NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

 
Einstein le retour

 
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Sciences
Previous topic :: Next topic  
Author Message
koxynell2
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 18 May 2005
Posts: 1,373
Sexe: Féminin
Localisation: Belgique
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 22/08/2005 12:15:56
Sciences Pures

Découverte d’un manuscrit d’Einstein

Une des pages du manuscrit d’Albert Einstein publié en 1925, prédisant le condensat dit de Bose-Einstein. (AP /HO/Lorentz Institute/Leiden University)

La version manuscrite d’un article publié à Berlin en janvier 1925 par Albert Einstein a été découverte par un étudiant dans les archives de l’Institut de Lorentz, à l’Université de Leyde, en Hollande. Intitulé «Théorie quantique du gaz idéal monoatomique», le papier prédit la capacité de certaines particules de gaz -des bosons- de se ‘’condenser’’ à une température très basse.

Einstein s’appuyait sur des travaux du physicien indien Satyendranath Bose. Ce principe de la condensation est restée longtemps théorique. Ce n’est qu’en 1995 que l’équipe d’Eric Cornell et Carl Wieman, de l’Université du Colorado, ont obtenu pendant quelques secondes un condensat de Bose-Einstein pour la première fois.

Le manuscrit original a été découvert par un étudiant dans les archives personnelles d’un autre physicien, ami d’Albert Einstein, Paul Ehrenfest, sur lequel il prépare sa thèse. Les seize pages, qui portent encore les empreintes digitales de l’auteur, ont été numérisées et mises en ligne par l’Institut de Lorentz sur son site internet. Le manuscrit contient également les notes ajoutées par l’éditeur.

C.D.
(22/08/05)

source :

http://sciences.nouvelobs.com/sci_20050822.OBS6998.html
_________________
Méfies toi des puissances, méfies toi de l 'aisance.
Au jeu du corps à corps, l Esprit est bien plus fort.


Reply with quote
Back to top
Publicité






PostPosted: 22/08/2005 12:15:56
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
koxynell2
Membre 16 étoiles
Membre 16 étoiles

Offline

Joined: 18 May 2005
Posts: 1,373
Sexe: Féminin
Localisation: Belgique
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 22/08/2005 12:20:31
LA CONDENSATION DE BOSE-EINSTEIN


Vers 1925, Albert Einstein, en approfondissant une idée du physicien indien Satyendranath Bose, avait prédit que dans un gaz d’atomes identiques et sans interactions mutuelles, un étonnant phénomène devait se produire à basse température si la densité est suffisamment grande. D’après Einstein, si la longueur d’onde de De Broglie des atomes devenait du même ordre que les distances interatomiques (cette longueur d’onde est généralement beaucoup plus petite), alors une fraction importante des atomes devrait s'accumuler dans l’état fondamental de l'enceinte qui contient les atomes, c’est-à-dire dans le même état quantique d’énergie minimale. Cette « condensation » ne concerne pas n’importe quelles particules, mais uniquement les bosons, c’est-à-dire les particules dont le spin — le moment cinétique intrinsèque — est un multiple entier de la constante de Planck réduite h/(2p). Les autres particules, les fermions, dont le spin est demi-entier, ne peuvent subir la « condensation de Bose-Einstein » : un principe fondamental de la physique quantique, le « principe d’exclusion de Pauli », interdit à deux fermions identiques d’occuper le même état.

L’idée de la condensation de Bose-Einstein resta longtemps dans les tiroirs. La prédiction d’Einstein ne fut reconsidérée que vers 1937, avec la découverte de la superfluidité de l’hélium à très basse température. Fritz London proposa l’existence d’un lien entre ce phénomène et la condensation de Bose-Einstein, ce qui est le point de départ des théories actuelles sur la superfluidité. Mais il y a des différences importantes. Ainsi, dans le cas de l’hélium superfluide, la proportion d’atomes condensés dans l’état fondamental est faible (de l’ordre de 10 % au plus, même à une température arbitrairement basse), en raison des interactions entre les atomes qui jouent ici un rôle essentiel. Une situation à certains égards plus proche d’un condensat de Bose-Einstein est celle de la lumière laser : dans un faisceau laser, tous les photons se trouvent dans le même état quantique (même énergie, même direction, même fréquence, même phase, etc.), et c’est ce qui confère à la lumière laser ses propriétés si particulières.

Le sujet a connu un regain d’intérêt avec l’avènement des techniques de piégeage et de refroidissement d’atomes par laser. Grâce aux très basses températures (et donc aux grandes longueurs d’onde de De Broglie) atteintes, les chercheurs avaient bon espoir d’obtenir enfin la condensation de Bose-Einstein; celà pour des densités suffisamment basses pour que les interactions mutuelles entre atomes ne masquent pas l’effet de condensation. Effectivement, en 1995, une équipe américaine du Colorado, dirigée par Eric Cornell et Carl Wieman, est parvenue à obtenir pendant quelques secondes un condensat de Bose-Einstein ; il était constitué de quelques milliers d’atomes de rubidium prérefroidis par laser, puis refroidis plus avant par « évaporation » dans un piège magnétique.



Des expériences du même type ont été réalisées depuis par de nombreusess équipes de physiciens, et la condensation de Bose-Einstein a été également observée avec des atomes de sodium (équipe du MIT), de lithium (équipe de Houston), d’hydrogène (équipe du MIT).

Ce nouvel état de la matière que représentent les condensats atomiques offre plusieurs voies à explorer. L’une d’elles est évidemment l’étude des propriétés physiques (par exemple l’équivalent de la superfluidité observée dans l’hélium liquide) des condensats. Une autre est la réalisation de lasers à atomes, c’est-à-dire d’instruments capables de délivrer un faisceau d’atomes se trouvant tous dans le même état, à l’instar des photons d’un rayon laser. Cela rendrait de grands services à l’optique et l’interférométrie atomiques, à la chimie (étude de réactions entre deux faisceaux atomiques dans des conditions très bien définies et contrôlées, condensats de molécules, etc.). Plusieurs équipes de physiciens sont parvenues, dès 1997, à produire un effet laser avec des atomes, le principe étant de former d’abord un condensat puis d’extraire par un moyen adéquat une partie des atomes condensés. Mais beaucoup de chemin reste à parcourir avant d’arriver à des flux atomiques d’intensité et de durée appréciables...

source :

http://www.lkb.ens.fr/recherche/atfroids/tutorial/pages/11_la_condensation_de_bose-e

et voilà je vous laisse méditer

koxy
_________________
Méfies toi des puissances, méfies toi de l 'aisance.
Au jeu du corps à corps, l Esprit est bien plus fort.


Reply with quote
Back to top
rigel
Membre 18 étoiles
Membre 18 étoiles

Offline

Joined: 22 May 2005
Posts: 5,919
Sexe: Féminin
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 22/08/2005 14:11:37
Quote:
Des expériences du même type ont été réalisées depuis par de nombreusess équipes de physiciens, et la condensation de Bose-Einstein a été également observée avec des atomes de sodium (équipe du MIT), de lithium (équipe de Houston), d’hydrogène (équipe du MIT).


Effectivement Koxy, il y a pas mal d'expériences utilisant le Bose-Einstein
voir mon post au sujet de Lene Vesergaard Hau dans la rubrique " discussions ufologiques
rigel Wink
_________________
Parce que les gens qui sont suffisamment fous pour croire qu’ils peuvent changer le monde, sont ceux qui le font.Mark Twain
l'humanité va rencontrer les plus grands risques de sa courte histoire lors des 50 prochaines années. Elle risque même de disparaître purement et simplement. Sir Martin Rees


Reply with quote
Back to top
Madarion
Membre 17 étoiles
Membre 17 étoiles

Offline

Joined: 23 Jun 2005
Posts: 2,457
Sexe: Masculin
Localisation: France - Perpignan
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 22/08/2005 16:10:36
Pour ceux qui serait intéressé je vous rappelle que les documents d'Einstein sont consultables ici.

http://www.alberteinstein.info/


Reply with quote
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: 14/10/2019 16:24:59
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Sciences All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

 
Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group