de danger
qu'elle disparaisse dans l'environnement.  Quant aux nanorobots ou
nano-outils, encore une fois, les risques apparaissent surtout si les
objets se présentent sous forme de poudre plutôt qu'intégrées à de
grands systèmes et, surtout, parce qu'on ignore généralement comment
ces objets vont réagir dans l'environnement chimiquement varié que
représente notre écosystème.
Il ne fait aucun doute que ces nouvelles technologies doivent être
testées avec soin avant de les produire sur de grandes échelles. Les
scientifiques qui les développent n'ont souvent pas la formation
nécessaire pour faire ces tests et tendent à travailler dans des
environnements très contrôlés et protégés afin, en général, d'éviter de
contaminer leurs échantillons. Le gouvernement doit certainement mettre
des normes en place afin d'obliger des tests toxicologiques sur chacun
de ces produits ou simplement étendre celles qui devraient l'être
lorsqu'on décide d'utiliser tout nouveau produit chimique ou biologique.
Ni plus, ni moins.
qu'est ce que vous pensez de cet article qui est le premier de la section nanotechnologie
_________________
si la bac avait une devise se serait jamais la quand il faut toujours la quand ils faut pas.
si tu diffuse une parole sage tu sera cuit 10 ans aprés puis crut 100 ans aprés


Répondre en citant
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 01/01/2013 17:35:17
PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marianne
Membre 18 étoiles
Membre 18 étoiles

Hors ligne

Inscrit le: 14 Sep 2009
Messages: 5 617
Sexe: Féminin
Localisation: herault
Point(s): 2
Moyenne de points: 0,00

MessagePosté le: 01/01/2013 19:10:11
A la longue ça risque de s'accumuler dans la nature oui Sad

http://ec.europa.eu/environment/ecoap/about-eco-innovation/research-develop…


Répondre en citant
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 22/10/2017 02:12:36
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Ce forum est verrouillé; vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    NousNeSommesPasSeuls Index du Forum -> ARCHIVES GÉNÉRALES -> ARCHIVES GLOBALES NNSPS -> Archives NNSPS -> Nouvel Ordre Mondial -> Nanotechnologies Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

 
Index | Créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2017 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com