NousNeSommesPasSeuls :: Forum de discussions sur les thèmes de l'ufologie, le paranormal, les sciences, ...
NousNeSommesPasSeuls Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

 
Du Soleil vers la Terre: suivi d'une tempête solaire dans...

 
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Actualité
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Jackie
Membre 18 étoiles
Membre 18 étoiles

Offline

Joined: 05 Jun 2005
Posts: 5,408
Sexe: Masculin
Localisation: Talange, Moselle, France
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 05/08/2005 01:20:45
Quote:
Du Soleil vers la Terre: suivi d'une tempête solaire dans l'espace
Posté par Publication le Jeudi 4 Août 2005

Une équipe de chercheurs anglais et français a fait usage des observatoires spatiaux SOHO, ACE et des 4 satellites Cluster afin d'étudier une énorme éruption solaire, en suivant sa progression depuis sa naissance jusqu'à son arrivée sur Terre. Cette équipe, dirigée par des scientifiques de l' "University College London", a pu identifier la source d'une éjection massive de la couronne solaire (CME) et analyser la manière dont le champ magnétique a changé durant son périple en direction de la Terre.


Image prise par SOHO du Soleil et de sa couronne en pleine phase d'explosion

Provoqués par une gigantesque explosion à la surface du Soleil et produisant ainsi une énergie un million de fois plus importante que celle d'une bombe nucléaire, ces CME correspondent à des "rafales" de gaz qui pourraient engloutir la Terre entière. Plus précisément, ils sont engendrés par des collisions de boucles de lignes du champ magnétique avec différentes polarités à la surface du Soleil.

" Il y a pas mal de spéculations à propos de la forme du champ magnétique et de la manière dont il change durant son voyage du Soleil vers la Terre. En utilisant des satellites complémentaires, nous sommes devenus capables d'observer des minuscules variations du champ durant son périple" affirme le Dr Louise Harra, de l'UCL Mullard Space Science laboratory.

Le champ magnétique terrestre, qui constitue la magnétosphère de la Terre, protège la planète de ces jets de gaz et des désastres qu'ils pourraient causer. Mais lorsque des CME atteignent directement notre planète, ils peuvent engendrer des "tempêtes" géomagnétiques. Dans les cas les plus extrêmes, il peut y avoir des dommages au niveau des services de communication et des satellites.

"Si nous voulons prédire avec succès ces tempêtes, nous avons besoin de pouvoir identifier des CME dirigés vers la Terre au moment où ils quittent le Soleil et de comprendre comment ils évoluent" ajoute le docteur Harra.

Le CME, vu sur le cliché composite, a été détecté le 20 janvier 2004 par le module spatial SOHO, qui fut utilisé pour identifier la source. Deux jours plus tard, il passa par les 4 satellites Cluster de l'ESA. Leur formation tétraédrique a permis l'enregistrement de la vitesse et de la direction précise du champ magnétique. Des mesures similaires furent accomplies par le satellite ACE de la NASA.

Toujours d'après le docteur Harra, SOHO et les 4 Cluster étaient idéalement faits pour travailler ensemble. SOHO observe directement les explosions du Soleil et les 4 Cluster les "sentent". La prochaine étape est donc la prédiction des CME.

Auteur de la news: Florent MISPELAER
Source: ESA
Illustration: ESA et NASA

http://www.techno-science.net/?onglet=news&news=1621


Reply with quote
Back to top
Publicité






PostPosted: 05/08/2005 01:20:45
PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Jackie
Membre 18 étoiles
Membre 18 étoiles

Offline

Joined: 05 Jun 2005
Posts: 5,408
Sexe: Masculin
Localisation: Talange, Moselle, France
Point(s): 0
Moyenne de points: 0.00

PostPosted: 05/08/2005 01:23:36
Quote:
Ejection de masse coronale
04.08.05

Les comprendre et les prévoir

Une équipe de scientifiques britanniques et français a utilisé les observatoires spatiaux du Soleil SOHO, ACE et la constellation Cluster II pour étudier aussi précisément que possible une importante explosion magnétique survenue à la surface du Soleil en janvier 2004, de sa formation à son impact contre la Terre. Son étude fournie ainsi aux scientifiques des indices précieux sur l'activité énergétique à la surface du Soleil. Ces nouvelles données laissent envisager une meilleure prévision de l'activité solaire dans ce domaine et renforcer nos capacités de prévision des effets néfastes de ces éjections de masse sur la Terre et l'activité humaine en orbite.

Les scientifiques ont localisé la source de cette éjection de masse coronale (CME), survenue le 20 janvier 2004 et ont analysé comment son champ magnétique se modifie lors de son déplacement dans l'espace interplanétaire, entre le Soleil et la Terre. L'éjection de masse coronale a été détectée par SOHO qui localisera ensuite sa source. Deux jours plus tard, ce sont les quatre satellites de Cluster II qui sont entrés en jeu et ont détecté son champ magnétique en déplacement rapide entre le Soleil et la Terre. Leur formation tétraédrique a permis de mesurer sa vitesse de déplacement et la direction de son champ magnétique. Mesures également confirmées par le satellite ACE de la NASA.

Ejection de masse coronale (CME)

Les CME sont dues à de puissantes explosions magnétiques dans la couronne du Soleil, qui projettent le plasma ionisé dans l'espace interplanétaire, et le gaz neutre associé par collision. Les éjections de masse coronale transportent des milliards de tonnes de matière. La détente, dans l'espace interplanétaire peu dense, du plasma initialement comprimé par les fortes pressions existant à la surface du Soleil, augmente son volume jusqu'à des tailles supérieures à celle du Soleil. Une gigantesque bulle de plasma s'éloigne à vitesse supersonique du Soleil, à plus de 300 000 km/h, en ouvrant les lignes de force du champ magnétique solaire.

Conséquences

A son arrivée au voisinage de la Terre après trois à quatre jours, la CME interagit avec le champ magnétique protecteur de la Terre, produit des aurores boréales et australes, des orages géomagnétiques, perturbe les communications radio, les satellites et les systèmes de distribution d'électricité. Mais ces inconvénients peuvent quelquefois franchir la limite du simple inconvénient: en 1994 et en 1997, plusieurs satellites ont été détruits par une telle manifestation de colère de notre astre du jour, tandis qu'en 1989, tout le réseau électrique d'Hydro-Québec était paralysé durant 9 heures. L'orage magnétique le plus puissant historiquement connu s'est produit durant la canicule de 1859, provoquant des aurores polaires recouvrant pratiquement toute la surface terrestre et paralysant complètement le tout jeune télégraphe, empêchant toute communication électrique filaire.

Dans l'espace, les astronautes en sortie extra véhiculaires sont les plus exposés et risquent d'être sérieusement irradiés. Quant aux astronautes à bord de la Station spatiale internationale et de la navette, ils sont également concernés par ces risques sur leur santé. Les instruments à bord sont à même d'être sérieusement endommagés. Pour éviter un tel incident, ou du moins réduire les risques, les Etats-Unis et la NASA et la Russie ont mis en place une procédure qui consiste pour la Station à positionner sa partie la plus importante face aux déferlements de plasma ionisé et de particules de vent solaire électriquement chargées de façon à agir comme un bouclier pour protéger les astronautes. Cette procédure s'inspire de ce que faisait alors l'ex-URSS avec sa station Mir.

Note

SOHO est un observatoire du Soleil et de l'héliosphère ESA / NASA. Il a été lancé en décembre 1995 pour étudier la structure interne du Soleil, son atmosphère et l'origine du vent solaire (le flux de gaz ionisé qui souffle en permanence sur le Système Solaire.

ACE est un petit satellite de la NASA mis à poste en avril 1998. Sa mission consiste à observer et étudier dans l'ultraviolet la couronne solaire et la région de transition (interface thermale de quelques centaines de km d'épaisseur qui relie la chromosphère à la couronne).

Les quatre satellites Cluster II ont été mis à poste à l'été 2000, lancés par groupes de 2 par des fusées Soyouz. Ils évoluent en formation dans l'espace et sont chargés de l'étude de l'environnement magnétique et électrique terrestre.


Une éjection de masse coronale surprise par SOHO
Credits ESA / NASA / Lasco Science team


http://www.flashespace.com/html/aout05/04_08.htm


Reply with quote
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: 21/10/2019 19:33:50
Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    NousNeSommesPasSeuls Forum Index -> BIENVENUE -> Actualité mondiale et découvertes -> Sciences -> Actualité All times are GMT + 1 Hour
Page 1 of 1

 
Jump to:  

 
Index | Create a forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Template Boogie by Soso
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group